Récit de la course : Le Grand Raid des Pyrénées - Grand Trail 2010, par leeson

L'auteur : leeson

La course : Le Grand Raid des Pyrénées - Grand Trail

Date : 28/8/2010

Lieu : Vielle Aure (Hautes-Pyrénées)

Affichage : 1892 vues

Distance : 80km

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le GRP une course de rêve

EN MUSIQUE:

Cette course je crois que je m'en rapellerai toujours:

Si vous le souhaitez à lire en musique, Bloc Party - I still remember:

http://www.youtube.com/watch?v=ziDdEAmsNBE 

 

PREAMBULE

 

La préparation a commencée dès le début de l’année pour préparer le GRR mais comme je m’y suis pris trop tard pour les inscriptions l’objectif de l’année sera donc le GRP. D’ailleurs je dois dire que c’est mieux ainsi car le GRR c’est une autre affaire et je ne pense pas que j’aurai pu être prêt pour cet objectif. Le logo de la course est un coeur, je l'ai retrouvé:

mouton.jpg

 

LA PREPARATION

 

Plutôt débutant en trail puisque le plus long c’est quelques trails de 25 km en 2009, pour cette année j’ai donc enchainé progressivement des courses de plus en plus longue d’abord le trail des Citadelles (40 km) en Avril (une course à faire au moins une fois, merci mic31) , le Grand raid du Ventoux (56km) en Mai, le trail des 3 pics (50km) en Juin, après cette course qui s’est plutôt mal passée (passage limite à la barrière horaire et un temps total de 11h00) je décide de ne pas participer au GRP, et pour montrer que ma décision est prise je l’annonce même à mes amis du club.

Après le week-end trail de Prayssas qui se passe super bien en juillet je décide finalement de m’inscrire.

Pour la première fois, je suis aussi allé reconnaitre une partie du parcours afin de découper le parcours dans ma tête et me préparer au mieux physiquement et moralement aux difficultés qui sont à venir grâce au super road-book fourni par l'organisation:

road_book.jpg

En Août un autre week-end trail qui marquera la fin de ma préparation :

D’ailleurs je pense que ce genre de week-end est vraiment bien adapté pour une préparation à ce type de course, et je conseille à tous ces rendez-vous qui rime avec convivialité, bonne humeur, organisation au top tout cela sur deux jours. Pour en savoir plus : www.weekendtrail.com

 

Le bilan de cette préparation depuis Janvier est de 1 800 km, avec 35 000 m de dénivelés positif pour un total de 200 heures d’entrainement. Pour la première fois, je suis aussi allé reconnaitre une partie du parcours afin de découper le parcours dans ma tête et me préparer au mieux physiquement et moralement aux difficultés qui sont à venir.

 

UNE SEMAINE AVANT :

Vraiment plus que çà en tête, je boucle les derniers préparatifs et les derniers achats : manchette, sachet d’hydrixir, gels, je surveille la météo comme le lait sur le feu, je prépare ma play list car je compte quand même courir un peu en musique car je risque de me retrouver seul pendant un certain temps. Pour l’objectif de course, l’essentiel est bien de terminer et de prendre du plaisir, après quelques simulation sur softrun je tombe sur un temps compris en 17h00 et 20h00 mais suite au conseil de Nathalie (Coachette Adidas de Bordeaux) je vais tenter de boucler en 17h00 j’imprime donc ma feuille de route que je fais plastifier pour l’emmener avec moi :

Nom du pointDistanceTempsArrivéeAltD+D-VBarrière Rav
Vielle Aure100s5h00mn791  0- 
Vignec21.210mn5h10mn82534 6.8- 
Espiaube38.71h44mn6h44mn1589764 4.8- 
Col de Portet411.72h47mn7h47mn2218629 2.9- 
Restaurant Merlans513.22h59mn7h59mn2038 1807.1-Rav
Haut téléski Gentianes613.83h10mn8h10mn2149111 3.5- 
Corneblanque714.63h16mn8h16mn21240 7.5- 
Lac de Bastan816.23h33mn8h33mn219773 6- 
Refuge de Bastan917.13h42mn8h42mn225356 5.4- 
Col de Bastanet1019.14h14mn9h14mn2507254 3.8- 
Refuge de Campana1121.14h33mn9h33mn2225 2826.1-Eau
Début lac Gréziolles1221.64h39mn9h39mn2125 1005.5- 
Cabane de Gréziolles1322.44h48mn9h48mn215934 5.4- 
Barrage de Greziolles1422.94h52mn9h52mn2107 526.7- 
Cabane Barasse1526.25h21mn10h21mn1676 4316.8- 
Cascade du Garret1628.35h44mn10h44mn1285 3915.6- 
Artigues1729.35h52mn10h52mn1190 957.313h00Rav
Cabane Tramazaygues1831.26h20mn11h20mn1420230 4.1- 
Pont des Vaques1932.26h36mn11h36mn1555135 3.9- 
Cabane Pene Blanque2034.57h14mn12h14mn1888333 3.6- 
Col de Sencours2137.18h06mn13h06mn2378490 2.916h00Rav
Pic du Midi2240.49h04mn14h04mn2876498 3.5- 
Col de Sencours2343.89h37mn14h37mn2378 4986.1-Rav
Lac d Oncet24459h49mn14h49mn2200 1786.2- 
Tournaboup2551.310h47mn15h47mn1436 7646.520h00Rav
Pountou2654.211h29mn16h29mn1757321 4.2- 
Cabane de la Pegue2756.512h05mn17h05mn2000243 3.8- 
Cabane d Aygues cluses2858.212h31mn17h31mn2159159 4- 
Col de Bareges2959.713h09mn18h09mn2469310 2.3- 
Laquets Coste Queillere3061.913h36mn18h36mn2095 3745.1- 
Lac de L oule3164.413h59mn18h59mn1818 2776.3- 
Restaurant Merlans3267.314h37mn19h37mn2040222 4.52h30Rav
Col de Portet3368.715h1mn20h1mn2215175 3.7- 
Cap de Pede3474.415h56mn20h56mn1606 6096.2- 
Soulan3575.916h16mn21h16mn1300 3064.4- 
Vielle Aure, Arrivee3680.417h00mn22h00mn791 5096.37h00 
 grp_profiljp.jpg 

ARIVEE SUR PLACE :

A saint-Lary, maintenant un seul objectif : repos, la préparation a été assez difficile en juillet et Août avec pas mal de fatigue accumulée maintenant il faut se reposer le plus possible .

Jeudi c’est sieste et piscine l’après midi. En me baladant dans Saint-Lary je crois que j’ai jamais vu autant de tee-shirt finisher de l’UTMB en partie des recalés au tirage au sort mais aussi surement des coureurs qui ont envie de découvrir autre choses. La pression monte doucement mais surement. Photo de l'arrivée:

img00157-20100827-1524.jpg

Vendredi après-midi une petite balade à pieds jusque Vielle-Aure pour le retrait des dossards, préparation du gâteau que j’ai réussi à faire cuire par le restaurant et enfin briefing très studieux d’avant course le soir.

img00160-20100827-2036.jpg

Dernier préparatifs, vider le sac le remplir, le tester le vider a nouveau enfin ca y est tout est fin prêt , enfin le sac pour le coureur on verra demain.

img00161-20100827-2139.jpg

 Juste avant de m’endormir, « enfin essayer » je reçois un texto : UTMB Arrêté et annulé , et M…. je pense à tous ces coureurs qui se sont préparés depuis plusieurs années et en particulier à Nathalie qui en faisait un objectif majeur cette année, vraiment c’est un coup dur.

 

LA COURSE :

 

Vielle Aure – Restaurant Merlans

J’arrive sur place peu avant le départ comme il y a que 600 coureurs de prévus c’est assez facile de trouver une place pour se garer, musique sur la ligne de départ Coldplay – VIVA LA VIDA.

http://www.youtube.com/watch?v=dvgZkm1xWPE

 

img00164-20100828-0446.jpg

 

On allume les frontales et c’est parti, bon Ok pas aussi émouvant que le départ des Templiers que j’ai vu l’année dernière mais ca le fait quand même.

img00167-20100828-0507.jpg

Le premier kilomètre en faux plats montant permet d’étirer le peloton, je part tranquille en queue de peloton, la course va être longue. Je trouve que tout le monde est bien concentré et que l’ambiance est plutôt « froide » chacun est vraiment dans sa bulle je trouve cela un peu dommage mais c’est surement normal.

 

Faut dire que le profil de la course est plutôt raide et qu’on commence d’entrée sur 1400m de dénivelés positif. Pour le moment ça grimpouille tranquille sur des chemins en épingle je suis bien couvert pour ne pas attraper froid comme il y a pas mal de brouillard. Le début de parcours est plutôt sympas et en plus sans embouteillage. Je retrouve un coureur que j’avais croisé au week-end trail de St-Pé on fera un bout de chemin ensemble jusque Espiaube.

 

Seul et unique bouchon de la course, c’est la traversée d’un ruisseau chacun est très prudent ce n’est pas le moment de se mouiller les pieds !!!

 img00171-20100828-0615.jpg

 Pour le balisage qui reste une grosse priorité pour les organisateurs, on dirait bien qu’ils ont mis le « paquet ».

Espiaube justement on arrive en 1h45 pile poil dans les temps. Comme je sais que la montée jusqu’au Col de Portet est plutôt raide je décide de sortir les bâtons. Le jour se lève, cette partie du parcours jusqu’au Col de Portet et ensuite jusqu’au Restaurant Merlans à travers les pistes de ski, les télécabines et les télésièges n’est pas la plus jolie.

img00174-20100828-0735.jpg

 

Restaurant Merlans – Artigues

Après avoir rempli rapidement mes bidons, une soupe avalée vite je repars assez rapidement du restaurant Merlans, je repars 479ième sur 574  en 2h50 pour un objectif de 2h59.

 

 J’ai décidé de ne pas « m’éterniser » aux ravitos car c’est un truc qui m’a dejà couté cher sur une autre course. Une dernière montée a travers une piste de ski, et on arrive sur une partie un peu plus roulante, à gauche le lac de l’Oule:

img00176-20100828-0808.jpg

 

on repassera ici au retour et je me demande bien dans combien de temps je serais de retour et aussi si je reviendrais ici aujourd’hui ?  Derrière nous le soleil se lève :

1600_1699-13072.jpg

Arrivé maintenant sur une succession de lac, le plus joli est le lac supérieur dommage le soleil n’est pas assez haut, ci-dessous une photo prise lors d'une reco:

lac_bleu.jpg

Assez rêvé, le col de Bastanet se dresse devant nous, une montée bien raide dans de gros cailloux pas facile à gérer.

Pas encore trop entamé, en fait je crois que je commence un peu à me reveiller :

img00180-20100828-0839.jpg

 

 Belle récompense de cet effort le panorama est splendide, mais un truc au loin, tellement loin que plusieurs coureurs n’avaient même pas remarqué : le pic du midi tout au fond à gauche on distingue l’antenne.

img00184-20100828-0913.jpg

, que de chemin encore à parcourir pour cette aiguille qui n’est qu’à la moitié du parcours.

Maintenant, tout le monde descend au programme 1300m de dénivelés négatif jusqu'à Artigues à travers le massif de la Néouvielle, la descente est assez technique je suis trop raide , je me rend compte que je force trop , ça tape dur, les appuis sont mauvais mais l’envie est trop grande.

Refuge de Campana, remplissage express des bidons, je trouve que ma vitesse est trop lente j’essaye d’accélérer mais je trébuche trop souvent. Je paierai cette erreur plus tard…

Mais quand même quelle beauté :

img00190-20100828-1003.jpg

 

Barrage de Gréziolles :

img00191-20100828-1016.jpg

 

img00192-20100828-1016.jpg

Maintenant il commence à faire plus chaud, je bois toujours le plus possible 1litre et demi entre chaque Check-Point : justement je suis à sec on arrive juste à Artigues. Arrivée en 6h06 au lieu de 5h50 sur le papier, je suis content tout se passe super bien, je repars 397 ième sur 564. Comme d’hab remplissage, une soupe, quelques abricots et je repart illico.

 

Artigues – Pic du Midi

1600m de montée pour atteindre le Pic , je connais bien la parcours pour l’avoir reconnu je repart plutôt serein même si je crains la partie Col de Sencours –Pic Midi qui m’avait semblé interminable la dernière fois. L’objectif semble se rapprocher mais de près il parait encore bien haut !!!

img00193-20100828-1136.jpg

 

Au pont des Vaques je profite du ruisseau pour me mouiller la tête ça commence à chauffer la dessous. Mon allure est plutôt bonne, je rattrape plusieurs coureurs dont un gars torse nu sans eau, j’ai vérifié à plusieurs reprises il avait bien un dossard, quelle inconscience !!!

img00194-20100828-1245.jpg

Col de Sencours km37, j’arrive avec 30 secondes d’avance sur la feuille de route : je crois rêver, le moral est au beau fixe comme le temps, quelle chance nous avons je compte bien en profiter au maximum, j’ai repris 15min dans la montée je suis très content.

« Texto reçu des coureurs d’Adidas Toulouse qui sont en stage trail dans les Pyrénées : Magret et Cuisse de canard, on pensent beaucoup à toi. Bon ravito » Merci ca me fait bien marrer j’était justement en train de déguster une soupe avec des tucs tout ramolis.

Petit arrêt photo : Lac d’Oncet en bas le ravito au tuc tout mouillé

img00196-20100828-1330.jpg

Mais comme je le craigniez un peu, la montée est longue, on croisent les coureurs qui redescendent  avec le sourire jusqu’au oreilles, moi je pioche carrément ces 3 derniers kilomètres en lacets sont interminables, le soleil tape fort et je commence à avoir bien mal au crâne surement par manque d’habitude à l’altitude.

img00197-20100828-1342.jpg

Tiens justement voici Patrick et Momo d’Adidas Bordeaux qui redescendent, deux vrais cabris.

 

Ca tire aussi dans les genoux, mais heureusement j’en termine enfin, j’arrive en haut mais ces quelques kilomètres m’ont abattu, c’est fous comme on peux passer de très bien à franchement pas terrible, on est qu’à la moitié, j’avoue avoir même songé à l’abandon, aussi après m’être appliqué un peu de Voltarene je suis reparti au plus vite, c’est tentant les chaises longues mais hors de question !!!

Et puis je suis arrivé avec juste 5min de retard, faudrait pas que je fasse mentir Nathalie sur les objectifs fixés.

1600_1699-13111.jpg

 

Pic du Midi – Tournaboup

Maintenant c’est moi qui recommence à sourir et à courir, on repasse au Col de Sencours pour redescendre sur le lac

1500m de D-, et j’ai les genoux qui me font déjà mal je m’arrête une première fois pour me faire un strap sur le bord du chemin, plusieurs coureurs me demande des nouvelles (merci c’est sympas), je coupe l’élasto avec les cailloux et je repart presque 10min de perdu mais je me dit que si ça soulage, ca vaut le coup , au raid du Ventoux j’avais eu le même problème et j’avais terminé les 20 derniers km à même pas 3km/h Pfff à ce rythme là je suis pas rendu. Je me sert des bâtons pour économiser les genoux, je me rappelle le passage après le col de Bastanet c’est là que j’aurai du m’économiser. Un deuxième arrêt strapping : Pfff je suis découragé, cette fois je coupe l’élasto avec la pointe des bâtons et oui ca sert aussi à ça même si pour l’instant j’ai plutôt l’impression qu’ils me servent de béquilles. Pour me remonter un peu le moral j’ai finalement sorti le lecteur mp3. En revanche c’est fini je n’ai plus envie de faire des photos et ça c’est un signe qui ne trompe pas.

En bas enfin on aperçoit Tounaboup , j’y arrive en 11h00 , dans cette descente, c’est à peine croyable j’ai gagné du temps, maintenant j’ai 10min d’avance. C’est ici que l’on retrouve les coureurs de l’ultra qui sont parti 24h00 avant nous, pour eux c’est le km131 : vraiment un autre monde, d’ailleurs c’est pas difficile de les reconnaitre, ils sont vraiment tous très marqués, un grand bravo à eux. Quand on sait qu’il y aura environ 50% d’abandon, on imagine la difficulté de cette course.

 

Tournaboup – Restaurant Merlans

 

Je repars en regardant la feuille de route, allez 1000m de D+, j’avance bien car je souffre beaucoup moins dans les montées.

« 16h15 Message des coureurs de Toulouse : Tiens bon l’ami : tu as fait le plus dur »

Ravitaillement à la cabane d’Aygues Cluses, je discute un peu avec Daniel du magasin Versant-Trail à Toulouse, ca fait du bien de voir un visage connu, allez encore un petit effort pour atteindre le col de Bareges. Maintenant je connais bien ce parcours, et même si la nuit commence à tomber, je court de plus en vite, en bas le Lac de L’Oule, je me rappelle le premier passage ce matin et je souris en repensant à mes inquiétudes du matin quand je l’ai aperçu à l’aller.  Je rattrape quelques coureurs, à chaque fois je leur adresse un message d’encouragement mais pas facile de trouver les bons mots.

« 19h00 message des coureurs de Toulouse : Génial : Tu tiens le bon bout Courage »

Restaurant Merlans prévu en 14h37 arrivé en 15h07 , 30min de retard !!! pourtant j’ai pas trainé je me sentais super bien enfin mieux !!

img00202-20100828-2000.jpg

 

Restaurant Merlans – ARIVEE

Au restaurant, je rempli les bidons une dernière fois et comme on nous annonce un vent de nord très froid, je décide de m’arrêter pour enfiler le caleçon long, le tee-shirt à manches longues, la veste, les gants et la frontale. Allez maintenant on rentre à la maison !!!!

Le brouillard est très épais et on y vois vraiment pas grand-chose, malgré un nombre important de rubalise c’est difficile de s’orienter, heureusement je connais le parcours pour l’avoir déjà fait de jour, c’est tout droit avant de tourner à droite pour redescendre sur Soulan. Mon allure est bonne, et je me dit que 30min de retard c’est pas si grave, mais là c’est plutôt l’envie d’en finir qui me motive, c’est bon signe je suis en train d’imaginer la ligne d’arrivée, j’ai le ventre qui se sert l’émotion commence déjà à monter.

« 20h50 Message des coureurs de Toulouse : On t’accompagnes dans tes derniers km. On s’apprête, comme tu le sais à faire une sortie nocturne à la frontale, courage on pensent à toi » Merci à vous ca réchauffe un peu surtout je me sens moins seul, même si dans ma tête je me dit : Moi je m’apprête à faire ma 2ieme sortie à la frontale. Avec l’obscurité j’ai l’impression d’aller vite, je saute dans les flaques d’eau comme un gosse, en bas j’aperçois le village de Vignec, quelques spectateurs applaudissent, merci à vous. Allez plus que 1 km de route jusqu'à l’arrivée, je ne sens plus les douleurs j’accélère de plus en plus , j’ai l’impression de flotter que du bonheur, un dernier virage à gauche, ca y est l’arche est là, les larmes me montent un large sourire aussi jusqu’aux oreilles, quel bonheur. Arrivée en 17h15 min inespéré pour moi avec juste 15min de retard sur l’objectif fixé. Merci Nath !!!

 

BILAN :

Je suis super content de mon résultat et surtout d’être arrivé au bout de cette course qui pour moi est pour l’instant vraiment la plus belle de toutes.

Merci aux coureurs de Toulouse pour leur petits textos ainsi qu’a Christine , vos informations et encouragements m’ont vraiment beaucoup aidé.

Merci bien sur à tout les organisateurs et à tout les bénévoles pour le travail fourni et le résultat est vraiment au rendez-vous, pas une critique, vraiment rien à redire enfin si : à l’année prochaine !!!

 

course_grp_2010_28-08-2010.jpg

3 commentaires

Commentaire de chris78 posté le 23-11-2010 à 10:20:00

Ah depuis le temps que j’attendais ton récit !!! Merci de nous faire partager cette aventure !! Bravo pour ta course Cyril !! Les photos sont superbes
Les citadelles, le mont Ventoux, le GRP puis les Templiers, tu as fais une très belle année sportive 2010 !!
Bises
Christine

Commentaire de marsu33 posté le 26-01-2011 à 14:36:00

Bravo Cyril !
Beau récit . ça fout un peu les chocottes de se lancer ...
C'est une belle expérience et une belle performance !
En espérant que tu re-signe cette année afin de le partager tous ensemble !

A bientôt

Cyrille ( crew Bordeaux )

Commentaire de kako1519 posté le 30-01-2012 à 18:54:18

merci pour ce recit je me lance cette année pour la premiére fois sur le grp avec un objectif entre 16 et 18 h je penses que ton tableau de marche va m'être trés utile
kako(bsp)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran