Récit de la course : Semi-Marathon des Lions 2011, par bubulle

L'auteur : bubulle

La course : Semi-Marathon des Lions

Date : 20/2/2011

Lieu : Bullion (Yvelines)

Affichage : 776 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Les bonnes courses, on a toujours envie d'y revenir et ce semi-marathon des Lions, à Bullion, ne fait pas exception. Donc, après m'y être essayé l'an dernier et avoir alors établi mon premier meilleur temps sur semi (facile, c'était le premier officiel...), je m'y étais pris très à l'avance cette année pour assurer d'être là.

Tellement à l'avance que j'avais d'ailleurs le dossier numéro 1..:-)... Bon, celui-là, quand même faudra que je le garde!

Donc, normalement, tout cela s'annonçait sous de bons auspices. Mon gros objectif égénéral, c'est toujours l'enchaînement EcoTrail-Marathon de Paris entre fin mars et début avril, donc, depuis environ début décembre, je fais du volume en enchaînant pafois jusqu'à près de 100 bornes dans une semaine (par contre, pas de séances machin bidule élaborées avec VMA truc, endurance machin...j'y comprends  rien, ça me gave: je m'entraîne en courant, point...des fois vites, des fois pas vite. Des fois long, des fois court)

J'avais un peu levé le pied ces deux dernières semaines car je voulais quand même un peu "scorer" à Bullion vu l'état de forme.  Notamment, j'avais été ravi de pulvériser mon record sur un "semi" couru tout seul, en moins de 1h45 sur un parcours de trail roulant dans mon coin.

Seul hic : je me suis payé un énorme rhume de mercredi à samedi, donc pas moyen de bouger et un état de fatigue avancé. Donc, grosse inconnue.

Finalement, ce dimanche matin, après une bonne nuit, ça va plutôt pas mal. Lever tôt car je dois d'abord accompagner ma fifille à la gare Montparnasse. Mais, du coup, je me suis retrouvé assez tôt à Bullion, ce que j'aime bien (je n'aime pas être bousculé un jour de course, donc j'arrive en général TRÈS en avance). En fait, les bénévoles étaient encore en train de tout monter...

Récup du dossard, mise en tenue (du pas trop chaud cette année : la température est très différente de l'an dernier et, à mon avis, quasi idéale), échauffement sur la route de Bonnelles jusqu'à l'ancienne voie ferrée....et arrivée tranquille vers la ligne de départ.

Là, je retrouve quelques kikous à la dernière minute, notamment Cloclo avec qui j'avais fait le Off des ponts de Paris en janvier. Il a été "embauché" par ses collègues du CEA à la dernière minute, m'a-t-il dit. Il paraît que Loul (qui nous avait accompagné) devrait être là...mais nous ne nous verrons pas. Je salue rapidement chrystellem et....les autres (ahem, j'ai oublié les pseudos)...mais le départ se rapproche et faut que j'essaie de m'avancer un peu si je ne veux pas trop galérer au début.

Pan! Raté. Je pars....douuuuuucement vu qu'autour c'est bien en deçà du rythme que je veux tenir (4'45/kilo, bases de 1h40). Donc, j'essaie de me faufiler rapidement, en évitant d'être le gros lourd qui bouscule tout le monde pour passer devant. Pas simple, mais je m'en sors assez
bien..:-)

Bon, le début de Bullion, ça commence....par monter. Oh, pas des masses, mais c'est vrai qu'un faux plat sur le premier kilomètre, ça donne le ton. Cette course est vraiment accidentée (pour une course classique sur route, s'entend...http://connect.garmin.com/player/69240035 le montre bien) et il ne faut pas se faire avoir avec les côtes. Personnellement, je redoute le faux plat du km 7 car je sais que, vu mon état de forme incertain, il sera le juge de paix et c'est là que je saurai ce que je peux espérer.

Le premier kilo est avalé en 5'03, finalement pas si mal pour un départ un peu délicat. Ensuite, le rythme se prend sur le deuxième kilo, en faux plat descendant sur une route assez large, qui permet de regagner un peu.

Ensuite, on tourne sur une toute petite route qui, l'an dernier, était un peu délicate à cause de plaques de glace. Ici, rien de tout ça, donc j'arrive à bien dérouler sans trop forcer : c'est bon j'ai trouvé le rythme que je veux et, ma foi, ça le fait bien.

Arrivée sur la route de Moutiers pour deux kilomètres que nous referons tout à la fin : je tiens bien le rythme sur cette section large et bien plate, mais j'évite de trop forcer car le faux plat nous attend. Je suis dans les temps tout pile.

Ravito "en vol" (j'ai tout sur moi, comme d'habitude) : je fais attention à ne pas oublier l'alimentation surtout avec cette incertitude sur la forme. Et c'est parti pour le faux plat... En plus, "cerise" sur le gateau, il y a un petit vent de face bien ennuyeux. Un bon kilomètre de montée pas violente, mais, quand même, ça tire un peu. Cela dit, autour de moi, ça souffle pas mal donc je me dis que je ne suis pas le pire! Au bout du compte, après les 6 premiers kilos très réguliers, je finis ce septième en 5'10...y'a pas de problème, l'entraînement en trail, ça paie! Bon, finalement, ce juge de paix rend un verdict sympa : je ne me suis pas écroulé.

On enchaîne par deux kilomètres en déroulant sur du faux plat descendant vers la Celle les Bordes. Je ne force pas trop, l'objectif étant de ne pas se griller avant LA côte vers Clairefontaine, deuxième juge de paix de ce semi.

En fait, c'est la spécificité de Bullion : les difficultés sont sur la première moitié. Donc, si on passe bien celle-ci, en principe ensuite ça va!

Donc, pour environ 50m de dénivelée, nous avalons un kilomètre de côte. Là, ça souffle fort autour, chez tout le monde..:-)... Au final, 5'17" sur le dixième kilomètre, me voici environ 45 secondes derrière mon objectif...oui, mais voilà, on est à 170m d'altitude et Bullion est à 110..:-). Donc, en gros, je suis parfaitement dans les temps.

S'ensuivent deux kilomètres de quasi ligne droite en plein forêt. C'est là qu'on profite du côté sympa de ce semi, en pleine nature et qui a, du coup, un petit côté "course nature" que j'aime bien. Là, tout le monde déroule : je me rappelle que l'an dernier, je m'étais trouvé un lièvre avec qui on courait au même rythme, ce qui m'avait bien relancé. Rien de cela ici : je sens quand même que ça commence à tirer et j'ai un peu de mal à me ravitailler. Petit doute, donc, sur cette partie : vais-je tenir?

Encore deux autres kilos autour du Centre national du Football : l'an dernier c'était parfois TRES délicat sur cette route avec encore des plaques de glace. Ici, rien de cela, donc le rythme est régulier et même si ça commence à être dur, je tiens l'objectif, très régulier entre 4'35 et 4'50.

La descente assez rapide vers la D27 apporte un moment pour souffler. On arrive aux 2/3 de la course et c'est là que je sens qu'il faut commencer à s'accrocher.

Arrivée sur la route, il faut un peu de courage : ce sont de grandes lignes droite sur une route bien large et le peloton est un peu étiré : pas facile de trouver une foulée où s'accrocher. Par contre, avantage, ce n'est que du faux plat légèrement descendant (on ne s'en rend pas compte en course, cela dit...si ce n'est au rythme). Je tiens donc le bon rythme jusqu'au kilomètre 16 où on tourne sur la route de Moutiers.

Là, il faudrait se ravitailler...mais je commence à être dans le dur, donc pas moyen d'avaler du solide ou même un gel. Tant pis, je me contenterai de boire régulièrement.

Là, honnêtement, c'est le moment où je commence à compter les kilomètres à l'envers..:-)... J'ai l'impression de faiblir un peu mais je ne vois pas non plus des dizaines de coureurs me passer, donc c'est sûrement une impression..:-)

Enfin, le kilomètre 19, c'est le bout de parcours commun final avec la boucle du début. Le vingtième me semble interminable et je vois quelques coureurs me passer. Tiens, une fille...ça fait longtemps que je n'en n'avais pas vu. Si ça se trouve, il n'y en a pas tant que ça devant.

Bon, ça y est, je tiens ma motivation pour finir : "elle" ne finira pas devant moi, na! Peut-être qu'elle, elle ne sait pas qu'il y a une petite côte pour finir..:-)

Probablement pas car je passe sans souci dans le village et me voilà à regagner quelques places en sprintant long sur les derniers 500m. Je finis vraiment à la ramasse (4'32" sur le dernier kilo quand même) mais, au final, bingo, moins de 1h40 (même si le chrono officiel dit
1h40'09).

Près de cinq minutes gagnées sur l'an dernier. Ah, bien sûr, je n'ai pas battu mon temps de Bois d'Arcy, mais Bois d'Arcy, c'est tout plat!

Les reste de rhume se rappellent à mon bon souvenir apèrs l'arrivée : je crache un peu mes poumons et il me faut quand même de longues minutes pour récupérer. Mais bon, je suis fier de ne pas avoir abdiqué devant les microbes!

Après l'arrivée, j'ai recroisé Claude, bien content de ses 1h50 quasiment sans entraînement. Je n'ai guère pu rester avec les autres. Dsolé, j'étais finalement assez peu social, en fait : déjà, je suis plus bavard dans mes compte-rendus que dans la vraie vie, plutôt timide et, en plus, là, j'étais quand même assez épuisé!

D'ailleurs, j'ai fait la sieste ensuite une bonne partie de l'après-midi après mon retour à Maurepas..:-).

J'espère que les autres kikous présents et que je n'ai pas croisés (même mon quasi-voisin Tonton, je ne l'ai pas vu) auront apprécié ce semi de Bullion. Pour ma part, je remettrai cela l'an prochain.

Au final, 1h39'49" à mon chrono, 307e, 82e V2 (mon premier résultat de V2...:-)) et 6ème fille...:-) (depuis la fois où j'ai "tiré" la 7ème fille à Bois d'Arcy, j'aime bien faire cette comparaison). Si je compare mes palces à celles des filles, je suis en progrès (mais, bon, y'avait pas Caro aurjoud'hui, donc ça me faisait gagner une place!).

6 commentaires

Commentaire de Loul posté le 20-02-2011 à 21:17:00

Salut Christian,

Effectivement je devais y être, mais finalement je ne suis pas "viendu"....J'ai lu ton résumé avec un grand plaisir ! Bravo pour ton temps ! Moi je continue à m'entrainer aussi pour l'écotrail: normalement je fais le semi de Rueil le 13 mars en petite "préparation". A bientot !

Commentaire de Tonton Traileur posté le 20-02-2011 à 21:48:00

Bravo pour ta perf et ton récit, Bubulle.
Un petit semi sympa mais qui se mérite !...
On ne s'est pas croisé; je dois reconnaître que je n'ai pas traîné sur place: le temps de trinquer avec Patfinisher, et hop retour au bercail pour une sieste bien méritée.
à la prochaine.

Commentaire de cloclo posté le 21-02-2011 à 14:25:00

Content pour ton résultat, Chris, même si tu ne bats pas ton record.
Et ton passage dans l'Ultra Eco machin chose, ça va être finger in the nose ;-)
A une prochaine.

Commentaire de Arclusaz posté le 22-02-2011 à 08:25:00

Bravo
je vois que la stratégie "step by step" continue à porter ses fruits.
C'est sur,a grande logique de l'enchainement "eco trail-MDP" ne saute pas aux yeux mais c'est ton choix et ça va le faire !

Commentaire de francois 91410 posté le 24-02-2011 à 12:27:00

Beau résultat !
je pensais pouvoir venir enfin cette année vu que je suis à qq km de Bullion, mais c'est encore raté... Damned ! Merci pour ce récit qui me confirme que je dois absolument le faire, ce semi ! Au plaisir de se croiser,

Commentaire de Pat'jambes posté le 24-02-2011 à 20:57:00

Bravo et merci pour ton CR Bubullekifépad'séancesmachinbiduleélaborésd'VMAtruc-paskzalgav'

Effectivement pas tout plat ce semi, mais il semble sympa...

Peut être qu'avec quelques 2x10x45"/45" en VMA courte ou des 2x5x400m en VMA longue ou des séries à vitesse spécifique type... heu... hi!hi! j'rrrrrrrrrigole :D

Cours comme tu le sens et fais toi plaisir!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran