Récit de la course : L'Anaventure - 10 km 2010, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : L'Anaventure - 10 km

Date : 18/4/2010

Lieu : Gignac (Hérault)

Affichage : 1279 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Gignac, capitale de la sympathie

 

    Curieux temps au départ de Frontignan ce matin, à 7h :un brouillard qui obligeait à mettre les codes de la voiture et ce, presque jusqu’à Gignac où le soleil s’est levé mais bien timidement, la température restant presque fraîche.

     Parking habituel mais avec des places libres ce coup-là. Puis direction les dossards sur la grand place de la médiathèque, qui ne les donnait que pour le trail long. Et là, l'animation règne déjà.

 

 

   

 

 Deux copains de mon club, Maguelone- Jogging, déjà prêts et surtout, mon préféré, Jean-Marie Garcia, ancien président du Bol d’Air de Gignac, toujours dans la course, pour son plaisir, après avoir tant donné au club. Mais il garde tout ce formidable capital de sympathie, rarement égalé dans les pelotons de l’Hérault (et d’ailleurs) et nous dit tout son bonheur de finir sa carrière de facteur au village voisin de Montpeyroux, où il se régale, semble-t-il, des contacts humains, sa « spécialité »,  qu’il y trouve.

      Il faut malheureusement se hâter vers les dossards du 10km qui sont bien « cachés » au 1er étage d’une salle municipale, loin derrière la médiathèque. Retour-échauffement à la voiture alors, avec le T-shirt « technique » et le N°320 !

    J ’ai encore le temps d’aller explorer la campagne, pour un échauffement, qui me montre de nouveau que le genou droit, me « pique » de l’intérieur, sous la rotule et que le gauche semble l’imiter. Mais bon, par expérience,  je sais que ça va passer et s’amoindrir, avec l’effort.       

    Retour pour le départ à 9h du 26km et tester mon appareil photo, armé d’une pile neuve, qui semble tenir. Alors quelques vues diverses. La peña commence son aubade. Claude Razon, le speaker, chauffe sa voix

 

 

  .

Les "deux Claude", Razon et Barral, le président du Bol d'Air

 

 Deux magnifiques chiens se préparent pour la marche de 9h30

 

 

 

 Le bon Vincent Diaz vient me serrer la main et faire la promo de ses courses, auprès de son collègue Razon. Les deux ensemble, c’est rare ! Et Michael Bouchemit, un cador , me dit bonjour, pour la première fois depuis....13 ans!!!!

Puis l’âne, symbole historico-légendaire de la ville vient faire son petit tour devant les partants du 26km,

 

 

 

qui s'ébranlent à 9h.

 

 

 

     Arrive alors mon « coach-conductrice pour le retour », qui me prend ma veste de survêtement car le départ du 10km est proche. Pas loin de 200, nous sommes, je pense. A 9H15, après « l’âne », de nouveau, c’est parti, non pour 10, mais 11,4km, annonce-t-on, après modification de parcours!

 

 

 

Le 10 au départ

 

      Et alors se profile à l’horizon ce parcours routier « en tôle ondulée », qui fait dire à une concurrente « Ah, enfin, ça descend ! » mais je suis obligé d’ajouter : "Oui, avant de remonter ! ". Justement, occasion d’essayer l’appareil photo, pour une vue des poursuivants.

 

 

   o

 

Puis du ravitaillement du 5è km, où je temporise (eau, sucre) après avoir assuré une bonne petite allure, autour de 11 à l'heure, je pense.

 

  

Des bénévoles souriants

 

 

 

 

Et des coureurs assoifés, apparemment

 

 

 Mais ça va fléchir, malgré un parcours plutôt descendant, car la petite Maryse Goudard (un nom célèbre à Marvejols-Mende !) souvent 1ère V3, me rejoint, de ses petites foulées. Dimanche dernier, à Castries, elle m’a battu de quelques minutes. Elle va alors me servir de point de repère. Je ne veux pas la lâcher et vais la garder à 50m devant moi.

 

 

La célèbre "Maryse" est là. Je vais la tenir!

 

 

 Me rejoint aussi un très sympathique collègue, qui engage la conversation avec « Pierrot 34 »! J’aurais bien voulu le tenir aussi, mais il s’éloigne, au train et je le retrouverai, toujours aussi sympa, après l’arrivée. Me reste alors Maryse ! Que je lâche dans la dernière montée avant Gignac. Petite satisfaction d’être devant elle cette fois ! A l’arrivée, c’est elle qui reçoit l’ovation. Bon,j’attendrai d’être d'être V3...féminine, moi aussi!

 

 

Et qui arrive en face, avec les marcheurs, mais Vincent Diaz, voyons, toujours dans la course, lui aussi!

 

Mon coach est là, avec serviette et veste de survêt. Très bien. Un verre d’Oasis.Un d’eau, servi par une charmante concurrente. Une fraise (il en restait deux !), aussi symbole, avec les K-way…rouges, de l’ « Anaventure ». Ma femme  me dit que le bar proche de la place a offert le café à toute la peña venue jouer devant. Je rejoins la voiture, pas du tout éprouvé, paradoxalement. Contrôle de glycémie : 1,80g ! Presque trop haut, mais en état de conduire. C’est quand même ma femme qui tient à prendre le volant. Je me suis senti plus marqué par le passé. Un bon signe ? En tous cas, ce n’est pas sur cette course-test que je vais tout arrêter. Pour la prochaine alors ? Mon genou me le dira… !

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran