Récit de la course : 10 km du Conseil Général 2010, par Bruno CATANIA

L'auteur : Bruno CATANIA

La course : 10 km du Conseil Général

Date : 1/5/2010

Lieu : Marseille 06 (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 501 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Et soudain La Kenyan Air Line passa….

 

Après mes mésaventures « poteau-esque » du marathon de Marseille,

http://www.kikourou.net/calendrier/course-31091-marathon_de_marseille-2010.html

une nouvelle course redonne aux coureurs à pieds de tous poils  de parcourir les rues de la ville en toute liberté.

 

Un peu atypique les 10 km du Conseil Général, d’abord par son positionnement dans le calendrier, elle n’est pas fixé à un jour précis ( de manière usuelle le Dimanche ) mais à une date – le 1er Mai de Chaque année pour la 18° fois, ensuite pour son parcours, un long trajet aller-retour entre les deux obélisques de Marseille, celui de Castellane et celui de Mazargues.

 

Ce qui lui valu pendant longtemps le surnom de "10 km des deux obélisques".

 

Pour moi, c’est l’occasion de retrouver un peu de vitesse après ma prépa marathon, mais je sais qu’il n’est pas question de viser une performance quelconque. Seul va compter le plaisir de courir, de retrouver des potes Kikous et de croiser les « avions » de La Kenyan Air Line.

 

Et puis se rendre à une course en courant, ce n’est pas tous les jours que ça m’arrive, donc j’y goûte avec un réel plaisir. Pour ne pas trop me rendre ridicule, j’ai saupoudré mes séances d’entraînement de quelques séquences de vitesse à allure spécifique 10 km. Mais bon inutile de rêver, beaucoup de difficultés à dépasser les 14 Km/h.

 

Il est maintenant 7h40, et je me revêt de mon nouveau tee-shirt rouge KIKOUROU que j’ai reçu dans la  semaine, en plus du traditionnel buff c’est sur on va me remarquer de loin. Ma petite famille me rejoindra ultérieurement.

Un petit échauffement les presque 4 Km à parcourir pour atteindre la ligne de départ, où  je retrouve fringant comme des papes KEKE013, RUDYAN et ROGERUNNER13 (Marcel, Yannick, et Roger) c’est l’occasion de deviser à nouveau car suite à mon problème de bursite, j’ai raté toutes les courses depuis le début de l’année. Et puis nous avons en ROGERUNNER notre photographe « officiel » du moins tant qu’il n’est pas rétabli.

 dsc_0110.jpg

 Merci à Roger pour les photos

Le temps d’immortaliser ce moment, nous croisons les premiers jets de l’armada kenyane qui fendent la foule avec décontraction et entouré d’une sorte de murmure admiratif. C’est clair que ça force le respect.

 

Il ne fait pas bien beau mais au moins nous ne souffrirons pas de la chaleur et la pluie reste pour le moment absente. Quelques centaines de mètres avec Yannick et Marcel, puis JOE14 qui nous rejoint terminent de manière conviviale l’échauffement.

 

Nous voila sur la ligne de départ, plus de 1200 personnes, une belle épreuve, franchement nous ne sommes pas bien placé. Mais en ce qui me concerne qu’importe et je me vois mal me placer devant des gens courant en moins de 35 minutes, je ne servirai qu’à les gêner.

 

Mais certain n’ont pas mes états d’âmes et nous passons presque 1 kilomètre à zigzaguer au milieu des coureurs plus lents. Moi qui suit adepte des départs plutôt « diéselissime » cela ne me gêne pas vraiment, mais je conçois que ceux qui veulent en profiter pour faire un temps soient évidemment gêner.

 

Malgré tout j’ai rapidement atteint mon régime de croisière 4’20-4’25 au kilo (un poil vite) et je sert de poisson pilote à Yannick. Le parcours fait une première boucle au bout de 2 kilomètres et nous croisons la garde noire kenyane, fabuleux ils sont à plus de 20 Km/h (2’45 au kilo ?) avec une impression de facilité déconcertante.

 garde_noire.jpg

(c) Copyright RogerRunner13 2010

Sans doute aiguillonné par ce spectacle, je poursuis à la même allure quelques mètres derrière Yannick. Après tout pourquoi pas, je me serrai trompé dans mes impressions, tant que les jambes tiennent.

 

Mais rapidement je perds mon poisson pilote, et naturellement je perds un peu de cadence, je reste sur les bases de 45’ ce qui me convient absolument. Nous voila devant la bosse devant l’obélisque de Mazargues, c’est là que je sens que mon manque de fraîcheur physique va faire ressentir ses effets, pour moi plutôt adepte des parcours ascendants, impossible de relancer.

Soudain dans mon dos un spectateur me crie «Allez les kikous», évidemment avec tee-shirt rouge et buff assorti pas possible de me cacher. Il me semble reconnaître Figatelli13 que j’ai vu sur certaines photos.

 

C’est en grimaçant que je vais bientôt entamer mon demi tour, et je compte bien sur la longue descente vers le Rond Point du Prado pour me relancer, mais la aussi, pas moyen d’accélérer, je reste toujours sur une moyenne de 4’30, reste à gérer. Autant en profiter et  travailler ma  régularité à allure spécifique, quand même je double deux coureurs non voyants handisport, sans longe et guider à la voix par leurs binômes. Quelle leçon parcourir 10 Km en moins de 46 minutes, sans voir où l’on met les pieds, voila qui rend nos petits malheurs de coureur lambda (mais voyant) tout à fait relatif.

 

Voila la ligne d’arrivée me tends les bras, il était temps, j’ai peu lâché sur les deux derniers kilomètres, pas la peine de se blesser inutilement (si tant qu’il y ait des blessures utiles ) pour gratter 20-30 secondes.

 

C’est fini 45’09 à mon chrono pour 45’34 officiel, c’est le traditionnel tour de passe-passe entre le début de l’épreuve et le franchissement de la ligne de départ, bref plus de 13 Km/h.

 

 arrive.jpg

(c) Copyright RogerRunner13 2010 

 

Je rejoins rapidement les autres kikous, Marcel, Roger et Yannick et nous échangeons nos premières impressions,

 arrive2.jpg

  (c) Copyright RogerRunner13 2010

 

puis ma petite famille qui est venu m’encourager.

 

Une épreuve dure et exigeante mais je n’en connais pas qui ne le soit pas, en tout cas propice au chrono, pour peu de la préparer spécifiquement.

 

La pluie fait maintenant son apparition et c’est sous une belle ondée fraîchissante que je rejoins mon chez-moi, l’occasion d’un bon retour au calme en famille.

 

 

Allez les kikous, à la prochaine…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5 commentaires

Commentaire de RogerRunner13 posté le 02-05-2010 à 17:27:00

Merci Bruno pour ce récit, toujours difficile après un marathon de retrouver de la vitesse.

Commentaire de Rudyan posté le 02-05-2010 à 19:24:00

Merci pour ce cr et bavo pour ce chrono de sortie de marathon! ça fait plaisir de se recroiser sur une course!

A bientot!

Commentaire de JOE14 posté le 02-05-2010 à 20:10:00

Bravo pour ce chrono après un marathon, c'est costaud!Et en plus de cette mésaventure avec ce poteau de mer..!
Bravo à toi et à la prochaine avec plaisir!

Commentaire de CROCS-MAN posté le 03-05-2010 à 13:58:00

Une bonne et rapide reprise, tant mieux.
Merci pour ton récit et à bientôt.

Commentaire de Aiaccinu posté le 04-05-2010 à 08:14:00

Et oui le "Allez kikous" , c'est bien moi !
Je me rendais à la manif du 1er mai en courant !
10kms à l'aller , 2kms de manif, 8 kms de retour ! du fractionné quoi !
Au plaisir de te voir plus longuement sur une prochaine course

Jean-Noël

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran