Récit de la course : Marathon de Paris 2011, par bubulle

L'auteur : bubulle

La course : Marathon de Paris

Date : 10/4/2011

Lieu : Paris 16 (Paris)

Affichage : 996 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

15 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Deuxième levée aujourd'hui de mon challenge de printemps, que je m'offre pour mon passage V2 : deux semaines après l'Ecotrail 50km, l'objectif est de courir le Marathon de Paris.

C'est mon chouchou, ce marathon. Il a été mon premier, il y a deux ans et je trouve toujours un vrai bonheur que de partager le macadam parisien avec 40000 autres cinglés de la course à pied.

Le parcours est superbe, pas forcément hyper-roulant, mais ça permet aussi de ne pas penser qu'au chrono, reproche souvent fait aux mangeures de bitume.

Donc, le MDP, j'aime.

J'aime bien prendre mon temps, donc lever à 5h35 pour mon petit-dèj classique de course : thé, tartines, fruit, céréales et Gatosport.

Puis départ vers 6h50 avec ma chère et tendre qui me fait la logistique, pas trop rassurée de voir son zinzin de coureur rentrer tout seul. Marrant, l'A13, ce matin: une voiture sur deux est une voiture de concurrents. On se fait des coucous entre futurs partenaires de souffrance.

"Comme d'habitude" (bon, ce n'est que la troisième année, mais les habitudes se prennent vite), Elizabeth me droppe Avenue de la Grande-Armée. Ensuite, elle vit sa vie et profite du départ, puis va se poster à Bastille (mais on ne se donne pas de rendez-vous précis,on verra bien). On convient juste du rendez-vous à l'arrivée, carc'est toujours un grand bazar. Donc, après de mauvaises expériences les années passées, on convient de se retrouver près de l'entrée de la boîte de nuit en haut de l'avenue Foch.

Mais non n'en sommes pas là..:-)...Direction pour moi le petit jardin public du côté droit de l'avenue en descendant, face à la rue Rude. Un bon plan "vestiaire" ce petit jardin public. Il est très tôt, environ7h20, donc j'ai plein de temps, j'aime bien.

Il y a un rendez-vous Kikous au pied de l'Arc de Triomphe à 8h, donc c'est assez tranquillement que je dépose mon sac puis remonte l'avenue. Il ne fait pas froid, juste frais. Je garde les manchettes Kikou, c'est facile à ranger dans le sac à la ceinture.

Facile de trouver les Kikous : les casquettes et buffs rouge foisonnent et Le Bagnard est là. Plusieurs des coureurs de l'EcoTrail sont venus nous saluer au départ (Land et Le Bagnard veulent faire "un petit semi" sur le deuxième semi). Difficile de se rappeler tous les pseudos rencontrés, mais je suis content de voir Mara et yann78 avec qui on s'est loupés lors du Off microscopique des Ponts de Paris enjanvier (à 3 seulement, plus 3 autres qui l'ont fait tout seuls, vu qu'on s'était ratés).

Quelques photos et c'est le temps d'aller au départ. J'y vais tout seul car ça trainouille un peu chez les Kikous et je n'aime pas me bousculer. En plus, le départ est plus bas cette année...et je me suis mis dans le sas 3h30 (ça c'était avant de décider de faire l'EcoTrail!).

Avantage, c'est qu'on part assez vite : un peu plus de 5 minutes après le départ officiel, pas mal. Bon, mon objectif est de tourner à 5'20" au kilomètre, donc faut pas que je suive les drapeaux 3h30....donc je me suis mis plutôt au fond du sas et un drapeau 3h45 est à 50m derrière moi.

Descente des Champs toujours aussi enivrante....tout en contrôlant l'allure et en écoutant ce que disent mes jambes. En fait, je vais m'efforcer d'être à l'écoute de mon corps toute cette course, vu l'inconnue que c'est. Je voudrais oublier mon chrono, mais, quand même je surveille : j'ai trop souvent tendance à m'emballer.

Un coucou à Elizabeth en passant au début de la rue de Rivoli (merci les SMS!), ça motive toujours. Ensuite, je m'efforce d'être vraiment vigilant sur l'allure toute la rue de Rivoli. Et de penser à boire tout de suite : mini une gorgée à chaque kilomètre et probablement plus ensuite.

Avantage d'avoir été dans le sas 3h30 : l'allure est bienrégulière. Pas de slalom à faire entre des coureurs trop lents qui sesont mis 2 ou 3 sas trop devant, c'est beaucoup d'énergie économisée.

Bastille arrive très vite. Je ne ravitaille pas, j'aurai encore de l'eau au ravito suivant. Petit bouchon usuel à l'enrtée de la rue duFbg Saint-Antoine (l'an dernier, ça passait mieux), rien de bien méchant et, bon, le trail m'a rendu très philosophe sur ce genre de choses..:-)

Pas grand chose de passionnant jusqu'au 10ème non plus. J'ai gardé le même rythme, mais le bouchon de Bastille puis un micro-arrêt au ravito du 10ème pour remettre le contenu d'une bouteille dans ma gourde en me battant avec le bouchon de la gourde, m'ont gardé autour de 5'20". Jesuis pile dans les temps de 3h45.

Le bois de Vincennes est en général un secteur où j'ai tendance à accélérer, après le chateau, donc je me surveille de très prés. J'arrive à maintenir "seulement" 5'15". Je guette au km 13 si jevois Xbo qui a bien indiqué où il serait (le virage à droite avec les cors de chasse), mais de Kikou point. Petite déception..:-)

Le long de Charenton, il commence à faire vraiment chaud. Je suis fier de moi car je chasse l'ombre au maximum pour minimiser les effets de la chaleur. Les kilomètres s'enchaînent en très légère descente, un petit peu plus rapidement que mon rythme prévu (j'en fais même un à presque 12km/h). Cela dit, ma pause-pipi traditionnelle ainsi que le rechargement de la gourde en Schtroumphixir font...que le premier meneur d'allure de 3h45 me dépasse.

Là, petite erreur à mon avis : je tente de maintenir l'écart avec luiet je le redépasse, même. Le problème c'est qu'il fait de plus en plus chaud et je sens les cuisses durcir, un tout petit peu.

Le passage 20-25 est clairement plus dur: montée de la rue de Charenton, interminable avenue Daumesnil....et je vois repasser puis s'éloigner doucement le meneur d'allure. Acceptant que ce n'est pas vraiment réaliste de viser 3h45, je descends dont à du 5'30 sur 2-3kilomètres.

Un peu après le semi, je me fais héler par Land et Le bagnard. Allez,ça remonte le moral. Mais, bon, faut pas s'emballer. Les quais vont être très durs: pas d'ombre, le soleil tape...et ces foutus tunnels.

Ça ne loupe effectivement pas. Je vais clairement souffrir sur les km 24-29. Le rythme reste autour de 5'30", mais je fais ça et là des arrêts notamment pour épongeage (à ce niveau là, c'est carrément arrosage, d'ailleurs). Le tunnel du Louvre est un tueur. Malgré les "non n'est pas fatigués" traditionnels, ça souffre vraiment fort autour. Il fait toujours une chaleur lourde dans ce tunnel et, bien sûr, il se termine par cette méchante côte...cette fois ci en plein soleil.

Là, il manque vraiment un stand d'épongeage. Rien que pour le moral, ça ferait du bien... Plus qu'une solution: s'accrocher et essayer d'atteindre le km 32 sans signe de crampes.

L'un dans l'autre, ça marche. Je fais même clairement le PacMan même si le deuxième meneur d'allure 3h45 m'a passé. J'ai l'impression qu'ilne mène pas grand monde, d'ailleurs.

Bir-Hakeim, Maison de la radio....nous voilà rue Molitor. La vilaine rue Molitor qui monte vers la porte d'Auteuil. Je tourne toujours entre 5'25 et 5'30 (peux pas m'empêcher de regarder la montre quand  elle bipe et, en fait, ça me rassure car même si je souffre fort, je trouve que la vitesse se maintient bien).

C'est vers les km 34-35 que les signes de crampes arrivent. Je les attendais, évidemment, je me doutais que je n'y couperais pas. Bon,allez, c'est là qu'il faut oublier que je ne veux plus rien avaler et il faut boire boire boire. Je dois en fait boire facilement un litre entre le 34 et la fin, je crois que c'est ce qui va sauver le coup.

Moment de gros mou à la montée des fortifications. Là, je sens les crampes vraiment pas loin, et il reste encore 6 bornes, avec cette boucle interminable dans le bois. Donc, un peu de marche: on n'est pas traileur pour rien.

Une fois atteinte l'allée de la Reine Marguerite, je sens que ça va lefaire. Même si j'ai les jambes en bois, tout le monde autour en bienplus mal en point et je continue à pacmaniser. C'est là que jevois mon seul Kikou de la course, LongJohnSilver, qui me dit qu'il n'est pas trop trop bien. Bon, le petit coup de cul au milieu de l'allée fait très mal, évidemment mais, allez, ça sent l'écurie..:-)

Bon, là on ne tourne plus qu'à 5'40", hein, ce n'est pas non plus le miracle et mon premier marathon en negative split ne sera pas pour aujourd'hui!

Cette allée qui n'en finit plus de tourner...elle est où la porte Dauphine, bon sang? Ça y est, la voilà, les supporters sont à nouveau là (le Bois, c'est toujours mortel : gros défaut du MDP par rapprotaux gros marathons internationaux). Et je me paie le luxe de sprinter à 12km/h pour les derniers 500m : c'est-y pas beau, ça?

Et voilà. Troisième MDP fini. 3h54'37".
1h53'27 au premier semi, 2h01 au deuxième. Cinq minutes de plus que l'an dernier et 14 de plus qu'en octobre au Vaudreuil, l'Ecotrail est passé par là. Bon, à ce moment là, je m'en moque un peu. Il sera bien temps d'essayer de taper mon record en septembre à Berlin.

Bordel habituel à l'arrivée, notamment le sas de sortie des coureurs,avec tous les accompagnateurs agglutinés. Mais bon, ça va, pas de signe de vilaines crampes...et je retrouve tranquillement ma chère et tendre pour un retour dans nos Yvelines.

À l'année prochaine. Je ne pourrai pas ne pas revenir. Sera-ce enenchaînement après les 80 bornes de l'EcoTrail (qui me titillent,évidemment), ça, on verra..:-)

 

15 commentaires

Commentaire de hellaumax posté le 10-04-2011 à 22:32:00

Très sympa, ton récit!
ravi de t'avoir rencontré ce matin et à bientôt, j'espère

Commentaire de Yann78 posté le 10-04-2011 à 22:42:00

Merci pour ton récit et bravo pour ta course !!!

Au plaisir de te revoir.

Yann

Commentaire de mara posté le 11-04-2011 à 07:17:00

Bravo pour ta course ! Maintenant place à la recup'
Ravie de t'avoir rencontré et à bientôt pour un off ponts de Paris ;-)

Commentaire de Loul posté le 11-04-2011 à 13:17:00

Salut Monsieur,

Merci pour ton compte rendu ! et surtout un immense Bravo pour ta course !! Et encore un plus immense Bravo pour ton "cumul" écotrail et marathon !

reposes toi (un peu..) et j'espère te revoir très bientot: un p'tit off sur les ponts de Paris ou alors lors du trail des Cerfs

Commentaire de bubulle posté le 11-04-2011 à 14:20:00

Je confirme pour tous ceux et celles qui s'inquiètent de ma récup : c'est bien prévu..:-)

Quasiment rien cette semaine hormis un ou deux footings à la campagne (près des Andelys, Ponpon!) et probablement une sortie de 1h30 très cool sur la boucle de Seine, sans D+.

Et rien d'autre que ça jusqu'au trail des Cerfs, en gros..:-)

Commentaire de Arclusaz posté le 11-04-2011 à 14:52:00

Il a pas coincé Bubulle (bon, ça c'est fait ..).

bravo !
marrant de savoir qu'on va avoir des crampes et d'attendre de les avoir pour boire abondamment : bon, évidemment, c'est facile à dire assis devant un ordinateur quand on n'a jamais couru un marathon de sa vie !

Bonne récup.

Commentaire de bubulle posté le 11-04-2011 à 15:11:00

@Arclusaz: euh faut que j'adapte mon commentaire. J'ai bu (et pas qu'un peu) avant de commencer à sentir les crampes monter..:-)... Juste que le fait de les sentir arriver m'a motivé à continuer à boire au moment où, en général, on oublie un peu cela pour se concentrer sur le fait d'essayer d'arriver..:).

Commentaire de LongJohnSilver posté le 11-04-2011 à 15:27:00

C'est comme ça qu'on récupère de l'ecotrail? ;) En tout cas, je vois que je ne suis pas le seul à avoir souffert de début de crampes! Belle course en tout cas.

Commentaire de LongJohnSilver posté le 11-04-2011 à 15:42:00

C'est comme ça qu'on récupère de l'ecotrail? ;) En tout cas, je vois que je ne suis pas le seul à avoir souffert de début de crampes! Belle course en tout cas.

Commentaire de CROCS-MAN posté le 11-04-2011 à 19:55:00

BRAVO et merci pour ton récit

Commentaire de Land Kikour posté le 11-04-2011 à 22:18:00

Bravo pour ton marathon, il n'était pas simple à gérer avec ces températures estivales !!
Merci pour le cr et bonne récup.

Commentaire de JM2CJC posté le 12-04-2011 à 17:55:00

peu importe le record ,sacrée balade quand même
sont trop fort les marathoniens

Commentaire de JM2CJC posté le 12-04-2011 à 17:55:00

peu importe le record ,sacrée balade quand même
sont trop fort les marathoniens

Commentaire de raspoutine 05 posté le 14-04-2011 à 12:03:00

Hello Bubulle,
un joli résultat que le tien, surtout après avoir arpenté la région parisienne deux semaines auparavant. Ça en dit long sur tes capacités de récupération...
Alors, bravo pour le cumul des courses.
Et merci pour ton récit.

Commentaire de Génep posté le 16-04-2011 à 18:35:00

Gros enchaînement avec l'Eco-Trail et le MDP, joli !!

Bravo à toi et on se verra peut-être à Berlin l'an prochain !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran