Des nouvelles de l'Everest

Discussions sur des sujets moins sérieux en rapport avec les sports d'endurance.
Le hors-sujet y est toléré, mais dans une certaine limite : le sujet doit commencer par [HS], le HS doit rester minoritaire, et les sujets polémiques, agressifs ou contenant des attaques nominatives, ne sont pas tolérés (et seront supprimés par les modérateurs).

Messagepar Bicshow » sa fiche K
» 12 Mai 2011, 18:03

J'ai enfin des nouvelles de Nathalie Lamoureux qui se trouve au camp de base avancé coté Tibétain et va tenter l'Everest sans oxygène.
Nathalie est ultra coureuse d'ultra et l'auteur de "Courir de Plaisir" un livre sur les coureurs d'ultra

retranscription de notre conversation ce matin
moi: t'es en ligne ??? donne des nouvelles Nathalie !
nathalie: je suis à 6400 metre.
moi: cool vivante donc tu tentes quand le sommet ? météo ?
Envoyé jeudi à 11:07
nathalie: oui. trop contente d'avoir fait la directe 5000 m 6400 m en 11 heures. j attends la fenetre meteo, pas avant le 17 le 17 c'est la pleine lune et la reincarnation du lama !!!!!
moi: Si ça se trouve il va se réincarner en toi au sommet de la déesse.Tu montes au camp2 après demain? à 7200?
Envoyé jeudi à 11:10
nathalie: j attends une meteo plus fiable. le 15 ou le 16 me paraissent bien pour monter à 7000. Dodo une nuit puis 7700 puis Dodo puis 8300, repos puis sommet. Pour l'instant l'everest est equipé jusqu'à 8300. y a trop de neige. personne n a fait le sommet
Envoyé jeudi à 11:14
moi: Tu redescends pas entre pour absorber l'acclimatation à l'altitude ?J'ai beaucoup pensé à toi dimanche, le LOU rugby est monté en TOP14 on a fait la fête avec l'équipe. On a carrément pris des douches au champagne. Une putain de bringue comme tu rafoles. Open bar absolu. Pierre Etienne Léonard vient sur le Grand Trail Ecrins 18 et 19 juin. On compte sur ta présence. Fais toi plaisir en faisant ce sommet, tout le monde y croit mais pense à nous, reviens nous voir surtout !!!
moi: Sur ta voie personne n 'a fait le sommet sur l'autre, la normale ça passe : "9 alpinistes sont parvenus au sommet le 5 mai dernier. La voie normale du Col Sud compte désormais plus de 3000 ascensions réussites.
On compte entre autre le sherpa Phurba Tashi, qui parvenait au sommet pour la 18ème fois, ayant également a son palmarès le Cho-Oyu cinq fois et le Manaslu. Il égale ainsi le reccord de Juanito Oiarzabal avec 24 ascensions victorieuses sur des 8000.
Le guide britannique Kenton Cool s'est offert pour sa part une 9ème ascension victorieuse."
nathalie: non je ne redesends pas. mon acclimattion s'est faite entre 4300 m et 5000. Après 5500 metre tu te detruits. Inutile de faire des aller retour à 7500. Je viens mettre en pratique des theories scientiques.
moi: tu as raison, le corps passe en néoglucogénèse je crois qu'il va chercher de l'énergie dans brulant les muscles et les organes relis au dessus y a eu des sommets par la voie normale
nathalie n'a pas reçu votre message instantané.

Messagepar DidierC » sa fiche K
» 12 Mai 2011, 18:23

L'Everest sans oxygène ça rigole pas,un peu + de 100 seulement à y être parvenus et encore beaucoup moins de femmes (5), bonne chance à Nathalie.

Messagepar Yvan11 » sa fiche K
» 13 Mai 2011, 13:12


Messagepar trailer VSB » sa fiche K
» 13 Mai 2011, 21:50

Bonne chance à Nathalie pour cette belle aventure. Elle aura surement une pensée pour notre ami suisse Erhard Lorétan décédé il y a quelques jours au Grunhorn et qui sur ce même versant avait gravi la face nord en 43 h aller-retour avec Jean Troillet.

Messagepar jpoggio » sa fiche K
» 13 Mai 2011, 23:00

gigi la comète a écrit:Elle aura surement une pensée pour notre ami suisse Erhard Lorétan décédé il y a quelques jours au Grunhorn

?!
Merde, j'avais pas eu l'info...
:cry:

Messagepar indien du pilat » sa fiche K
» 14 Mai 2011, 07:48

gigi la comète a écrit:Bonne chance à Nathalie pour cette belle aventure. Elle aura surement une pensée pour notre ami suisse Erhard Lorétan décédé il y a quelques jours au Grunhorn et qui sur ce même versant avait gravi la face nord en 43 h aller-retour avec Jean Troillet.


Ah !!
il est mort , lui aussi .
C'est la recette infaillible : aller très souvent en haute montagne , tenter des records et des voies toujours plus difficiles et hop .... bingo .

Messagepar DidierC » sa fiche K
» 14 Mai 2011, 08:01

jpoggio a écrit:[
Merde, j'avais pas eu l'info...
:cry:

http://www.tdg.ch/gruenhorn-deces-guide ... 2011-04-29

Messagepar Elcap » sa fiche K
» 17 Mai 2011, 11:11

Sur Facebook à l'instant :

"Je pars demain 18 mai vers les camps superieurs. personne n'a encore fait le sommet car les chinois n'ont pas encore équipé la montagne. Il n' y aura qu'une fenetre meteo. Et un gros embouteillage certain au deuxième ressaut (150 personnes qui partent en même temps). En plus, il va neiger. Pas d'autre solution pour moi que d'évoluer de nuit."

courage ! :mrgreen: (et chance, il en faut)

Messagepar JMP » sa fiche K
» 17 Mai 2011, 18:58

un ultra-runner , guide du val d'Aoste est aussi passé par l'everest parmi ces 14 huit mille faits (le dernier en mai : Annapurna ); je vous laisse deviner son nom ; un indice : a fait le 1°Tour des géants , pas loin ds le classement.

Messagepar Bicshow » sa fiche K
» 18 Mai 2011, 18:53

http://gerardcollomb.blogspot.com/2011/05/et-si-la-france-seveillait_18.html

Le Maire de Lyon a été touché de recevoir une photo très sympa de Nathalie Lamoureux et lui adresse ses encouragements sur son blog.

Elle est partie cette nuit.

Messagepar DidierC » sa fiche K
» 18 Mai 2011, 20:02

JMP a écrit:un ultra-runner , guide du val d'Aoste est aussi passé par l'everest parmi ces 14 huit mille faits (le dernier en mai : Annapurna ); je vous laisse deviner son nom ; un indice : a fait le 1°Tour des géants , pas loin ds le classement.


Abele Blanc :wink:

Messagepar JMP » sa fiche K
» 18 Mai 2011, 20:42

gagné !!!!!!!!

Messagepar indien du pilat » sa fiche K
» 19 Mai 2011, 07:29

DidierC a écrit:
JMP a écrit:un ultra-runner , guide du val d'Aoste est aussi passé par l'everest parmi ces 14 huit mille faits (le dernier en mai : Annapurna ); je vous laisse deviner son nom ; un indice : a fait le 1°Tour des géants , pas loin ds le classement.


Abele Blanc :wink:


Il est omniprésent sur le film de l'organisation
et très mal en point à l'arrivée
il ragazzo blu :shock: :shock:

Messagepar JMP » sa fiche K
» 19 Mai 2011, 19:11

"Il est omniprésent sur le film de l'organisation"
c normal, c le local
quant à sa place , c pas un coureur (à ma connaissance) et moi (et d'autres) signe tt de suite

Messagepar Bicshow » sa fiche K
» 23 Mai 2011, 17:09

Enfin des nouvelles a confirmer par Jean-Luc qui a fait le sommet par la même voie
Un compagnon de Nathalie a fait demi tour à 7700m il devenait aveugle
Nathalie aurait fait demi tour à 8300m (sans Ox) a cause d'une météo exécrable

Messagepar DidierC » sa fiche K
» 23 Mai 2011, 17:39

Bicshow a écrit:Nathalie aurait fait demi tour à 8300m (sans Ox) a cause d'une météo exécrable


dommage mais 8300 sans 0xygène c'est déjà énorme :shock:
et puis l'important c'est de redescendre entier...

Messagepar petit franck » sa fiche K
» 23 Mai 2011, 20:00

bonjour

quelles sont les qualites a voir pour pouvoir faire ce genre de ascensions ?

j'aimgine que pour pouvoir etre capable de monter l'evrest il faut etre super fort en course a pied et avoir une super bonne V 02 pour resiter au manque d'oxygene

qeulle est la V 02 a avoir pour pouvoir esperer monter l'evrest sans oxygene

merci par avance pour vos reponses

bonne journee

franck derrien

Messagepar bobchou » sa fiche K
» 23 Mai 2011, 23:07

Nathalie fumait un paquet de clopes par jour, un peu comme moi... Comme quoi :D

Allez Nath vient vite nous raconter tout ça :D

Messagepar Bicshow » sa fiche K
» 24 Mai 2011, 11:34

Etre endurant (Nathalie a enchaîné la GTA - grande traversée des alpes - 24h après l'UTMB)
Se préparer diététiquement (faire du gras et du muscle)
etre en condition physique (Nathalie doit valoir 5h30 au marathon)
scientifiquement préparer son acclimatation
avoir environ 15 000 euros

Messagepar Elcap » sa fiche K
» 24 Mai 2011, 11:42

Bicshow a écrit:Etre endurant (Nathalie a enchaîné la GTA - grande traversée des alpes - 24h après l'UTMB)
Se préparer diététiquement (faire du gras et du muscle)
etre en condition physique (Nathalie doit valoir 5h30 au marathon)
scientifiquement préparer son acclimatation
avoir environ 15 000 euroS


je me disais bien qu'il y avait un truc qui clochait :mrgreen: :mrgreen:

Messagepar Cedric09 » sa fiche K
» 24 Mai 2011, 12:01

Et être prêt à y laisser sa peau :wink:

Messagepar Tercan » sa fiche K
» 24 Mai 2011, 13:43

Bicshow a écrit:etre en condition physique (Nathalie doit valoir 5h30 au marathon)


Euhhh 5h30 t'es sur ? :mrgreen:

Messagepar Yvan11 » sa fiche K
» 24 Mai 2011, 17:30

Si vous n'avez rien prévu entre le 2 avril et le 31 mai 2012,il reste des places pour le faire avec Terdav ...

Circuit accompagné › Népal Everest (8850 m)

60 jours

A partir de 45500 € TTC

Prochain départ le 02/04/2012

Messagepar Elcap » sa fiche K
» 24 Mai 2011, 17:32

Cedric09 a écrit:Et être prêt à y laisser sa peau :wink:


ouais ça c'est pas le plus dur....

Messagepar petit franck » sa fiche K
» 24 Mai 2011, 17:33

bonjor

qu'est ce qui explique le prix aussi eleve de ce periple ?

merci par avance pour vos reponses

bonne journee

franck derrien

Messagepar Yvan11 » sa fiche K
» 24 Mai 2011, 18:23

petit franck a écrit:bonjor

qu'est ce qui explique le prix aussi eleve de ce periple ?

merci par avance pour vos reponses

bonne journee

franck derrien


Quelques liens à suivre ici :mrgreen:

Ascension du mont Everest

Selon les historiens de l'Everest, les expéditions sur cette montagne, de nos jours, sont bien différentes de celles du temps des pionniers alors que les équipes comptaient une douzaine d'alpinistes supportés par quelques centaines de porteurs transportant des tonnes d'équipements. Les expéditions dites sportives ont commencé dans les années 1970. Plus modestes, elles se déroulent aujourd'hui selon un scénario assez bien arrêté quant à ses grandes étapes. Les équipes doivent cependant être prêtes à ajuster le scénario pour tenir compte des imprévus pouvant survenir à tout moment : conditions climatiques changeantes, difficulté d'acclimatation, accidents sur la montagne. Les récits des expéditions au sommet de l'Everest par la face népalaise (col sud) font état pour la plupart des grandes étapes suivantes.



Les étapes
Une expédition empruntant la face népalaise du mont Everest s'étalle sur plusieurs semaines. Au début de la saison, les Sherpas installent les cordes fixes le long du parcours sur la montagne.

Le camp de base
L'ascension commence au camp de base (5 340 m), où l'ensemble du matériel a été acheminé à dos de yacks et de porteurs depuis l'un des petits aérodromes du Khumbu. Les grimpeurs passent quelque temps au camp de base pour s'acclimater tandis que le matériel est acheminé en plusieurs étapes par des porteurs d'altitude depuis le camp de base jusqu'au camp I à environ 5 900 mètres. Lors d'une cérémonie à laquelle assistent toutes les équipes alors présentes au camp de base, un lama invoque les dieux de la montagne pour attirer leurs bienfaits sur les équipes qui tenteront le sommet.

Le Khumbu Icefall
Les alpinistes doivent d'abord franchir le Khumbu Icefall, considéré par tous comme l'étape la plus dangereuse de toute l'ascension. La cascade de glace s'élève sur environ 700 mètres. Le parcours est jalonné de crevasses dont certaines ont une profondeur de 200 mètres. Une corde fixe installée par les Sherpas guide les grimpeurs à travers les séracs, d'immenses blocs de glace instables dont certains peuvent atteindre une hauteur de 25 mètres, qui avancent au rythme du glacier et peuvent s'en détacher à tout instant. Les grimpeurs progressent ainsi vers le camp I.

Les camps intermÉdiaires
L'étape suivante se déroule sur la combe ouest qui sépare le camp I et le camp II, une vallée de glace trouée d'énormes crevasses. Pour les franchir, les alpinistes fabriquent des « ponts » en attachant bout à bout des échelles en aluminium. Une manoeuvre risquée car les grimpeurs sont chaussés de gros crampons. Le matériel est acheminé par les Sherpas au camp II (6 500 m) qui devient une base opérationnelle avancée. Au fil des jours, les provisions et le matériel sont acheminés progressivement aux camps supérieurs. Après le camp II, l'étape consiste à traverser sur la face du Lhotse, une montagne voisine de l'Everest, véritable muraille de glace et de rochers balayée par le vent, afin de rejoindre le camp III (7 200 m). C'est ensuite la montée au camp IV établi au col sud à environ 8 000 mètres. Chaque camp constitue une étape d'acclimatation. Au cours de leur ascension, les grimpeurs redescendent souvent à un camp inférieur, parfois même au camp de base, pour favoriser une acclimatation déficiente.

L'assaut final
Lorsque les alpinistes sont acclimatés, les équipes surveillent les conditions météorologiques afin de profiter d'une fenêtre de beau temps pour donner l'assaut final à partir du camp IV. Cette dernière étape commence à la lueur des lampes frontales afin d'atteindre le haut de la crête vers midi. Alors que le soleil se lève, les grimpeurs atteignent une crête acérée bordée de précipices vertigineux conduisant au col sud à 8 750 m. À quelques mètres sur la gauche, un abîme de 2 400 mètres plonge vers le Népal Sur la droite, une falaise de 3 000 mètres surplombe le Tibet. Enfin, à 30 mètres du sommet, se dresse le ressaut Hillary (Hillary Step), un rocher de 12 mètres qui bloque l'accès au sommet et qui, selon les experts, présente la plus grande difficulté technique de toute l'ascension.

La descente
À cause de l'épuisement et de l'inhospitalité des lieux, les cordées ne restent jamais bien longtemps au sommet (8 850 m). Généralement pas plus de dix à quinze minutes. Non seulement, le corps ne s'acclimate plus à cette altitude mais à partir de 7 600 mètres (death zone), il a commencé à dépérir. La descente est considérée plus dangeureuse que la montée par la plupart. La fatigue et la déficience de l'acclimatation pouvent entraîner des troubles de coordination. L'arrivée subite d'une tempête constituent un autre risque. D'ailleurs, 80 % des accidents mortels sur l'Everest se produiraient durant le retour.

Les coûts

Les expéditions commerciales sur l'Everest sont de plus en plus populaires. Le Néo-Zélandais Russel Brice, l'un des plus importants organisateurs d’expéditions sur cette montagne, avertit ses clients. L'aventure a un prix et comporte des risques. On y risque en effet sa vie. Il faut y consacrer deux mois de son temps et il peut en coûter jusqu’à 30,000 US$ sur la face tibétaine et entre 40,000 et 70,000 US$ sur la face népalaise. L’aventure n’a rien d’une partie de plaisir. « Il faut être déterminé, connaître son corps et ses capacités, savoir jusqu’où on peut aller avant de devoir faire demi-tour s'il le faut pour éviter la chute et mourir », avertit-il.

L'opération nécessite une organisation bien réglée : installation du camp de base avec cuisine, unité médicale, centre de communication, générateur électrique, système d'évacuation des eaux usées et logistique pour le transport du matériel. Toutes les expéditions commerciales n'ont certes pas cette envergure. Si l'on est prêt à payer toutefois, on se facilitera un peu la vie. Un peu moins « authentique », l'expédition n'en demeurera pas moins une aventure avec son lot de surprises, d'imprévus et de difficultés. Les « puristes » s'insurgent contre cette commercialisation à outrance de l'Everest mais les sports extrêmes sont très à la mode. De plus en plus d'Occidentaux ont les moyens de s'offrir cette aventure « clé en main » hors de l'ordinaire et le business est risqué mais payant.

Messagepar petit franck » sa fiche K
» 25 Mai 2011, 15:35

bonour

j'ai une question

j'aimagine qu'il n'y a pas beaucoup ou pas du tout d'abris

comment ca se passe si les alpinistes se sfont prendre par un orage ou par le mauvais temps ?

a ce genre d'altitudes ca doit pas etre evident de trouver un abri j'imagine , comment ca se passe en cas d'orage alors ,

MERCI PAR AVANCE POUR VOS REPONSES

BONNE JOURNEE

FRANCK DERRIEN

Messagepar DidierC » sa fiche K
» 25 Mai 2011, 16:30

petit franck a écrit:
comment ca se passe si les alpinistes se sfont prendre par un orage ou par le mauvais temps ?

a ce genre d'altitudes ca doit pas etre evident de trouver un abri j'imagine , comment ca se passe en cas d'orage alors ,



le but à cette altitude c'est d'éviter le mauvais temps à tout prix.
ils attendent parfois très longtemps une fenêtre météo favorable.
Et si la tempête arrive, très souvent il y a des morts, notamment sur l'Everest...

Messagepar petit franck » sa fiche K
» 25 Mai 2011, 16:32

DidierC a écrit:
le but à cette altitude c'est d'éviter le mauvais temps à tout prix.
ils attendent parfois très longtemps une fenêtre météo favorable.
Et si la tempête arrive, très souvent il y a des morts, notamment sur l'Everest...


bonjour

comme il y a environ un mois environ entre le depart du camp de base de 5100 metres et le retour apres avoir escalade l'evrest , que la meteo a le temps de changer en l'espace d'un mois , et que j'aimagine qu'il y a pas beaucoup d'abris a plus de 5 100 metres d'altitude , ca doiot arriver frequemment que des gens paniquent dans un orage :cry:

bonne journee

franck derrien

Messagepar Elcap » sa fiche K
» 25 Mai 2011, 16:47

il n'y a aucun abri. à part les tentes que tu montes avec ton équipe. bon, y'a aussi les tentes des autres... mais il ne faut pas compter dessus.

Messagepar petit franck » sa fiche K
» 25 Mai 2011, 16:59

Bonjour

autre question dù coup les alpínistes sont en auto sufisance et depuis le camp de base ils doivent,prevoir toùt ce dont ils auront besoín pendant un moîs c est ca

quel type de nourriture ils mangent

si un des alpinistes panique coment ca ße pase dans ce cas alors qu ils sont toùs en cordee

merci par avance pour les reponses

bonne journee

franck derrien

Messagepar Yvan11 » sa fiche K
» 25 Mai 2011, 17:01

Ce petit post me motive à sortir les récits d'Herzog ( Annapurna Premier 8000), d'Hillary ( Everest ) et de Meissner ( quatorze 8000 )des cartons de déménagement...
Vais aussi essayer de voir quelques films comme "Mourir pour l'Everest","Everest",...
Histoire de bien réaliser que l'on parle là d'un autre monde,définitivement inaccessible pour le quidam moyen....et ou le drame cotoie souvent l'exploit sportif.

J'ai eu plus jeune ma période de fascination pour ces aventures qui resteront du domaine du rêve.

J'espère quand même un jour faire un trek dans l'Himalaya pour au moins apercevoir ces sommets.

Messagepar nis » sa fiche K
» 25 Mai 2011, 17:15

Un super reportage sur une expédition à la conquête de l'Everest : http://www.tsr.ch/docs/864595-sherpas-l ... e-1-3.html (en 3 parties).
Ce reportage suit une expédition qui ne va pas bien se dérouler (un mort). Ce reportage permet de mieux comprendre comment se déroule une expédition. Cela montre un autre aperçu que celui que l'on voit d'habitude et on découvre qui sont les "vrais" héros de l'Everest.

Messagepar Yvan11 » sa fiche K
» 25 Mai 2011, 22:38

nis a écrit:Un super reportage sur une expédition à la conquête de l'Everest : http://www.tsr.ch/docs/864595-sherpas-l ... e-1-3.html (en 3 parties).
Ce reportage suit une expédition qui ne va pas bien se dérouler (un mort). Ce reportage permet de mieux comprendre comment se déroule une expédition. Cela montre un autre aperçu que celui que l'on voit d'habitude et on découvre qui sont les "vrais" héros de l'Everest.


Merci pour le lien.Très intéressant, je viens de regarder la 1ere partie.

Messagepar bobchou » sa fiche K
» 26 Mai 2011, 11:33

Dans les trucs amusant à lire, il y a l’expé de Cyril... Ça vaut le coup d'oeil :wink:

http://lestoitsdumondeavelo.forumactif. ... rest-tibet

Messagepar Yvan11 » sa fiche K
» 26 Mai 2011, 21:25

bobchou a écrit:Dans les trucs amusant à lire, il y a l’expé de Cyril... Ça vaut le coup d'oeil :wink:

http://lestoitsdumondeavelo.forumactif. ... rest-tibet


Effectivement, récit original !!!

Messagepar rodio » sa fiche K
» 27 Mai 2011, 09:30

Un des sommets de ce genre de littérature >>> http://www.masse-fr.com/critiques/conqu ... erray.html

Messagepar Bicshow » sa fiche K
» 27 Mai 2011, 10:13

Tercan a écrit:
Bicshow a écrit:etre en condition physique (Nathalie doit valoir 5h30 au marathon)


Euhhh 5h30 t'es sur ? :mrgreen:



Ses meilleurs temps à Paris elle a mis un peu moins de 6h
en même temps sur l'arrete sommitale, la vitesse ascensionnelle est entre 50 et 100mD+/h

Messagepar Bicshow » sa fiche K
» 27 Mai 2011, 10:14

Nouvelles de l'Everest message de Nathalie : "Meteo pourrie fausse rendant impossible l ascension sans ox. J ai poirote 21 h a 8300 que les vents baissent. Tous avait de l oxygène sinon gelure. Les cadavres commençait a joncher la descente. Je m en tire bien plus en Forme qu l an passe car mieux prépare. Quelques hémorragie. Tout explose. Et un bel Everest avec mon Sherpa . Ça je te raconterai."

Messagepar Bicshow » sa fiche K
» 27 Mai 2011, 10:18

A Yvan :

Les dernières recherches sur l'acclimatation montrent que cette montée entre 7 et 8000 avant de redescendre pénalise plus qu'elle ne favorise. Il faut s'acclimater à l'altitude en dessous de 5000m et monter d'une traite au sommet. Au dessus de 5000m on ne s'acclimate pas on se détruit.

Suivant Retour vers [Bistro] Le bistro de Kikouroù

Accueil - Haut de page - Version grand écran