L'adaptation du corps au froid

Discussions sur des sujets moins sérieux en rapport avec les sports d'endurance.
Le hors-sujet y est toléré, mais dans une certaine limite : le sujet doit commencer par [HS], le HS doit rester minoritaire, et les sujets polémiques, agressifs ou contenant des attaques nominatives, ne sont pas tolérés (et seront supprimés par les modérateurs).

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 19 Oct 2019, 13:41

Vik a écrit:...Après 6h30 je doute que tu aies encore du glycogène, quelque soit la température...
Du glycogène disponible, non, mais mes lointains souvenirs me disent que l'insuline peut en chercher dans les graisses.
Quand tu parles de tes "conneries", ça me fait penser à mon cardiologue qui parlait de mes "conneries" quand je faisais des ultra-trail (il m'avait autorisé le GRR) :D

Messagepar akunamatata » sa fiche K
» 22 Oct 2019, 08:38

Ce qui est sûr c'est que le corps cherche de l'énergie pour se chauffer, et oui à priori il y a des études qui vont dans le sens d'utilisation de la graisse brune
https://www.espaces.ca/articles/actuali ... e-le-froid
Par contre un inconvénient notable à l'augmentation de ma tolérance au froid, c'est que j'ai plus (+) chaud qu'avant à haute température. La canicule cet été pfffff !!

Messagepar philtraverses » sa fiche K
» 22 Oct 2019, 19:45

Et l'âge joue t'il un rôle dans l'adaptation au froid? Perso je pense que plus on est vieux et décrépi comme moi , (à part bien sur philippe G_XX qui est exceptionnel et devrait être étudié à ce titre par les scientifiques), l'adaptation ( du corps ) au froid est de plus en plus difficile même si l'on s'en accommode pour paraitre plus viril, les réserves énergétiques s'épuisant plus vite, vu que le corps est tout entier ou presque orienté vers sa survie et ne peut se payer le luxe de faire face à des conditions extrêmes, chaud ou froid.
Les baigneurs du nouvel an qu'on voit chaque année invariablement à la télé sont l'exception, mais il est vrai qu'ils ne manquent pas de masse graisseuse, sans que l'on puisse d'ailleurs savoir si celle-ci est brune ou pas. :?:

Messagepar akunamatata » sa fiche K
» 23 Oct 2019, 10:50

philtraverses a écrit:Et l'âge joue t'il un rôle dans l'adaptation au froid? Perso je pense que plus on est vieux et décrépi comme moi , (à part bien sur philippe G_XX qui est exceptionnel et devrait être étudié à ce titre par les scientifiques), l'adaptation ( du corps ) au froid est de plus en plus difficile même si l'on s'en accommode pour paraitre plus viril, les réserves énergétiques s'épuisant plus vite, vu que le corps est tout entier ou presque orienté vers sa survie et ne peut se payer le luxe de faire face à des conditions extrêmes, chaud ou froid.


Je croit fermement que c'est justement l'inverse qui se produit, plus tu habitues ton corps à s'adapter aux conditions chaud ou froid en dehors de ta "zone de confort" (on ne parle pas de se baigner au pole nord), plus le corps et santé se renforcent.
Je vois pas trop le rapport entre épuisement plus rapide stockage d'énergie et âge du capitaine :?:

Messagepar L'Dingo » sa fiche K
» 23 Oct 2019, 18:25

akunamatata a écrit:
philtraverses a écrit:Et l'âge joue t'il un rôle dans l'adaptation au froid? Perso je pense que plus on est vieux et décrépi comme moi , (à part bien sur philippe G_XX qui est exceptionnel et devrait être étudié à ce titre par les scientifiques), l'adaptation ( du corps ) au froid est de plus en plus difficile même si l'on s'en accommode pour paraitre plus viril, les réserves énergétiques s'épuisant plus vite, vu que le corps est tout entier ou presque orienté vers sa survie et ne peut se payer le luxe de faire face à des conditions extrêmes, chaud ou froid.


Je croit fermement que c'est justement l'inverse qui se produit, plus tu habitues ton corps à s'adapter aux conditions chaud ou froid en dehors de ta "zone de confort" (on ne parle pas de se baigner au pole nord), plus le corps et santé se renforcent.
Je vois pas trop le rapport entre épuisement plus rapide stockage d'énergie et âge du capitaine :?:


Il me semble que vous "parlez pas" de la même chose

d'un coté il y a l'adaptation au froid par l' entrainement à un age donné , de l'autre la diminution de la graisse brune à condition physique stable simplement du fait le l'avancement en age.

c'est une peu comme s'interroger sur l'accroissement de la masse musculaire du fait de la muscu en salle , comparé à la fonte de celle-ci du fait de la vieillesse.
les 2 phénomènes sont indépendants même si on peut établir (à tort) une corrélation

Messagepar akunamatata » sa fiche K
» 23 Oct 2019, 19:53

si on parle de la faculté d'adaptation en général, amha c'est un déterminant plus puissant que l'âge (ou le vieillissement) en terme de longévité.
J'aurai pu parler de l'adaptation du corps à l'exercice physique en fonction de l'âge, mais ici je crois que tout le monde est spécialiste :mrgreen:
Ou parler de l'adaptation du cerveau à résoudre des puzzle ou apprendre de nouvelles langues vs longévité du cerveau en bonne santé etc...
Si on laisse le corps ou le cerveau en jachère, et ne remplissent plus leur fonction, l'atrophie intervient ...ça spirale vite vers la sortie.

Messagepar KiRiCoU » sa fiche K
» 26 Oct 2019, 17:02

boulegan a écrit:Des milliers de km en moto par tous les temps et toutes les températures, je crois qu'après ça, que je sois sur le vélo ou à pied, j'ai rarement froid.
Faire Paris-Nice en hiver à moto par l'A7, en traversant la Bourgogne, le Morvan, la Vallée du Rhône d'autres coins polaires à 150-160 km/h, sous la flotte, ça te blinde pour le reste de ta vie. :wink: :arrow:


Effectivement, ça caille parfois costaud à moto :?

Messagepar akunamatata » sa fiche K
» 04 Nov 2019, 15:34

Toujours à la douche froide le matin au réveil ! ça tient depuis cet été :D
Par contre passé à la douche chaude après le sport :| , je suis faible..

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 04 Nov 2019, 21:38

akunamatata a écrit:...Par contre passé à la douche chaude après le sport :| , je suis faible..

Ah! Tient! Je ferais plutôt l'inverse... :roll: ... enfin, les mois les plus chauds :mrgreen:

Ce matin je me suis demandé quelle température il faisait chez moi, alors que j'avais passé un moment en calbut. 16°C ! (tous les apparts ne sont pas surchauffés à Paris!) Serais-je de plus en plus adapté à la fraicheur?
Ces 16° ambiant, ne m'aident sans doute pas à de prendre une douche froide le matin :oops:

Et Kiki qui fait du naturisme en haut du Mont Blanc, c'est pour mieux s'adapter au froid? 8)

Messagepar FredericB » sa fiche K
» 04 Nov 2019, 22:17

CAPCAP a écrit:Et Kiki qui fait du naturisme en haut du Mont Blanc, c'est pour mieux s'adapter au froid? 8)


Non, c'est pour montrer qu'il n'a pas finalement besoin de sa doudoune bleue :mrgreen:

Messagepar akunamatata » sa fiche K
» 05 Nov 2019, 08:37

CAPCAP a écrit:
akunamatata a écrit:...Par contre passé à la douche chaude après le sport :| , je suis faible..

Ah! Tient! Je ferais plutôt l'inverse... :roll: ... enfin, les mois les plus chauds :mrgreen:


c'est à dire que des fois quand tu rentres du sport et que tu es bien refroidi par la nage en mer...

J'ai toujours une petite appréhension quotidienne au moment de déclencher la douche, vraiment c'est idiot j'aurais pensé que cela m'aurait quitté (après 150 douches...), mais ça ne dure qu'une seconde, le temps de réaliser que le corps réagit bien (pas de souffle coupé, juste la notion de froid gérée comme de l'information).
Après la première minute, ça change, l'information du froid disparait pour laisser place à du plaisir :o , c'est difficile à décrire, je vous en dis plus quand j'aurais mis ces sensations au clair :D

Messagepar doudouX » sa fiche K
» 05 Nov 2019, 08:56

J'admire tout ceux qui sont bien habitués au froid. Ca a toujours été mon point faible. Et pourtant, j'ai connu des we scouts en Alsace par -10° la journée (j'avais 12 ans) et pleins de trucs à la con ds le genre durant ma jeunesse.
Et pourtant, j'ai trop souvent l'impression de subir le froid. Bon certes, le syndrome de Reynaud n'aide pas.
J'avais un pote qui ne mettais jamais le chauffage chez lui, il était en bras de chemise par 14° (véridique). Nous ne l'avons vu avoir vraiment froid qu'à une rando dans le Jura où le temps est devenu spécialement horrible (ts les autres, on avait l'impression qu'on allait creuver :mrgreen: )

Tout ça pour dire, on est pas égale devant le froid.... et la chaleur. Parce que paradoxalement je tiens très bien la chaleur. Le grand raid du Morbihan de l'an dernier était une fournaise et j'ai pas eu la sensation d'être hyper gêné.

Voilà, c'était la minute nécessaire... qui ne fait pas avancer le débat :wink:

Messagepar chantrail » sa fiche K
» 05 Nov 2019, 19:32

akunamatata a écrit:
CAPCAP a écrit:
akunamatata a écrit:...Par contre passé à la douche chaude après le sport :| , je suis faible..

Ah! Tient! Je ferais plutôt l'inverse... :roll: ... enfin, les mois les plus chauds :mrgreen:


c'est à dire que des fois quand tu rentres du sport et que tu es bien refroidi par la nage en mer...

J'ai toujours une petite appréhension quotidienne au moment de déclencher la douche, vraiment c'est idiot j'aurais pensé que cela m'aurait quitté (après 150 douches...), mais ça ne dure qu'une seconde, le temps de réaliser que le corps réagit bien (pas de souffle coupé, juste la notion de froid gérée comme de l'information).
Après la première minute, ça change, l'information du froid disparait pour laisser place à du plaisir :o , c'est difficile à décrire, je vous en dis plus quand j'aurais mis ces sensations au clair :D


C'est un vrai shoot : ça met une bonne claque, ça réveille bien, ça détend et finalement ça dope aussi la confiance en soi. Après est-ce que ce n'est pas un moyen artificiel de masquer la fatigue réelle comme le ferait le café, peut-être....?!
Et il me semble aussi que je supporte mieux le froid, mes mains sont moins constamment glacées (j'ai
aussi un syndrôme de Raynaud), mais c'est peut-être un effet placébo, surtout qu'à côté je mange bien gras !!

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 05 Nov 2019, 19:37

akunamatata a écrit:...c'est à dire que des fois quand tu rentres du sport et que tu es bien refroidi par la nage en mer...
...juste la notion de froid gérée comme de l'information [...] quand j'aurais mis ces sensations au clair :D

Nage en mer? Ah! Je comprends mieux ! :)
Je vois que tu travailles sur tes sensations :wink:

Peut-être que ce travail sur la sensation de froid est une piste, non? :roll:
De mon côté, ça n'a pas été mon chemin, je crois

Messagepar akunamatata » sa fiche K
» 07 Nov 2019, 08:50

Ce qui ne te tue pas te rends plus fort... :mrgreen:

https://www.bodyscience.fr/?L-immersion ... oide-et-la

bon ils disent que le bénéfice sur le système immunitaire n'est pas démontré, pourtant wim hof a montré dans une expérience scientifique à l'hopital qu'il arrivait a déclencher une réponse immunitaire grâce à son adaptation au froid

Messagepar le-lent » sa fiche K
» 07 Nov 2019, 09:11

"Il y a aussi des preuves montrant que le fait d’habituer le corps à l’eau froide augmente la capacité de ce dernier à s’adapter à d’autres stress apparemment sans lien entre eux."

Dans le cas de Wim Hof on lui avait injecté le virus, soit une dose massive et soudaine... je ne suis pas sûr que ce soit de cette manière qu'on tombe malade dans la vraie vie. Mais son corps avait réagi de manière spectaculaire à ce stress-là :shock:

Article et posts intéressants en tout cas, merci :wink:

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 08 Nov 2019, 09:37

Petit souvenir qui évoque l'adaptation au froid :
En 2012, lors du départ de la Diagonale, il pleuvait un peu, dans la monté de Saint-Philippe vers le volcan. La tempête tropicale avait eu la bonne idée de s'éloigner.
Pour moi c'était une petite pluie, un crachin, d'ailleurs je suis resté en t-shirt tout le temps, sans même songer à mettre ma veste.
Quelle surprise, a la lecture des CR, que certain ont ressenti une pluie gênante et bien refroidissant.
Juste un ressenti? Ou déjà une adaptation?
En tout cas à ce stade fatigue et faim ne devaient pas être en cause.

Messagepar akunamatata » sa fiche K
» 18 Nov 2019, 22:57


Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 20 Nov 2019, 07:25

Merci akunamatata :wink:

Est-ce que l'adaptation au froid ne peut pas être liée à une expérience positive dans le froid? Je pense à des moments de grand plaisir, présence dans un superbe paysage, part de féérie, pleine présence... dans le froid. Il me semble que ça peut donner un signal positif au cerveau, non? :roll:

Messagepar le-lent » sa fiche K
» 20 Nov 2019, 23:44

CAPCAP a écrit:Merci akunamatata :wink:

Est-ce que l'adaptation au froid ne peut pas être liée à une expérience positive dans le froid? Je pense à des moments de grand plaisir, présence dans un superbe paysage, part de féérie, pleine présence... dans le froid. Il me semble que ça peut donner un signal positif au cerveau, non? :roll:


Je le formulerais autrement mais c'est une question intéressante. On sait que le stress favorise le MAM (dont j'ai appris en septembre qu'il me concernait :oops: ); alors peut-il aussi favoriser l'hypothermie (la vraie, pas seulement la sensation d'hypothermie)?

J'avais lu quelque part qu'en cas de bivouac d'urgence pour cause de mauvais temps, si entre le guide et son client malheureusement l'un des deux meurt de froid il est rare que ce soit le client qui survive à son guide. Meilleure adaptation au froid certainement, environnement habituel du guide, mais aussi aux stress annexes de la situation: l'altitude, l'inconfort, la patience peut-être même.

Et si le calme et la confiance étaient notre meilleure couverture de survie?

Précédent Retour vers [Bistro] Le bistro de Kikouroù

Accueil - Haut de page - Version grand écran