Récit de la course : Une Monotrace pour Deux Châteaux - 15 km 2010, par Klem

L'auteur : Klem

La course : Une Monotrace pour Deux Châteaux - 15 km

Date : 30/5/2010

Lieu : Chusclan (Gard)

Affichage : 1051 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Serre file ou serre filles

Dimanche 30mai 2010

L’équipe des bénévoles les pattes actives chusclannaises ( mes copains de club celui de la course en nature trail ) s’était donnée rendez vous devant la cave des vignerons à 7h30.

 

Il y a aussi  René Reboul l’animateur de la course ainsi que le photographe.

Le temps est  couvert, la température est de 18 ° , temps idéal pour courir.

L’accueil des coureurs par les bénévoles est attentionné.


Une forte délégation de Bagnols Marcoule Athlétisme ( mes copains de club , celui de la course sur route). Il sont contents , ravis d’être là, ils sont vraiment sympatiques.

Le départ du 30 km est donné à 8h30, il s’adresse à des personnes généralement rompus à ce genre d’exercice , notre ami Gilles est serre file de cette course ( voiture balai quoi).

 

 

 

 

9 h 00 le départ du 15 km est donné, je suis le  serre file de cette course.

J’aime plaisanter, je tiens cela de la  famille de mon père. Je dis à qui veut bien l’entendre, que je suis le serre file et non le serre filles. Tiens les quatre derniers concurrents  sont des filles.

Je leur fais la causette durant quelques kilomètres, il y a là la fille de Michel un ami du club de Bagnols Sur Cèze.

A l’entrée du premier monotrace, je fais les marieuses, cherchant à caser l’une de ces filles avec un ami du club de Chusclan ( des fois ça marche), je tiens cela de ma mère dont c’est un de ses exercices favoris.

Elles ne vont pas vite ces filles 7 mn 15 au kilo, elles ne se prennent pas la tête, c’est sympa, elles s’attendent , s’encouragent, se font même des ovations en haut d’une cote c’ est super sympa ce début de course.

Je les préviens et les conseille de marcher dans le pierrier, pour leur éviter de se fouler une cheville, de marcher aussi dans la descente très technique qui suit.

Nous voilà dans un genre de canyon le sol est plutôt sablonneux mais de temps en temps des cailloux affleurent .

Soudain je vois deux gars devant, l’un soutient l’autre, apparemment il y a un blessé.

J’évalue rapidement la situation et j’appelle Jérôme pour qu’il prévienne la croix rouge.

Je décide de sortir de la course en compagnie du blessé et de son copain, je les emmène sur la route goudronnée du château du Jonquier, cela fait plus d’un kilomètre, je demande de temps en temps des nouvelles du blessé, il a son genou qui enfle c’est vraiment dommage, des gens qui viennent pour se faire plaisir, terminer aux urgences !

Je reprends la course j’accélère pour essayer de retrouver ces filles, en vain. J’ai plusieurs appels, celui de Gilles le serre file du 30 km m’indiquant qu’il y a des concurrents du 15 km qui se sont trompés, j’attends un peu puis je repars, sachant Gilles devant, les deux courses empruntent le même tracé sur la portion vers Saint Etienne des Sorts.

Je croise Pascal et Arnaud, qui m’indiquent qu’à leur  pointage il manque 6 coureurs sur le 15 km, je leur dis qu’il y a eu un abandon au km 3 , un gars qui a un début de sciatique, et deux autres gars au km 4 problème de genou.

Je repars et vois au ravitaillement de la carrière Marc et Josy, il m’indique que Gilles n’est pas encore passé.

Je cours en espérant retrouver ces filles mais en vain, ont –elles mis le turbo ?

J’arrive au château je connais très bien ce parcours, je connais mes qualités de descendeurs, et je pense que je vais les reprendre dans la descente. Au ravitaillement du château il y a là mon épouse, Stéphanie , Cédric qui prend quelques photos,  deux filles de la croix rouge.

Stéphanie m’indique que ça râle  beaucoup , il y a des concurrents qui se plaignent du balisage. Le problème lorsque les coureurs se déplacent par paquet , si le premier se trompe ( souvent  les autres le suivent ). Un concurrent du 30 km me dit que cela fait deux fois qu’il passe au château, il est perdu , il m’indique qu’il a déjà gravi la cote sévère vers le château, je me dis il ne va pas la refaire deux fois tout de même. Je décide de l’emmener directement à un point précis du parcours évitant ainsi  la cote , en diminuant   aussi un peu la distance ( le pauvre gars me dis je ). Tout cela m’éloigne de mon objectif.

Je reviens au château et décide d’emprunter mon itinéraire, je continue mais ne vois point de concurrents du 15km. De temps en temps j’ai des appels de Jérôme et Laurent me demandant où j’en suis. Je suis à présent dans le village, reste le franchissement de la cèze et l’arrivée à la cave.

J’en termine aux environs de midi. Mes amis de Bagnols pour la plupart sont partis et oui c’est la fête des mères.

J’apprends qu'un ami  a chuté et qu’il a des problèmes au niveau du genou , cela  me fait de la peine. En trail il faut être hyper attentif .

Le podium est annoncé, René appelle les concurrents , cela dure pas mal de temps comme d’habitude, des pattes actives, Sophie  sur 15 km et  Laurent sur 30 km sont récompensés.

Les concurrents sont très contents de leur course et du parcours qu’ils trouvent sympa et  très joli, contrairement à certains, cela ne se  sont pas trompés. L’an prochain nous seront très vigilants pour le balisage, promis!

Entre temps arrive la dernière concurrente du 30 km, une ovation lui est réservée.

L’association a prévu quelques pizza pour le bénévoles, nous nous restaurons en discutant.

Puis vient le moment de se séparer.

Nous donnons rendez vous aux coureurs au mois d’octobre 2010 pour la crapahute vignerone ( distance plus réduite: 9 km environ sur des monotraces aussi).

3 commentaires

Commentaire de RogerRunner13 posté le 31-05-2010 à 17:47:00

Eh! bien qu'elle journée..... Mais au fait as-tu retrouvé tes 4 concurrentes??

Commentaire de tounik posté le 01-06-2010 à 12:53:00

Tant qu'on est membre actif on peut serre fille !?

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 01-06-2010 à 21:55:00

Un jour, j'ai fini dernier d'un trail, tu aurais vu la tête des deux serre file quand ils ont vu qu'ils devaient ramasser un vieux...

Toujours intéressant le récit d'une course vue autrement.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran