Récit de la course : 10 km de la Mer 2010, par richard192

L'auteur : richard192

La course : 10 km de la Mer

Date : 31/7/2010

Lieu : Le Bois Plage En Re (Charente-Maritime)

Affichage : 361 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

De passage sur l’île de ré comme chaque année au moment des vacances estivales, j’ai été fortement incité par mes amis campeurs à m’inscrire aux 10 km de la mer, course organisée au Bois Plage en Ré par le club de Hand local. J’avoue partir un peu dans l’inconnu : la description du parcours composé de 2 boucles de 5 km en plein village est un peu confuse, je ne me suis jamais aligné sur une distance aussi courte et je crains que celle-ci ne se fasse sur un rythme d’enfer.

 

  718716.jpg

Cette course me servira de préparation à la 33ème édition du tour du lac de Paladru organisée fin août et doit me permettre de me jauger : je vise un temps compris entre 40 et 45’. Je me suis inscrit dans l’après midi. Le départ est fixé à 18H00, le temps est parfait, ciel bleu pas trop de vent, une exception cette année et température clémente. Je suis un peu surpris par le nombre élevé de participants (>250).

 

Après quelques recommandations des organisateurs, le départ est donné par M. le maire. Je me trouve dans 30-40 premiers, le rythme est élevé pour moi sur les 2 premiers km avec des pointes à 16-17 km/h mais je m’accroche. Après 2,5 km, le parcours s’engage sur un chemin sablonneux, j’entends les plaintes de certains non habitués à ce type de terrain.

 

718740.jpg 718718.jpg

 

De retour dans le village, je double 4-5 coureurs et croise mon fan club venu m’encourager.

 

13230948.jpg

 

Fin du premier tour en un peu plus de 19 minutes, j’entrevoie donc les 40 minutes au final. Une petite relance sur le km suivant me permet de rejoindre un concurrent arborant les couleurs d’un club de triathlon, son rythme me convient et je décide de m’accrocher pour rester à son contact. Le passage dans le sable est toujours aussi difficile, il faut à tout prix éviter le centre de la piste pour conserver de bons appuis et parfois avoir recours à quelques zigzag. Il ne reste plus que 2 km et je décide d’accélérer, il m’en reste encore un peu sous le pied. Je passe le triathlète et allonge la foulée. Je passe la ligne en 39’22’’ du vrai bonheur.

Finalement cette course m’aura montré mes possibilités sur des distances plus courtes. L’organisation est à féliciter, chronométrage électronique, ravitaillements sur le parcours et nombreux bénévoles pour guider les participants notamment dans les changements de direction. Les passages dans les chemins sablonneux ont apportés un peu de piment à ce type de classique. Dommage pour ceux qui cherchent à battre des records.

 

Je reviendrais l’année prochaine pour tenter d’améliorer ma performance.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran