Récit de la course : Trail du Ventoux - 46 km 2011, par Free Wheelin' Nat

L'auteur : Free Wheelin' Nat

La course : Trail du Ventoux - 46 km

Date : 27/3/2011

Lieu : Bedoin (Vaucluse)

Affichage : 1109 vues

Distance : 46km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

De l'utilité du coupe vent ou: "tu veux ou tu veux pas?"

Ben c'était "tu veux pas"...   On a bien cru que la météo nous ferait une  faveur, mais non...

Côté prépa, déjà , c'était à l'arrache (trop, pas assez et trop tard) , en reprise après blessure. Rien comme je voulais quoi.
Et en fin de prépa, RV express chez l'ostéo avec un pied droit douloureux sur terrain instable (le pied à entorse) et le fessier/pyramidal/ischios etc... en vrac.

J'ai fait ce que j'ai pu pour calmer le jeu avant dimanche, (l'ostéo ne m'a pas touché le pied douloureux, mais c'est acharné sur l'autre , j'ai toujours mal à cette satanée fesse ) et c'est quand même inquiète que je me mets au départ du trail.
Zhom prendra le départ mal entrainé (emploi du temps, gastro...) et mal foutu

Rien a dire sur le début de la course, pas de pause pipi intempestive cette fois-ci (St Yorre un jour, St Yorre plus jamais , voir le CR de l'année dernière )
Lestée de mes 3kg de bouffe + liquide, je me cale rapidment sur une allure confortable sachant que j'ai 46 bornes à faire avec un état physique incertain sur le long terme.

Et environ 2h00 après le départ, au premier croisement route , l'annonce qui tue "c'est plié depuis 5 minutes pour le 46, le temps est trop pourri, tout le monde sur le 24!"
Les gars avaient vraiment l'air désolés "c'est pour votre sécurité!"

Cet enfoiré de Ventoux nous a encore fait cette fois-ci la fille de l'air .

A 5 minutes près ... je l'ai raté de 5 minutes...
Je suis déçue à mort, mais, ça me console un peu, je pense à Brague Spirit qui est sûrement en route pour le 46 , au moins un Kikou là haut!
"Et merde, merde de merde" Voilà ce qui va accompagner quelque temps mon parcours jusqu'à la bifurcation où je regarde un moment le sentier du 46, à ma gauche , barré bien sûr.
Peu après, j'ai une vague idée de ce que doivent supporter là haut les candidats au 46 , nous nous sommes pris au sens propre une vraie baffe à la Fisherman's Friend!
Je sors de suite la veste roulée en boule dans le sac à eau (je suis en manchons et tee shirt) et bénis mon caleçon "hiver"
C'est vraiment violent pendant quelques minutes, mais la descente nous ramène rapidement au calme.

A cet endroit, allez savoir pourquoi, cling, je passe en mode "lâchez les chiens", les tours me prennent et c'est parti :"YEEEEEEEEE AAAAAAAAHHH! "
Il reste quoi...10, 11 bornes? Et bien, on va profiter de ce qui reste donc: à donf!

Au début, j'arrivais à patienter, mais ça n'a pas tenu longemps: je n'ai fait par la suite que doubler, et doubler et doubler .
Et là, comme l'année dernière, entre deux instants de totale concentration (moi qui m'en croyais incapable, une fois de plus), une pensée déboule :
"ouahhh, tu as vu comme il est fort ton cerveau? Il voit la pierre et te positionne le pied sans que même tu t'en rendes comptes... et ça ne prend qu'une infime fraction de seconde ...
Je n'ai pas trop le temps, mais je m'extasie deux secondes devant cette merveille qu'est le corps humain, et je remercie je ne sais pas qui, ni pas quoi de me faire vivre ces instants là.
Encore un instant de grâce ... c'est bête, mais de l'écrire...oh bon, vous connaissez le refrain, la suite:

A la première descente , je double un monsieur que je remercie et l'autre bien devant (le bruit de cailloux , peut-être? lol ) se pousse aussi :"mais nooon, ce n'était pas pour vous pardoonnn, merciiii" que je lui jette au passage en lui effleurant le bras .
"Non non, ça va!"
Il me suivra sur ce qui suit ainsi que la combe de Malaval , à plusieurs reprises je lui propose de le laisser passer "non non, ça va, peux pas aller plus vite!"

Sur le dernier plat bien sûr, les bonshommes ont repris la main , je l'ai déjà dit, je suis courte sur pattes

Apparemment il y en a une à qui se faire doubler n'a pas plu (la dernière si je me souviens bien, j'ai eu un "pas de quoi" un peu rogue quand je l'ai remerciée d'avoir laissé le passage )
A, allez... une dizaine de mètres de l'arrivée, la dame en question me double par la droite.
Par réflexe (par jeu?) , j'amorce une accélération rapidement avortée , car, à quoi bon, on est arrivés et je n'ai pas envie de me prendre le poteau qui passe à ce moment là
La fille met le turbo pour , pour... gagner brillamment 2 secondes au chrono (au moins!! ) une 41ème (ou 42 ème, je ne sais plus) place féminine!
"Esprit trail" est tu là?

J'échange après l'arrivée quelques mots avec ce gentil monsieur en vert et noir qui me félicite pour ma descente (Ah oui, pfff... il est là, l'esprit trail!... )
S'il me lit, pardon pour la brièveté de mes propos ( ma timidité revient vite quand on me complimente )

Je m'ennuie très vite et repars chercher zhom que je trouve marqué (heureusement que ce n'était que le 24...)


Bon... En conclusion, Jean-mi et son poulain ne pas sont pas passés sur le 46 (encore pire pour eux sur le coup, apparemment juste après la décision) , mais après avoir entendu un monsieur parler au micro et quelques témoignages à postériori, il n'y avait pas de regrets à avoir, c'était dantesque...  Ils sont une centaine à être passés.

En ce qui me concerne, je suis quand même déçue vu le dérangement de Japhy qui m'a pris les mômes pour le week-end, les fonds engagés pour le week-end, et ce P.."pouêêêêt!!!.N" " de sommet qui résiste!!! ( ça fait 2 fois
)

Finalement, après réflexion:
1) mes gamins se sont vraiment éclatés avec Japhy (O merci merci merci Japhy!)
2) j'ai eu beaucoup de plaisir à rencontrer Steph30 et Nat ( à l'année prochaine? ), ainsi que l' Obi Wan Pascal Penot Kenobi
3) j'ai eu du plaisir également à retrouver Brague et son grand acolyte
4) je me suis éclatée à la descente comme rarement
5) le pied va bien (on verra la suite pour les fessiers...)
6) finalement, le 46 aurait peut-être été trop pour un trail de reprise après 4 mois d'arrêt
7) du coup, je participe à un trail qui m'a l'air plutôt réjouissant, pas loin, et qui sera parfait en date et en distance par rapport à la Montagn 'Hard, à savoir le Trail des Maures .
Et où j'ai de fortes chance d'y croiser des copines

Bon, finalement, aucun regret en fait, j'ai même les dents qui poussent pour la suite
Et là, je vais la peaufiner ma prépa

8 commentaires

Commentaire de mic31 posté le 28-03-2011 à 19:52:00

Meme course pour moi, bifurcation à quelques minutes près, sans regret.
A suivi une descente de fou, une des plus belles que j ai faite où Brague Spirit m a reconnu.
Le Ventoux, peut être pour une autre fois...

Commentaire de brague spirit posté le 28-03-2011 à 21:05:00

C'est vrai que c'est frustrant.Mais bon,du coup,nous sommes rentrés plus tot.
a bientot sur les chemins.

Commentaire de HERVE GAP posté le 29-03-2011 à 17:19:00

Trés plaisant à lire ton récit avec un mèlange de vécu, d'humour et de ressentis..
Merci pour ton message sur mon récit!!
J'ai fais énormément de trails dans ma carière sportive un peu de partout avec du court à du trés trés long , à des niveaux trés bas d'altitude mais aussi trés haut.
Et je peux dire que c'est la première fois dimanche que j'ai été confronté à une peur particulière,la peur que ça se termine mal..J'en ai encore des frissons..Moi j'ai eu la chance d'être bien physiquement et ne pas trop trainé dans la tempéte(environ 1h30 de grosse galère).Mais qu'en auraît été pour les coureurs un peu moins rapides avec une grosse fatigue!!
Sur le moment c'est toujours dure ce type de décision d'être stoppé(je l'ai vécu à l'UTMB 2010)mais heureusement qu'il en a été ainsi!!
Je te souhaite une bonne récup et je serai aussi au trail des Maures...

Commentaire de Rudyan posté le 29-03-2011 à 17:48:00

Un super récit, comme toujours! Ce ventoux est avant tout un capricieux qui n'en fait qu'à sa tête! Pour toi en tout cas, côtoyer ses flancs t'aura fait repartir de l'avant!
A bientôt!

Commentaire de nico2938 posté le 29-03-2011 à 20:42:00

Merci pour le récit!!
On sent la joie de courir et c'est bien là l'essentiel!!
J'ai fait parti de ceux qui sont passés au sommet et je rejoins les propos de Hervé, c'était assez terrible!! Là, le plaisir s'efface devant la volonté d'en sortir au plus vite. Pourtant, les coureurs étaient aguerris et entrainés.

Commentaire de raspoutine 05 posté le 30-03-2011 à 19:09:00

Super CR plein de bonne humeur.
Bon, au Ventoux, il faut connaître, les règles du jeu sinon on a des chances d'être déçu. Voyant comment ça se présentait, on ne le sentais pas ce coup-là et on a été soulagé de voir la grande course neutralisée; comme ça, plus d'interrogation. Mais même le petit parcours est sympa et très typique, ce n'est de toutes façons pas un morceau simple à digérer.
Alors bravo à toi pour ta place, et...
Il n'y a plus qu'à remettre le couvert l'a prochain... Histoire de fêter le printemps ! LOL !
Bien sportivement
Raspa

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 06-04-2011 à 21:33:00

Sympa le style primesautier.

Tu cours toujours habillée en chaperon rouge ?

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 06-04-2011 à 22:02:00

Non, mais le style Lutin me tente pour une prochaine fois... :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran