Récit de la course : L'O'Rigole - 75 km 2010, par Tonton Traileur

L'auteur : Tonton Traileur

La course : L'O'Rigole - 75 km

Date : 4/12/2010

Lieu : Le Perray En Yvelines (Yvelines)

Affichage : 1082 vues

Distance : 75km

Objectif : Pas d'objectif

13 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

l'ORIGOLE 2010 ... dernière ... et collector

L’ORIGOLE dernière, et collector …

(  Grand trail nocturne – 75km 2000D+  )

- 4 décembre 2010 -

 ·          Afficher ce trail à mon tableau de chasse relève du miracle :  initialement planifié en 2009, un tendon d’achille récalcitrant et des genoux en compote en avaient décidés autrement. J’avais quand même assisté au départ de l’édition 2009 en tant que spectateur, mais les organisateurs avaient annoncé que c’était la dernière. Donc, circulez-y’a rien à voir, jamais plus d’Origole pour moi.

Et puis, en septembre 2010, un petit message sur le site d’Alternature3R laissait entrevoir un espoir pour une nouvelle édition. Dés lors, je traçais les moindres infos, jusqu’à l’ouverture effective des inscriptions.  S’il ne devait n’y en avoir qu’une, ça serait celle-là ! 

·          Même si la préparation n’a pas été ce qu’elle aurait dû être (j’ai même raté le Off de reconnaissance organisé par notre ami Land.), la motivation est bien là. Impossible de laisser passer une telle occasion … qui ne se représentera pas.

 

 

 ·          Samedi 4 décembre, j’arrive au gymnase du Perray vers 21h15, après m’être posé pas mal de questions sur l’équipement le plus adapté à la situation. Faut dire qu’il a neigé les jours précédents et la température est des plus fraîche. Mon paquetage est chargé à bloc et je déciderai au dernier moment de l’équipement final.

Le gymnase est en effervescence et les places sont déjà chères dans les gradins. J’aperçois une bande de Kikous. Ils vont bien me faire une petite place !

Je pose mon paquetage et vais tout de suite retirer mon dossard et signer la feuille de contrôle du matériel obligatoire. Le gymnase se remplit à vitesse grand V.  Arrivent Patfinisher, Ouster, le Loup, Marioune, TomtrailRunner, Bleau, Caro.S91, Patricia B., et d’autres dont je ne connais pas les pseudos …Je discute avec Laurent, un copain de club qui revient du Tor des Géants, une autre (très) grande (et très impressionnante) aventure !

Il est temps maintenant de se préparer. 3 couches en haut, buff Kikourou sur les oreilles et guêtres de rigueur.

 

 ·          Briefing de l’organisateur, qui conseille les batons sur les boucles 1 et 3. Pour moi, ça sera les Yaktrax sur la boucle 1 et je réserve les batons pour la 3.

Tout le monde se dirige vers la place de la mairie, lieu du départ, et à 23h tapante, les fauves sont lachés.Une première portion de bitume pour sortir du village; je fais un bout de chemin avec Caro.S91 et nous entrons dans la forêt où les YakTrax sont maintenant beaucoup plus à leur aise (mes pieds aussi …). Les sensations sont bonnes et courir la nuit dans cette neige glacée est un vrai régal. Finalement, la neige sera notre alliée cette nuit, car la trace est bien visible et le sol moins détrempé …

Cette première boucle se déroule plutôt bien, sauf à partir de la mi-parcours où je me tords la cheville dans une descente, ce qui m’oblige à lever un peu le pied. J’ai également un peu souffert dans les parties en dévers et sur la fin, dans la longue portion à travers champs, balayée par un vent glacial de ¾ face où j’ai eu le temps de bien gamberger, déjà !

Retour au gymnase au bout de 3h26, et je ne me sent pas au mieux. Pas cool ça.  12 minutes d’arrêt : j’en profite pour poser les YakTrax, me badigeonner les pieds de Nok, refaire le plein de boisson et me restaurer (potage, pain d’épices et chocolat).

 

·          Et me voilà reparti, à l’attaque de la 2ème boucle, annoncée plus « roulante » … peut-être, mais plus « collante » , ça c’est sûr !  La sortie du gymnase est un peu « délicate » coté thermomètre et il faut bien 5 bonnes minutes pour se réacclimater.

On traverse quelques beaux bourbiers et les pieds et chevilles sont à rude épreuve. Quelques passages sympas à zigzaguer entre les arbres, balisage toujours nickel : impossible de se perdre.

A partir de maintenant, il y a nettement moins de monde sur les chemins (normal : ceux du trail court ne passent pas par là), et je passerai de longs moments seuls, mais au final cette boucle m’aura paru rapide et m’aura permis de « me refaire la cerise » …

 

Le gymnase est à nouveau en vue. 6h27mn34 en temps cumulé. Je conserve une position stable au classement : 41ème à l’issue de la 1ère boucle, 43ème après celle-ci. Pas de souci, je ne suis pas là pour faire un podium mais pour aller au bout.

20 minutes d’arrêt cette fois-ci. J’en profite pour changer de chaussettes car j’ai les pieds détrempés. Un verre de potage pour me réchauffer, et charcuterie/fromage pour varier les plaisirs. A nouveau le plein de boisson et surtout : ne pas oublier les batons pour affronter les GROSSES bosses de la 3ème boucle …

 

  ·          De plus en plus difficile de ressortir du gymnase bien chauffé. Le choc thermique est rude et je m’arrête très rapidement pour satisfaire un besoin pressant (l’effet du froid ?), mais je perds pas mal de temps car je n’arrive pas à resserrer le lien de mon collant … aaarrrgggghhhh maudits gants et maudit porte-dossard … ou alors ce sont les premiers effets de la fatigue ?

Après avoir passé le pont sur la voie ferrée, on récupère le chemin emprunté par le TVC et qui nous conduit à Auffargis, … sauf que je rate une rubalise et je me retrouve dans une rue pavillonnaire sans plus aucun balisage. Je décide de faire demi-tour, et retrouve la bonne trace … je confirme : la fatigue commence à faire son œuvre …

Peu après Auffargis, nous attaquons le début des « montagnes russes » du TVC. Je suis rejoint par un autre coureur, nous discutons un moment : il me demande si nous sommes dans la Vallée de Chevreuse. Je lui réponds que oui, nous y entrons. Il a l’air super content d’être là et trouve l’endroit magnifique, sauf que …. euuuuuh, il fait toujours nuit et on ne peut pas vraiment profiter du paysage …Je me fais rapidement lâcher car j’ai adopté le désormais célèbre « rythme  Cyrano » de notre ami TomTrail . Je suis content d’avoir pris les batons qui m’aident énormément dans les nombreuses bosses et descentes qui se succèdent sans arrêt. (la majeure partie du dénivelé se fait sur cette boucle).

Et ça va être comme ça pendant les presque 5h restantes. Comme je l’ai toujours dit : « un trail se fait autant avec la tête qu’avec les jambes ». On commence maintenant à apprécier le paysage car le jour se lève, et comme on dit : « ça commence à sentir l’écurie … ».   Le retour vers le Perray se fait au moral, surtout que ce sont maintenant des longues lignes droites en forêt. Un bénévole m’annonce « arrivée à 3-4 km ». Heureusement qu’à ce moment-là j’avais en ligne de mire un autre coureur, sinon je crois que j’aurais marché jusqu’au gymnase  

Aaaahhhh, le gymnase, enfin !  Je pousse la porte :  pointage informatique, applaudissements, polaire finisher, photo souvenir, mon copain Laurent qui vient me féliciter, … les croissants qui n’attendent que nous, … une bonne douche bien chaude … et une ou deux binouzsport pour trinquer avec les copains … le bonheur, quoi !

 

Je boucle cette Origole en 11h20mn20s, 41ème au général et 3ème V2 , fatigué, mais satisfait et heureux !

 

Un grand MERCI aux organisateurs et aux bénévoles. C’est (c’était) à mon avis LE plus beau trail d’IdF. Il paraît qu’ALTERNATUR’ nous concocte quelques chose d’ENCORE PLUS GRAND pour 2012 ?…. On peut leur faire confiance les yeux fermés !

 

 

13 commentaires

Commentaire de caro.s91 posté le 08-12-2010 à 18:08:00

Super! Ca m'a fait plaisir de faire un bout de chemin avec toi!
Ca y est, tu as accroché le "collector" qui te manquait à ton palmarès de coureur! :-)

Bises,
Caro

Commentaire de Land Kikour posté le 08-12-2010 à 19:35:00

Bravo Tonton encore une belle course terminée, tu peux être fier, je me souviens très bien l'an dernier de ta frustration de ne pas prendre le départ à nos cotés....
Bonne récup.
Olivier

Commentaire de Deudeu87 posté le 08-12-2010 à 19:57:00

BRAVO Jean-Luc!
Cette année tu as aligné une belle série de beaux trails
Repos maintenant?
Dominique

Commentaire de Ponpon posté le 08-12-2010 à 20:28:00

Bravo, j'imagine très bien ta joie en entrant dans le gymnase !!

Commentaire de david a posté le 08-12-2010 à 20:32:00

bravo pour être arrivé au bout de cette ultime origole !
c'est vrai qu'avec la fatigue les rubalises sont parfois dures à suivre et les collants durs à fermer !
bon repos .

Commentaire de david a posté le 08-12-2010 à 20:32:00

bravo pour être arrivé au bout de cette ultime origole !
c'est vrai qu'avec la fatigue les rubalises sont parfois dures à suivre et les collants durs à fermer !
bon repos .

Commentaire de Le Loup posté le 08-12-2010 à 20:41:00

Belle détermination que l'on sent à travers ton récit ; voilà la qualité première du finisher ! Bravo et à bientôt.

Commentaire de TomTrailRunner posté le 08-12-2010 à 22:07:00

bravo à toi pour ta détermination :
- on est nombreux à avoir raté le bout de balisage à Auffargis :)
- sinon le cyrano n'est absolument pas une marque déposé par moi...

à très bientôt

Commentaire de bubulle posté le 08-12-2010 à 23:19:00

Bravo, bravo, que dire de plus qui n'ait pas déjà été dit, moi qui ne serai jamais finisher (ni même commenceur) de l'Origole...

Et à bientôt sur nos monotraces de Maurepas!

Commentaire de bubulle posté le 17-12-2014 à 10:36:23

Qu'est-ce qu'on peut écrire comme conneries, parfois, quand même..:-)

Commentaire de Tonton Traileur posté le 17-12-2014 à 11:08:09

il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis ... ;-)
et puis, quelle progression !...

Commentaire de gdraid posté le 09-12-2010 à 14:04:00

Merci Tonton trailer pour ce bon récit.
Bravo pour ta course.
JC

Commentaire de Eponyme posté le 09-12-2010 à 16:37:00

Merci pour ce CR remplit de petits détails, et bravo pour avoir bouclé cette course qui t'es chère...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran