Récit de la course : La Montée du Faron 2010, par Rudyan

L'auteur : Rudyan

La course : La Montée du Faron

Date : 4/4/2010

Lieu : Toulon (Var)

Affichage : 1244 vues

Distance : 11km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Montée du mont Faron 2010

Amis kikous bonjour!

Environ 1 mois après ma dernière course (trail de la Sainte Baume), me voilà de retour sur une ligne de départ! Rdv à Toulon pour la montée du mont Faron, course que j'avais découverte l'an dernier grâce au récit de Roger a.k.a Epilobe qui m'avait vraiment donné envie de m'y inscrire. Au programme, 10kms et 500m D+.

Côté objectif, rien de précis. Il faut dire que je n'ai pas couru depuis 15 jours et que mon père étant de passage sur Aix ce we, un gros apéro est prévu la veille au soir. Du coup, je me dis que je vais juste essayer de passer sous l'heure avec une course plutôt prudente.

Levé 7h avec un léger mal de casque...l'apéro a bien eu lieu!  Petit déj' rapide et mon père et moi décollons, direction Toulon! Le ciel est menaçant. Sur la route, les averses se succèdent. Mais en arrivant à Toulon, le ciel est certes gris mais pas de pluie! Après qqs détours afin de trouver le départ, je vais retirer mon dossard et fais un petit échauffement. Mon père quant à lui arrive à se faire embarquer par le camion vestiaire, direction le sommet du mont Faron! La classe!

Je me place alors sur la ligne de départ...et voilà que la pluie commence!  Elle ne nous quittera plus jusqu'à l'arrivée...  Bien sûr j'avais choisi l'option t-shirt seul et laissé le coupe vent dans le sac...

Le départ est donné! Le 1er km est rapide avec des portions plates voire descendantes. Puis vient la première côte qui nous mène jusqu'à la station du téléphérique. Ensuite, nouvelle portion plate. Les premières impressions sont plutôt bonnes. Je continue d'être prudent, surtout dans les bosses.

C'est au km 5 que la montée du Faron commence, et des premiers coureurs sont en difficulté. De mon côté, les jambes répondent bien. La pente est régulière avec quelques "coups de cul". Les portions les plus difficiles sont celles en plein vent, surtout que nous sommes trempés. Dans ces conditions, il fait pas très chaud !

Je monte ainsi à un bon rythme mais sans me crâmer. J'arrive au km 9.5, sommet du Faron. Un petit groupe de spectateurs encourage vivement les coureurs. Parmi eux, mon père qui en profite pour prendre une petite photo :

 

C'est un peu trouble mais le pauvre devait trembler de froid!

Reste alors 500m. Comme je suis assez frais, j'accélère pour finir en trombe. Je passe la ligne juste en dessous des 56mns. Temps officiel, 55'56. Vraiment content de mon chrono d'autant plus que je finis plutôt frais. Je termine 107ième sur 388 courageux arrivants.

Voilà amis kikous! La semaine prochaine je serais peut-être à Peynier, si la météo s'annonce clémente.  Ce serait un petit évènement puisque le duo Rud/Yan devrait être réuni pour la première fois depuis le Marseille Cassis!

A bientôt!

 

-Yan-

3 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 05-04-2010 à 16:53:00

Bravo Yannick,
c'est vrai que cette classique est bien sympa, et encore plus quand il fait beau comme ce fut le cas en 2008.
Merci pour ton récit.

Commentaire de NICO73 posté le 06-04-2010 à 09:04:00

Jean-Louis a raison, dommage qu'il n'est pas fait beau car cette course est splendide. Bravo pour ton temps. A bientôt

Commentaire de RogerRunner13 posté le 06-04-2010 à 09:55:00

La montée du Faron c'est toujours une belle grimpette et qu'il fasse beau ou pas c'est dur! Merci Yannick pour ton récit et chrono sympa......

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran