Récit de la course : La Ronde du Furon - 12 km 2010, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Ronde du Furon - 12 km

Date : 26/9/2010

Lieu : Lans En Vercors (Isère)

Affichage : 817 vues

Distance : 12km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Ronde du Furon 2010

Certes, aujourd’hui, il y a le Cross de Biviers, le Raid Orient’Alp… Mais comment résister à l’appel du Vercors, son ambiance conviviale (vive CAP Vercors), ses sentiers agréables, ses chemins poétiques, ses panoramas qui nous régalent les yeux…  

 

Bref nous voici avec un nouveau team au départ : Norman et moi pour la section virile, Dorothée Karine et Julie pour la Pink Attitude !! Je retrouve comme à l’accoutumée beaucoup de têtes connues, Béné, Patrick, Claude, Denise… BrunoTheDude, un an après notre coup de foudre mutuel, Anne, Pascaline notre championne hélas blessée…  

 

L’an passé j’étais parti vite mais avais fait un temps canon, 51’47. Si j’arrive à l’égaler ce serait déjà coooooool.  Le départ est donné, je suis dans le gros du peloton, ça démarre fort, tant pis, je laisse filer… Même dans la première descente… où je manque de me rétamer ! Coup de c** sur la remontée et ça re-démarre, je trouve un rythme, et c’est parti pour la remontée de position habituelle. On ne me doublera plus, na-na-nère.  

 

On croise Sandrine la bénévole au bonnet de ski et aux gants de ski… Et oui, c’est que ça caille sévère, j’ai l’onglée aux deux mains mais le reste du corps est O-K.   

 

Ca se met à descendre plus sérieusement, cool je suis avec 3 descendeurs et on file, on file. Sur la petite remontée on part à deux, bien décidés à remonter un peloton de 4 qui est devant. La jonction est faite dans la montée, puisque la plupart marche et on se retrouve à 2 sur les 6 à continuer de courir. Je crache, je crache, mais c’est LA qu’il faut faire l’écart. Et autant j’ai encore un contact visuel avec Marc, autant Bruno est parti…  

 

Ouf enfin la fin de la montée, ravitaillement avec Claude et une petite descente comme j’aime. J’allonge, ça a le mérite de creuser avec derrière, mais devant je ne le reprends pas. Un blond est à 20m, Marc encore devant et Bruno encore encore devant. Bon…   

 

On revient sur Lans, je fais la jonction avec le blond mais il s’accroche le rascal/chacal, pourtant qu’est-ce qu’il souffle ! Il semble même vouloir prendre un relais mais je lâche rien, sachant qu’au prochain coup de c** je devrai le lâcher.  Le voilà ce coup de c**. Marc marche, bon je ne cherche pas à comprendre j’en fais de même, on est au kil.8, encore un faux-plat… Puis une descente mais Marc file, put***, et moi qui limitais les dégâts en montée et voulais le reprendre en descente c’est râpé de chez râpé…   

 

Dernière montée, voici cette chère Patricia qui me lance un « Julien qu’est-ce tu fous ?? », bon déjà Marc sait « qui » il a derrière lui… Et dis, je suis à fond Mme Claustre !!!  Au moins derrière c’est le néant. Et c’est en rejoignant le bitume que je vois, tout là-haut, une MEUTE de coureurs… Bien content qu’elle soit derrière et que je n’ai pas la pression !! Par contre je regarde ma montre, ça semble mort pour le chrono…  

 

Je croise Patrick et Pascale, qui finalement m’accompagne à vélo et ça, c’est motivant ! Je reprends un gars en rouge, exténué, d’ailleurs il fera une sale tête à l’arrivée, bien amoché le gârs… Marc file le train, je le sais intouchable sur le plat, j’ai fait le deuil de notre combat, j’ai déjà en tête mes mots pour le féliciter de sa course…

 

Ces 6 kils à filer derrière lui sans jamais avoir pu le reprendre… Mais… Mais… Mais… IL FAUT se mettre dans le rouge et ne rien regretter, et j’envoie, ayé je le passe, et j’en remets une couche histoire d’être à l’abri… Excepté cette sensation de l’entendre juste derrière moi…  

 

Avant-dernier virage, dernier faux-plat, aaaaaargh c’est interminable ce retour… Tant pis j’ose me retourner, OUF, j’ai 30m d’avance, c’est gagné, ça me libère, et je file, je file et en termine en 51’43 ! 4 secondes de mieux !!!! Ca c’est rigolo !  Bruno intouchable aujourd’hui, lui aussi met le même temps que l’an passé mais à la seconde près ! Dominique aussi, Anne également… !   

 

Laetitia en termine, je la crois vainqueur mais Non, il y avait une extra-terrestre aujourd’hui qui termine 7ème au scratch. Allez une brioche, un coca et je vais encourager les courageux, Julie arrive en 1h08, et les Ka-Do arrivent, marquées mais ravies !  Encore une bien belle course… Ne manquaient que le soleil, l’albatross et le goéland !!  

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran