Récit de la course : 2 Alpes Raidlight Trail - Maratour des Glaciers 2010, par ch'ti lillois d'vizille

L'auteur : ch'ti lillois d'vizille

La course : 2 Alpes Raidlight Trail - Maratour des Glaciers

Date : 4/7/2010

Lieu : Les Deux Alpes (Isère)

Affichage : 1184 vues

Distance : 46km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

maratour des glaciers 2 Alpes

Après mon entorse aux aventuriers de Crest et ma grosse chute à vélo du 27 juin provoquée par un automobiliste, je me suis tout de même engagé au maratour des glaciers des 2 Alpes après avoir fait 3 scéances rassurantes durant la semaine séparant la chute et cette course.

Après une arrivée aux 2 Alpes à 7h, le retrait du dossard puis les préparatifs d'avant course, direction la ligne de départ déjà bien garnie. Le p'tit spitch d'Arno ( organisateur ) pour avertir que le demi tour se fera à 3400 et non 3600...tant pis.

Le départ est donné, tout en douceur pour ma part. J'ai prévu d'effectuer cette course dans le cadre de ma prépa pour le grand trail du Nord le 2 octobre et surtout ne pas réveiller les douleurs de la chute à vélo. De ce fait, j'en profite pour immortaliser les instants course et aussi les paysages qui me sont habituels, mais sur les skis l'hiver.

Descente sur Cuculet sur un beau single verdoyant qui fait monter en température. Attention à la cheville, certe strappée mais on ne sait jamais.

Puis passage sur le ruisseau de la Pisse, altitude 1200 ( un p'tit bonjour à Benoit Laval au passage ) et maintenant il ne reste plus qu'à monter à ...3400 sur le glacier. Sur le début de montée, un kikou me double, présentation faite, Mathias - ch'ti lillois, et il s'envole ( n'était-il pas en récup post grand duc ?? La traversée d'un pierrier nous prête attention puis un beau single verdoyant de paturages tout en Z pour nos amener au 1er ravito à 2000m.

Petit raffraichissement, photos d'usage puis direction 2600 pour le prochain ravito. Nous empruntons la piste bleue des Gours, traversons les pieds dans l'eau le ruisseau des Gours puis le premier névé nous attend. Bien sur les appuis sont fuyants et la chute obligatoire ( de plus là où j'ai déjà mal...). Le névé ne nous quittera pratiquement pas jusqu'à 2600.

Voici que se pointe le Jandri, autant dire l'arrivée au ravito 2600 ( la Toura ). Une nouvelle traversée du ruisseau des Gours pour emprunter la piste du Jandri, puis la piste Serre Palas qui va nous mener vers le ravito 32OO ( début du glacier ) le tout dans une neige molle, très molle, usante pour l'organisme.  Je croise Patrick Bringer fringant, Nico Martin aussi, Mathias qui a vraiment l'air d'aller très bien.

32OO, un p'tit vent froid nous rappelle que nous sommes en altitude, les manchons sont réajustés, la veste coupe-vent mise puis direction 3400 par la piste du glacier....pire que la montée des escaliers de la tour Eiffel ( que je n'ai jamais pris, mais j'imagine ).

Un p'tit pointage à la table d'orientation (3400)puis début d'une descente qu'il faut gérer car les pieds sont froids et les mollets engourdis.

A nouveau 3200 ( retrait des manchons et de la veste ) puis retour vers 2600 par le chemin aller. Sur certains endroits il est possible de prendre quelques passages "cailloux" mais je préfère rester sur la neige car les sensations me sont meilleures. Un coureur me double au bénéfice de "coupes" de parcours. Arrivé à 2600 au ravito, j'en profite pour lui faire remarquer que ce n'est pas l'esprit trail ce qu'il a fait. SIC. Je ne l'ai pas revu ensuite...

Petite montée pour ensuite partir en direction de la super diable, nous traversons les crêtes, la Valentin ( piste noire ma préférée l'hiver ) puis petit single herbeux qui nous amène à nouveau aux 2 Alpes pour le dernier ravitaillement avant l'attaque de pied Moutet.

Et là, c'est une nouvelle partie de plaisir qui commence. Un très beau chemin de montagne, fait de paturage ( on y a croisé un troupeau de vache puis de moutons le tout en plein chemin ). Le début est très roulant, ombragé et permet de remettre les jambes en mode course. Puis, plein soleil et c'est là que la pente s'élève...dure...Bien sur, elle est dure mais c'est surtout la première partie de course qui la rend encore plus dure. Plusieurs arrêts sont obligatoires sur la montée puis délivrance, notre ami pointeur de chez Raidlight qui annonce 2kms de descente puis ligne droite pour le finish. Il en profite pour me dire que je suis dans les 100.

Au total, 8h22 pour les 42kms et 6000 de dénivelé, 101ème à l'arrivée ( personne n'a doublé sur la dernière descente ?? )

Quelques photos condensées avec Patricia B pour ce très beau trail.

http://picasaweb.google.fr/trailer38/MaratourDesGlaciers2Alpes?authkey=Gv1sRgCIyT6fGxotaS3AE&feat=directlink

Merci à l'Asso Smag, aux bénévoles, à Raidlight et rdv le 2 octobre au GTN.

3 commentaires

Commentaire de Patricia.B posté le 05-07-2010 à 21:54:00

Nous ne nous sommes pas croisés, tu es arrivé plus d'une heure avant moi.

C'est effectivement une très belle course que tu nous fais revivre avec ton récit.

Et tes photos complètent très bien les miennes. :-)

Commentaire de caro.s91 posté le 05-07-2010 à 22:19:00

Finalement nous avons dû nous croiser (ou presque) sans le savoir !!!
Une très jolie course que j'aurai plaisir à refaire. Sympas tes photos avec ton récit!

Caro

Commentaire de Mathias posté le 16-07-2010 à 01:47:00

salut !

merci pour ton récit ! c'est sympa, y'a plein de détails, d'images... alors que moi, je ne me souviens quasi que d'une seule chose : courir, courir, courir ;-)))

et merci encore pour les photos, j'ai pioché allègrement ! merci !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran