LA MONTAGNE ; PAS QUE LA NOTRE

Discussions sur des sujets moins sérieux en rapport avec les sports d'endurance.
Le hors-sujet y est toléré, mais dans une certaine limite : le sujet doit commencer par [HS], le HS doit rester minoritaire, et les sujets polémiques, agressifs ou contenant des attaques nominatives, ne sont pas tolérés (et seront supprimés par les modérateurs).

Messagepar jazz » sa fiche K
» 28 Juil 2020, 09:54

Hello
Petit coup gueule contre notre communauté de trailers et traileuses
Le week end dernier, j'étais sur Belledonne pour faire de la randonnée. Nous sommes tombés sur un berger que nous avons salué mais qui a complètement craqué, en pleurs en nous répondant poliment bonjour. Nous lui avons proposé de l'aide, il nous a raconté son histoire.
Il venait de croiser des trailers, 1 groupe de 4 puis un groupe 6. Apparemment, ils préparaient l'échappée belle. Des groupes composés de filles et de garçons.
Le berger était avec son troupeau et il passait une petite corniche où le chemin pouvait accueillir au max 2 brebis de front et un vide sur la droite.
Les trailers sont arrivés en face. Il leur a demandé avec respect de patienter que le troupeau passe car à cet endroit le risque de chute du bétail dans le ravin, effrayé par les trailers, était risqué. Qu'a-t-il eu en retour "la montagne n'est pas à toi" ; "tueur de loup" ; "viandart" !!!!!
Le berger avait eu dans la semaine à constater l'effraction de sa cabane, vol de biens personnels (pc, portable, vêtements !), vol de nourriture, 2 nuits difficiles en lutte avec des prédateurs qui en avaient à son bétail. Le type était à bout et se faire incendier comme ça, il l'a vu comme une injustice. il faut savoir aussi qu'il va prêter (gratuitement) sa cabane pour les bénévoles de l’échappée belle !!!
Je trouve la réaction des coureurs regrettables. Le mec, c'est son boulot. Il reste 6 mois en montagne, au quotidien il entretient les chemins qui nous permettent à tous de nous évader. Alors perdre 10mn pour laisser passer un troupeau, on patiente, même si on prépare l'échappée belle.
En puis, je suis certain qu'il irait porter secours à l'un d'entre-nous en cas besoin.
Voilà le constat ; cette histoire m'a attristé et j'étais un peu honteux. je voulais la partager.
belle journée
jazz

.... je mets ma gold sur le comptoir, c'est pour moi.
Dernière édition par jazz le 28 Juil 2020, 13:56, édité 2 fois au total.

Messagepar Zucchini_41 » sa fiche K
» 28 Juil 2020, 10:36

Présenté comme ça, c'est sur qu'on ne peut que regretter ce genre de comportement.
Mais dans ce genre de situation, je me méfie toujours des propos rapportés (souvent déformés/inventés/amplifiés).
Est-ce qu'il a vraiment "demandé avec respect" du début à la fin de l'altercation? C'est pas pour dire mais les bergers sont quand même un peu bourrus d'ordinaire :mrgreen:
Et les traileurs se sont ils tout de suite emportés verbalement ?
Je sais pas, je ne dis pas que ce n'est pas arrivé, mais je crois en l'être humain, et surtout en les traileurs, et je me dit que si incident il y a eu, c'est certainement monté en mayonnaise, avec des torts partagés.

C'est souvent une question de maladresse et de communication inappropriée. De l'incompréhension quoi.
Je suis peut être un peu bisounours, :roll:

Messagepar Franch » sa fiche K
» 28 Juil 2020, 10:45

Merci pour ce partage !

Pour info il y a une page facebook qui relaie des infos de différents bergers du massif :
https://www.facebook.com/Bergerbelledonne
Entre autre les messages de l'alpage de Tigneux qui a effectivement remonté des effractions dans sa cabane : https://www.facebook.com/bergeriedemortou

Messagepar Cedric09 » sa fiche K
» 28 Juil 2020, 10:54

Le problème c'est que les traileurs et les néo randonneurs ne sont pas habitués à la montagne et à ses codes et à ses règles.
Les règles du chacun pour soi de la ville, d'aller vite sans se soucier des autres arrivent de plus en plus en montagne et c'est cela qui pose problème.
Alors oui les bergers sont parfois un peu brut mais il suffit de se poser et de discuter quelques min avec eux pour que tout ce passe bien.

Messagepar Sylvain IT » sa fiche K
» 28 Juil 2020, 16:15

Comme tout le monde, j'ai particulièrement confiance dans les bergers, tandis que les traileurs peuvent aussi être un peu parisiens et bobos, non? :wink: :lol:

Plus sérieusement, l'été est un moment de boulot et de loups pour les bergers, bref de pas mal de stress... comme un gros moment de taf pour chacun d'entre nous, du coup on pourrait presque convenir que la personne en loisir pourrait faire l'effort sur le lieu de travail de l'autre (si tant est que cet autre n'est pas là pour "servir" nos vacances : un serveur mal embouché je serais sans pitié :twisted: ). Ce qui ne revient pas à pré-juger d'un épisode auquel je n'ai pas assisté (le bénéfice du doute est dû).

De mon expérience les locaux ruraux sont très souvent heureux de parler de leur coin, de leur boulot, etc. bref prendre le temps d'une causette est rarement un mauvais moment! Sans compter qu'ils parlent bien français ce qui est rare dans les lieux exotiques 8)

Messagepar Arclusaz » sa fiche K
» 28 Juil 2020, 23:30

Merci pour cete histoire.elle nous rappelle ( même avec les incertitudes évoquées ) que la montagne "appartient " à ceux qui y travaillent et qu'il n'y a pas de raison que la proportion de cons soit plus faible chez les traileurs que dans l'ensemble de la population. ...

Messagepar Yvan11 » sa fiche K
» 29 Juil 2020, 07:38

Arclusaz a écrit:Merci pour cete histoire.elle nous rappelle ( même avec les incertitudes évoquées ) que la montagne "appartient " à ceux qui y travaillent et qu'il n'y a pas de raison que la proportion de cons soit plus faible chez les traileurs que dans l'ensemble de la population. ...


Malheureusement, alors qu'à une époque pas si lointaine le fait de monter en altitude permettait de diminuer la proportion de cons dans le milieu ambiant, il semblerait que la démocratisation à outrance de la pratique du trail ait inversé cette tendance.

Messagepar Galaté57 » sa fiche K
» 29 Juil 2020, 07:56

Malheureusement, ce n'est pas qu'un problème de traileur ou de berger, mais simplement de l'être humain qui est persuadé que le DROIT c'est LUI et que c'est aux autres de faire un effort de compréhension.

Sinon, en cas de rejet, c'est du racisme, de la discrimination...

Bref notre société dans toute sa splendeur. :mrgreen:

Messagepar Cedric09 » sa fiche K
» 29 Juil 2020, 08:42

Effectivement ce n'est pas que le trail mais plutôt les réseaux sociaux et internet en général qui facilitent l'accès aux photos, aux traces gps...
Sans image d'un lieu, montagne ou autre, impossible pour la majorité de le connaitre et donc de vouloir y aller !!!

Il y a une petit village(je ne sais plus le nom) qui a été obligé de fermer la route d'accès après une publication d'une photo sur instagram. Tout le monde a voulu aller voir :roll:

Et automatiquement, plus il a de monde, plus il y a de chance que les "mauvais" arrivent au milieu :mrgreen:

Messagepar campdedrôles » sa fiche K
» 29 Juil 2020, 09:12

jazz a écrit:Qu'a-t-il eu en retour "la montagne n'est pas à toi" ;

Contrairement à ce que beaucoup pense, il y a énormément de parcelles privées en montagne, dont certaines immenses. Le droit de passage y est donc toléré sur les sentiers, GR ou autres, les traversant.
Ca ne concerne pas que la moyenne montagne ou les alpages d'ailleurs, le glacier de Gébroulaz en Vanoise par exemple, est resté privé jusqu'en 2004.
Personnellement et un peu par principe, un terrain privé en montagne ne me plaît pas, mais certains le sont parfois depuis des siècles et on n'y peut rien maintenant, à part justement respecter ces propriétés, leurs bâtiments et les gens qui y travaillent pour pouvoir continuer à en profiter (il n'y a qu'à voir les contraintes en tout genre imposées par les parcs régionaux au fil des ans...qui peuvent déboucher à terme sur des interdictions formelles).

Messagepar eha » sa fiche K
» 29 Juil 2020, 09:20

Malheureusement cette histoire me semble plus qu'un cas isolé pour avoir plusieurs fois discuté avec des bergers. Une fois longuement avec un berger adorable qui m'expliquait qu'il galérait pour eduquer son jeune border collie, mais que celui ci était quand même capable de partir des heures à la recherche d'une brebis égaréee et de revenir avec...un border qu'un autre berger lui avait gentiment vendu à 600€ un prix d'ami pour une profession qui gagne une misère...on avait ensuite longuement parler des patous, lui meme en ayant un pour surveiller le troupeau...et vas-y les histoires de traileurs qui arrivent en courrant et séparent le troupeau en mille morceaux, jusqu'à ce qu'un jour un patou réagisse car pour lui c'était alerte rouge, et voila un trailer mordu au mollet....une autre fois, un autre court avec son chien en laisse et le libère arrivé sur le plateau avec le patou et ses moutons...Bim le chien mordu à la gueule par le patou....et aussi une charmante famille avec une gamine de 4-5 ans, qui pique nique à coté du troupeau et la gamine qui va caresser les moutons, le patou ne dit rien...il reconnait que c'est un enfant pas un adulte "mal éduqué :-)"...mais la gamine s'en va caresser le patou et le berger affolé de voir que les parents ne réagissent pas, le patou arrivant à hauteur de tête de la petite fille, un mauvais signal des parents ou de l'enfant aurait pu faire tout dégénérer...

Donc, oui les milieux naturels sont de faux espaces de liberté...Car il y a des règles des animaux et des humains implantés, qui y vivent, y travaillent, il y a des codes, que les urbains parfois ne connaissent pas ou ne veulent pas connaitre...

Je pourrai également faire une petite tirade sur quelques VTTistes, pour qui la forêt ou la montagne serait un espace vraiment génial, s'il n'y avait pas de randonneurs, de traileurs, de chiens, de moutons, d'animaux en général...et bé non, il faut tous vivre ensemble en connaissant sa juste place et être tolérant.

Messagepar jano » sa fiche K
» 29 Juil 2020, 12:21

beaucoup de choses vraies dans ce qui précède...mais pas que. Enfin surtout, faut pas tomber non plus dans la bisounourserie ou la facilité.
Il y a aussi des bergers bien cons, peut-être surtout dans l'ancienne génération.
Quand ils ont des patous aussi cons, pas besoin de couper le troupeau ou de laisser sa fille de 3 ans carresser les moutons pour avoir des ennuis : même en passant très loin, parfois hors sentier pour prendre un max de précautions, le patou peut faire 500m pour venir t'emmerder.
Et à moins qu'ils (je parle des bergers, le doute est permis avec un chien) t'aient confondu avec un loup, pas toujours un rappel du chien et surtout rien à foutre.
Il y a aussi parfois des bergers sympas mais avec des patous très cons. Pas plus tard qu'il y a quelques jours, la bergère a bien essayé de rappeler ses 3 patous mais s'ils avaient décidé de nous bouffer et qu'on s'était pas fait chier à passer dans des endroits merdiques(pourtant loin du troupeau), il ne resterait plus qu'un tas d'os.
J'ai aussi le souvenir de bien belles insultes pour avoir eu le malheur d'être sur un sentier sur lequel le berger n'aurait voulu voir personne...et impossible de discuter gentiment. Malgré une blessure, il a fallu dégager vite et loin pour ne plus l'entendre gueuler.

Donc maintenant que je me suis fait l'avocat du diable, j'ai regardé la vidéo de nils à Tigneux et si je peux passer le voir, je le ferai avec plaisir. (bon, mon berger du dessus, c'était vers tigneux mais c'était pas lui).
Je sais très bien qu'il y a des cons et des consommateurs de la montagne comme d'un parc d'attraction...plus chez les traileurs ou les randonneurs ? d'ailleurs, à quoi on différencie un traileur d'un randonneur ? (private joke mais je vais peut-être créer un fil sur cette question existentielle, ça semble travailler les randonneurs).

Messagepar Spir » sa fiche K
» 29 Juil 2020, 12:37

jano a écrit: d'ailleurs, à quoi on différencie un traileur d'un randonneur ? (private joke mais je vais peut-être créer un fil sur cette question existentielle, ça semble travailler les randonneurs).


Discussion avec Christophe Le Saux il y a une quinzaine de jours qui dit "le jour où je ne pourrai plus courir, je marcherai. Et vu le nombre de gens qui marchent en montagne en disant qu'ils font de la course à pied, je pourrai toujours dire que je continue de courir" :mrgreen:

Messagepar Mazouth » sa fiche K
» 29 Juil 2020, 13:36

Je discutais brièvement l'autre jour avec un guide de montagne dans les Bauges à propos des patous. Il me disait que certains bergers avaient été obligés (pour les assurances je crois) de prendre un patou alors qu'ils ne le souhaitaient pas forcément, et pouvaient se retrouver avec un chien déjà mal éduqué et devaient faire avec.
Moi qui partait du principe que c'était au berger de bien élever ses patous ça m'a fait un peu relativiser.
Notez que je n'y connais absolument rien en éducation canine :wink:

Messagepar xian » sa fiche K
» 29 Juil 2020, 13:57

jano a écrit:Il y a aussi parfois des bergers sympas mais avec des patous très cons. Pas plus tard qu'il y a quelques jours, la bergère a bien essayé de rappeler ses 3 patous mais s'ils avaient décidé de nous bouffer et qu'on s'était pas fait chier à passer dans des endroits merdiques(pourtant loin du troupeau), il ne resterait plus qu'un tas d'os.

yep... même si le toutou le plus agressif n'était pas un patou (ni un "chien de troupeau" genre border collie réglementaire, d'ailleurs). le pire, c'est que ça nous a obligés à marcher dans les rhodos dégoulinants de flotte et qu'on a eu les pieds trempés pour la journée :roll: :wink:
la bergère a effectivement tenté de rappeler ses chiens (le troupeau était au moins à 50m et en contrebas du GR), mais elle aurait pu nous lancer un "désolée, bonne journée"... ça n'aurait rien changé, mais j'aurais été moins chaffoin :mrgreen:
grosse question : c'est quoi la "bonne distance du troupeau" dans un cerveau de patou ? pour monter au Grand Colon, il y a les panneaux métalliques classiques d'information + 2 ou 3 panneaux artisanaux écrits sur des planches, à quelques centaines de mètres du habert, invitant les randonneurs (et traileurs) à passer à "large distance" du troupeau : bon, pour moi, la large distance, ça peut faire 30m pour un randonneur qui n'a pas envie d'aller se mouiller les pieds dans les rhodos trempés, mais pour un patou, c'est 100m / 200m / 500m ? :mrgreen:

Messagepar Sylvain IT » sa fiche K
» 29 Juil 2020, 14:03

On a déjà parlé des patous ailleurs... personnellement le patou c'était ma hantise tant que je n'ai pas découvert plus effrayant (la peur du loup pousse à prendre d'autres chiens plus efficaces*) :wink: et avant que je ne sympathise avec un de ceux de ma nièce, il est top 8)

Mais voilà, c'est un chien, y'a pas moyen de savoir ce qu'il pense et si ça vision et la notre de notre 'menace' pour son troupeau coïncident!

* pour être plus précis, chaque race a ses comportements, donc avoir plus d'une race permet d'augmenter la protection.


campdedrôles a écrit:
jazz a écrit:Qu'a-t-il eu en retour "la montagne n'est pas à toi" ;

Contrairement à ce que beaucoup pense, il y a énormément de parcelles privées en montagne, dont certaines immenses.


Ça c'est un truc de base en "nature" quand on est en France : on n'est pas au milieu du Sahara, la possibilité de se trouver sur un terrain privé est très importante :idea: et on peut poursuivre ça au niveau psychologique : le berger qui passera 3 mois en 24/7 sur "son" coin de montagne pourrait avoir tendance à le considérer plus à lui qu'à la personne qui y passera 1 fois.

Mais cela n'excuse rien quand un individu a tort, il a tort.

Messagepar xian » sa fiche K
» 29 Juil 2020, 14:09

Mazouth a écrit:Je discutais brièvement l'autre jour avec un guide de montagne dans les Bauges à propos des patous. Il me disait que certains bergers avaient été obligés (pour les assurances je crois) de prendre un patou alors qu'ils ne le souhaitaient pas forcément, et pouvaient se retrouver avec un chien déjà mal éduqué et devaient faire avec.
Moi qui partait du principe que c'était au berger de bien élever ses patous ça m'a fait un peu relativiser.
Notez que je n'y connais absolument rien en éducation canine :wink:


je me suis laissé dire aussi que parfois, c'est les boîtes propriétaires des moutons qui imposent aux bergers des patous, dans une approche "coût (du toutou) / bénéfice (vu comme le fait de ne pas perdre de moutons par la suite d'attaques de loups). des patous mercenaires, en somme ! pas certain que dans un tel cas, le berger (ou la bergère) ne soient pas nécessairement hyper proches de ces bébêtes...
Le patou appréhendé comme une vulgaire voiture de fonction, élément de la dotation professionnelle au berger... :mrgreen:

Mazouth, je te rassure, je n'y connais rien non plus en éducation de loups ou de patous :!:
Mais j'évite de plus en plus d'emmener Jaska en motagne, elle ressemble trop à un gros renard. et comme il y a les mauvais patous (ceux qui voient un loup et qui attaquent direct) et les bons patous (rien à voir, eux, ils voient un loup (ou un renard, ou une Jaska) et qui attaquent direct, mais bon, c'est des bons patous...)...

a je to !

Messagepar Mazouth » sa fiche K
» 29 Juil 2020, 14:11

Je vais lui dire à Jaska que tu l'as traitée de gros renard ! :lol: :lol:

Messagepar Cedric09 » sa fiche K
» 29 Juil 2020, 14:23

Le patou normalement il peut débouler comme un dératé vers toi et s'arrêter à 5 ou 10m....
C'est impressionnant et s'enfuir à plutôt l'effet inverse et c'est là qu'il attaque.
Donc il faut s'arrêter et le laisser venir. Plus facile à dire qu'à faire mais c'est pourtant ce qu'il faut faire.
Je suis déjà passé dans un coin où tout le monde faisait demi-tour à cause de 2 patous.
En avançant lentement, ils nous on laissé passer et on a même presque pu les caresser :mrgreen:

Messagepar Franch » sa fiche K
» 29 Juil 2020, 15:30

sur les dernieres interactions que j'ai eu avec des patous j'ai essayé d'utiliser un objet de transition entre lui et moi (une casquette en l'occurence, mais un sac a dos fait l'affaire) pour faire un contact indirect une fois qu'il est proche.
Cela leur permet de renifler l'objet et de se calmer, une fois que notre présence est acceptée on peut reprendre la marche calmement en continuant a lui parler

Par contre attention un Patou a des humeurs, on ne sait pas si il a été harcelé toute la nuit par une meute, si des traileurs l'ont enervé avant en passant pleine balle

Sinon je crois qu'un patou a une vision assez limitée (30m) s'annoncer par la voix permet donc de ne pas le surprendre.

Quand a l'éducation de la bête, ne pas oublier qu'il se prend pour un mouton

Messagepar xian » sa fiche K
» 29 Juil 2020, 15:57

Franch a écrit: Quand a l'éducation de la bête, ne pas oublier qu'il se prend pour un mouton
:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: tout est dit !

Messagepar Sylvain IT » sa fiche K
» 29 Juil 2020, 17:12

Franch a écrit:Par contre attention un Patou a des humeurs, on ne sait pas si il a été harcelé toute la nuit par une meute, si des traileurs l'ont enervé avant en passant pleine balle.


J'ai été amené à traduire des déclarations officielles (les bergers européens cherchent à communiquer entre eux, pour s'unir face au loup et faire au moins en sorte qu'on arrête -dans chaque pays- de dire que ça se passe bien ailleurs pour faire taire les bergers locaux...), c'est une dimension souvent retenue en cas d'agression envers des touristes, le chien ne percutait plus en liaison avec le stress récent subi... le Maire demandait une expertise et l'expert (hors de la situation de stress) jugeait le chien pas dangereux (le même qui avait mordu 1 ou 2 jours avant!).

Franch a écrit:Quand a l'éducation de la bête, ne pas oublier qu'il se prend pour un mouton


Oui quand on parlait plus haut d'éducation du patou, il me semble que la théorie c'est on le laisse tout petit au milieu des moutons et on essaie de ne surtout pas en faire un chien de compagnie...

J'ai déjà vu le patou du berger ne pas faire approcher l'éleveur de ses propres animaux :mrgreen: il le "connaissait", le voyant plusieurs fois par semaine, mais pas assez dans un contexte de travail :wink:

https://www.trekmag.com/conseil-nos-5-recommandations-cas-rencontre-patous

Un petit lien qui recoupe pas mal notre vécu (pour ceux qui ont déjà "vécu" ce toutou de près), le patou a une grosse voix, de grosses dents aussi, mais somme toute passe peu aux faits*...

* j'imagine que ça soulage s'il nous bouffe nous, de savoir que c'est rare :twisted:

Messagepar Yvan11 » sa fiche K
» 31 Juil 2020, 13:34

Cedric09 a écrit:Effectivement ce n'est pas que le trail mais plutôt les réseaux sociaux et internet en général qui facilitent l'accès aux photos, aux traces gps...
Sans image d'un lieu, montagne ou autre, impossible pour la majorité de le connaitre et donc de vouloir y aller !!!

Il y a une petit village(je ne sais plus le nom) qui a été obligé de fermer la route d'accès après une publication d'une photo sur instagram. Tout le monde a voulu aller voir :roll:

Et automatiquement, plus il a de monde, plus il y a de chance que les "mauvais" arrivent au milieu :mrgreen:


Avant internet et les rezosocios, il suffisait qu'un article paraisse dans Pyrénées Magazine pour créer le même effet. Mais évidemment, avec la diffusion exponentielle des infos en ligne, çà arrive plus vite ( le problème est le même quand tu cherches maintenant un spot tranquille pour poser un fourgon pour la nuit, et que tu t'aperçois une fois sur place que tu n'es pas le seul à utiliser Park4night... :roll: )

Messagepar bubulle » sa fiche K
» 31 Juil 2020, 13:38

Cedric09 a écrit:Le patou normalement il peut débouler comme un dératé vers toi et s'arrêter à 5 ou 10m....
C'est impressionnant et s'enfuir à plutôt l'effet inverse et c'est là qu'il attaque.
Donc il faut s'arrêter et le laisser venir. Plus facile à dire qu'à faire mais c'est pourtant ce qu'il faut faire.
Je suis déjà passé dans un coin où tout le monde faisait demi-tour à cause de 2 patous.
En avançant lentement, ils nous on laissé passer et on a même presque pu les caresser :mrgreen:


A ce sujet, le site de la Chamoniarde a publié ce matin un post FB qui renvoie sur deux videos YouTube :

Bien réagir : https://www.youtube.com/watch?v=_gn8HVEcYyc&t=1s
Mieux les connaître : https://www.youtube.com/watch?v=rqIzaRO-__s

C'est notamment dans le premier que j'ai appris qu'en pratique les hiens de troupeau, à l'instar je suppose de tous les chiens, ont une vue assez mauvaise et, du coup, ne peuvent d'identifier qu'à moins de 5-6 mètres. Ce qui peut expliquer le cas du patou qui te fonce dessus et explique encore mieux la bonne attitude à avoir : le laisse t'identifier. J'y ai aussi appris la notion d'"objet de protection" où en interposant un objet entre le chien et soi, celui-ci, qui fait toujours partie de ton "espace personnel" étend celui-ci vers le patou sans l'agresser.

Utile, quoi.

Messagepar jano » sa fiche K
» 31 Juil 2020, 13:58

Utile avec les patous pas trop cons.

Messagepar Arclusaz » sa fiche K
» 31 Juil 2020, 23:29

jano a écrit:Utile avec les patous pas trop cons.

On sent tout ton amour pour eux.

Messagepar samontetro » sa fiche K
» 01 Août 2020, 14:11

Les inciviltés vis à vis des bergers ça n'a rien de récent, ça a juste augmenté avec l'augmentation des pratiquants d'activités out-door. Dans les années 80 je donnais le coup de main l'été à un berger en alpage. Et les "touristes" surpris en train de casser la croûte avec nos provisions de la semaine dans la bergerie, le gros lourd qui envoit sous toutou à la con au milieu du troupeau (parce que le Monsieur, c'est un chien de berger qu'il a et il veut vous montrer qu'il a ça dans le sang!) ou encore les campeurs qui s'installent devant le portail de la bergerie et qui refusent de se déplacer (bon les 800 moutons sont sortis quand même, c'était plus notre problème) j'en ai vu beaucoup déjà à cette époque.

Je voudrais aussi rectifier un truc sur le côté "il y a des parcelles privées en montagne". Chaque mètre que vous foulez sur le sentier appartient à quelqu'un et vous êtes son invité. C'est peut être un privé comme évoqué ci-dessus, mais cela peut être une commune, un département... et il y a une personne (physique ou morale) chaque fois qui entretient cet espace, entretient (ou permet d'entretenir) les sentiers, les alpages,...etc et qui est responsable de ce qu'il s'y passe. En aucun cas "c'est à tout le monde", ça n'existe pas ce concept. Se considérer comme "un invité" permettrait sans doute à certains de voir les choses différemment.

Retour vers [Bistro] Le bistro de Kikouroù

Accueil - Haut de page - Version grand écran