Récit de la course : Trail de Mirmande - 44 km 2010, par ch'ti lillois d'vizille

L'auteur : ch'ti lillois d'vizille

La course : Trail de Mirmande - 44 km

Date : 28/3/2010

Lieu : Mirmande (Drôme)

Affichage : 875 vues

Distance : 45km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail de Mirmande

Que dire !!

Campagne magnifique, village magnifique,décor grandiose, et organisation simplissime mais oh combien magnifique.

Après une présentation du team New Balance ainsi que de Caitlin Smith ( américaine de chez salomon ) et Manu Couraux ( 6 fois champion du monde triathlon très longue distance ) direction la première difficulté dès les premiers hectomètres.

Et puis s'enchainent les parties roulantes, singles dans les buis, descentes le tout en technique car beaucoup de racines, pierre, arbustes bas, du visuel pour ne pas oublier que la Drôme est belle ( oublions Cruas ).

Arrive la bifurcation du 26 et le contrôle suivi d'un bon sentier pour le plaisir de continuer sur le 45 et patatra. C'est là que je bute sur une pierre ( qui n'a pas roulé !! ) et je fais un tout plat. Plusieurs contusions aux mains, vitre cassée de la Suunto, le bidon ventral dans l'estomac, bref je reprends mes esprits, demi-tour vers le contrôle pour quelques soins ( 1 pansement pour un gros saignement ) et c'est là que je croise Sylvie Boissy et Emmanuel Couraux ( tiens-tiens, ils étaient derrière moi ?? ).

Après 10' de récup je repars prendre mon bonhomme de chemin et dépasse à nouveau les concurrents passés durant ma chute ( mais ni Sylvie ni Emmanuel ) et dont un me pose une question une fois à sa hauteur.

Et nous voilà partis dans une conversation d'échange d'expérience ( en fait, c'est lui qui a surtout baroudé : Mali, route de la soie, Badwater, etc etc, je suis tout petit à côté ) mais cela nous permet de courir et passer les kilos sans difficultés.

Puis, à l'avantage d'une côte, je creuse l'écart doucement pour continuer à remonter quelques gars au bord de la rupture.

Après la dernière côte, un retour sur bitume descendant me permet encore de relancer et de finir avec l'envie de continuer, pas de courbatures, pas essouflé, bref super. En meilleur forme qu'il y a 15 jours aux Cabornis ( mais la difficulté n'est pas la même: sur les Cabornis, les pentes sont plus marquées en pourcentage ).

Au final : 39ème en 5h29:18 et 1798d+ au GPS.

3 commentaires

Commentaire de vogoy' posté le 31-03-2010 à 09:20:00

et bien, une course bien gérée malgré une jolie chute !

une montée en puissance depuis les Cabornis, que demander de plus !

Commentaire de Petchou01 posté le 31-03-2010 à 11:59:00

Récit bien complet résumant bien le parcours avec des descentes bien cassantes sur le final.
Nous devions être dans les mêmes temps, mais une erreur de parcours après la traversée du champ en compagnie d'un coureur du 73, m'a fait perdre au alentour d'1h à vue de nez pour 5 kms de + au compteur... pas vue la rubalise !(c'est le métier qui rentre m'a dit un autre traileur Marco rencontré sur le parcours).
A refaire afin de pouvoir connaitre mon temps exact sur ce beau trail.

Commentaire de jack26 posté le 01-05-2010 à 09:40:00

A la bourre je prend lecture ::)
Merci
Jack

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran