Récit de la course : Trail du Josas - 35 km 2011, par chrystellem

L'auteur : chrystellem

La course : Trail du Josas - 35 km

Date : 3/4/2011

Lieu : Jouy En Josas (Yvelines)

Affichage : 874 vues

Distance : 35km

Objectif : Se défoncer

16 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail du Josas, 35km et + si affinités !!

Trail du Josas, 35km et + si affinités !!


Cette année j'ai décidé de me lancer plus sérieusement dans l trail, avec un très gros objectif en Septembre : l'Ultra du Vercors 80km !

Donc depuis début janvier c'est entrainement sur tous les terrains, côtes, etc … 500km ça devrait être bon pour commencer par les 35km du Trail du Josas le 03 Avril 2011.

Je me sens bien, pas de blessures, génial !

Je le fais pour tester la fille, mais aussi le matériel et surtout mon mental.

J-8 : Loïc fait l'ecotrail et se blesse. Après une semaine difficile pour lui, entre récup et malade, il décide raisonnablement de ne pas m'accompagner sur le Josas. C'est donc seule que je prendrai le départ.

Plus ça approche, plus j'angoisse, pas si tranquille et confiante qu'il n'y paraît. C'est mon premier trail de plus de 20km..


3.04.2011 : réveil tôt, je n'ai pas très bien dormi, mal au ventre de stress, du mal à manger mais je me force car c'est nécessaire.

7h45 : nous arrivons au gymnase pour le retrait des dossards. Quelques kikoureurs sont là aussi : Dan60, land Ponpon, Tomtrailrunner, Psyko, Lepetitchat. Tout le monde se prépare dans la bonne ambiance. Même notre CastorJunior national est là en touriste coureur. Pour une fois qu'il n'est pas en italie lololol

8h50 : nous sommes tous prêts à partir. Loïc joue les reporters photos avec une petite photo de départ, on plaisante, cela me détend un peu. Je pars dans l'idée de 4h30-4h45, cela me semble raisonnable.

9h00 : Pan c'est parti, tout va bien.

KM2 : j'ai trop chaud. J'ai pourtant mis une seule épaisseur sous ma veste mais c'est encore de trop. Je m'arrête 2' pour l'enlever, je dérègle au passage ma garmin et galère pour la relancer.

KM3 : un kilomètre important, car nous avons une traversée de « fossé » à faire, et là VLAN !! Je me plante de tout mon poids en voulant remonter dans la boue. Je tape fort la rotule droite sur un caillou et le coude, étalée de tout mon long dans la boue. Ça commence fort !! Je relance quand même, couverte de boue des pieds à la tête, car oui j'en ai mangé aussi lololol D'ailleurs, un petit truc à éviter, ne pas s'essuyer les maisn sur les fesses quand on a un cuissard noir, ca donne l'impression qu'on s'est fait mettre 2 belles mains au cul lolol cela a amusé du monde sur le parcours ensuite. Lolol


Commence ensuit une galère jusqu'à la fin, car le terrain est couvert d'une boue glissante, épaisse et collante. Il est impossible de courir correctement, d'autant plus que plusieurs centaines de coureurs sont déjà passés devant. Les côtes c'est 4 pas en avant, 2 en arrière, les ppuis sont fuyants. J'en ai vraiment marre de cette boue, envie de laisser tomber au km14. Mais je n'en oublie pas pour autant les conseils de Loïc qui me résonnent dans la tête, « Dans le dur, concentre toi sur ton hydratation et ton alimentation, le reste passera » ou les conseils sages d'agnes à Loic sur la CCC « arrêtes de t'énerver, tu dépenses de l'energie pour rien ». Et oui les conseils qu'on lui donne me servent aussi, et vu d'où ils viennent ces conseils sont forcément bons. Je bois donc régulièrement toutes les 10 minutes, je prends mon demi gel salé au km10 comme prévu.


KM15 : ravito ! Cela sera le seul de toute la course, le second ravito ayant été supprimé le matin même. J'attrape 2 TUCS, pour le sel toujours, et je repars en marchant en les mangeant. S'arrêter le moins possible, les courses de Loic me servent.


KM17,5 : Loïc est là à jouer les reporters sur le parcours et encourager. J'ai envie d'arrêter, j'en ai ma claque de cette boue !! Il regarde mon garmin, me dit que je suis dans mes temps estimés et que c'est bien. Et d'une claque appuyée sur les fesses me relance avec un petit sourire amusé. J'en profite pour prendre mon Hydraminov Effinov (BCCA, oligo-éléments, sels minéraux, vitamines) comme me l'a conseillé Loic. Très bon produit.


KM18 : c'est la bifurcation du 20 et 35km. J'hésite 2 secondes et hop je tourne à droite pour le 35km. A partir de là je suis seule au monde, plus personne devant ni derrière même au loin. Juste une autre fille qui me rattrape vers le 20eme km. C'est une habituée des trail longs, nous partageons 2-3 mots et je la vois disparaître. A ce moment je pense être la dernière en plein milieu de nulle part, dans ce fleuve de boue en guise de chemin. Grand moment de solitude, d'autant que petit à petit mon genou devient gênant, surtout dans les descentes.


KM24 : j'envoie un sms à Loïc, 3h30 de course. Je peste de ne pouvoir courir normalement à cause du terrain si boueux. Je galère à trouver mes appuis, il y a quelques zones où je peux dérouler, j'en profite pour essayer de grappiller du temps. Je suis toujours dans mon temps espéré.

KM25 : mon autre demi gel, et toujours ma concentration sur mon hydratation.

KM30 : le passage de « zone aquatique » n'a pas été supprimé, comme l'avait laissé éventuellement supposer l'organisation au briefing de départ. Nous passons donc sous un pont, sur une centaine de mètre, dans de l'eau glacée. Ce n'est pas 10cm mais 20 bon centimètres de flotte glacée à traverser. Je ne sens plus mes pieds Le bénévole au bout du tunnel m'annonce qu'il ne reste que 7km !! Qu'est ce qu'il me dit lui ?? c'est censé être 5. Et puis je me dit que je ne suis pas la dernière, doc une bonne nouvelle lololol Après une bonne grimpette dans des escaliers en bois, c'est reparti, les pieds détrempés, c'est horrible, je ne les sens plus.

Mon genou me donne de plus en plus de mal à courir, suite à la chute contre un caillou. Il est de plus en plus douloureux, cela a certainement dû enfler un peu et gêne l'articulation devant la rotule.. Pour couronner le tout je « jardine », me trompe de chemin, à 3 reprises, comme si il n'y avait déjà pas assez de kilomètres. Les bénévoles ne sont plus là pour signaler le parcours. Je pense à ce moment qu'il n'y aura plus personne à mon arrivée. Peu importe j'arriverai. Je croise enfin un mec en vtt qui s'occupe de la sécurité, m'annonçant qu'il ne reste que 3km. Sauf que mon Garmin m'indique 36km, gros doute. Je trouve le final très long car je ne peux plus courir, juste alterner marche rapide et tout petit trottinage à cause de mon genou.

A 3 reprises l'organisation vient prendre de mes nouvelles et me propose « d'abréger » et me ramener en voiture. Il n'en est juste PAS QUESTION ! Je suis venu et je finirai, jusqu'au bien bout. Loïc et les autres sont restés à m'attendre aussi, ça me booste, et j'ai promis un nez rouge du « Rire Médecin » soutenu par Team-Outdoor. En même temps je suis folle de rage, car si mon genou ne m'avait pas faite souffrir à partir du 30 je pouvais faire dans le créneau espéré, bien dans mes cuisses.

1KM avant l'arrivée j'aperçois le Bagnard, puis Land, Dan et Ponpon, la fine équipe quoi ! Ils sont venus me chercher en apprenant qu'il n'y avait plus de signaleurs. Merci les gars, ça fait plaisir.

 

 

Fierté oblige je finis en trottinant. Enfin elle est là cette arrivée tant attendue. Loïc immortalise ce grand moment.

J'en fini en 6h00, pour 40km au final sur ma Garmin (38,6 pour ceux qui n'ont pas jardiné), et presque 1000D+ qui est aussi mon plus gros dénivelé.


Pour un trail de test j'ai été servi : ma plus longue distance, mon plus gros dénivelé, et de la boue à ne plus savoir où est le sec.


Nous profitons de repas de course. L'avantage d'être la dernière c'est qu'il reste une tonne de lasagnes, pâtes, fromages et fruits … rien que pour nous lolol Il en reste tant, que plutôt de jeter, l'organisation nous encourage à en ramener chez nous. Merci c'est super sympa. Je n'ai pas de coupe ni podium, mais j'ai plein de lasagnes lololol


Si je fais un bilan de ce trail il n'est pas complètement négatif, même si je perd 1h00 sur ce genou :

  • la boue n'est pas mon amie c'est certain, mais pour le mental c'est un bon plan.

  • Je n'ai eu aucun problème digestif en 6h00 de course, ni de coup de faiblesse physique. Je suis « en forme » si on oublie mon genou.

  • Le sac, les chaussures savamment conseillées par Agnes, alimentation et hydratation sont au top.

  • Je ne suis pas mécontente de moi car je n'ai pas abandonné. J'en ai bien eu envie, mais le mental n'a pas flanché comme cela a pû m'arriver sur marathon (sans abandonner toutefois).

  • C'est un trail magnifique malgré tout, l'organisation tiptop même si les bénévoles partis avant les 2 dernières concurrentes, et un trail qui a été très instructif pour la suite pour moi.


Merci à tous, bénévoles, coureurs, kikoureurs. Et à bientôt pour d'autres foulées … plus rapides … lolol


Chrystelle_qui_va_remettre_ça

 

 

16 commentaires

Commentaire de JLW posté le 04-04-2011 à 21:56:00

On a hâte de lire la suite de l'aventure, merci Chrystelle et à bientôt.

Commentaire de Chris91 posté le 04-04-2011 à 22:02:00

Bravo Chrystelle,
j'ai aussi galèré à courir avec toute cette boue et ai aussi pensé une fraction de seconde à bifurquer sur le 20km mais finalement la ballade était belle et en promet de plus aisées sur terrai sec.

Commentaire de shunga posté le 04-04-2011 à 22:40:00

Excellent ça chrystelle ! Excellent !! J'ai beaucoup rigolé. Tu sais en dehors des courses nature d'une vingtaine de kilomètres dont tu as l'habitude entre mai et juin, le trail beh c'est ça tout le reste de l'année, même le dernier week end d'aout rappelle-toi. C'est cool hein !
Se planter au 3eme km et mettre 1h30 de plus que prévu. Si tu savais comme je suis heureux. Ca plaira peut-être pas à ton époux, mais tu as du Shung' en toi !!! Merci :)

Commentaire de Land Kikour posté le 04-04-2011 à 22:52:00

Un grand bravo Chrystelle d'en avoir terminer, pas si simple vu les conditions du terrain avec un genou en moins :).
Comme je te l'ai déjà dit, c'est tout bon pour la suite.
Bonne récup. et merci pour ce très chouette cr, bien agréable à lire.
Olivier

Commentaire de Le Bagnard posté le 04-04-2011 à 22:58:00

Bravo Miss !!! y a du mental en toi et ca promet pour la suite !!Loic n'a plus qu'à bien s'accrocher ;-)) et premiere ou derniere prend toujours un max de plaisir !!! à bientôt

Commentaire de lutin93 posté le 04-04-2011 à 23:04:00

Toutes mes félicitations, l'important étant d'en finir, bonne récup pour la suite

Commentaire de lutin93 posté le 04-04-2011 à 23:05:00

Toutes mes félicitations, l'important étant d'en finir, bonne récup pour la suite

Commentaire de Ponpon posté le 05-04-2011 à 00:10:00

Chapeau bas Chrystelle, garder la pêche et ne pas se démoraliser seule au milieu de rien c'est honorable !
On attend la suite des tes aventures avec impatience !!!

Commentaire de TomTrailRunner posté le 05-04-2011 à 00:20:00

Le sourire au départ
Le sourire sur les photos
Le sourire à l'arrivée
Le sourire qui transparait entre les lignes
Rien à dire : c'est que du "tout bon" que cette Chrystelle là.

Commentaire de caro.s91 posté le 05-04-2011 à 10:03:00

Moi je trouve que tu es super. Malgré les éléments contre toi, la boue, les chutes, les kilomètres en plus, ton genou douloureux, tu as gardé le sourire et tu as fini.
Peut être pas le mieux pour le genou, mais certainement très bien pour le moral pour les prochaines courses à venir. Récupère bien!

Bises,
Caro

Commentaire de Dan60 posté le 05-04-2011 à 10:19:00

Que dire de plus...t'as la VOLONTE, c'est le plus important dans ces moments là !!!
Pour un baptême, tu as été servie...vive le trail ;-)
A bientôt pour de prochaines aventures...
Bises et bonne récup.

Commentaire de Jay posté le 05-04-2011 à 16:36:00

une course pleine de courage et de persévérance .. tout ce qu’il faut pour la suite des tes aventures dans le long.
merci pour ce récit fort sympathique qui donne une belle image de ta volonté tout au long de tes péripéties rencontrées
sur ce parcours ..
Bonne récupération , soigne toi bien
et RDV dans le Vercors en Septembre
Jay
ps : l’excuse de la boue sur les cuissards , on y croit à moitié ;-))

Commentaire de grandware posté le 06-04-2011 à 10:12:00

Toi aussi tu cueilles des fleurs sur le parcours ????

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 06-04-2011 à 22:27:00

Bravo pour ton courage et bon rétablissement à ton genou et à Loïc.

Commentaire de bubulle posté le 10-03-2013 à 11:23:42

Commentaire....deux ans après. Mais comme j'envisage d'y venir, sur cette course, cette année, je fais le tour des CR. Vous n'y viendriez pas, Loic et toi, cette année?

Commentaire de chrystellem posté le 10-03-2013 à 22:41:52

non, pas cette année nous serons sur le marathon de Paris le même jour que Josas.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran