Récit de la course : Le Tour du Lac d'Aiguebelette 2010, par caral

L'auteur : caral

La course : Le Tour du Lac d'Aiguebelette

Date : 6/6/2010

Lieu : Lepin Le Lac (Savoie)

Affichage : 1956 vues

Distance : 17.3km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

tour du lac d'Aiguebelette

Dimanche 6 juin 2010, nouvelle édition du tour du lac d’Aiguebelette. L’année passée, cette épreuve s’était mal passée. 3 semaines avant cette course, je m’étais abimé une cheville en trail, mais la douleur avait disparu et j’avais décidé de disputer quand même Aiguebelette que j’avais terminé en clopinant.
Cette année donc, objectif majeur, dernière course de la saison pour raisons médicales, je m’étais donné un objectif-temps qui paraissait tenable, compte tenu de mes résultats de la saison: 1h10 pour les 17 bornes.
Mais quand on veut faire un résultat, on ne mélange pas les choses, et on se donne des priorités. Ce que je n’ai pas fait. Samedi soir, on avait des invités à la maison, barbecue jusqu’à 22 heures, café, coucher tard, (très) mal dormi, réveillé en sursaut à 5h45 pensant lire 6h45 au réveil…tout ce qu’il fallait pour être bien dans mes pompes…
J’ai donc rejoint Arnaud et Patrice et nous avons gagné Aiguebelette. Retrait des dossards, je me sens légèrement vaseux, je bois un café, on se met en tenue et c’est parti pour l’échauffement. Au bout d’une demi-heure, je me sens mieux et je me dis que finalement, cela va peut-être bien se passer.
8h50, nous nous entassons sur le parking pour le départ. On est serré, pressé de partout, on est tellement nombreux que plusieurs dizaines de concurrents restent devant la ligne de départ. 9 heures, c’est parti!!!
Une bousculade inimaginable!!! On se marche sur les pieds, on se bouscule dans la petite pente et dans l’entonnoir. Ouf, on est sur la route, cela va un peu mieux. Je suis pas très bien mais cela pourrait être pire. Le 1er km en 4’10, le 2ème en 8’50, je sais que l’objectif chrono peut déjà s’oublier!!!
Je souffle comme un bœuf, j’ai chaud…
Les kms défilent quand même, première côte, la 2ème, je suis rattrapé par Stéphane, je m’accroche, je me sens plutôt bien. Il me décroche deux kms plus loin, je passe le 10ème km en 44’45, même si je sais que je ne ferai pas 1h10, je me dis que je devrais finir honorablement. Et puis au 12ème, mes jambes me lâchent, je n’avance plus, en 2 kms je me fais doubler par la moitié du peloton (c’est faux bien sûr, mais c’est l’impression que j’ai). Au 13ème je me fais doubler par Arnaud qui va faire un bon temps, le moral n’est même plus dans les chaussettes, rien ne va plus, il me reste juste à terminer le moins mal possible…
15ème km, Philippe (de St Félix) me rattrape avec sa moto et m’encourage. Cela me fait du bien et me donne un peu de courage pour finir. Dernier km, j’essaie de forcer un peu la foulée, mais en pure perte. Quand on ne peut plus, on ne peut plus. Dernier virage, ligne d’arrivée, Arnaud est là pour m’accueillir. Je vais me désaltérer, me mouiller la tête, le corps, puis je rejoins Arnaud et Patrice qui vient d’en finir aussi. Nous retrouvons Stéphane qui est content de sa course. Nous allons manger, quel buffet!!! Ah, et puis une mousse, quand même…
Plus tard je croise Galopine -qui a retiré son armure!!!- et qui traîne un peu la patte.. pas de Mondeuse aujourd’hui, sinon, je m’allonge et je dors là…A une prochaine fois.
Allez, on se change et on s’en va. Retour à la maison, très dépité.
Vivement septembre.

Résultats:

Patrice: 01h26'14

Arnaud: 01h20'42

moi: 01h23'48

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran