Récit de la course : Entre Chiens et Loup - 28 km 2010, par djikai

L'auteur : djikai

La course : Entre Chiens et Loup - 28 km

Date : 20/3/2010

Lieu : Droue Sur Drouette (Eure-et-Loir)

Affichage : 747 vues

Distance : 30km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

C'est David le premier qui une semaine plus tôt a parlé de cette course qui apparait dans le guide des courses de la région centre. Après avoir vérifié ma dispo avec ma petite famille, regardé Viamichelin et jeté un coup d'oeil sur le site le l'organisation, je me dis que pourquoi pas ; à 15 j du marathon de Cheverny une sortie longue et tranquille, ça peut le faire. Et puis, l'avantage d'une course le samedi soir c'est que ça n'empêche pas la sortie vélo du dimanche matin... Je relance donc le sujet dès le début de semaine. Stéphane n'est pas dispo ce samedi mais David est ok, c'est vendu.

17H, nous nous retrouvons comme à notre habitude sur le parking du Pathé Saran. Direction l'autoroute ; nous franchissons à peine plus d'une heure plus tard le panneau "Droue-sur-Drouette". Il s'agit d'un petit village en fond de vallée (de la Drouette à priori) comme on en voit au sud-ouest de la RP, avec de jolies maisons en pierre et des rue étroites souvent bordées de murs toujours en pierre. Nos traversons le village et commençons à remonter sur le coteau. Alors que je pense avoir raté la direction de salle polyvalente et que je recherche un endroit pour faire demi-tour nous arrivons sur la salle en question. Compte tenu de notre avance nous réussissons même à stationner dans la cour de la salle.

Inscriptions sur place, récupération du dossard et du sac offert, un coup d'oeil au parcours et à la liste des inscrits – une soixantaine sur le 30 km -, petit repérage au départ et à l'arrivée ; il y a des arches gonflables au départ comme à l'arrivée, et des guirlandes lumineuses balisent les dernier 100 m : on a mis les petits plats dans les grands ! Ca mérite une photo.

  2011 001      L'arche de départ

 

Sancy_2011-005.jpg     L'arche d'arrivée

Retour à la voiture pour s'habiller. Pour le coup nous avons le temps. Il fait assez frais sur le parking, je décide de partir en long et 2 couches + coupe vent et bonnet. La gourde ira dans le sac avec la couverture de survie, l'appareil photo, le portable et un paire de chaussette de rechange ; pas de besoin ni d’obligation mais quite à prendre le sac plutôt que le porte gourde...

David part en court, ce qui s'avèrera finalement le bon choix. J'ai mis une paire de XAD PRO neuves, comme elles sont un peu grandes, j'y met 2 paires de chaussettes et de la nok, formule déjà testée et qui me réussit plutôt bien. Nous rejoignons le départ en trottinant et je m'aperçoit 5 minutes avant le départ que j'ai oublié le GPS sur le siège de la voiture ; bien la peine d'être autant en avance ! Retour à la voiture pour le récupérer puis nous retrouvons le départ quelques secondes avant le départ, prévu à 19h07, horaire du coucher du soleil  ?

Au top, rien ne se passe, personne ne démarre ; petit moment de solitude pour la personne qui vient de donner le départ : "eh, j'ai donné le départ, le chrono tourne, faut y aller maintenant !" Excellent ! le ton est donné sur l'ambition des coureurs, cela nous plait.

Finalement, après une dizaine de secondes la troupe démarre, Vangelis à fond et torches fumigènes, c'est "Nant-sur-Drouette"...

20110319b_004.jpg

                 Le départ (Photo ASDD28)

Nous redescendons dans le village par la route avant d'emprunter un petit chemin longeant le cours d'eau. David et moi sommes partis parmi les derniers et commençons à remonter la colonne dès que la trace nous le permet.

20110319b_021.jpg Départ en queue de peloton (Photo ASDD28)

Il devient assez rapidement nécessaire d'allumer les lampes. Le parcours monte ou descend le long du ruisseau, reviens sur la route puis traverse des endroits marécageux avant de remonter à travers les bois sur le coteau. J'ai déjà tenté de prendre quelques photos mais rien n'y fait elles sont floues ! Il me faudra bien 5 km pour repositionner le stabilisateur d'image à "on" ; et après, c'est la nuit noire qui limitera les prises.

J'interpelle un buff kikourou lors d'un franchissement du ruisseau ; il me semble reconnaitre Laurent-trail dont j'ai lu le récit de l'année précédente l'après-midi même ! Il est sur le 14 km avec sa femme semble-t-il. Nous nous souhaitons bonne course alors que l'ascension du coteau commence. Le parcours du 30 se sépare alors des autres parcours.

David et moi continuons à remonter des concurrents mais la densité de coureurs devient tout de même bien moindre. Le fléchage est au top, de flèches fluorescentes jalonnent le chemin, les pierres et racines qui dépassent du plus de 3 cm du sol sont peintes ; le chemin est tellement clair qu'on se croirait sur une autoroute belge !!! La sensation de froid du parking s'est bien estompée, j'ai même beaucoup trop chaud et profite d'une montée pour tomber bonnet et coupe-vent. Le chemin n'est jamais monotone, les portions ne durant jamais bien longtemps. Outre le fléchage réfléchissant, des bénévoles sont positionnés à tous les embranchement et ont toujours quelques mots d'encouragements - plutôt sympas. Nous croisons un premier contrôle de dossards. Vers le 15ème km nous rattrapons un groupe de 5 ou 6 personnes dans une descente sur une portion de bitume. La traileuse qui mène le groupe va à une allure assez soutenue. Nous nous accrochons quelques 100aines de mètres puis dès le faux plat montant qui suit les passons. Le ravitaillement arrive vers le 17ème km, installé dans un tunnel passant sous la voie du RER :

  Sancy_2011-012.jpg J'étais pourtant arrêté pour prendre la photo ?

Nous prenons notre temps, si bien que le groupe passé peu avant repart avant nous. Nous les rattrapons avec l'idée de rester dans leurs pas quelques km mais finalement la première montée nous oblige à les passer, notre rythme de progression étant plus régulier. 2nd pointage de dossard au débouché d'un bois sur la route puis retour le long du ruisseau par une petite allée le long de laquelle des dizaines de photophores ont été installés - marrant. Vers le 24ème km je commence à être fatigué et avoir mal au ventre - habituel. David aussi relâche un peu l’allure me semble-t-il. Cela me va, je me masse le bide tout en courant et cela fini par passer. Nous redescendons une dernière fois dans la vallée où nous passons encore un concurrent puis remontons sur le coteau pour filer vers l’arrivée.

Sancy_2011-011.jpg Trailer moyen... et mauvais photographe... 

Le speaker se déchaîne à la vue de nos lampes arrivant, une musique de type cavalcade est passée et les quelques personnes présentes à l’arrivée applaudissent – cool.

Nous sommes contents d’en avoir terminé en à peine un peu plus de 3 h sans pour autant être cramés, c’est plutôt bien. Nous passons par la voiture pour nous changer un minimum car il n'y a pas de douches puis revenons dans la salle polyvalente ou un repas-buffet nous attend. Il y a plein de choses à manger mais nous ne faisons finalement que grignoter, pas vraiment affamés.

Nous avons environ 1h30 de route pour rentrer et nous ne nous éternisons pas plus.

En bref, trail très sympa et qui ne se la joue pas, parcours varié et jamais monotone, fléchage au top, excellent repas et gros travail de préparation de l’organisation. Bravo à l’ASDD28 et à ses bénévoles.

1 commentaire

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 06-04-2011 à 22:12:00

Hi hi ! Les photos sont originales quoi !

Bravo pour ce trail au dessus de 10 à l'heure.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran