Récit de la course : Trail Vallis Clausa - 25 km 2011, par Aleitheia

L'auteur : Aleitheia

La course : Trail Vallis Clausa - 25 km

Date : 20/2/2011

Lieu : Fontaine De Vaucluse (Vaucluse)

Affichage : 1251 vues

Distance : 25km

Objectif : Terminer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

TRAIL DE FONTAINE DE VAUCLUSE 20 février 2011

 


Fontaine-de-Vaucluse qui comme son nom l'indique est située dans le Vaucluse (et je suis sûre que vous ne le saviez pas!) est la plus grosse source de France. C'est surtout un village que j'aime beaucoup alors forcément l'iée de venir y courir est tentante...

   

 

 

Ca fera quand même un petit enchaînement, le trail de la Galinette (18km/900D+), le snow trail ubaye Salomon (9km/250D+) et donc le trail de Fontaine de Vaucluse (26km/900D+), mais rien d'infaisable, surtout que j'essaie de récupérer une motivation qui commence à me faire défaut. 
Départ prévu à 10h, parfait, ça me fait me lever aux alentours de 7h30 pour un trajet d'environ 1h. Le temps n'est pas au beau fixe mais il ne pleut pas (ça va pas durer, à croire que c'est moi qui porte la poisse!).

 

Des parkings sont prévus, retrait du dossard, pas de T-shirt mais une paire de lunettes de soleil (ça change, même si pour aujourd'hui c'est loupé).

 

Sur la ligne de départ une fille vient me voir, c'est une kikoureuse aussi (libellule), on fait connaissance en attendant le signal. Quelques secondes avant celui-ci je croise également Xavhië, rencontré quelques semaines auparavant sur les 24h de Marignane.


Le grand parcours part à 10h, les participants du 13km 1/4d'heure après. Ca entame direct par une alternance de faux-plats montants et de montées sans faux-plat , erf tout ce que j'aime. Je me fais doubler par quelques coureurs qui partent à fond (et que je rattraperai quelques kilomètres plus loin, comme quoi...
).

Après 2km la première monotrace arrive, ça bouchonne un peu mais sans plus, à nouveau quelques hectomètres sur la route puis on passe sur une piste un peu caillouteuse (dans la région si on n'aime pas les cailloux on est mal!) qui monte toujours. Les jambes tirent un peu mais c'est dû au départ en montée direct, ça devrait s'arranger. Je ne suis pas trop mal, partir uniquement avec une boisson énergétique (hydraminov aujourd'hui) me réussit bien. . Ca discute facilement, ce qui me fait dire que je pourrais quand même forcer un peu plus en course!
On entre dans un sous-bois sympa avec une jolie vue, tiens un tronc d'arbre en plein milieu, hop on saute...

arghhh je réussis à prendre une crampe monumentale en passant au-dessus (me demande encore comment j'ai fait).

 

On revient en monotrace, ça grimpe toujours, un coup d'oeil à la montre suffit pour me dire qu'il y a pas mal de risques que je me fasse doubler par les premiers du 13km vu ma vitesse.

 

Effectivement il y aura 5 ou 6 fusées qui me dépasseront dans la montée (ouverte au sécateur par les organisateurs!) et surtout le ressaut bien cassant qui marque la séparation des parcours. Ca part vite sur la droite pour le 13km, pas d'hésitation pour ma part et je m'engage à gauche pour continuer la grimpette.


On longe le « mur de la Peste », construit au Moyen-âge pour éviter la contamination de la région par la maladie. Jolie vue au sommet (mais photo ratée, tant pis), point le plus haut du trail, dommage que les nuages gâchent un peu le paysage, surtout qu'ils ont l'air de se rapprocher...

Après quelques dizaines de secondes de marche (soit-disant pour admirer le paysage mais en fait plus pour récupérer de la montée) on passe à une chouette descente.

Ah rien que pour ça ça valait la peine de grimper! Je dépasse quelques coureurs plus en jambes que moi dans la montée, ça fait toujours du bien au moral! Hop hop hop, autant les descentes sur piste en trail je ne raffole pas vu ma faible vitesse, autant les descentes techniques j'aime! . (Et pas le moindre cassage de gueule en vue!!)

Dommage il faut bien qu'elle finisse cette descente et une fois arrivée dans le vallon des Baumions bien sûr ça remonte... Pas très long mais un peu raide, et puis j'ai du mal avec les enchaînements montée/descente et le changement de travail musculaire! Allez on serre les dents et on continue!

 

S'ensuit une succession de petites bosses en monotraces sympas mais que je trouve un peu cassantes jusqu'au ravitaillement (km 13). J'en suis à 1h50 et je me sens plutôt bien, quelques rasades d'eau (ça me manquait, uniquement des boissons dans le camel c'est peut-être pas la meilleure solution, la prochaine fois j'emmène un bidon d'eau en plus).
Je repars tranquille, quelques coureurs accélèrent, le plus gros du dénivelé est fait si l'on en croit les bénévoles (bien que je me méfie vu le nombre de fois où on m'a annoncé 2km restant pour 5 réels...
). 

Beaucoup de passages en sentiers, une traversée de forêt, j'aime beaucoup ce parcours. Le temps se gâte de plus en plus, m'étonnerait que j'arrive avant la pluie... En même temps mouillée pour mouillée hein...

 

Les deux parcours se rejoignent mais bien sûr tous les coureurs du 13km sont passés depuis longtemps, quelques montées pas franchement exigeantes (et c'est moi qui dit ça!!), un arrêt au deuxième ravitaillement et on repart tranquille, il n'y a pas grand monde qui double, les places sont un peu figées.


Sans connaître le parcours j'ai toujours du mal à me dire que je peux accélérer un peu sans le payer plus tard, alors je préfère continuer à mon rythme.
Au 20ekm on revient sur une piste plus large, le soleil joue à cache-cache, une jolie petite montée où je marche malgré quelqu'un qui me criera « on ne marche pas sur un trail de moins de 40km! ».

 

 

 

 
On longe un champ, petite portion de bitume et on repart dans un sentier en faux-plat descendant, il commence franchement à pleuvoir, en soi ce n'est pas difficile mais les cuisses commencent à se faire sentir.

 

 

 

On longe pas mal de champs et quelques maisons, l'arrivée n'est pas loin mais les quelques montées restantes ne sont pas évidentes pour les jambes.

On croise quelques promeneurs qui commentent, ça va de "bravo c'est bien" à "c'est quand même un peu ridicule de courir à cette vitesse non?" en passant par "Oh ils ont raison, à cette allure au moins ils ne seront pas fatigués à l'arrivée!". Euh si un peu quand même, je ne peux pas retenir un "vous n'avez qu'à venir hein, et on verra!". Non mais!

Je m'arrête pour virer un caillou de la chaussure, un concurrent me rattrape avec les traits marqués : "vous n'avez pas de l'eau"? Il a des crampes terribles, petit dépannage en hydraminov et il repart.  

Un passage en sous-bois avec un sol boueux bien glissant (la caillasse je connais mais la boue beaucoup moins!) et on plonge sur l'arrivée, encore quelques hectomètres de bitume où on croise pas mal de concurrents qui en ont déjà terminé, c'est toujours encourageant. 
Virage à droite sur un chemin détrempé et direction le camping de Fontaine de Vaucluse où à lieu l'arrivée.

 
Ouf chrono arrêté, bilan 3h17 de course pour boucler les 26km, tiens ça ressemblerait presque à du negative split! Mis à part que sur ce parcours c'est quasiment montée sur la première moitié et descente sur la deuxième. Mais je suis plutôt contente, au final 219e sur 245, et 6e senior féminine (oui je sais on n'était que 9 et alors??
). Libellule, la kikoureuse croisée au départ, sera 1e SF, elle est en préparation d'un 72km et a fait ça "sans forcer"...

Bizarrement, je suis bien contente de passer la ligne d'arrivée avec cette sensation si caractéristique de la toute fin de parcours... mais j'aurais bien fait quelques kilomètres de plus moi!  Bon je dis ça mais en fait heureusement qu'il n'en restait pas 20 quand même!

 Le repas est prévu dans le camping, soupe de poisson, assiette de charcuterie et fromage, dans une ambiance plutôt sympa.

Un trail bien sympathique à faire, une équipe de bénévoles toujours présente et un parcours typiquement provençal entre sentiers en forêt et balcons à vue à 360°.

Une journée bien remplie quoi!!

 

A bientôt! 

1 commentaire

Commentaire de Jay posté le 30-03-2011 à 20:38:00

Merci pour le récit et les images de la balade :-)
Cela donne envie d'y faire un tour l'année prochaine.
Comme quoi les courses de suivent et ne de ressemblent pas , ce sui fait le charme de notre passion , l'aventure est au jour du chemin a chaque fois .
Bisous et bon courage pour la prochaine ...enfin , pas celle chronologique :-P mais bien la prochaine, enfin on de comprend ..LOL .... Et puis tu vois que tu poses la question sur ton statut de MissMeteo :-D

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran