Récit de la course : Trail de Mirmande - 26 km 2011, par Aleitheia

L'auteur : Aleitheia

La course : Trail de Mirmande - 26 km

Date : 27/3/2011

Lieu : Mirmande (Drôme)

Affichage : 927 vues

Distance : 26km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

autopsie d'une course ratée...

TRAIL DE MIRMANDE 27 mars 2011

 

 


C'était censé être un beau week-end...
... et au fond ç'en a été un, mais pas d'un point de vue sportif.

 

Je vous vois venir, je suis sûre que vous êtes en train de penser :
« et voilà, elle va encore nous faire un récit où la course aura été difficile mais qu'elle sera contente d'avoir fini alors que tout le peloton sera déjà rentré chez lui, etc etc... »
Eh ben non! Non pas que le peloton était déjà rentré chez lui quand je suis arrivée mais parce que justement je ne suis pas arrivée...

J'avais d'abord eu l'intention d'aller aux 6 collines pas très loin de chez moi puis Jay m'a parlé du trail de Mirmande et m'a en plus fort gentiment proposé de m'héberger puisqu'il habite à 30 minutes du départ. L'occasion parfaite de changer un peu de région (même si la Drôme provençale c'est pas non plus le bout du monde) et de passer un week-end sympa.


La forme est très très loin d'être au rendez-vous, témoin la sortie faite le dimanche précédent avec les deux moitiés de Rudyan (Yannick et Rudolph) sur la Sainte-Victoire qui s'est soldée par 10km faits en traînant en montée et en pseudo-course en descente, et desquels j'ai mis 2 jours à récupérer au niveau cardio... Il est de plus en plus évident que la pause s'impose mais si elle voulait bien attendre jusqu'au mois de mai ça m'arrangerait bien.
Toujours un peu patraque le samedi, pas franchement mal mais pas vraiment bien non plus, je commence à appréhender la course... 
On passera une soirée fort sympathique le samedi soir, soirée d'ailleurs où la fille de 5 ans de Jay me mettra une raclée sur « Just dance » sur la wii
, rejointe par son père au bowling... Et ils en étaient fiers en plus! Ils se sont aussi fait un plaisir de m'inventer un avatar, non mais franchement vous trouvez que c'est ressemblant vous?


Avaler des pâtes commence à être dur et ô joie Jay a prévu riz et gâteau de semoule à la place (je vous aurais bien raconté une anecdote sur une histoire de gâteau, de caramel et de carrelage mais Jay ne veut pas que j'en parle!).

Nuit courte, non seulement on perd 1h de sommeil mais en plus c'est le traditionnel « syndrome des veilles de course » : réveil toutes les 30 minutes pour vérifier s'il me reste du temps à dormir (vous parlez d'une logique) et en plus je rêve d'une course où je fais 50km facile et même pas fatiguée... Dommage, c'était qu'un rêve.


6H30 réveil... Dur dur! Mal au bide et complètement dans le gaz, pas mon jour, j'essaye de me motiver en constatant qu'il ne pleut pas et qu'il ne fait pas froid. Je guette un instant pour voir si Jay osera me réveiller à coups de pied dans la porte (il avait menacé de hurler « tout le monde sur le pont »), mais en fait il n'osera pas (en même temps suis pas sûre que le reste de la maisonnée aurait apprécié).

 

On arrive à Mirmande vers 8h, pas encore trop de monde, on en profite pour aller récupérer dossards et T-shirt ; Jay croise plein de monde et papote (heureusement que je veille au grain sinon il serait parti avec une puce désactivée!).


Passage à la voiture pour se changer et déposer les affaires puis retour sur la ligne de départ où le décompte est donné après quelques recommandations.

 

Ca piétine un peu et ça part plutôt doucement (en même temps je suis toujours à l'arrière des pelotons, je n'ai pas vu les départs de devant^^), parfait pour se chauffer, je m'inquiète de l'estomac, je la sens pas trop cette histoire...
Un départ en montée suivi d'une bonne descente dans le village, d'habitude j'ai toujours les jambes lourdes au départ, là ça a l'air d'aller... On trottine, les coureurs à côté de moi ont fait le trail de la Sainte-Baume il y a 15 jours, on échange les impressions.
On arrive sur une monotrace en montée qui nous fait prendre 120m de D+, pour une fois les cuisses et les mollets ne chauffent pas trop mais les crampes d'estomac sont de pire en pire... 
... pour finir par une première pause vidange gastrique sur le côté, froid, jambes qui tremblent, ça va pas du tout, j'ai encore l'esprit assez lucide pour savoir qu'il faut reboire illico si je ne veux pas allier la déshydratation et l'hypoglycémie à ça... 
Avec un peu de chance dans 1km ou 2 ça passe ; en réalité 4km plus loin avec une pause tous les 200m je me décide à jeter l'éponge, je ne me vois pas faire encore 20 bornes dans ces conditions, me faire mal ok mais pas comme ça!

            

Je rentrerai à Mirmande avec l'organisation, écoeurée dans tous les sens du terme. Passage à la voiture pour du propre et sec qui ne m'empêchera pas de me geler tout l'après-midi (pas si froid que ça pourtant, c'était vraiment pas mon jour) et comme j'attends Jay qui est parti sur le parcours long j'essaie de profiter : petite balade dans les rues du village, le commentateur nous donne régulièrement des nouvelles du Ventoux, et puis je me cale pour les arrivées.

 

 

         
La paëlla à l'arrivée pour les coureurs est prévue, de grandes tables sont dressées sont chapiteau et heureusement vu qu'il commencera à pleuvoir vers midi pour atteindre une belle intensité, les coureurs du 26 ne se sont pas trop fait tremper mais ceux du 46 ne doivent pas être à la fête... 
Je discute avec quelques coureurs rencontrés à table, tous vantent le parcours et la région ainsi que l'organisation. Dommage mais logique vu le temps, pas mal de personnes rentrent chez elles alors qu'elles seraient bien resté un peu plus.

Jay arrivera à 15h39, trempé et gelé mais avec un grand sourire!! Auteur d'une jolie perf, finisher d'un 46km loin d'être évident avec un parcours exigeant et des conditions météo difficiles...

                       

Restauration rapide et Jay m'offre une bouteille de bière, la fameuse Markus dont il vante - avec raison - les mérites, c'est vraiment gentil!
Saluons le dévouement et la gentillesse des bénévoles et de l'organisation tous bien mouillés et malgré tout toujours souriants!

 

 


On rentrera tranquille en voiture, la portière passager n'est pas complètement étanche depuis qu'on me l'a forcée 2 ou 3 fois (ah les joies de Marseille) et Jay prendra quelques gouttes d'eau supplémentaires mais ne dira rien (trop peur que je le laisse en plan sur le bord de la route!) 

En ce qui me concerne il faut bien l'admettre je suis hyper vexée!! Je ne pense pas que ce trail était trop difficile pour moi.
Que l'état physique n'y soit pas admettons ; que les problèmes ne soient pour une fois pas liés à la CAP ok. Mais que le mental fasse défaut j'ai du mal. Sur le coup j'étais persuadée que je ne pourrais pas finir le parcours comme ça (ou alors je serai peut-être arrivée après Jay). Mais avec le recul, je me dis que peut-être... 
 L'amour-propre ça use!


En terme sportif 2011 c'est pas encore ça :
02/01 : Fuvelaine (13km) avortée pour alerte cardio (en réalité une simple syncope vagale)
16/01 : Boucle Gardannaise (13km/300d+),
06/02 : Galinette (18km/900d+)
13/02 : snow trail ubaye salomon (9km/250d+)
20/02 : trail de Fontaine de Vaucluse (26km/900d+)
20/03 : trail de la Sainte-Baume (21km/1100d+)
27/03 : trail de Mirmande (26km) avec abandon sur problèmes digestifs...
Pas de grandes distances ni de course insurmontable... Un entraînement probablement trop exigeant pour mon petit niveau depuis le mois de novembre, difficile de travailler en même temps VMA, dénivelé, sorties longues PPG, EMA, etc etc... sans tomber dans le n'importe quoi, surtout pas encadré et en solo. 

 

Bon allez après tout c'est pas si grave, la CAP est un loisir que j'espère pratiquer longtemps avec plaisir, on va reprendre tranquille et on verra!

 

A bientôt! 

8 commentaires

Commentaire de Jay posté le 29-03-2011 à 13:55:00

il y a des moments où l’on se forge un mental et tu es en plein de dedans ..
Je crois que tu as bcp de sujets en tête ..
sur ce coup-ci, tu n’étais pas très bien déjà la veille .. donc no stress… il te faut juste retrouver le plaisir de la cap.. et courir pour profiter ..

ces courses sont là aussi pour enrichir l’expérience .. j’ai bcp appris des courses ratées passées... tu as le mental pour rebondir…et l'amour-propre en cap .. on s’en passe vite :-P

Persévérance .. il en faut !! du plaisir aussi alors je te souhaite une belle prochaine course.

Ravi d’avoir pu partager ce weekend et merci encore pour ta présence le jour J :-)

Quoi il te plait pas ton WIIpote … et merci pour la discrétion sur le caramel .. tu aurais pu ajouter sur le mur aussi .. :-))
mais n’empêche que j’ai tout mangé entre dimanche et lundi .. et le rosé a été ouvert des le dimanche a l’apéro aussi ...encore merci.
Jay

Commentaire de Rudyan posté le 29-03-2011 à 14:38:00

Pas simple de gérer ce genre de journée. On en a déjà parlé dernièrement, mais je pense qu'il faut lever le pied, et moins te prendre la tête! 3 sorties par semaine, c'est déjà bien. Fixe toi un bel objectif pour la rentrée, entraine toi en prenant plaisir et ça ira mieux!
Sinon tu as aussi l'option club, toi qui parle du manque d'encadrement, ça peut être une solution.

Dans tous les cas, pense à reposer le corps (avec une vraie coupure, pas seulement en enlevant une sortie par semaine), je pense qu'il en a besoin ;)

A bientôt dans les colines Marion! :)

Commentaire de chanthy posté le 29-03-2011 à 15:40:00

merci pour le récit..
j'espère que ça ira mieux pour toi...
trop de stress peut être?
la CAP permet d'évacuer le stress...pense au plaisir et c'est tout.
RDV pour le TSV? on compte sur toi pour nous applaudir ;)
à bientôt

Commentaire de laurent05 posté le 29-03-2011 à 16:49:00

bravo pour ta course merci pour ce beau récit
tu n'arrêtes plus de courir ...
bonne récup
bises

laurent

Commentaire de gdraid posté le 30-03-2011 à 13:43:00

Merci Marion pour ton récit sympa, ou se succèdent les bons et moins bons moments.
L'abandon, c'est la meilleure décision au secours de la santé, mais c'est souvent la plus difficile à choisir.
Bravo de l'avoir compris et de l'écrire.
JC

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 02-04-2011 à 22:06:00

Merci pour ton récit, même s'il n'est pas évident de rédiger un tel CR.
Un peu de repos serait sûrement le bienvenu, tu en as aligné des trails depuis janvier!
C'est raide à encaisser , un abandon, mais c'est une expérience en plus dont on peut toujours tirer profit! récupères bien!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 06-04-2011 à 21:59:00

Pas facile de raconter un abandon.
Bravo pour ton courage.

Commentaire de montevideo posté le 09-04-2011 à 12:05:00

Comme beaucoup de débutant passionné (comme je l'étais il y a encore peu), je pense que tu fais peut être trop de courses (et longues en +) et tu es passé trop vite à 3 entrainements par semaine.

Je me permets de te donner mon avis car j'ai fait (je fais ?) les mêmes erreurs :)

Essaie de te faire plaisir, ne ne te fixe pas trop d'objectifs et je suis sur qu'avec ta motivation tu vas vite progressée.

Bon courage en tout cas et merçi pour ton CR

Jérôme

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran