Récit de la course : Les Foulées San Priotes - 10 km 2011, par totoro

L'auteur : totoro

La course : Les Foulées San Priotes - 10 km

Date : 20/2/2011

Lieu : St Priest (Rhône)

Affichage : 855 vues

Distance : 10km

Matos : Adidas Supernova glide II

Objectif : Battre un record

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pareil mais pire !

En début de préparation pour le marathon d'Annecy, j'avais besoin de voir où j'en étais en terme de vitesse aussi pour la deuxième fois consécutive, je me suis inscrit à ces foulées san-priotes. L'édition de l'année dernière avait été très venteuse ! D'ailleurs, une petite pensée pour toutes les personnes affectées par la tempête Xinthia de l'année dernière ...

Ma dernière course était le Trail Givré de Montanay, il y a 2 semaines. J'y avais été plutôt content de moi mais j'étais resté sur une contracture au mollet droit qui m'a mis à l'arrêt pendant une semaine. La semaine passée a été celle du démarrage de ma préparation spécifique au marathon. Elle m'a montré que j'étais dans un état de fatigue assez avancé : c'est quand les vacances ???

Mais revenons à nos moutons ...

Donc, dimanche, réveil à 6h : grrrr, je traîne les pieds car en plus, dehors, il flotte ... J'arrive vers 8h à Saint-Priest récupéré mon dossard de manière très rapide. Comme l'année dernière, les organisateurs et bénévoles seront au rendez-vous d'une course qui accueille chaque année plus de mille participants : bravo à eux ! Mais bon, faut arrêter avec les couleurs flashy très 90's, l'année dernière jaune fluo et cette année orange fluo !

Je retourne à la voiture pioncer un peu, vers 8h30, je me change pour aller m'échauffer. Il pleut beaucoup alors, je sors la veste en goretex, les gants et la casquette. Je me dis que je vais avoir chaud.

A 9h00 précise, le coup de départ est donné, je ne l'ai pas entendu. Je me suis chaud, bien échauffé, résultat, un premier kilomètre très roulant en 3'47, soit presque 30 secondes trop vite ! J'ai le cardio déjà au sommet et le souffle très court. Je me suis bêtement asphyxié dès les premiers mètres ... Il fait très humide et j'ai chaud avec ma veste. A partir du deuxième kilomètre, ce ne sont que des successions de montées et de descentes très usantes. Je n'arrive donc pas à reprendre mon souffle.

J'arrive au 5ème kilomètre en 21'40, déjà, je sais que je ne battrai pas mon chrono de l'année dernière. Je ne l'ai pas dans la tête. Je n'avance plus et tourne autour de 4'30 au kilomètre. Je souffre et souffle trop.

A partir du panneau annonçant 7 kilomètres de parcouru, il me semble que le parcours devient un peu moins éprouvant ou alors je suis en train de me réveiller, je décide d'accélérer pour finir les trois derniers kilomètres en 4'15, 4'10 et 3'35 ! Plus conforme à ce que j'espérai (le dernier kilo est tout en descente !). Sur le sprint final, je donne tout mais je me fais stopper par un bénévole qui me demande où est mon dossard ! Bon ben, il était sous ma veste ... je repars donc vers la ligne d'arrivée que je franchis en 43'14 pour 43'13 l'année dernière !

Apparemment, y'avait quelques kikoux présents mais je n'ai réussi qu'à rapidement voir caral en pleine effort.

Je suis passablement déçu de ne pas avoir fait mieux mais je ne peux m'en prendre qu'à moi-même : trop habillé, départ trop rapide et fatique latente trop présente (faut que je DORME !!!). Prochaine objectif, un semi mais je ne sais pas encore le quel !

5 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 22-02-2011 à 14:56:00

bon, OK, ce CR vaut "mot d'excuse" pour ton absence au "off" de dimanche.

43 minutes pour un 10 bornes bosselé avec une météo bof et en se sentant fatigué, c'est quand même pas mal !

Et je pense que tes "erreurs" de dimanche vont beaucoup te servir pas la suite.
Va falloir oublier ton côté "frileux", quand on court on a chaud!!! (là, je vais en prendre pour mon grade, j'ai sué comme une baleine dimanche !).

Fais gaffe à ton impression de fatigue, ça doit vouloir dire quelque chose ...

Je reste très très optimiste pour ton marathon d'Annecy, j'ai très précisément en tête le temps que tu vas réalisé (bon, je te le dis pas, ça va te mettre la pression....)

Commentaire de Jean-Phi posté le 22-02-2011 à 16:13:00

Je plussoie Arclusaz dit Mister 17 of VMA : La sensation de ftigue est toujours un signe à prendre en compte. Fais-y attention. Après, tu réalises le même chrono que l'an dernier, c'est pas si mal que ça. Tout n'est pas noir ! Le 1er kil était vraiment rapide, j'en sais qque chose. Difficile de se caler ensuite. Ca va venir, j'en suis certain. Bonne récup!

Commentaire de tidgi posté le 22-02-2011 à 21:48:00

Aïe, Aïe, départ trop rapide... Tu t'es laissé entrainé ?
Écoute ton corps et fais toi avant tout plaisir, ce sera du tout bon pour Annecy. Allez, une p'tite récup.

Commentaire de franck de Brignais posté le 23-02-2011 à 22:18:00

Le même temps que l'année dernière alors que tu as un petit coup de pompe passager (et que tu es stoppé en plein élan dans ton sprint final !!) ... c'est plutôt de bon augure ça !
Je ne peux qu'abonder dans le sens des copains du dessus : pour aborder ton Marathon de façon sereine, il va falloir être reposé.
Un plan Marathon est usant (je suis en plein dedans...), essaies de te coucher tôt. C'est une des clés de la réussite, j'en suis convaincu !!
Sur ce ... je vais au dodo !! ;-)

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 25-02-2011 à 07:54:00

Déçu...non. Si tu peux finir comme tu as fini, c'est que ton entraînement est correct. C'est le principal quand on prépare un marathon, non ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran