JM Peillex dénonce l'UTMB

Discussions sur des sujets moins sérieux en rapport avec les sports d'endurance.
Le hors-sujet y est toléré, mais dans une certaine limite : le sujet doit commencer par [HS], le HS doit rester minoritaire, et les sujets polémiques, agressifs ou contenant des attaques nominatives, ne sont pas tolérés (et seront supprimés par les modérateurs).

Messagepar batjean » sa fiche K
» 21 Sep 2022, 11:05

Il est coutumier des sorties provocatrices, notamment concernant la voie normale du Mont Blanc qui est sur sa commune. Il cible explicitement l'UTMB dans sa dernière lettre au président de la république.

Voir https://www.laradioplus.com/news/locale ... uel-macron
Et interview https://www.20minutes.fr/planete/enviro ... ls-partout

Monsieur le Président de la République,

Après 17 ans de combat en solitaire, seul contre tous, il a fallu que je m’adresse à vous qui êtes le plus haut personnage de l’Etat et le garant de nos institutions pour qu’enfin le mont-blanc ne soit plus bafoué et souillé.

Vous m’avez entendu. Grâce à vous, il n’aura fallu que quelques mois pour que la paix et le respect règnent à nouveau sur ce sommet mythique et symbolique. La recherche de l’exploit, le business ou les opérations de charity-business n’y ont plus leur place depuis le 1er octobre 2020.

Votre décision, mon combat, ont déplu à quelques-uns qui refusent toujours de convenir que le temps n’est plus à ignorer les conséquences du changement climatique, quelles que furent les positions antérieures, et qui continuent à disserter avec pour seul objectif le maintien du business de la surfréquentation.

Toute cette agitation fébrile, justifiée par ce qui serait l’irrespect, voire même la trahison, de l’un des grands principes de notre république, la liberté, masque en fait la peur de quitter le vieux monde, celui du confort et du profit à tout prix. Il s’agit là du business de la liberté !

Monsieur le Président de la République, n’écoutez pas ces tribuns qui n’ont rien à proposer et qui veulent simplement préserver leurs privilèges et leurs intérêts mercantiles. Ils sont à l’envers de l’histoire et de l’avenir.

Monsieur le Président de la République, n’écoutez pas non plus les discours des lobbies de l’environnement qui veulent continuer à imposer leur diktat, avec trop souvent le soutien d’une partie de votre administration, totalement déconnectés de ce qui est réellement la protection de l’environnement.

Le temps n’est plus au dogme, à l’environnementalisme de salon, punitif et culpabilisateur, ou au business de l’environnement, il est venu celui de l’écologie collective, partagée, positive, reconnaissante et récompensante.

Qu’il s’agisse du mont-blanc et de ses contreforts, des montagnes de la Corse, des Gorges de l’Ardèche, des falaises d’Etretat, des stations balnéaires renommées ou d’autres sites réputés en France ou à travers le monde, Venise, l’île de Pâques, Barcelone …. chacun de ces lieux souffre des conséquences dommageables et trop souvent destructrices de la surfréquentation.

Le pays du mont-blanc en est une criante caricature au travers des manifestations aux retombées mondiales, telles les nombreuses courses de l’ultra-trail du Mont-Blanc © au bilan carbone catastrophique. Chaque année une course de plus, chaque année encore plus de coureurs venus du monde entier, chaque année encore plus d’accompagnants…. Toujours plus ! A la nature, à la montagne de digérer cette foule d’urbains dont on l’inonde quel qu’en soit l’état de dangerosité ou de sécheresse, alors même que trop nombreux sont ceux qui n’en connaissent pas les codes. Mais business is business.

La fin des contraintes des années Covid a vu cette surfréquentation augmenter considérablement, devenant souvent insupportable. Les évènements climatiques que nous avons connus cet été, les conséquences de la sécheresse sur le milieu naturel, la faune, la flore, ont amplifié ces souffrances.

De peur d’écorner le sacro-saint principe de la liberté, peu d’élus osent demander que cela cesse et que des limites encadrent tant les accès à certains sites que les évènements sportifs outdoor qui s’y déroulent.

Il ne s’agit pas d’interdire, il nous faut réguler.

Oui nous voulons tous continuer à profiter librement des espaces naturels,

Oui nous devons en permettre l’accès au plus grand nombre et ne pas le réserver à quelques-uns aguerris et expérimentés.

Oui nous avons le devoir de réguler notre présence en fonction de la capacité et l’état de chaque site. C’est notre responsabilité d’élus, d’humains et de simples invités sur la planète terre. L’urgence ne nous permet plus de nous trouver des excuses.

Monsieur le Président de la République, ne laissez pas la chienlit s’installer au nom du droit de tout faire et de tout laisser-faire.

Monsieur le Président de la République, nous avons besoin de vous, vous devez faire preuve d’autorité en fixant le cadre que chacun de nous devra respecter et en vous appuyant sur tous les citoyens et leurs élus qui en ont assez des discours idéologiques qui ne font que diviser.

Je sais pouvoir compter à nouveau sur vous.

Jean-Marc Peillex
Maire de Saint-Gervais les bains
Vice-Président du Conseil départemental de Haute-Savoie

Messagepar van » sa fiche K
» 21 Sep 2022, 11:17

Sa station de ski elle a quoi comme fréquentation ? 550 000 ??
Et il chouine pour 5 000 clampins sur une semaine ?

Messagepar BouBou27 » sa fiche K
» 21 Sep 2022, 11:25

J'ai beau lire la lettre et l'itw, je ne vois pas trop ce qu'il veut. A part le partage des revenus qui vont a Chamonix.
PS: je n'ai jamais fait ou voulu faire une course de l'UTMB

Messagepar shef » sa fiche K
» 21 Sep 2022, 11:38

Est-ce que ca abime la montagne plus que les randonneurs qui parcours le GR? Aucune idee, mais c'est sur que comme c'est concentre en quelques jours (et encore, Saint Gervais ne recoit que l'UTMB, aucune des autres courses, peut-etre la TDS passe sur la commune, mais pas au centre ville).
Il ya du avoir des plaintes des habitants.
Dans l'asbolu, c'est vrai que la semaine UTMB est tres envahissante, et que de maniere generale le bilan carbone de l'evenement (en comptant les transports des coureurs) est vraiment mauvais.

Messagepar mic31 » sa fiche K
» 21 Sep 2022, 11:42

En tant que maire il peut ne pas donner l'autorisation de passage pour les courses sur sa commune. Donc au lieu de se plaindre, il peut agir.
Pas sûr que les commerçants de sa commune comme tous ceux qui profitent des retombées de l'Utmb soient de cet avis.

Messagepar Benman » sa fiche K
» 21 Sep 2022, 11:46

Le ton et la tournure de la lettre est un pur produit de la politique spectacle populiste très en vogue ces dernières années. Evidemment, la lettre n'est pas destinée au président, mais à instagram, twitter et les media de tout poil dans le seul but de se faire mousser.
Même si sur le fond, M. Peillex n'a pas tout à fait tort, c'est pitoyable.
Il veut quoi? Un meilleur partage des bénéfices? Mettre en place une redevance d'occupation de l'espace public sur les courses qui vont traverser sa commune?
voici un argument de choc pour l'UTMB de faire disparaitre le détour par Saint Gervais et enfin prendre la voie normale du TMB par le col de Tricot.

Messagepar batjean » sa fiche K
» 21 Sep 2022, 12:11

Ca peut aboutir à un système de permis sur le TMB pendant les périodes de pointe, comme ce qui est testé dans les Calanques depuis cet été : http://www.calanques-parcnational.fr/fr ... on-sugiton.

Messagepar shef » sa fiche K
» 21 Sep 2022, 13:03

Il va falloir des Walking Stones?

Messagepar stephrunrun » sa fiche K
» 21 Sep 2022, 14:28

Il y a un truc que je comprends pas bien, c'est le sujet de la préservation de la faune et de la flore. De mémoire, j'ai pas l'impression qu'à un moment les randonneurs - coureurs passent dans des endroits très menacés. On reste sur des grands chemins, largement fréquentés. Pourquoi modifier le parcours ? Est ce que faire passer 1000 à 2000 gugusses sur une même trace peut avoir une incidence, même faible, sur les espaces naturels (je mets de côté l'histoire des batons qu'il suffit de supprimer par un article du réglement) ?

Pour autant, je comprends bien que le bilan carbone du bouzin doit pas être fantastique... Et que par ricochet, cela ne fait pas avancer les choses.

Messagepar mic31 » sa fiche K
» 21 Sep 2022, 16:03

stephrunrun a écrit:IEst ce que faire passer 1000 à 2000 gugusses sur une même trace peut avoir une incidence, même faible, sur les espaces naturels (je mets de côté l'histoire des batons qu'il suffit de supprimer par un article du réglement) ?


Ca peut créer un sentier là où il n'y en a pas, dans un champ vierge par exemple. Mais je ne pense pas que ça concerne l'Utmb.
Au delà du terrain, autant de passages simultanés peuvent gêner la faune, d'autant plus la nuit. C'est pour cela que des courses sont parfois détournées ou interdites, près d'un nid d'oiseau protégé par exemple.

Messagepar stephrunrun » sa fiche K
» 21 Sep 2022, 16:40

C'est pas faux (comme dirait l'autre) et je l'avais pas vu comme ca.

Mais bon, les sentiers de l'utmb sont quand même de sacrées autoroutes où passent moult randonneurs.

Messagepar shef » sa fiche K
» 21 Sep 2022, 16:58

Apres d'un point de vue carbone, c'est pas vraiment localise dans la vallée. En fait je pense que le tunnel du mont blanc a un impact éminemment plus important.

Messagepar Mickie » sa fiche K
» 21 Sep 2022, 17:17

mic31 a écrit:
stephrunrun a écrit:IEst ce que faire passer 1000 à 2000 gugusses sur une même trace peut avoir une incidence, même faible, sur les espaces naturels (je mets de côté l'histoire des batons qu'il suffit de supprimer par un article du réglement) ?


Ca peut créer un sentier là où il n'y en a pas, dans un champ vierge par exemple. Mais je ne pense pas que ça concerne l'Utmb.
Au delà du terrain, autant de passages simultanés peuvent gêner la faune, d'autant plus la nuit. C'est pour cela que des courses sont parfois détournées ou interdites, près d'un nid d'oiseau protégé par exemple.


Oui, comme le dit à juste titre Mic31, je pense que la principale perturbation pour la faune est le passage de nuit de beaucoup de monde dans la même période.
Je pense particulièrement aux tétraonidés, dont le lagopède, présent dans la réserve des Aiguilles Rouges, et qui est très sensible au dérangement.
La période de l'année est toutefois probablement la moins impactante pour la faune puisqu'on est bien après les nidifications et avant les hibernations.
Sur le site de l'UTMB, il y a des pages consacrées à l'environnement :
https://utmbmontblanc.com/fr/page/59/La%20Commission%20Environnement%20de%20l%E2%80%99UTMB%3Csup%3E%C2%AE%3C/sup%3E.html
Il semble donc qu'il y a une prise en compte et probablement quelques actions, mais évidemment, certains impacts ne sont pas réductibles, comme les perturbations nocturnes.

Messagepar Lécureuil » sa fiche K
» 21 Sep 2022, 18:44

Mais non c'est juste une tactique de négo pour re négocier le contrat avec UTMB 8)

Messagepar Renard Luxo » sa fiche K
» 21 Sep 2022, 20:39

Benman a écrit:voici un argument de choc pour l'UTMB de faire disparaitre le détour par Saint Gervais et enfin prendre la voie normale du TMB par le col de Tricot.

Nondidju, ça redonnerait un côté "montagne" à cette première partie d'UTMB qui est d'un ennui ... :roll:
Dommage que ce ne soit pas praticable vu la masse et la densité du peloton à ce moment. On imagine sans peine les goulots :mrgreen:

Messagepar powerfuljedi » sa fiche K
» 22 Sep 2022, 09:21

Personne politique insupportable qui aime faire le "buzz", qu'il ferme sa station de ski et après on en rediscute. Il est jaloux que le sommet du Mont-Blanc ne soit pas sur sa commune :D .

Messagepar Cedric09 » sa fiche K
» 22 Sep 2022, 09:33

Qu'on le veuille ou non, et au delà de l'UTMB, il pose quand même la question de la surfréquentation dans les espaces naturels.
Depuis le déconfinement, on a bien vu une explosion de la fréquentation dans ces espaces et cela cause réellement des problèmes.
Pour le moment elle est assez concentrée sur certaines zones mais avec le phénomène instagramouton, dès qu'une belle photo est publiée d'un endroit calme, il ne l'est plus 3mois plus tard.

Et pour les courses, la fréquentation des sentiers explose le jour de la course mais aussi bien avant avec les recos etc etc... Il y a une augmentation du passage à cause des courses et bien souvent hors sentiers car la mode est à l"ouverture de passage de plus en plus compliqué pour satisfaire la clientèle.

Pour l'utmb, cela bien coûter une belle somme à la mairie de Saint Gervais en terme de mise à disposition et de préparation des infrastructures. L'orga est professionnelle, il serait donc normal qu'elle participe à ces frais et non pas le faire supporter aux contribuables de la ville.

Messagepar centori » sa fiche K
» 22 Sep 2022, 09:54

jalousie que UTMB (chamonix) ait plus de succés que MONTAGNARD (st gervais) ?
j'ai comme l'impression qu'on en est pas loin !

Messagepar map-o-spread » sa fiche K
» 22 Sep 2022, 09:59

Sa réflexion a un réel fondement, que personne ne peut renier, entre sur-fréquentation, pollution, dégâts sur l’environnement
Mais je suppose que sa commune a de très bonnes retombées du tourisme, qu’il soit estival ou hivernal. Je ne connais encore le lieu du championnat du monde de cyclisme en 2027, mais s’il passe sur sa commune, il s’en frottera bien les mains…

Après, je pense également que l’utmb doit assumer, en partie au moins, les frais, l’infrastructure mise en place par les communes. Ce n’est pas aux contribuables de payer les employés communaux qui œuvrent pour la mise en place des installations et équipements de la vourse.

Possiblement que l’utmb ne passera plus pas St-Gervais d’ici peu. par Vallorcine non plus. A voir

Messagepar campdedrôles » sa fiche K
» 22 Sep 2022, 10:26

powerfuljedi a écrit:Personne politique insupportable qui aime faire le "buzz", qu'il ferme sa station de ski et après on en rediscute. Il est jaloux que le sommet du Mont-Blanc ne soit pas sur sa commune :D .

Détrompe-toi, le sommet du Mont-Blanc est sur la commune de Saint-Gervais, par le jeu d'une enclave qui englobe la majeure partie de la calotte glaciaire du sommet.
Ainsi que l'ancien et le nouveau refuge du Goûter et la quasi-totalité de l'itinéraire d'ascension de la voie normale.
A titre de maire, ça lui a permis notamment d'interdire l'accès par sa commune au sommet du Mont-Blanc cet été.
Dernière édition par campdedrôles le 22 Sep 2022, 11:18, édité 1 fois au total.

Messagepar eha » sa fiche K
» 22 Sep 2022, 10:46

au delà de la forme il pose un débat qui mérite réflexion.

Le trail est entré dans une ère "consumériste" à fond...Les coureurs consomment des produits, les grosses machines brassent du fric toujours plus..Les grands trails font venir des gens du monde entier et multiplient le nombre de courses.

A une époque ou le lynchage de tout comportement non exemplaire (mais quels exemples ?) est un sport national, la question d'une prise de conscience individuelle ou collective sur le bon sens de tout ça, surtout dans une discipline qui au départ convoyait intrinsèquement des valeurs de respect de l'environnement ou tout du moins d'amour de la nature, cette question a du sens.

Après mettre des limites c'est un autre débat et ça existe de toute façon déjà (une course ne peut pas traverser le Mercantour avec un commando illimité de traileurs armés jusqu'aux dents :-))

Et pour moi la régulation du Mont Blanc est plutôt une bonne chose...que ce soit lié à la dangerosité ponctuelle de certaines voies ou à l'impréparation chronique de toujours plus de monde voulant se payer le Mont-Blanc comme on irait skier à Dubai

E

Messagepar Colargol73 » sa fiche K
» 22 Sep 2022, 11:05

Au delà de l'hypocrisie d'un maire dont l'économie de la commune repose sur en grande partie sur le "ferraillage" et l'exploitation d'une montagne qui n'a depuis longtemps plus rien de naturel, les problèmes posés sont plutôt intéressants : sur fréquentation, industrie du trail...
Sinon, je salue les bénévoles sur l'UTMB qui travaillent gratuitement pour une société de droit privé qui n'a d'autre raison que de faire du bénéfice. PS : je ne suis bénévole occasionnellement que sur des courses associatives.

Messagepar Pere Noel (le vrai) » sa fiche K
» 23 Sep 2022, 20:32

eha a écrit:au delà de la forme il pose un débat qui mérite réflexion.

Le trail est entré dans une ère "consumériste" à fond...Les coureurs consomment des produits, les grosses machines brassent du fric toujours plus..Les grands trails font venir des gens du monde entier et multiplient le nombre de courses.

A une époque ou le lynchage de tout comportement non exemplaire (mais quels exemples ?) est un sport national, la question d'une prise de conscience individuelle ou collective sur le bon sens de tout ça, surtout dans une discipline qui au départ convoyait intrinsèquement des valeurs de respect de l'environnement ou tout du moins d'amour de la nature, cette question a du sens.

Après mettre des limites c'est un autre débat et ça existe de toute façon déjà (une course ne peut pas traverser le Mercantour avec un commando illimité de traileurs armés jusqu'aux dents :-))

Et pour moi la régulation du Mont Blanc est plutôt une bonne chose...que ce soit lié à la dangerosité ponctuelle de certaines voies ou à l'impréparation chronique de toujours plus de monde voulant se payer le Mont-Blanc comme on irait skier à Dubai

E


Je partage largement cet avis et on mesure aux réactions épidermiques de certains que le plus important est toujours le contenant /lintervenant et pas le contenu mais bref
Moi je lis qu'il demande de réguler le nombre de personnes... a t'il le pouvoir de le faire ?

J'élargirais l'argumentaire avec le sport spectacle qu'est devenu le sport d'une façon général, la médiatisation, le consumérisme , les réseaux , les influenceurs , les YTbeurs, les partages de son "STRAVA" ... etc ...
Comme certain je courais en nature avant de savoir que cela s'appelait du trail

C'est clair y'a de plus en plus de gens qui courent et ça n'a rien d'étonnant que l'on doivent fixer des limites . C'était le cas depuis la nuit des temps sur les grandes classiques pour d'autre raisons
Bref que du bon sens perso ... si qqun sait tracer la courbe d'évolution du nombre de coureur sur l'UTMB depuis que ça existe que l'on mesure l'évolution ça pourrait étayer le propos .

Sur le marathon de Paris le nombre de coureur a fortement augmenté par exemple sur ces 10 dernière année (comme le prix de l'inscription au passage :D mais je ne sais pas si c'est une coïncidence)

Retour vers [Bistro] Le bistro de Kikouroù

Accueil - Haut de page - Version grand écran