Récit de la course : Trail des Citadelles - 40 km 2010, par grumlie

L'auteur : grumlie

La course : Trail des Citadelles - 40 km

Date : 4/4/2010

Lieu : Lavelanet (Ariège)

Affichage : 1490 vues

Distance : 40km

Objectif : Battre un record

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Avec plus de photos sur http://grumlietraileur.blogspot.com/

La veille: départ dans l'après midi direction Lavelanet et un retrait du dossard et du désormais incontournable buff des Citadelles..
Je croise de nombreuses connaissances et fais la connaissance de nouveaux kikoureurs comme ben64 ou picos de europa. Globalement tout le monde me trouve assez inquiet pour la course...

Jusque là il ne pleut pas.
Après avoir partager une "china party" avec Mélanie et Thomas direction la voiture pour un "dodo" régulièrement interrompu par le bruit de la pluie...
Je suis réveillé à 5h30 et ma "chambre" étant sur le parcours je regarde passer les valeureux coureurs du 73.

La course:

Départ à 8 heures, 1 petit salut à Michel en passant la ligne et c'est parti en direction de Montségur.

1 petit bout de route et de chemin pour étirer le peloton et c'est parti pour une première montée. Tiens 1 peu de boue (quelle surprise...).
Le rythme me parait bien: ni trop rapide ni trop lent.

1 petite descente ou cela bouchonne un peu. Aller les enfants on avance devant...
Je fais le yoyo avec Florence et Francis.

Direction les crêtes de Madoual.
La montée est plus raide que la 1ère et les discussions se réduisent.
Je gère ma montée tout en ayant l'impression de n'avoir aucune sensation...

A l'approche des crêtes Flo et Francis tout sourire.

La forteresse nous nargue encore.

Cette année je ne fais "que" le 40 donc je ne part pas sur la gauche mais tout droit direction le col du tremblement.
Je commence à doubler quelques concurrents dans cette montée.


On pousse sur le bâtons pour arriver au col sous l'oeil de Laulau.


L'aller/retour à Montségur sera assez délicat: pas mal de monde dans tous les sens (coureurs et touristes mélangés) et ceux qui descendent oublient que la priorité est à celui qui monte...

A la montée je croise Thomas. Cool je suis pas bien loin de lui.
A la descente je croise Francis puis Flo.
Arrivé juste avant la croix un avion arrive en montée: c'est Thomas Lorblanchet qui cavale en tête du 73.

Direction Monferrier et le premier ravitaillement.

La descente est vraiment un régal. Tiens un peu de neige qui tombe.

Arrivé à Montferrier, pointage rapide (2h14 et 280ème c'est convenable malgré le manque de sensations.)
Arrêt rapide pour remplir mon bidon à boisson énergétique et remettre un peu d'eau dans la poche à eau. 1 petit coup à boire 2 3 trucs à manger et c'est reparti.

Dans la traversée du village l'avion Lorblanchet fait un passage éclair à mon niveau et disparaît rapidement.

Dans la montée qui suit on attaque les secteurs pavés.
Je prends un rythme un poil plus bas que précédemment pour éviter de prendre mon habituel coup de massue un peu plus loin...

La descente vers Silence est toujours aussi grasse.
Je fais 2 ou 3 figures de styles sans conséquence. Ce n'est pas le cas de tout le monde puisque un coureur est pris en charge par des bénévoles et des infirmiers: l'épaule à chargé..

Le passage sur la passerelle se passe sans souci.
Cela fait bientôt 3 heures que l'on est parti.
Je pense que je suis pile poil sur mon objectif.

La montée dans la forêt de Mondini se passe bien même si le rythme n'est pas élevé et que j'ai une bonne gêne au bas du dos qui apparaît.

Patrick Bruni avec qui je discute quelques instants.


Juste après c'est le retour à la réalité: le dos couine de plus en plus.

Et pour le stop c'est mal barré!


La petite partie de descente vers la route de Coulzonne sonne le glas de ma course:
en plus du dos j'ai l'intérieur de la cuisse droite qui siffle.
Ma décision est rapidement prise: je rentre en mode rando jusqu'au prochain ravitaillement sans prendre de risque.
Je fais la montée sur la route vers Coulzonne en marchant calmement et en profitant du climat vivifiant de l'endroit... De nombreux coureurs me passent à partir de ce moment.

Juste après le passage de la stèle je suis rejoint puis dépassé par Flo et Francis.
Francis pense que c'est râpé pour les 7 heures. Je pense que c'est jouable vu leur bon rythme à ce moment là. (Résultat: 7h02!!! Bravo.)

Dans Roquefixade je croise à nouveau Laulau avec qui je discute un peu de mon état de "forme". Je fais une pause auprès du bénévole qui fournit de l'eau et repart à mon rythme de sénateur en direction des crêtes de roquefixade.

Même si le temps n'est pas des plus agréable je me pose à différents endroits pour faire quelques photos.





 





 



A force il commence à faire frisquet. Il est temps de descendre direction Roquefort.
La descente est boueuse à souhait et j'assiste à quelques chutes avant de m'en accorder une moi même. (la 1ère en 4 participations...) Et le dos qui couine toujours autant...


Arrivée à la cascade un rayon de soleil fait du bien même si cela ne dure pas.
C'est l'heure de rendre le dossard après m'être fait pointer
Arrêt après 28k déçu mais persuadé d'avoir pris la bonne décision.



Les raisons de mon abandon:
Mal de dos:
-Surpoids: et oui 4 kilos en plus que fin août. Cela fait presque 7% de plus a faire bouger...
-nouvelles chaussures de sécurité au boulot. Essai lundi et mardi: elles ne me conviennent pas du tout et toute la semaine je me sens "bancal"même si j'ai repris mon ancienne paire.
A cela on rajoute des "vrilles" dans la boue et le mal est fait. Après la foulée n'est plus la même et de nouveaux soucis apparaissent.
Manque de sensations: la consommation d'antibiotiques un peu plus de 15 jours avant la course n'est pas un bon plan! Ça vous fatigue bien ces produits...

Ce n'est que partie remise et de nombreux bons moments à venir estomperont ce goût amer d'inachevé.

1 petite semaine de repos et remise en route sportive ce week-end pour faire en sorte d'être en forme pour aller un faire un petit tour du coté de chez Laulau pour le
le trail du baretous.

1 grand bravo à Michel et toute son équipe pour cette organisation au top.
Coup de chapeau à Yvan, Benos et Auvermarc pour avoir fini le 73, à Thomas pour les moins de 6 heures et à Flo pour avoir fait une superbe course.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

5 commentaires

Commentaire de picos de europa posté le 09-04-2010 à 19:00:00

Je me souviens t'avoir croisé quand tu prenais des photos à Roquefixade mais je ne me souvenais plus qui tu étais tellement j'étais cuite...J'ai trouvé la descente vers les cascades très usante en effet. Je suis sûr que tu pourras te refaire dans le barétous et puis Laulau va vous bichonner..Merci pour ses belles photos et à une prochaine fois

Commentaire de david a posté le 09-04-2010 à 20:18:00

dommage pour cette année ... tu ne reviendras que plus fort dans le futur !

Commentaire de Ben64 posté le 10-04-2010 à 20:42:00

Salut grumlie! Dommage que tu n'aies pas pu finir, mais t'as pu aller au bout de toi même. La prochaine ne peut qu'être meilleure!

En espérant te voir en Barétous, c'est laulau qui va être content :-)

Commentaire de laulau posté le 11-04-2010 à 17:04:00

Salut grumlie
J'espère que tu vas mieux et qu'on te verra à Arette dans 3 semaines.
Merci pour ce nouveau récit et toutes ces photos.

Commentaire de Elcondor posté le 14-04-2010 à 17:58:00

désolé pour ton abandon, tu avais fait le plus dur ! j'espère que tu as qd même pris du plaisir. abandonner à cause de mauvaise douleur est une sage décision, à bientôt

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran