Descente et risque de glissade

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Messagepar amwin » sa fiche K
» 08 Août 2018, 12:46

Salut
Mon point faible dans le trail est clairement la descente. Je grille pas mal de concurrents sur le plat et en montée, mais force est de constater que je me fais griller à nouveau en descente par une bonne partie d'entre eux. Je manque de technique et d'assurance. Dès qu'il y a de grandes marches, une succession rapprochées d'obstacles, une zone glissante, un passage raide, je perds un peu mes moyens.
Surtout que j'habite à la Réunion, où le terrain est technique et difficile.
Je me posais la question du rapport entre risque de glissade et positionnement du pied (et du corps dans son ensemble) sur une surface humide ou instable. Est-ce qu'on a plutôt intérêt à poser l'arrière/le medio/ou l'avant pied pour une meilleure stabilité? Est-ce qu'il vaut mieux poser la plus petite surface de semelle ou au contraire la plus grande possible? Mettre le moins possible ou le plus possible de "poids" sur cet appui?
Je sais que tout cela peut paraitre très cérébral pour quelque chose qui doit être instinctif, mais c'est le genre de chose qui peut aider à débloquer un peu les choses.

Messagepar BigPat » sa fiche K
» 08 Août 2018, 13:10

C'est comme pour tout, pour progresser, il faut pratiquer.
Fais des descentes et petit à petit tu iras plus vite.

Messagepar priapex » sa fiche K
» 08 Août 2018, 13:37

Personnellement, j'adore les descentes. Je préconise la foulée courte (cadence élevée), pose du pied médio et utilisation de bâtons pour assurer la stabilité dans les passages plus techniques.

Messagepar yves_94 » sa fiche K
» 08 Août 2018, 13:57

Salut !

Pour s'améliorer en descente, il faut en faire ! Et je pense même qu'il est utile de faire plusieurs fois la meme petite section en descente où tu te lacheras progressivement de plus en plus.
Fixe toi une ligne de foulée, essaie de la suivre au max, épaules un peu en avant, bassin bas, jambes un peu fléchies (aie les quadri) et puis foulées courtes ou longues en fonction du terrain, et puis aides toi de tes bras pour t'équilibrer
Ne surtout pas oublier de respirer. (sinon on se crispe, et on a mal au ventre)..d'être cool, fluide et puis ca ira tout seul.

Après, si tu es en mode "économie", la même technique, mais juste un peu moins engagé.

Tout dépends bien sur de la course que tu fais, si t'as encore du D+ derrière etc.

Exemple sur le grand raid en 2016, je me souviens avoir tout laché dans la dernière descente, et même avec les 160km déjà dans les pattes, j'ai pris un grand plaisir à être décontracté dans la descente (faite en 55' de mémoire) et j'ai galopé comme un gamin jusqu’à l'arrivée...

Messagepar amwin » sa fiche K
» 08 Août 2018, 14:22

Merci pour vos conseils.
C'est des astuces que j'essaye d'adopter déjà et petit à petit mes descentes sont plus fluides.
Ce qui me pose encore problème c'est surtout le passage d'obstacles/difficultés techniques. Quand c'est roulant ou peu complexe, ça passe sans trop de soucis.
Exemple de ce qui me gêne: un passage humide (d'où les questions précédentes pour savoir la meilleure façon de poser son pied sur la surface humide), une succession de marches très hautes ou très peu profondes (avec uniquement quelque centimètres pour poser le talon (j'ai de grands pieds).

Messagepar yves_94 » sa fiche K
» 08 Août 2018, 14:35

sur les parties humides ou casse gueule...je dirais une chose : " ne pas tomber, ne pas tomber,... "
vaut mieux perdre quelques secondes et rester en course, et se rattraper sur les autres parties plus faciles.
sinon sur les zones un peu humides, je dirai poser le pied de façon à ce qu'il ne glisse pas en fonction du terrain. Mais des fois vaux mieux mettre le pied dans l'eau que d'essayer de faire des acrobaties autour.
Et si ta position du corps est assez engagée, dans le sens de la pente, compacte sur le bas du corps, aérien avec les bras, ca devrait passer dans les zones humides
Pour ce qui est des marches, je te dirai en octobre lors du prochain grand raid ;)

Messagepar philibert69 » sa fiche K
» 08 Août 2018, 14:40

Pas de mystère il faut en faire et en refaire. ..
Tu cherches une petite descente de 100 m, tu descends tranquille, tout doux, tu remontes et tu descends un peu plus vite, tu remontes ...et tu m'as compris !! Petit à petit, tu prends confiance, pour moi ça marche. C'est pas glamour de monter et descendre 10 -15 fois mais essaye. Évidemment il faut bien choisir sa pente et ne pas prendre trop de risques non plus

Messagepar magiccerbere » sa fiche K
» 10 Août 2018, 12:16

Oui, la pratique, comme cela n'a pas arrêté d'être répété (preuve que c'est important ;) ).
Comme dis Caballo Blanco dans Born to Run :

Si tu hésites entre faire une ou deux foulées entre les rochers, fais-en trois.


Petit pas, donc.
Ne cherche pas à t'imposer une pose de pied. Trouve ce qui te semble le plus léger, fluide, ce sera la bonne et te permettra d'être ensuite rapide.
Il n'y a pas dix milles possibilités pour ton corps. Cherche, et fais-toi confiance... ;)

Messagepar heidi » sa fiche K
» 10 Août 2018, 13:21

Essaie aussi de regarder "loin" de temps en temps pour pouvoir anticiper et, comme le dit yves, te dessiner une ligne idéale.
Si ton regard est fixé à 50 cm devant tes pieds, tu vas "improviser" le pas suivant. Tandis que si tu sais à quoi t'attendre tu vas gagner en fluidité.

Messagepar Trixou » sa fiche K
» 10 Août 2018, 14:14

magiccerbere a écrit:Ne cherche pas à t'imposer une pose de pied. Trouve ce qui te semble le plus léger, fluide, ce sera la bonne et te permettra d'être ensuite rapide.


A mon avis si Amwin n'est pas à l'aise il doit "refuser" la pente : trop sur les talons et poids du corps en arrière, et dans ces cas là si c'est pentu et glissant on se retrouve vite sur les fesses. Dans ces conditions c'est comme en ski, quand ce n'est pas naturel il faut se forcer à être sur l'avant, et là même si on glisse (à pieds, pas en ski...) on peut facilement se rattraper.
Ne reste plus qu'à gérer sa vitesse :mrgreen:

Messagepar mesyes » sa fiche K
» 10 Août 2018, 14:30

bonjour,
Il faut s'entrainer en descente et beaucoup et sur tout les types.
Déjà savoir que cela va être très humide ou caillouteux peut conditionner le choix des chaussures à mettre.
Après les comportements en pente douce / moyenne /ou dure les terrains rocher, sable , boue, bois
les sols secs humides ou glacés ne s'abordent pas de la même façon.
Il faut savoir freiner sur les appuis sur et laisser faire sur le douteux, utiliser les pentes et flancs des sentiers en V pour se ralentir.
Enfin, on a l'habitude des entainements en cotes qui sont beaucoup mois technique que la descente. Et puis parfois tout le monde monte en marchant aligné, alors que je vous laisse mesurer les écarts entre le coureur prudent qui descend a 8 KM/H et l'expérimenté qui sur le même parcourt assure le 16km/h

Messagepar nicolasartzi » sa fiche K
» 10 Août 2018, 14:48

j'ai le souvenir d'une course où je suis partis aux côtés d'une femme d'un certain age qui me dit dans la première montée, "vas-y mon petit ! la montée c'est pas mon truc, je suis une traileuse... et je peux te dire que la descente c'est là qu'on fait la différence..." !
Je l'ai donc lâché dans la montée alors qu'elle marchait... me diasnt que je ne la reverrai plus !
Quelques kilomètres plus loin, une fois la descente arrivée, quelle ne fut pas ma surprise ! je vois arriver un petit truc dans mon dos à toute à allure ! Tiens la revoilà ! he bé !
la crampe qu'elle m'a mise ! elle a du me prendre au moins 1km sur 7km de descente (et descendais déjà autour de 4'30/km !)

bref ce jour là je me suis dis : "mon gars va falloir bosser la descente aussi bien que la montée!"

+1 pour éviter trop l'appui talon, c'est un sport de glisse, ne pas se mettre sur les appuis arrières pour ne pas se retrouver sur les fesses !

Messagepar Spir » sa fiche K
» 10 Août 2018, 14:56

Trixou a écrit:
magiccerbere a écrit:Ne cherche pas à t'imposer une pose de pied. Trouve ce qui te semble le plus léger, fluide, ce sera la bonne et te permettra d'être ensuite rapide.


A mon avis si Amwin n'est pas à l'aise il doit "refuser" la pente : trop sur les talons et poids du corps en arrière, et dans ces cas là si c'est pentu et glissant on se retrouve vite sur les fesses. Dans ces conditions c'est comme en ski, quand ce n'est pas naturel il faut se forcer à être sur l'avant, et là même si on glisse (à pieds, pas en ski...) on peut facilement se rattraper.
Ne reste plus qu'à gérer sa vitesse :mrgreen:


Comment me l'a dit une fois un mono au ski, faut "engager la viande" :mrgreen:
Et comme au ski, le buste reste face à la pente. A l'entraînement un truc utile est de bien sentir le placement de son bassin.

Messagepar amwin » sa fiche K
» 10 Août 2018, 15:25

merci à tous pour vos conseils
Effectivement dans les passages qui me "bloquent" un peu, j'ai tendance à me mettre sur l'arrière. On a l'impression d'être plus stable, alors que ce n'est pas le cas je pense en réalité. Je vais donc me "forcer" à rester perpendiculaire au sol.
Comment gérez-vous les successions de grandes marches (au dessus de 70/80 cm) et les passages où on ne peut poser que le talon?

Messagepar Mazouth » sa fiche K
» 10 Août 2018, 15:30

Spir a écrit:... faut "engager la viande" :mrgreen:

Bah oui, c'est bien un sport de glisse :mrgreen: :arrow:

Messagepar yves_94 » sa fiche K
» 10 Août 2018, 17:23

Petite sortie ce matin sur le col du tricot depuis Miage. Montée à fond(35min), descente à fond(15min).
Il avait bien plu hier et cette nuit, donc toute la descente fut bien humide et glissante, et plein de rocaille bien entendu. J'avais mis en plus mes vielles Cascadia où les crampons sont un peu usés, et effectivement ca a bien glissé !
Mais comme j'avais globalement une position d'attaque dans la descente, j'ai pu contrôler toutes les petites glissades et dérapages. Si j'avais été comme tous les asiatiques et américains que j'ai doublé et qui étaient tous sur la défensive, j'aurais pris quelques gamelles à chaque virage ;)

Messagepar Quentin71 » sa fiche K
» 10 Août 2018, 17:49

Même des cascadia neuves sur terrain mouillé/humide, faut oublier. Mais on les aime tellement !

Messagepar Biloutte » sa fiche K
» 10 Août 2018, 18:09

amwin a écrit:Comment gérez-vous les successions de grandes marches (au dessus de 70/80 cm) et les passages où on ne peut poser que le talon?

On pose les mains. :wink:

Messagepar AldeBleau » sa fiche K
» 12 Août 2018, 22:21

La descente raide, il faut l'aborder comme...un intermède aérien !

Ne pas hésiter à bombarder, d'appui de crête en survol de bosse,
"dré dans l'pentu" ! En attaque.

Au-delà de la griserie de la descente, il s'agit plus prosaïquement d'optimiser le placement
du centre de gravité !

En "refusant la pente", donc en appui arrière sur les talons, le centre de gravité est décentré sur l'arrière, d'où tensions sur toute la chaîne dorsale et "glissades sur le cul" inévitables...

Alors que "en attaque", le buste penché en avant projette son centre de gravité juste au-dessus
des appuis : meilleure adhérence malgré des touchers de sols très rapides et superficiels...

Bref : en trail, comme en ski, et comme dans beaucoup de domaines : qui ose gagne ! :D
Et puis bon, on risque quoi ? Une gamelle ? Elle est encore plus certaine en restant en appui arrière...

Bon, on n'est pas non plus à l'abri d'une petite sortie de voie ou d'un tronc facétieux, hein... :mrgreen:

Messagepar amwin » sa fiche K
» 15 Août 2018, 08:08

Merci,
Je vais essayer d'appliquer petit à petit ces conseils qui m'aideront sans doute

Messagepar miniping » sa fiche K
» 16 Août 2018, 12:01

Tu débutes pour aller vite en descente donc:
- pratiquer petit à petit: des descentes de 3 à 5min à bloc entrecoupées de récupérations
- les épaules au dessus des pointes de pied
- le cul au dessus des talons
- les jambes fléchies pour amortir
- NE PAS REGARDER SES PIEDS: le regard doit être 1m ou 2m plus loin, avec la tête qui se lève régulièrement pour voir la descente dans sa globalité. Les pieds sont dans la vision périphérique, pas plus.

EDIT: plus tu vas vite, plus t'as de chance de te prendre des bûches. Tu t'en mettras, mais en fait ça fait moins mal quand on va vite que quand on va à 2 à l'heure.

Messagepar Renard Luxo » sa fiche K
» 16 Août 2018, 13:21

Mazouth a écrit:
Spir a écrit:... faut "engager la viande" :mrgreen:

Bah oui, c'est bien un sport de glisse :mrgreen: :arrow:

Dire que personne n'a relevé ce petit bijou :mrgreen: Rhôôôôô, ça promet pour les lives dans 2 semaines ...

Messagepar dopdop » sa fiche K
» 16 Août 2018, 15:47

faut tomber, tu verras que (le plus souvent) on se fait pas si mal que ça / on récupère le truc

Retour vers [CàP] Course à pied, trail, marathon, route

Accueil - Haut de page - Version grand écran