Récit de la course : Signes Trail Salomon - 44 km 2010, par NICO73

L'auteur : NICO73

La course : Signes Trail Salomon - 44 km

Date : 11/4/2010

Lieu : Signes (Var)

Affichage : 1823 vues

Distance : 44km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail de Signes 2010

Cette année j’avais enfin décidé de ma lancer sur un parcours un peu plus long et difficile. Le trail de Signes était un objectif tout désigné car j’avais l’avantage de connaitre une partie ( J’avais fait le 21km En 2008 ).

Afin d’être prêt, je me suis endurci sur d’autres trails plus court : Roquefort la Bédoule, La Galinette et celui de la Sainte Baume. Mais à Trois semaine de la course, une grosse douleur lombaire m’oblige à complètement stopper l’entrainement. Je fais un minimum avec deux sorties à vélo cool et une marche sur les pentes du Taoumé 3 jours avant.

En arrivant sur Signes le matin, j’avais Trois objectifs : Faire la première boucle de 13km avec deux potes d’entrainement et puis ensuite dérouler tranquillement pour terminer et bien sur essayer ma première paire de bâton acheté au dernier moment pour pouvoir soulager mon dos.

Premier objectif facilement réussi, les 13 premiers km sont passés rapidement et il a fallu calmer les ardeurs de mes collègues qui étaient bien en jambes contrairement à moi qui a eu un manque de rythme flagrant.

IMG_5019

En dépassant la ville de Signes, je laisse partir Lionel et Laurent pour débuter mon deuxième défi. Je m’alimente bien et monte à petite vitesse. Je sors les bâtons et essai de les régler le mieux possible. Ce n’est pas évident car un coup on les trouve trop court, un autre coup on les trouve trop long.

Tout va bien, pour l’instant. Je passe un bon moment tout seul, jusqu’à ce que les coureurs du 21 km commencent à doubler. Les premiers vont vraiment rapide. J’essaie de me laisser dépasser le mieux possible par les poursuivants. Je prends quelques photos et repart tranquillement.

DSC02387 DSC02380 DSC02381 DSC02382 DSC02383 DSC02384 DSC02385 DSC02386

Arrivée au ravitaillement, je sais que les choses sérieuses vont commencer avec une terrible ascension que je vais gérer du mieux possible.

DSC02388 DSC02389

Je m’alimente bien, attends un peu, et repart au train, sans forcer pour ne pas puiser dans mon énergie. La route est encore longue. A mi-chemin je commence à ressentir mes douleurs aux bas des reins et j’essaie d’utiliser un maximum les bâtons pour me soulager. C’est presque au sommet que je commence à avoir un gros coup de mou, une gentille concurrente du 21 me demande si tout va bien, je lui réponds par l’affirmative. Mais je pense que si elle me demande cela c’est que je commence à avoir ma tête des mauvais jours. Je m’arrête donc pour m’alimenter et boire afin de repartir serein. Chose faites jusqu’au sommet. Je commence à courir et je ressens une forte douleur au genou qui diminue quand je ralenti. Je marche un peu et repart mais cette fichu douleur reviens. J’arrive devant la séparation des parcours et le contrôleur me dit que dans tous les cas, il faut redescendre jusqu’en bas par nos propres moyens. Je ne prends pas de risque et écourte mon périple. J’essaie de repartir en courant mais la douleur est trop vive. Je marche en espérant que le mal va s’atténuer. Je prends encore quelques photos car des moutons regardent passer le flot des coureurs

DSC02390 DSC02391

C’est à ce moment que je vois une dame tomber, un secouriste n’est pas loin et va la rassurer. Plus de peur que de mal. Je saurais un peu plus tard que cette participante est une triathlète.

La descente est de plus en plus technique, je descend prudemment et relance dès que je peux, la douleur reviens sans arrêt et l’envie sans va. C’est là que les choses sont dures car l’envie fait parfois oublier la douleur. Ma dernière heure va être terrible mais comme je n’ai pas le choix, j’y vais. Je suis presque au dernier ravitaillement, un gentil bénévole me prends une photo à côté d’une cascade et un autre me ramène à Signes.

DSC02392 DSC02393 DSC02394 DSC02395

Arrivée au village, je suis soulagé. Ma douleur est toujours présente et j’espère ne pas être trop blessé. J’essai d’appeler mes potes pour savoir où  ils sont mais je n’ai pas de réponse. Je pars déçu de na pas avoir pu terminer.

Au final, mes deux amis ont terminés le parcours et moi je vais me reposer une semaine et reprendre l’entrainement, si je peux.

A bientôt

7 commentaires

Commentaire de RogerRunner13 posté le 12-04-2010 à 20:41:00

Dur! dur!.... pas top ces problèmes de douleur, tu as pris malgré tout la bonne décision en écourtant ton périple et éviter d'aggraver les choses et ça ne fait pas plaisir de devoir renoncer.

Commentaire de riri51 posté le 12-04-2010 à 20:55:00

Sage décision nico...le trail de Signes sera encore là l'année prochaine! il faut savoir écouter son corps, c'est une grande qualité. Tu as fait le bon choix...maintenant récup + soins et à bientôt!

Commentaire de CROCS-MAN posté le 12-04-2010 à 23:02:00

C'est con ça, j'espère que c'est rien de grave et que tu pourras vite reprendre. Merci pour ton récit Nico et j'espère que tu viendras faire un tour à Marseille pour nous encourager.

Commentaire de JOE14 posté le 13-04-2010 à 11:22:00

Allez Nico, faut oublier, les mauvais momets sont là pour nous faire savourer les autres jours où on est au top!
Le tout était de na pas aggraver la blessure, l'objectif a été donc atteind ne te tracasse pas, ça reviendra.
Bizzzzzzz

Commentaire de mokujin13 posté le 14-04-2010 à 20:33:00

belles photos,et sage décision de s'etre arreter surtout que la derniere cote n'est pas facile,bonne récup

Commentaire de DJ Gombert posté le 17-04-2010 à 15:21:00

Patience est mère de sureté ...
Ton arrêt était le plus prudent, et puis ce n'est que partie remise.

Bon rétablissement.

Commentaire de kkris posté le 18-04-2010 à 11:35:00

dur, dur! bon rétablissement!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran