!! Saintélyon 2019 66ème édition !!

Les courses : se retrouver sur les courses, l'avant-course et l'après-course, suivi des courses des kikoureurs, ...
Courir en région : qui veut courir avec moi, où courir près de chez moi, organiser des OFF, des sorties entre kikoureurs, les communautés régionales, où trouver un médecin, un magasin, un club, ...

Voir la fiche de la course sur kikouroù
SaintéLyon 2019 - St étienne
avec 63 kivaoù, 12 récits pour 2019 et 538 au total, 9 galeries photos, 25 vidéos
SaintéSprint - 23 km 2019 - Soucieu En Jarrest
avec 2 kivaoù, 538 récits au total, 9 galeries photos, 25 vidéos
Saintétic - 12 km 2019 - Chaponost
avec 1 kivaoù, 538 récits au total, 9 galeries photos, 25 vidéos
SaintExpress - 44 km 2019 - Ste Catherine
avec 12 kivaoù, 2 récits pour 2019 et 538 au total, 9 galeries photos, 25 vidéos


Messagepar Eomer » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 12:43

En tout cas
je voudrais pas etre a la place du mec qui va se retrouver devant sa femme quand elle va lui poser la question
"Tu peux m'expliquer ce que tu foutais dans un bois au milieu de null part en plein milieur de la nuit alors que tu m'avais dut que tu etais au seminiaire de ton entreprise a roubaix"

:mrgreen:

Messagepar alfredyoyo » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 12:55

Petite question - il y a t-il d'autres personnes qui comme moi ont eut des douleurs un peu "inconnues" ?
J'ai eu mal à partir du 40k environ sur la partie extérieure du genou et sur le tendon qui descend dans le mollet partie extérieure. Jamais eu ce genre de douleur avant. Ca n'empêchait pas de courir mais faisait assez mal en fonction de la position du pied et / ou de la raideur de la pente en descente. :roll:

Est-ce que ca peut être lié à la durée passée dans la boue a faire super gaffe à ses appuis et donc à adopter des positions non conventionnelles ?

Car j'ai l'habitude de faire du long, l'habitude de faire (un peu) de la boue, mais jamais autant.

Messagepar totorototo » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 12:59

j'ai les deux adducteurs au Père lachaise!
Jamais eu le moindre soucis avec auparavant sur les longues distances.
Je ne m'explique pas (encore) ce soucis!

Messagepar Mazouth » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 13:05

Oui, c'est clairement à cause des appuis bizarres et fuyants dans la boue. L'an dernier c'est aux adducteurs et aux hanches que j'ai eu des douleurs après la course, alors que d'habitude il n'y a rien à signaler de ce côté là.

Messagepar SlowTrailer » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 13:22

Sony5478 a écrit:On voit bien qu'il y a moyen facilement de faire des sas en fonction de la côte itra, surtout pour les premiers sas.

On voit très bien que tu n’as jamais eu à gérer les sas de départ d’une épreuve de masse.
Il est plus facile de classer les coureurs par cote Itra avec une feuille Excel que de veiller à ce que les excités de service occupent le sas qui leur a été attribué. :mrgreen:

Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 13:58

Mathias a écrit:Merci Michel d'avoir lancé ce débat... périlleux !

On a vu des stats sur ce fil, ça semble jouable de fixer a priori des seuils sur les cotes itra pour obtenir environ 1000 coureurs par vague (par exemple).
Inscription => cote itra => sas affecté => pastille de couleur sur le dossard => accès au sas
En espérant qu'il ne soit pas nécessaire de mettre des grillages de 3m de haut pour éviter la resquille.

Mathias, on parle d'un évènement en France. Donc le grillage tu le montes à 5m, tu l'enterres sur 2m et tu l'électrifies, sinon c'est mort. Bcp trop d'entre nous sont câblés à gruger pour rechercher la syncope par vol pénien.
D'ailleurs pour l'année prochaine je vais demander à l'orga des Templiers de soit supprimer l'interdiction des bâtons sur les 6 premiers km pour les courses concernées, soit mettre en place des contrôles effectifs avec pénoches, car pour l'instant cette règle ne sert qu'à s'engueuler pour rien.
Les règles, on les respecte ou, si on est pas d'accord avec, et ben on va voir ailleurs et picétou.

Messagepar dopdop » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 14:10

pour avoir fait les templiers 2017, t'as quelques cons qui utilisent les batons dnas les dix premeirs km mais ils sont pas très nombreux mais les interdirs jusqu'au premier ravitaillement sera peut etre plus efficace voir les interdires tout simplement car pas non plus indispensables

Messagepar Grego On The Run » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 14:37

Hello les amis,

Il est en ligne le récit. Désolé pour les quelques fautes d'ortho déjà identifiées...je m'en charge.
C'est sur Kikou of course.
Merci pour vos conseils déjà vus dans vos récits pour ne pas attraper froid : c'est un peu le sujet, malgré moi, de ma dixième STL.

Messagepar Sony5478 » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 14:38

SlowTrailer a écrit:
Sony5478 a écrit:On voit bien qu'il y a moyen facilement de faire des sas en fonction de la côte itra, surtout pour les premiers sas.

On voit très bien que tu n’as jamais eu à gérer les sas de départ d’une épreuve de masse.
Il est plus facile de classer les coureurs par cote Itra avec une feuille Excel que de veiller à ce que les excités de service occupent le sas qui leur a été attribué. :mrgreen:


Oui, j'avoue... On est en France...
Mais bon, même si yaura toujours des "tricheurs", ca sera un peu moins le bordel.

Messagepar Sony5478 » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 14:39

J'ai mis en ligne aussi mon premier récit.
:)

Messagepar alfredyoyo » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 15:06

Sony5478 a écrit:J'ai mis en ligne aussi mon premier récit.
:)

J'ai beaucoup aimé. Avec deux heures de décalage ( :mrgreen: ) j'ai vécu un peu le même paradoxe : pires conditions que j'ai jamais vu sur une sainté (et sur une course tout cours enfait) mais je m'y suis bizarrement senti plutôt bien et ca m'a permis de vraiment bien me gérer. Absolument ravi et tout sourire à l'arrivée alors que par exemple l'arrivée de 2017 (froid neige glace) j'étais hyper entamé en mode "plus jamais". :mrgreen:

Messagepar Grego On The Run » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 15:12

alfredyoyo a écrit:
Sony5478 a écrit:J'ai mis en ligne aussi mon premier récit.
:)

J'ai beaucoup aimé. Avec deux heures de décalage ( :mrgreen: ) j'ai vécu un peu le même paradoxe : pires conditions que j'ai jamais vu sur une sainté (et sur une course tout cours enfait) mais je m'y suis bizarrement senti plutôt bien et ca m'a permis de vraiment bien me gérer. Absolument ravi et tout sourire à l'arrivée alors que par exemple l'arrivée de 2017 (froid neige glace) j'étais hyper entamé en mode "plus jamais". :mrgreen:


Ben moi tout l'inverse de toi ! 2019 était pour moi la pire des pires et 2017 / 2018 = très correctes. J'ai les récit pour en témoigner.

Messagepar le_griffon » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 16:06

Mathias a écrit:Merci Michel d'avoir lancé ce débat... périlleux !
Le respect des règles, le respect des autres, les incivilités... terrain glissant !
Content de voir que les échanges restent mesurés.
J'espère que cette discussion pourra faire avancer le Schmilblick, et puisque mimisoso nous demande notre avis, allons-y.
...

Inscription => cote itra => sas affecté => pastille de couleur sur le dossard => accès au sas
En espérant qu'il ne soit pas nécessaire de mettre des grillages de 3m de haut pour éviter la resquille.


Ah ouais en gros tu veux qu'on respecte les règles quand ça t'arrange (si mis en place de sas l'année prochaine) mais quand les règles ne t'arrangent pas (premier arrivé premier servi comme cette année) tu les contournes...C'est une façon de voir les choses assez répandue (malheureusement) mais un peu égoïste...

Messagepar Tekrunner » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 16:12

le_griffon a écrit:Ah ouais en gros tu veux qu'on respecte les règles quand ça t'arrange (si mis en place de sas l'année prochaine) mais quand les règles ne t'arrangent pas (premier arrivé premier servi comme cette année) tu les contournes...C'est une façon de voir les choses assez répandue (malheureusement) mais un peu égoïste...


Ce n'est pas bien compliqué de comprendre que ce n'est pas seulement ce qui l'arrange lui, mais ce qui arrangerait les participants dans leur ensemble. Un système permettant à chacun de partir à une position correspondant à son niveau, sans avoir à poireauter pendant 2h, est la situation idéale pour tous.

Messagepar le_griffon » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 16:23

On est d'accord là-dessus mais tant que l'organisateur n'a pas mis le système en place, ben tu suis la règle de l'organisateur (ou tu vas sur d'autres courses qui font comme ça)

Messagepar Ranou147 » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 16:45

Tekrunner a écrit:
le_griffon a écrit:Ah ouais en gros tu veux qu'on respecte les règles quand ça t'arrange (si mis en place de sas l'année prochaine) mais quand les règles ne t'arrangent pas (premier arrivé premier servi comme cette année) tu les contournes...C'est une façon de voir les choses assez répandue (malheureusement) mais un peu égoïste...


Ce n'est pas bien compliqué de comprendre que ce n'est pas seulement ce qui l'arrange lui, mais ce qui arrangerait les participants dans leur ensemble. Un système permettant à chacun de partir à une position correspondant à son niveau, sans avoir à poireauter pendant 2h, est la situation idéale pour tous.


Encore une fois, est-ce que le vrai problème c'est de faire la queue, de doubler, les bouchons ?

Vous vous fourrez le doigt dans l'oeil si vous pensez qu'il va y'avoir un sas élite de 50 personnes, un sas ITRA 600 avec 150 personnes, un sas ITRA 550 avec 300 personnes et les 4000 autres qui se démerdent.

Et puis le problème de devoir doubler au départ, on fait quoi ? On demande à l'intérieur d'un même sas de mettre ceux avec une grosse VMA devant et ceux avec une VMA plus faible à l'arrière du sas ? Ceux qui vont faire moins de 9h à allure constante en retrait, ceux qui vont faire le même temps mais en faisant un gros départ et une fin de course lente au début du sas.
Certains ont semble t'il perdu le sens du mot "course".

Messagepar RDP » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 16:58

Image

Messagepar lolo75 » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 17:12

Salut à tous
1ère Saintélyon
çà, c'est fait !!
Pour une 1ere, j'ai été servi :lol:
J'ai 44 ans, j'ai fait du cyclisme de 14 à 17 ans, puis j'ai commencé à galoper vers l'age de 18 ans (des 5kms pour commencer, puis des 10, puis des semi, puis des marathons, et des trails et ultras depuis environ 10 ans maintenant ...), ...... et ben, j'ai pas le souvenir d'avoir fait une épreuve sportive dans ces conditions là !
Oh la vache ce que l'on s'est pris sur la casquette (qui ne servait pas à grand chose là :) )
Mais, perso, çà m'a plu cette flotte et cette boue
391e en 9h16.
Content de moi

Merci à vous tous pour le repas au Flore
J'ai trouvé çà sympa et bien organisé

Désormais, repos et régénération du bonhomme pour repartir en 2020
le 42 du Vulcain, le 105 de Trans Aubrac, le 100 de l'Ultrariege, sans doute les hospitaliers pour finir par la Lyon-Santé-Lyon (elle me branche trop celle çi!!!!!)

Bonne récup à tous.

PS-> Juste une petite question vis à vis de la cote ITRA
Lorsque je note mon nom, cette saintélyon n'est pas noté dans mes résultats
Normal ?

Messagepar fparchemin » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 17:36

lolo75 a écrit:PS-> Juste une petite question vis à vis de la cote ITRA
Lorsque je note mon nom, cette saintélyon n'est pas noté dans mes résultats
Normal ?



Cela ne se fait pas instantanément. Il faut que l'orga envoie ses résultats et que l'ITRA calcule cela.
Cela devrait cependant être bien plus rapide que pour d'autres courses car certains ont besoin des points pour l'inscription aux courses de l'UTMB qui commence le 18 décembre.

Messagepar pinpin678 » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 17:39

lolo75 a écrit:Salut à tous
1ère Saintélyon
çà, c'est fait !!
Pour une 1ere, j'ai été servi :lol:
J'ai 44 ans, j'ai fait du cyclisme de 14 à 17 ans, puis j'ai commencé à galoper vers l'age de 18 ans (des 5kms pour commencer, puis des 10, puis des semi, puis des marathons, et des trails et ultras depuis environ 10 ans maintenant ...), ...... et ben, j'ai pas le souvenir d'avoir fait une épreuve sportive dans ces conditions là !
Oh la vache ce que l'on s'est pris sur la casquette (qui ne servait pas à grand chose là :) )
Mais, perso, çà m'a plu cette flotte et cette boue
391e en 9h16.
Content de moi

Merci à vous tous pour le repas au Flore
J'ai trouvé çà sympa et bien organisé

Désormais, repos et régénération du bonhomme pour repartir en 2020
le 42 du Vulcain, le 105 de Trans Aubrac, le 100 de l'Ultrariege, sans doute les hospitaliers pour finir par la Lyon-Santé-Lyon (elle me branche trop celle çi!!!!!)

Bonne récup à tous.

PS-> Juste une petite question vis à vis de la cote ITRA
Lorsque je note mon nom, cette saintélyon n'est pas noté dans mes résultats
Normal ?


T'es trop pressé. Ça prend jusqu'à 3 semaines en été au plus gros des courses. Là ça devrait être plus rapide, même si il faut laisser le temps à l'orga d'envoyer des résultats corrects.
Ensuite l'ITRA doit traiter le tout.

Messagepar lolo75 » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 18:16

Merci pour vos réponses.

Bonne recup à vous tous et bonnes fêtes de fin d'année.
Pleins de bonnes choses pour 2020.

Messagepar Sony5478 » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 18:23

alfredyoyo a écrit:
Sony5478 a écrit:J'ai mis en ligne aussi mon premier récit.
:)

J'ai beaucoup aimé. Avec deux heures de décalage ( :mrgreen: ) j'ai vécu un peu le même paradoxe : pires conditions que j'ai jamais vu sur une sainté (et sur une course tout cours enfait) mais je m'y suis bizarrement senti plutôt bien et ca m'a permis de vraiment bien me gérer. Absolument ravi et tout sourire à l'arrivée alors que par exemple l'arrivée de 2017 (froid neige glace) j'étais hyper entamé en mode "plus jamais". :mrgreen:

Ca fait plaisir de voir des gens dans le même cas :)

Comme quoi, quand on est prêt mentalement (et physiquement évidemment), ca passe beaucoup mieux.
L'année dernière, plutôt en forme, j'avais pris une grosse claque avec le froid et la pluie, et j'avais fini en mode "plus jamais cette course". Là, pas du tout. je suis plutôt en mode "C'est quand la prochaine"

Niveau physique, je suis un poil mieux que l'année dernière, mais c'est assez proche. Donc c'est vraiment une question de mental et d'expérience (par exemple, sans les 1,5l d'eau dans le dos cette année, c'est mieux).
J'entends par mental/expérience au final, un truc qu'on a déjà vécu et dont on dirait que le corps et la tête se rappellent. Il est alors plus à même d'encaisser des trucs de dingue.

Messagepar Sony5478 » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 18:28

Grego On The Run a écrit:Ben moi tout l'inverse de toi ! 2019 était pour moi la pire des pires et 2017 / 2018 = très correctes. J'ai les récit pour en témoigner.

Si j'ai bien suivi, tu n'étais pas en très bonne forme physique en arrivant cette année.
je pense que ca ne pardonne pas avec cette météo. Faut pas chercher plus loin.
D'autant que tu as l'habitude d'avoir un autre niveau. Quand tu n'es pas bien, c'est encore plus dur à digérer et à se motiver

Messagepar Benman » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 18:55

Tekrunner a écrit:Ce n'est pas bien compliqué de comprendre que ce n'est pas seulement ce qui l'arrange lui, mais ce qui arrangerait les participants dans leur ensemble. Un système permettant à chacun de partir à une position correspondant à son niveau, sans avoir à poireauter pendant 2h, est la situation idéale pour tous.

+1
Pour les sas, je pense que si c'est trop compliqué de faire des sas par niveau, il ne faut plus du tout faire de départ par vagues, et laisser les pressés se démarquer au sprint sur les 7 premiers kil en favorisant un parcours large et bitumé.

Ranou147 a écrit:Encore une fois, est-ce que le vrai problème c'est de faire la queue, de doubler, les bouchons ?

Vous vous fourrez le doigt dans l'oeil si vous pensez qu'il va y'avoir un sas élite de 50 personnes, un sas ITRA 600 avec 150 personnes, un sas ITRA 550 avec 300 personnes et les 4000 autres qui se démerdent.

Et puis le problème de devoir doubler au départ, on fait quoi ? On demande à l'intérieur d'un même sas de mettre ceux avec une grosse VMA devant et ceux avec une VMA plus faible à l'arrière du sas ? Ceux qui vont faire moins de 9h à allure constante en retrait, ceux qui vont faire le même temps mais en faisant un gros départ et une fin de course lente au début du sas.
Certains ont semble t'il perdu le sens du mot "course".


Je pense qu'on perd beaucoup d''énergie à doubler. l'an dernier, j'avais trouvé ça plus que gonflant, et pourtant j'avais quand même attendu 1h30 au départ. Mais sur la STL, il y un niveau moyen assez faible (car course grand public/ défi perso etc...etc...), et une très grande disparité de niveau entre les coureurs.

Messagepar Benman » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 19:01

totorototo a écrit:le point le plus important: est-ce que le Duster Blanc a réussi à se débloquer? :mrgreen:
le reste n'est qu'accessoire!


Il y a quelques années, je pense que la STL devait passer du côté du col de Malval, et un certain camion bleu devait servir de camion suiveur...
Et depuis, les offeurs lyonnais se régalent des restes de ce camion bleu (nécrophages, va...)

bluebzh.jpg

blueben.jpg
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.

Messagepar Twi » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 19:48

alfredyoyo a écrit:Petite question - il y a t-il d'autres personnes qui comme moi ont eut des douleurs un peu "inconnues" ?


Moi c'était des courbatures au niveau du cou de pied. Disparues au bout de 2jours.
Ca m'a permis d'apprendre le nom de deux nouveaux muscles (certes pas très exotiques) : le jambier antérieur et le péronier antérieur. :mrgreen: Mourez moins con avec la Saintélyon ...

Ah, récit publié au fait :
http://www.kikourou.net/recits/recit-21117-saintelyon-2019-par-twi.html

Messagepar Ewi » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 20:10

alfredyoyo a écrit:Petite question - il y a t-il d'autres personnes qui comme moi ont eut des douleurs un peu "inconnues" ?
J'ai eu mal à partir du 40k environ sur la partie extérieure du genou et sur le tendon qui descend dans le mollet partie extérieure. Jamais eu ce genre de douleur avant. Ca n'empêchait pas de courir mais faisait assez mal en fonction de la position du pied et / ou de la raideur de la pente en descente. :roll:

Ce que tu décris ressemble a un TFL. C'est souvent causé par le D- (et un fessier pas assez musclé). Si ça perdure, IRM et kiné ;)

Sony5478 a écrit:
alfredyoyo a écrit:
Sony5478 a écrit:J'ai mis en ligne aussi mon premier récit.
:)

J'ai beaucoup aimé. Avec deux heures de décalage ( :mrgreen: ) j'ai vécu un peu le même paradoxe : pires conditions que j'ai jamais vu sur une sainté (et sur une course tout cours enfait) mais je m'y suis bizarrement senti plutôt bien et ca m'a permis de vraiment bien me gérer. Absolument ravi et tout sourire à l'arrivée alors que par exemple l'arrivée de 2017 (froid neige glace) j'étais hyper entamé en mode "plus jamais". :mrgreen:

Ca fait plaisir de voir des gens dans le même cas :)

Comme quoi, quand on est prêt mentalement (et physiquement évidemment), ca passe beaucoup mieux.
L'année dernière, plutôt en forme, j'avais pris une grosse claque avec le froid et la pluie, et j'avais fini en mode "plus jamais cette course". Là, pas du tout. je suis plutôt en mode "C'est quand la prochaine"


Un peu pareil. Malgré la fatigue (que j'avais clairement sous estimé) et mon presque abandon a Saint-Genou, j'ai bien aimé. Sans spoiler mon récit, la principal difference avec l'écotrail de paris qui c'était déroulé dans les même conditions, c'est qu'ici on part de nuit pour arriver de jour... et ca change tout pour le mental.

Messagepar Sony5478 » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 20:17

Ewi a écrit:
Un peu pareil. Malgré la fatigue (que j'avais clairement sous estimé) et mon presque abandon a Saint-Genou, j'ai bien aimé. Sans spoiler mon récit, la principal difference avec l'écotrail de paris qui c'était déroulé dans les même conditions, c'est qu'ici on part de nuit pour arriver de jour... et ca change tout pour le mental.


Si tu parles bien de l'ecotrail de Paris 2018... C'est mon pire cauchemar. Je m'en suis pas remis. Je l'ai fini en rampant à l'époque...

Je ne sais pas si les conditions étaient pire que ce weekend, d'ailleurs, je ne pense pas, mais j'étais clairement pas assez entraîné et aguerri (mon 2ieme trail de cette distance à l'époque). J'avais tellement morflé...

Mais au final, c'est une expérience qui te fait grandir dans tous les cas. Faut tout prendre, les pires comme les meilleures courses, car chacune apporte quelque chose.

Messagepar Ewi » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 20:27

Sony5478 a écrit:
Ewi a écrit:
Un peu pareil. Malgré la fatigue (que j'avais clairement sous estimé) et mon presque abandon a Saint-Genou, j'ai bien aimé. Sans spoiler mon récit, la principal difference avec l'écotrail de paris qui c'était déroulé dans les même conditions, c'est qu'ici on part de nuit pour arriver de jour... et ca change tout pour le mental.


Si tu parles bien de l'ecotrail de Paris 2018... C'est mon pire cauchemar. Je m'en suis pas remis. Je l'ai fini en rampant à l'époque...

Je ne sais pas si les conditions étaient pire que ce weekend, d'ailleurs, je ne pense pas, mais j'étais clairement pas assez entraîné et aguerri (mon 2ieme trail de cette distance à l'époque). J'avais tellement morflé...

Mais au final, c'est une expérience qui te fait grandir dans tous les cas. Faut tout prendre, les pires comme les meilleures courses, car chacune apporte quelque chose.

Oui oui, celui de 2018! Mon pire souvenir. Les conditions étaient similaires, avec en plus de la neige et comme on était en mars, je n'étais absolument pas préparé au chantier (pas de veste, etc.). Il n'y avait presque rien de chaud au ravito, etc.

Ici, on peut pas dire qu'on ne nous avait pas prévenu :mrgreen:

Messagepar Sony5478 » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 20:35

Ewi a écrit:Oui oui, celui de 2018! Mon pire souvenir. Les conditions étaient similaires, avec en plus de la neige et comme on était en mars, je n'étais absolument pas préparé au chantier (pas de veste, etc.). Il n'y avait presque rien de chaud au ravito, etc.

Ici, on peut pas dire qu'on ne nous avait pas prévenu :mrgreen:


C'est exactement ça. Ça fait plaisir de pas être le seul à avoir été traumatisé.
Je n'étais absolument pas préparé mentalement mais aussi niveau matériel (coupe vent Decathlon premier prix etc...)
J'avais fini en marchant les 10 derniers km (bien pourris en plus ces km) avec les pieds comme des enclumes... Complètement gelés.

Messagepar novass396 » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 21:18

Moi je me suis régalé!
La nuit , les conditions de ouf, le parcours...je me suis éclaté...
j'ai été tres surpris par la difficulté des gens a gerer ( ou plutôt, a pas gerer ) les montees et encore plus les descentes; cest justement la que je me suis le plus éclaté...et du coup j'ai dépassé des centaines de concurrents dans les portions degueulasse ( c'etait nettement moins le cas sur le plat )
J'ai mis exactement le temps prévu par le prédicateur itra ,a la minute près (c'est egalement le temps que j'avais projeté personnellement )
Une superbe expérience que j'aimerai volontiers refaire...

Messagepar JulioK1 » sa fiche K
» 04 Déc 2019, 21:53

alfredyoyo a écrit:Petite question - il y a t-il d'autres personnes qui comme moi ont eut des douleurs un peu "inconnues" ?
J'ai eu mal à partir du 40k environ sur la partie extérieure du genou et sur le tendon qui descend dans le mollet partie extérieure. Jamais eu ce genre de douleur avant. Ca n'empêchait pas de courir mais faisait assez mal en fonction de la position du pied et / ou de la raideur de la pente en descente. :roll:

Est-ce que ca peut être lié à la durée passée dans la boue a faire super gaffe à ses appuis et donc à adopter des positions non conventionnelles ?


Ooooooh ça me rappelle de bons souvenirs ton descriptif à toi. !
Si j'étais médecin je te regarderais droit dans les yeux - ce qui n'est pas évident à travers un écran de smartphone - et je te dirai d'un ton grave et solennel : "tu as développé une tendinite au fascia lata, communément appelé syndrome de l'essuie-glace dans le milieu du running".

Mais comme je suis pas médecin tu prends ça comme un simple avis. Mais à ta place je procéderais à du froid et des massages rien qu'à titre préventif

Messagepar alfredyoyo » sa fiche K
» 05 Déc 2019, 07:31

JulioK1 a écrit:
Ooooooh ça me rappelle de bons souvenirs ton descriptif à toi. !
Si j'étais médecin je te regarderais droit dans les yeux - ce qui n'est pas évident à travers un écran de smartphone - et je te dirai d'un ton grave et solennel : "tu as développé une tendinite au fascia lata, communément appelé syndrome de l'essuie-glace dans le milieu du running".

Mais comme je suis pas médecin tu prends ça comme un simple avis. Mais à ta place je procéderais à du froid et des massages rien qu'à titre préventif


Ouais je commence à avoir des avis convergents... damn it c’était pas prévu ça. Il paraît que c’est excessivement empêtrant ca ? Si je peux plus courir je vais être bien tiens...

Messagepar Twi » sa fiche K
» 05 Déc 2019, 08:35

Si je comprends bien les échanges, les 2 éditions dantesques de référence sur une course de ce format sont donc l'ETP2018 et la STL2019.

Non seulement j'y étais, mais c'est les deux seules de cette distance que l'ai faites.

:twisted: :twisted: :twisted: Je suis maudit :twisted: :twisted: :twisted:

Pour info, si vous voulez voir des torrents de boue dans le Sahara, je serai au MDS2020.
C'est un peu cher mais il reste des places :)

Messagepar Sony5478 » sa fiche K
» 05 Déc 2019, 08:41

Twi a écrit:Si je comprends bien les échanges, les 2 éditions dantesques de référence sur une course de ce format sont donc l'ETP2018 et la STL2019.

Non seulement j'y étais, mais c'est les deux seules de cette distance que l'ai faites.

:twisted: :twisted: :twisted: Je suis maudit :twisted: :twisted: :twisted:

Pour info, si vous voulez voir des torrents de boue dans le Sahara, je serai au MDS2020.
C'est un peu cher mais il reste des places :)


Je crois que tu n'es pas le seul à être maudit....
J'étais à l'écoltrail de Paris 2018... Les STL 2018 et 2019 et... Les templiers 2019 (Annulés carrément)

Ca fait beaucoup :shock: :mrgreen:

Heureusement qu'il y a eu quelques courses entre avec le beau temps (Templiers 2018...), sinon, je me poserais des questions :lol:

Messagepar RDP » sa fiche K
» 05 Déc 2019, 11:09

alfredyoyo a écrit:Petite question - il y a t-il d'autres personnes qui comme moi ont eut des douleurs un peu "inconnues" ?
J'ai eu mal à partir du 40k environ sur la partie extérieure du genou et sur le tendon qui descend dans le mollet partie extérieure. Jamais eu ce genre de douleur avant. Ça n'empêchait pas de courir mais faisait assez mal en fonction de la position du pied et / ou de la raideur de la pente en descente. :roll:

Est-ce que ca peut être lié à la durée passée dans la boue a faire super gaffe à ses appuis et donc à adopter des positions non conventionnelles ?

Car j'ai l'habitude de faire du long, l'habitude de faire (un peu) de la boue, mais jamais autant.


Pas médecin non plus mais victime à plusieurs reprises du syndrome de l'essuie-glace, inflammation du TFL (Tenseur du Fascia Lata) https://www.personal-sport-trainer.com/ ... scia-lata/
Je l'ai eu au genou gauche à 15km de l'arrivée. Dans ce cas la flexion du genou en descente est extrêmement douloureuse mais cela permet de trottiner doucement sur le plat. La traversé de l'accrobranche et les escaliers du finish ont été un calvaire. La douleur est localisée sur le côté externe du genou, sur l'axe de flexion, et est très aiguë.
Le fait de chercher des appuis incertains sur les côtés, comme c'était le cas dans les descentes en single où nous oscillions de part et d'autre de la rigole (rivière!) centrale en favorise l'apparition.
En revanche, le TFL remonte sur la hanche et ne descends pas dans le mollet.

Messagepar alfredyoyo » sa fiche K
» 05 Déc 2019, 13:04

RDP a écrit: Le fait de chercher des appuis incertains sur les côtés, comme c'était le cas dans les descentes en single où nous oscillions de part et d'autre de la rigole (rivière!) centrale en favorise l'apparition.


Merci de vos différents retours ;) En effet, j'ai eu le premier soucis côté gauche aux environ de 40k, pour qu'il s'efface quasi intégralement au 60k et c'est le même côté droit qui a pris le relais. Les decentes "hors escaliers" étaient effectivement délicates sur la fin, mais je voyais bien qu'en étant très attentif à la position du pied et de la jambe ca soulagait, et surtout qu'au plat + montée pas de sujet.

Merci.

Messagepar bubulle » sa fiche K
» 05 Déc 2019, 19:12

Benman a écrit:
totorototo a écrit:le point le plus important: est-ce que le Duster Blanc a réussi à se débloquer? :mrgreen:
le reste n'est qu'accessoire!


Il y a quelques années, je pense que la STL devait passer du côté du col de Malval, et un certain camion bleu devait servir de camion suiveur...
Et depuis, les offeurs lyonnais se régalent des restes de ce camion bleu (nécrophages, va...)


Y'avait pas déjà une épave dans le secteur du Bois d'Arfeuille ? Faudrait que je refouille les fils de discussion des vieilles Saintélyon....

Edit: ah non, c'était une chaise rouge. Bref, y'a plus qu'à pousser le Duster blanc sur le côté et ça fera un repère pour les futures STL....

Messagepar TomTrailRunner » sa fiche K
» 05 Déc 2019, 19:47

RDP a écrit: Le fait de chercher des appuis incertains sur les côtés, comme c'était le cas dans les descentes en single où nous oscillions de part et d'autre de la rigole (rivière!) centrale en favorise l'apparition.

Bien pour ça qu'il faut tirer tout droit au milieu :mrgreen:

Messagepar poucet » sa fiche K
» 05 Déc 2019, 21:22

Image J'ai profité de ce jour de grève pour boucler mon p'tit récit

PrécédentSuivant Retour vers [Kivaou] Les courses - courir en région : live, OFF, communautés, près de chez moi

Voir la fiche de la course sur kikouroù
SaintéLyon 2019 - St étienne
avec 63 kivaoù, 12 récits pour 2019 et 538 au total, 9 galeries photos, 25 vidéos
SaintéSprint - 23 km 2019 - Soucieu En Jarrest
avec 2 kivaoù, 538 récits au total, 9 galeries photos, 25 vidéos
Saintétic - 12 km 2019 - Chaponost
avec 1 kivaoù, 538 récits au total, 9 galeries photos, 25 vidéos
SaintExpress - 44 km 2019 - Ste Catherine
avec 12 kivaoù, 2 récits pour 2019 et 538 au total, 9 galeries photos, 25 vidéos

Accueil - Haut de page - Version grand écran