Récit de la course : Marathon de Marseille 2010, par ch'ti lillois d'vizille

L'auteur : ch'ti lillois d'vizille

La course : Marathon de Marseille

Date : 18/4/2010

Lieu : Marseille 01 (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 755 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Marathon de Marseille

Après une inscription au marathon de Marseille en septembre 2009 histoire de gommer la première édition sous la pluie, il m'a fallu l'inclure dans mon programme de préparation pour les aventuriers du bout de Drôme ( 100kms et 7900d +/- ) puisque cela était devenu mon objectif de 2010.

Toute ma prépa s'est faite depuis la semaine 3 de l'année basée sur un plan de Bertrand Cochard pour l'UTMB ou le GRR.

Je l'ai un peu modifié puisque ma distance est moindre et une telle distance en début de saison est difficile à préparer puisque l'hiver 09/10 a été fortement neigeux.

Du coup, pour effectuer ce marathon je n'ai compté que sur le foncier existant et travaillé avec aussi un bon ressenti sur mes 2 trails de préparation du mois de mars sur 37 et 45 kms.

Avec aussi une envie de ne pas me griller puisque mon objectif annuel est le 8 mai, donc 3 semaines après le marathon ( fortement déconseillé sur le planning de Bertrand ).

Dimanche 18 avril : départ avec les 3h30 ( 20m devant les ballons ), prudence sur la petite descente qui mène au port puis je prends une allure qui me semble être bien, le souffle impeccable, pas d'envie d'aller plus ou moins vite.

La première montée passe super puis j'accompagne la foulée de 2 coureuses du SCO Ste Marguerite pour aller vers le 10ème km puis là, toutes les 2 baissent l'allure ( peut être en sur-régime ).

Je continue seul, pas de surchauffe, les "puls sont hautes" mais tout va bien, une gorgée tous les 2 kms ( merci le bidon ), à la redescente vers le parc Borelly je croise le ballon des 3h30 ( environ 500m derrière ) .

La partie parc est un peu penible, personne, on tourne et on tourne, la p'tite montée du 21 est anodine mais ellle se sent mais peu importe, le plaisir est à venir avec les plages et les îles du Frioul sous un beau ciel bleu ce qui permet d'aborder la montée du 25ème tranquillement ( l'entrainement trail paie ). Quelques lacets puis descente sur le vieux port où l'acceuil du public fait chaud au coeur et revigore avec un p'tit ravito en prime qui me permet de recharger en eau le bidon.

Mais après ce petit arrêt, les jambes repartent mal, je positive avec les encouragements et me dit que ce n'est qu'une grosse pente à monter et ensuite ça descend ( c'est une image ). Je garde le sourire puis cela fonctionne à nouveau tout en sachant que la petite montée du bout du port tirerait car l'allure jusqu'à présent tourne sur un 3h23...!!

Direction la Joliette, l'hôtel Ibis ( je laisse le bidon à madame ) puis la très désagréable fin de parcours le long des docks. 1er pont, sur la descente je vois Le Solitaire 50m devant moi ( caméra au point ) mais ne peux le rattraper ( normal vu le CR ). Un arrêt au ravito, coup d'eau sur la tête et les jambes puis direction le demi-tour où je sens que le chrono en a pris un coup ( au delà de 5mn au kilo ). Le ballon des 3h30 me double 400m après et je tente de rester au contact, mais dès le premier pont retour, je laisse filer.

Je décide de le garder en ligne de mire pour rester au plus près des 3h30 mais la dernière bosse ne veut pas passer ( je dois marcher sur 50 m, dommage ) résultat je relance doucement sur la descente pour reprendre un bon rythme histoire de faire la ligne droite d'arrivée fier d'avoir bouclé ce marathon sur base de 3h30 ( et même eu droit à l'arrivée lors du reportage direct sur France3 ).

Temps final officiel : 3h32'45"

Temps chrono perso et GPS : 42.5 en 3h32'19 soit 4'59" par minute ce qui correpond "pile poil" à 3h30.

2 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 25-04-2010 à 07:43:00

Vraiment difficile ces 7 derniers km, de quoi calmer les ardeurs de beaucoup.
Merci pour ton récit et bravo pour ton chrono.

Commentaire de vogoy' posté le 26-04-2010 à 13:13:00

le marathon et la fameuse barrière des 35... un peu plus, un peu moins selon la forme et l'individu !
un joli chrono et un récit bien agréable.
à plus

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran