Récit de la course : Marathon "Paru Vendu" Halloween 2005, par pierrekiroul

L'auteur : pierrekiroul

La course : Marathon "Paru Vendu" Halloween

Date : 29/10/2005

Lieu : Grenoble (Isère)

Affichage : 2103 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Faire un temps

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Clochardisation des marathoniens

Comme l'a bien dit Mathias dans son récit: une grosse déception, un gros bordel. Ca démarrait pourtant classiquement, en dehors de l'absence des bornes kilométriques. Je croise Blueberry un peu avant le 2ème ravito (il avait alors deja enlevé son masque...). Je prends de la flotte et la balance 5 min plus tard, dans l'espoir d'en retrouver 5 km plus loin. J'etais inconscient: vers le 15eme km, on voit des bouteilles vides par terre mais pas de ravitos, la grogne monte: autour de moi, j'entends les gens s'interroger "ou est passé le ravito ?" J'etais loin alors de penser que je n'en reverrais pas avant le 26ème km... Fin du 1er tour, en 1h44, c'est bon, j'suis dans les temps (je visais 3h35-3h40). Et la, une scene que je n'avais jamais vu, dans aucune compét: les concurrents sortir du parcours pour aller chercher, mendier de l'eau. Et oui, meme a la fin du 1er tour, toujours pas de ravitos ! Hallucinant... Gros coup de mou au moral, j'commence à mendier (sans résultats) comme tout le monde alors que je repasse devant la Halle Clémenceau. Un, peu apres la fin du 2eme tour, un spectateur avait 3 ou 4 bouteilles sur lui, c'est la délivrance mais il est trop tard: je commence à sentir soudainement les effets de la deshydratation (courbatures depuis la nuque jusqu'aux genoux, comme si j'avais chopé une grippe). Je bois comme un sauvage, ce qui n'ameliore rien: je suis tout ballonné et j'ai envie de gerber. Je passe subitement de 5 min/km à plus de 6min30/km: je passe en mode "survie" et j'abandonne toute prétention aux 3h35, on va se contenter de sauver les meubles... (moins de 4h00). Je croise au 38eme km (une des rares bornes kilometriques) un collègue triathlète d'Amiens qui me dit vivre l'enfer "C'est pire qu'Embrun ici" (il a terminé l'EmbrunMan en moins de 16h00 cette année). Il n'a pas vu d'eau entre le 5eme et le 21eme km... Je ne vois plus derriere moi le pote qui etait parti avec moi sur le marathon, j'apprendrais en suite qu'il a abandonné au 29eme km. Plus de ravito pour lui apres le 10eme km: quand il s'est pointé au ravito du 26eme km, il n'y avait plus que de la compote ! Les crampes ont été plus fortes lorsqu'il est arrivé a MINATEC.
Ironie du sort (ou des organisateurs): je croise plusieurs ravitos dans les tout derniers kms, comme entre autres, cet amas de packs d'eau laissé en libre service... à 300m de l'arrivée. Ca me fait une belle jambe. Au final, ce fut la bérésina, et je n'ai meme pas sauvé les meubles : 4h04mn. Au moins maintenant je sais ce que vaut une organisation à la Carole Gally : on ne m'y reprendra plus.

1 commentaire

Commentaire de runpm posté le 07-11-2005 à 19:01:00

Salut, je crois avoir fait un peu le tour des avis sur le marathon de Grenoble. Habitant Grenoble, j'étais enchanté de pouvoir enfin courir un marathon ( mon 22eme ) a la maison. Les organisateurs ont claironné haut et fort leur ambition de faire de ce marathon le deuxiéme de France. J'ai personnellement retapé tous les coureurs de ma boite pour emmener dans l'histoire avec au bout 45 coureurs sur 10 21 et 42 km. Tous ont apprécié l'aventure, mais force est de reconnaitre que l'organisation était plutot légére... ( doux euphémisme ) Il ne suffit pas de proclammer qu'on est le meilleur pour l'être. Si le souhait des organisateurs est effectivement d'etre le deuxiéme marathon de France, il leur faudra en plus des sponsors et partenaire ( qu'ils ont apparement eus tant mieux ) des coureurs. Et les coureurs eux ils aiment avoir du ravito, un parcours agréable et roulant et ne pas être considérés comme juste bons à payer le dossard et la fermer. Personellement, je termine fatigué ( deux gorgées de gatorade ou equivalent sur 42 bornes !!! plutot leger ) en 3h22. Assez déçu de ma perf, bien préparé et à la maison sans stress de deplacement etc. Consolé par la contre perf de certain de mes potes ( un valant 2h50 finissant 1 mn devant moi ). J'éspere que l'organisation prendra en compte les critiques et corrigera le tir l'année prochaine, il y a quelque chose à faire a Grenoble en nocturne. Organisateurs prenez exemple sur les coureurs, soyez humbles, et remettez vous en question
Amitiés à tous les amoureux de la CAP
Runpm

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran