Récit de la course : La Montatou - 21 km 2010, par LutetienND

L'auteur : LutetienND

La course : La Montatou - 21 km

Date : 27/6/2010

Lieu : Boutigny Sur Essonne (Essonne)

Affichage : 990 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Une montatou en famille

La dernière fois que j'étais venu sur la Montatou, c'était en 2008. J'avais gardé un très bon souvenir de la course, de la qualité de l'organisation, et surtout, de la belle aire de départ ombragée. Et l'ombre ne sera pas superflue cette année, vu la chaleur prévue par la méteo.

Cette année, j'enmène mes deux grand fils (catégorie Espoir et Junior GDtrail_musique) : il faut bien fomer la relève. Arrivée assez tôt sur Boutigny : chouette, on va pouvoir garer la voiture pas trop loin du départ. Mon p'tit junior a encore besoin de quelques conseils : l'an dernier, il avait couru le 10km. Cette année, il sera dans le "grand bain". Quand à mon grand Espoir, il est déjà en train de viser une perf.

Echauffement léger pour moi : je ne compte pas partir trop vite. Mon objectif initial, compte tenu de la forme du moment, est de faire 5-10mn de mieux qu'il y a deux ans (j'avais terminé 166ème au scratch, en 1h51mn), tout en terminant pas trop cuit. En fait, je partirais trop rapidement, comme toujours, en partie à cause de l'entonnoir du départ qui provoque vite un fort ralentissement. J'entrevois LutetienND Espoir du coin de l'oeil : il avait prévu de partir devant, mais il s'est fait coincer. C'est le métier qui rentre. Tout rentre dans l'ordre au bout de 500m ; il me dépasse, et je n'essaye même pas une seconde de le suivre.

Après les deux premiers km en montagnes Russes dans les bois, on débouche dans la plaine pour 3 km de plat roulant. D'après la carte 25.000ème, à cet endroit la course est sur une voie romaine. C'est tout droit, et les premiers sont déjà loin devant. J'ai prévu de tourner en 4:55 au km sur le plat, pour terminer en 1h45, mais je m'apperçois vite que la température pèse sur le bonhomme et je révise rapidement mes objectifs à la baisse. Je suis à peu près sûr que tout le monde  va souffrir du soleil, et qu'il vaut mieux en garder un peu sous le pied.

Je suis aussi en train de tester mon nouveau sac prévu pour des trails plus longs. Donc j'ai un peu chargé la bête, avec dans l'idée de courir toute la course sans m'arrêter aux ravitos (1,5L d'eau, plus 750ml de boisson sucrée "maison"). Je veille à boire beaucoup dès le départ. On arrive enfin au bout de la section "cagnard" : je me félicite qu'on tourne dans ce sens-là : je ne voyais pas faire la même section en fin de course, vers 11h30!

Du 5ème au 10km, je garde mon rythme de croisière. Je me force à marcher dans les montées, même légères, pour essayer d'en garder sous le pied. Arrivé à la Roche de Chatillon (14ème km), je profite lâchement des mains secourables des bénévoles pour me laisser hisser sans trop d'efforts. J'annonce 92kg pour leur faire peur

Arrivée de mon fils GDtrail_musique à la fameuse « Roche de Chatillon », qu’il faut escalader (avec l’aide de gentils bénévoles qui vous tirent vers le haut).


Juste après, on entame la section que j'aime le plus. C'est une single qui descend en serpentant dans la forêt. Je me suis arrangé pour être seul à l'entrée de la section et je me fais super-plaisir en déroulant en souplesse toute la section. Il ya deux ans, je m'étais cassé la figure en butant sur une racine à cet endroit : cette année, je me suis promis d'être vigilant et de faire attention à ne pas tomber (j'en ai marre de tomber presque un trail sur deux : il faut vraiment que je corrige ce défaut d'inattention en fin de course). Juché sur un promotoire, il y a "Le Bagnard" qui encourage tout le monde. Un petit moment de fantaisie, youpi, youpi. Surtout quand il nous expliqué qu'il y avait un raccourci. Sur le moment, ça m'a étonné que personne ne le prenne!

A partir de là, je commence à remonter quelques coureurs. J'en vois qui sont crampés. D'autres qui semblent un peu cuits. Arrivé sur la dernière section "plein champs" avant l'arrivée, je remonte un petit groupe de 6-7 coureur, que je dépasse l'un après l'autre. Ca me fait tout bizarre, moi qui suit en général  plutôt dépassé dans les fins de trails. Virage à gauche pour renter dans le bois qui mène à l'arrivée. La montée du 18ème km fait un peu mal aux jambes, mais je me force à courir pour mettre un peu de distance avec le groupe que je viens de doubler. Ca serpente dans les bois ; j'accélère progressivement. On entend le speaker, mais je sais qu'on va refaire une petite boucle (je m'étais fait avoir il y a deux ans en croyant l'arrivée toute proche). Je double encore deux coureurs. On débouche sur la ligne droite d'arrivée : je sprinte et reprends encore un coureur et je termine vraiment tout mouillé (ça a transpiré tant et plus), mais avec des jambes qui pouvaient en faire pas mal encore. Objectif atteint pour la gestion de course "pour terminer pas trop cuit".

Après avoir bu tout mon saoul, je remonte la course pour aller attendre mon LutetienND junior. Je fais ça à chaque trail : du coup il s'attend maintenant à me voir pour son dernier km. Etirements en l'attendant , puis je repart avec lui pour l'encourager jusqu'à l'arrivée. Je m'arrête avant d'entrer dans la dernière ligne droite. Comme j'avais gardé mon dossard, des spectateurs croient que j'abandonne la course : il me crient de continuer, car l'arrivée n'est vraiment pas très loin. Je leur explique que je suis déjà arrivé une fois, et que je ne veux pas mettre le bazard dans le classement... en arrivant 2 fois.

Les résultats : LutetienND Espoir termine en 1h38mn, 28ème au classement scratch, 2ème Espoir. Je suis bluffé (un petit coup de vieux au passage). De mon côté je suis 114ème en 1h54 (2mn de plus mais 50 place de mieux qu’il y a deux ans, sur la même course).  Enfin, LutetienND Junior arrive en 2h14 et il gagne dans sa catégorie! Deux p'tits LutetienND sur le podium… ça le fait! Je suis tout fier d'eux, et c'est vraiment un plaisir de courir en famille.

GDtrail_musique sur le podium Junior


GDtrail_musique et son frere avec leurs coupes

Vu Caro.s91 de sur l'aire d'arrivée, en pleine conversation. C'est la seule Kikou dont je connais le visage (pas dur... elle est souvent sur les podiums des courses vertes de l'Essonne). 

Le retour en voiture a été tout guilleret.

5 commentaires

Commentaire de caro.s91 posté le 27-06-2010 à 22:50:00

Super tir groupé familial ! Bravo!
Je vois que tu connais bien le coin !!! :-)
Il ne fallait pas être timide et venir me voir! Je ne mords pas !!! ;-) Il y a effectivement davantage de monde qui me connait que de gens que je connais. Par contre il y a des têtes que je reconnais mais sans savoir me souvenir d'où !

Je serai au Cul d'Enfer fin août!
Caro

Commentaire de LutetienND posté le 28-06-2010 à 08:12:00

Merci
Mon LutetienND Junior sera au cul d'enfer, comme chaque année, ainsi que, probablement, ma Lutetienne Veteran, sur le 10km. De mon côté, je ne pourais pas y être, car je me suis lancé dans un truc de fou (Grand Raid de Pyrénées - 80km), qui se court le même WE. On verra d'ici là si la préparation se passe bien.

Commentaire de Bastouille posté le 28-06-2010 à 10:04:00

Félicitation à la famille!
Il y a du potentiel dans l'air...
Bon courage pour le raid des Pyrénées qui d'après un ami est une très très belle course!

Commentaire de tcall posté le 28-06-2010 à 15:45:00

Joli récit et bravo à toute la famille. Dommage de ne pas s'être recontré. A une prochaine, peut être au cul d'enfer mais je ne suis pas certain d'y participer (un mariage la veille !!)

Commentaire de LutetienND posté le 29-06-2010 à 12:37:00

@tcall et @Caro91
Je suis un grand timide ;-)
A une prochaine course dans le coin. Je vais faire l'impasse sur le Cul d'enfer, mais j'ai bien envie de courir la Carrière by night cette année.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran