LIK de septembre : vos réactions

Forum destiné à échanger autour de l'association "Les Amis de Kikouroù" : adhérents ou kikoureurs, posez vos questions ici, on se fera un plaisir de vous répondre !

Messagepar Mathias » sa fiche K
» 24 Sep 2017, 23:48

(partie 1/2)

(Cliquez ici si vous ne parvenez pas à visualiser cette lettre correctement)

Sommaire
  • [Kikouroù] Save the date, l'agenda du kikoureur sociable, par Benman
  • [Dossier Kikouroù] L'organisation de off : un plaisir, mais aussi une responsabilité ? par Benman, arthurbaldur et Vik
  • [Récit] La No-Finish Line Paris 2017, par Caro91
  • [Portrait] Un kikoureur extra qui crocs la vie, par Philkikou et Crocsman
  • [Kikouroù] Le récit hommage du mois, par Benman
  • [Kikouroù] L'équipe Kikouroù, par Mathias

Save the date : l'agenda du kikoureur sociable

L'agenda de kikourou est particulièrement alléchant ces prochains mois :
  • Le WE Kikourou, c'est pour bientôt : vendredi 29 sept - dimanche 1er octobre
    Le programme du week-end vient juste de sortir.
    Si certains souhaitent venir sur une journée ou une soirée, ca@kikourou.net et nous verrons ce qui peut être fait (au plus tard le lundi 25 Septembre à midi).
    Pour info, le diner est à 20 euros et le repas pique nique à 10 euros.
    Le programme dans les grandes lignes :
    • Vendredi :
      • A partir de la fin d'après midi : arrivées échelonnées au gîte de la Scia à St Pierre de Chartreuse
      • 19h30 : Apéro
      • 20h : Diner au gîte
    • Samedi :
      • A partir de 8h : petit dej
      • 9h30 : Départ rando moyenne/longue (18km , 1300 mD+) direction Col de Bellefont, Aup du Seuil, Pas de Montbrun
      • 10h30 : départ rando « enfants » (3.5km, 200mD+)
      • 12h30 - 13h : Jonction entre les 2 groupes à la Cabane de Bellefont
      • 13h : Pique-Nique, puis retour au gîte pour les randos enfants/moyennes. Rando longue 2eme partie pour les intéressés (non défini à ce jour)
      • 17h : 2 activités au choix (le choix se fera sur place le vendredi soir après concertation de tous les présents) :
        • Visite de l'usine Raidlight, de la boutique, de la station de Trail (prévoir 30' hors transport)
        • 1/2 KV sur l'un des parcours de la station de trail avec arrivée directe au gîte
      • 19h30 : Apéro
      • 20h : Diner au gîte
      • 21h30 : Projection du film sur la Barkley 2016 de Benoit Laval
    • Dimanche :
      • A partir de 8h : petit dej
      • 9h30 : Course d'Orientation au score au départ du gîte. Durée maxi 2h. La CO se fera sur carte IGN (car pas de carte de CO à jour à proximité)
      • 11h30 : résultats de la CO
      • 12h : Pique nique à proximité du gîte
      • 13h30 : Initiation Krav Maga (Say). Durée à définir

    Image
    Arrivée du 1/4 KV en 2016 (photo PhilKiKou)

    Image
    Départ de la CO en 2016 (photo akunamatata)

    Image


    Image
    Gîte de la Scia (la neige n'est pas garantie !)

    Plus d'informations ici.
  • Jeu des pronostics
    Le jeu des pronostics bat son plein, toujours animé avec talent par bubulle et jujuhrc.
    Si les joutes sur le forum enflamment les foules, c'est que cette année, le jeu a pris un essor très important.
    En effet, ce sont 35 parieurs différents qui ont fait à ce jour pas moins de 439 paris sur les courses proposées chaque semaine depuis le début de l'année.
    Un pic de paris a même été enregistré pour les courses de l'UTMB fin aout.
    Une grande nouveauté également, avec le pari presque réussi de Raidboul sur l'Echappée Belle. Raidboul s'est auto-pronostiqué 3ème de la course... et il a terminé brillant 2ème !
    Évidemment, tout cela ne serait bien sans la fougue des animateurs, qui n'hésitent pas à proposer, sur les courses faisant l'objet d'un suivi live, un classement des parieurs également en live. Bref, il y a fort à parier que ce jeu va continuer d'attirer du monde.
    De plus, il est encore possible de rattraper Arcelle qui est actuellement en tête, car ce sont uniquement les 15 meilleurs paris de chacun qui sont pris en compte, or il reste bien plus que 15 semaines jusqu'à la fin de l'année.
    Ajoutons qu'il reste encore un record à battre sur ce jeu qui fête sa 7ème année d'existence : aucun pronostiqueur depuis le début n'a donné dans l'ordre les 3 premiers hommes et 3 premières femmes sur un épreuve à pronostiquer.
    La chance souriant souvent aux débutants, lecteur de la LIK, viens tenter ta chance.
  • Tiens, (re)voilà du Bouzin
    Autre petit plaisir de l'été kikouresque : les live animés du bouzin par des kikoureurs très endurants.
    Nous avons eu droit à quelques belles séances de live, enrichies grâce au bouzin inventé par jpoggio, permettant de suivre en direct les coureurs ayant renseigné leur kivaou.
    Nous avons dénombré plus d'une dizaine de courses suivies ainsi, avec des larmes, de la sueur, et surtout de la bonne humeur sur le forum.
    Les live UTMB, Echappée Belle, et surtout Tor des Géants ont été l'occasion de concours de jeux de mots, dont la tenue sur la durée en a stupéfié plus d'un.
    Ils ont été aussi et surtout l'occasion d'encourager à distance nos kikoureurs, de les motiver en leur montrant tout le soutien dont la communauté les assurait.
    C'est quand même une sacré force de kikourou de pouvoir ainsi encourager des gens qu'on ne connait pas, mais qui comme nous, ont renseigné leur kivaou et ainsi signifié qu'ils seront à suivre.
    Venez enrichir de votre plume les prochains suivis live sur le forum de kikourou.
    Venez participer à votre manière au Grand Raid de la Réunion, à partir du 19 octobre, en enrichissant le live, qui suivra beaucoup de kikous; venez les encourager de près, même si vous avez l'impression d'être loin.
    Tous les détails en live sur ce fil.

Benman

Organiser un off : un plaisir avant tout, mais aussi le pari que ça va bien se passer, car c'est une responsabilité

La LIK ce mois-ci, s'intéresse à ce qui fait l'essence de notre pratique de course à pied : courir en groupe, sans dossard, pour se retrouver, et découvrir ou faire découvrir un lieu, sans contrainte et avant tout pour le plaisir et le partage.

Nous nommons ces rencontres les "off". Off comme le programme d'un festival parallèle qui prendrait sa place aux côtés et en complément des courses les plus belles du calendrier, qui pimentent notre pratique.
Parfois ces off deviennent de vraies courses à leur tour, en général sans y renier l'esprit convivial, familial et de partage, qui prévaut à leur organisation.
Cela a généré de magnifiques événements comme la Montagn'hard.
Autre exemple : ce qui n'était au départ qu'un off entre copains aux Buttes-chaumont à Paris, a débouché sur l'organisation d'un relais de 6h dans le parc, avec à la clé la reconnaissance comme course qualificative par l'UTMB !
Dernier exemple enfin, un off organisé par un kikoureur parisien sur la colline d'Elancourt (où auront lieu les jeux olympiques de VTT en 2024 !), par son succès aussi sympathique qu'inattendu, a posé clairement la question de la responsabilité de l'organisation en cas de problème à un participant, ou de dégradation du site.
Ce débat sur la responsabilité de l'organisateur vient évidemment à l'encontre de l'esprit premier de la sortie, qui est avant tout d'être dans un cadre amical, rencontrer des gens et pratiquer notre passion.
Un fil sur le forum a particulièrement passionné les kikoureurs en février 2016.

Nous avons rencontré 2 kikoureurs particulièrement rôdés à cet exercice de l'organisation de off.
Présentons nos invités :
arthurbaldur, bien connu des lyonnais, organisateur du Lyon Urban Trail avec son club du Lyon Ultra Run, mais aussi organisateur d'un off qui alimente tous les ans la chronique des héros : la 180, ou l'aller-retour sur le parcours de la Sainté-Lyon, avec l'aller en off, en petit groupe, et le retour avec le dossard, au milieu de la course.
Cette pratique de l'aller-retour en off-course a été reprise sur d'autres courses, avec bubulle sur Le Puy-Firminy, qui retente l'aventure cet automne, ou encore elnumaa[x] et JuCB qui ont réalisé un aller-retour de près de 300 km dans le massif de Belledonne sur le parcours de l'Echappée Belle.
Autre kikoureur bien connu : Vik, qui préfère souvent organiser des off sauvages, traversant les massifs, pour y rencontrer la solitude et être au contact de la nature, mais qui veut aussi partager cette pratique avec d'autres coureurs.

La LIK : arthurbaldur, un point régulièrement fait débat dans l'organisation de off, comme de courses : quelle est la responsabilité de l'organisateur ?
Pour ce qui est des offs, il y a deux aspects : pénal et civil.
Pour l'aspect pénal, en cas de problème il y aura une recherche en responsabilité. Quelque soit le nombre de personnes, l'organisateur a une obligation de moyen pour garantir la sécurité des participants.
Exemple : si j'embarque mes copains dans une balade en montagne, je dois m'assurer que les participants ont le niveau, le matériel nécessaire, envisager des solutions pour un éventuel rapatriement...

Dans la recherche en responsabilité, on va également se tourner vers la personne qui a le plus de compétence.
Exemple : je propose (à titre personnel) une sortie en montagne à quelques copains. Si un des copains est accompagnateur en moyenne montagne et qu'une erreur est commise pendant la balade, il peut sans doute être inquiété s'il n'est pas intervenu en fonction de la compétence qu'on est en droit d'attendre de part son diplôme/métier.
Quoi qu'il en soit, on ne peut pas se soustraire à la responsabilité pénale, que ce soit pour un off ou une épreuve officielle (on va dire avec classement).

La LIK : et l'aspect responsabilité civile?
Pour l'aspect responsabilité civile, il y a des règles précises.
D'abord, il faut être assuré à minima en responsabilité civile soit à titre particulier soit au titre de la structure organisatrice. Un plus, notamment au sein d'une structure morale est d'avoir une assurance organisateur.
Il y a ensuite une obligation déclarative si plus de 75 participants. Une simple déclaration préfecture suffit (et pas une autorisation) lorsqu'il n'y a pas de classements et que les participants respectent le code de la route (par exemple pour les traversées de route).
Pour la déclaration en préfecture, on va demander des informations sur l'organisateur, la nature de la manifestation, le lieu, dates, horaires, nombre de participants, de véhicules d'accompagnement. Il faut le parcours détaillé. Il faut également l'autorisation de la commune notamment si on souhaite occuper temporairement l'espace publique (regroupement de personnes, ravitos, ...).
Remplir les dossiers administratifs est une contrainte mais c'est également un canevas qui te permet de ne rien oublier...

La LIK : As-tu des exemples concrets à nous donner?
Oui, en voici quelques uns :
  • La LURDUNUM (sortie dans les rues de lyon le soir à la frontale) :
    • Environ 200 personnes.
    • 20 encadrants + 1 médecin + 1 véhicule.
    • On prévoit des tenues voyantes (fluo) pour les encadrants, on insiste sur l'éclairage, une réserve d'eau. On communique pas mal en amont pour informer les participants sur le niveau de difficulté, distance, D+, beaucoup de marches...
    • Assurance responsabilité civile + organisateur.
    • Dossier OTEP (Occupation Temporaire Espace Public) Ville de Lyon.
    • Si tracé uniquement sur la commune, il n'est pas nécessaire de faire une déclaration préfecture, la Ville de Lyon s'en charge.
    • Si tracé sur plusieurs communes, il faut en plus une déclaration préfecture, les autres communes sont informées automatiquement.
    • Niveau de risque : élevé du fait de la taille du groupe en milieu urbain.
  • La 180 (Aller-retour sur la saintéLyon) :
    • Environ 20 personnes
    • Il y a toujours au moins 3 encadrants du club, le Lyon Ultra-run + 1 véhicule suiveur.
    • On sélectionne les participants en fonction de leurs expériences. On ne gère que l'aller. On gère les ravitos.
    • Il y a des règles concernant le cheminement sur les parties sur routes ouvertes à la circulation. On chemine à droite avec un éclairage rouge à l'arrière par exemple.
    • Assurance responsabilité civile + organisateur.
    • Pas de déclaration préfecture.
    • Niveau de risque : faible malgré la distance, à adapter en fonction des conditions météo. On bénéficie de l'expertise de la course officielle au niveau du tracé emprunté.
  • Notre dernière sortie en Chartreuse :
    • 4 personnes du LUR
    • Responsabilité civile + organisateur + sport (pratiquants)
    • En tant que président de l'association, je suis de fait responsable en premier lieu. Je me suis assuré à minima de la faisabilité du tracé et du niveau requis. Exemple : il y a pas mal de passage aérien en Chartreuse, certains personnes y sont sensibles.

J'ai pas mal stressé en 2013 pour l'organisation de la première édition de l'Ultra Boucle de la Sarra, depuis je suis un peu rodé. Heureusement, vu le nombre de papiers que je dois signer... Il y a du plaisir à organiser des évènements pour autrui mais forcément pendant leur déroulement il y a toujours une part de ton esprit qui est accaparé par l'organisation ...
Bon après il y a off et off, l'important est d'adapter les moyens en fonction de ce que tu organises. Dans la mesure ou Lyon Ultra Run est une association organisatrice d'évènements, on peut difficilement faire comme si on ne savait pas ... ;)

La LIK : Mais les off, c'est aussi et surtout du plaisir et de la contemplation. Vik, tu es aussi un adepte des off "sauvages" et revendiqués comme tels. Comment es-tu venu à l'organisation de off ? Qu'est-ce qui t'attire dans cette formule ? Peux tu nous en dire un peu plus ?
J'ai commencé par faire de grosses sorties seul et plutôt désorganisé. A ce moment là, je ne connaissais personne que ça pouvait intéresser, et si j'ai pu proposer le sujet sur Kikouroù, personne ne semblait motivé pour le genre de conneries qu'un illustre inconnu visiblement bien inexpérimenté venait lâcher sur le forum.
Par la suite, j'ai commencé à organiser un peu plus certaines de mes sorties, m'intéressant à tracer un parcours, à prévoir les arrêts ou les échappatoires, au fur et à mesure que la difficulté et la durée des sorties augmentait.
J'ai donc pu par la suite proposer des sorties plus délimitées, avec un parcours, moins d'inconnues sur l'engagement, ou la durée. Et à faire quelques sorties avec d'autres personnes :-) Ce qui a permis de rentrer dans la dénomination "off", je crois.
Mais le principe de sortie hors-compétition ou grosse organisation m'a toujours semblé naturel, d'une part parce que je ne suis pas franchement compétiteur, et d'autre part parce que ça me semble beaucoup plus enrichissant de tout faire soit même, d'être autonome et d'avoir à gérer les imprévus...

La LIK : Tu ramènes à chaque fois de superbes photos de tes aventures. Les off sont-ils pour toi davantage une envie de faire partager des superbes paysages ou de faire du sport en groupe et rencontrer des gens ?
J'emporte mon appareil photo aussi voire plus régulièrement en sortie solo. Et je ne profite pas d'un off pour faire porter mon matos.
Un off est donc plutôt pour rencontrer du monde et partager (attention, private joke) "autour de notre passion commune qu'est le trail".
Certaines personnes qui m'accompagnent n'ont pas le temps, les facilités avec la technologie, l'aisance à oser des formules plus aventureuses qu'elles n'ont l'habitude de pratiquer, ou d'autres raisons peut être encore, pour organiser des offs ou se lancer en solo. C'est pour moi très plaisant et enrichissant de préparer une grosse sortie, de partager mes maigres connaissances et d'accompagner quelqu'un dans "sa première fois".

La LIK : Selon ton expérience, quelles sont les précautions à prendre sans tomber dans la psychose pour organiser un off dans de bonnes conditions ?
Il va sans dire que la difficulté du terrain et l'engagement, la durée de la sortie, les conditions météorologiques, et tout autre paramètre qui complexifie la progression sont des caractéristiques importantes à considérer.
D'expérience, il y a deux paramètres importants pour le niveau de difficulté de la sortie off organisée : il faut être prêt à gérer des situations de stress que l'on n'a pas anticipées, et notamment les agissements des autres personnes, et, justement, pouvoir faire un "tri" au préalable sur les participants. Si l'on a des doutes avant de partir sur la compatibilité entre un participant et sa sortie, c'est très mauvais signe.
C'est pour cela que certaines personnes recommandent de ne faire des off qu'avec des amis ou connaissances.
Je n'aime pas me fermer des portes, et cette méthode me parait un peu radicale.
Mais il faut savoir refuser des participants, parfois; ça m'est arrivé lors de l'organisation de "l’Échappée Rebelle", dont le but était de reconnaitre le parcours intégral de l’Échappée Belle sur 3.5/4j.
Réalisant qu'un participant ne semblait pas être pleinement dans le projet, ne répondant pas à mes questions ou de manière évasive, et ayant des questions stupides ou dont les réponses étaient déjà documentées, je l'ai secoué un peu sèchement. Sa réaction fut explosive, me gratifiant d'un qualificatif de con, réclamant sa haute expérience de la montagne par le fait d'avoir fini 6 fois les templiers, annulant sa participation quelques minutes avant de finalement tenter de revenir.
Un tel caractère m'apparaissait totalement incompatible avec l'esprit de la sortie, mais aussi avec l'aspect sécurité. Quand on sait qu'il a fortement neigé et que j'ai décidé de dévier de la trace et de changer les points d'arrêt dès le premier jour...
Quant à gérer les situations de stress, anticipées ou non, c'est surtout une affaire d'expérience, même si chacun doit avoir une idée, j'imagine, de sa capacité à garder le sang froid.
En tout cas, quelques règles s'imposent d'elles même, à mon sens :
  • Un off n'est jamais prétexte à tenter quelque chose que l'on oserait pas faire seul (sinon ce n'est plus un off mais une sortie en duo ou en groupe qui se connait, etc)
  • Un off est un plan A, qui peut se transformer en plan B à Z sur le moment (pour de bonnes raisons uniquement ;-))
  • Le problème d'une personne de notre groupe est aussi notre problème. Si on est pas prêt à être à l'écoute, à aider, à prendre des décisions, ça risque de mal se passer.

La LIK : Notre société basculant de plus en plus vers le juridique et la précaution en premier, quels sentiments cela te donne pour continuer à garder du plaisir à se retrouver lors de off, et que cela soit avant tout un moment amical, et non un moment de stress pour l'organisateur?
Comme j'ai déjà commencé à l'évoquer à la question précédente, il est parfois nécessaire de connaitre un peu les participants et s'il le faut en décliner la participation.
Une discussion rapide sur l'expérience, les désidératas, l'état d'esprit du coureur permet de se faire un jugement - oui, subjectif. Je croise parfois les réponses sur l'expérience avec une recherche sur internet. Les résultats donnent une idée des capacités physiques, et permettent de vérifier une expérience plus ou moins technique (ecotrail vs andorra par exemple ;-)). Les comptes rendus de course, les demandes d'information sur du matériel ou autre, donnent un autre éclairage sur l'état d'esprit.
Et oui, dans certains cas, il faut prendre le poste de responsable des Ressources Humaines!
Et parfois, des détails nous échappent. Je peux citer l'anecdote suivante : j'ai remarqué après 25km sur le parcours d'un off d'ultratrail dans les bauges que j'avais proposé, que le seul participant parti avec moi sur le 110km ne faisait que marcher. Il estimait ne pas avoir le niveau pour courir, mais aimant les longues randonnées en montagne, il avait été séduit par ma proposition. Je n'avais jamais imaginé que ça puisse être possible, et ce marcheur ayant fini - raz les BH également - la Montagn'hard 100 devant moi, j'avais surestimé sa capacité à avancer en autonomie sur un profil aussi important dans un délai si serré.
Pour répondre au problème juridique : j'essaie de ne pas trop m'en préoccuper. L'important étant que tout se passe bien, je me concentre surtout sur le parcours et les échappatoires, et à vérifier la cohérence des participations avec le projet.
Dans le cas de très gros off, je précise cependant dans mes échanges par email que je prépare le gros du boulot, la logistique, le parcours, etc, mais que les participants reconnaissent être expérimentés, qu'ils ne me prennent pas pour un guide et qu'ils doivent s'approprier le projet. C'est rarement le cas, mais j'ai des traces de communication écrite au cas où.
Je demande également un numéro de contact en cas de problème, qu'ils me déclarent tout problème de santé ou de phobie qui pourrait poser problème ou complication dans le cadre de la sortie (en général aucun, et peut être que certains seraient amenés à le cacher, mais ça reste une précaution en trace écrite). Je note tout ça sur un papier, avec mes propres infos et le numéro du PGHM et rappel du 112 + procédure d'appel etc, et j'avertis les participants de l'emplacement des infos au cas où je ne pourrais agir moi même.
Ces quelques précautions peuvent paraitre dérisoires comme ridicules, mais c'est un compromis que je trouve suffisant entre risques et se priver d'organiser.
Sur des formats plus raisonnables et/ou lorsque je connais les participants, je ne demande rien. Et ça ne m'empêche ni de dormir, ni de courir ;-)

La LIK : Merci à tous les 2 !

Vous pouvez retrouver arthurbaldur en pleine organisation de la prochaine 180, et Vik pour un prochain off dans les écrins[/url].

Benman, arthurbaldur, Vik

La No-Finish Line Paris mai 2017 : un événement Kikouroù

Eh oui, c'était déjà la 3ème édition Parisienne de la No Finish Line. Toujours avec le soutien de Siemens en sponsor principal, qui s'était engagé pour 3 ans aux côtés des Traileurs de Paris (organisateurs de l'EcoTrail de Paris, en particulier).
On est déjà loin de la première édition où les organisateurs avaient contacté Mathias le Boss de Kikouroù pour recruter des coureurs parce qu'ils avaient eu peur que cela ne fonctionne pas. Nous avions assuré plus de 4344km en relais en 4 jours avec une belle ambiance.
La deuxième année le calendrier était peu propice. Calé juste après le Marathon de Paris, commençant dans le week-end, nous étions au mois d'avril et si nous avions collectivement fait plus de km (86000km) la communauté de Kikouroù avait fait le même score (4527km) mais avec un jour de course de plus ! Et si le score semblait plus flatteur, c'est que nous avions eu le renfort de patfinisher et des élèves de son lycée qui avaient couru sous les couleurs de Kikouroù.

Cette année, du 10 au 14 mai, la météo est globalement correcte, avec des belles averses mais aussi du soleil. Le parcours reste le même mais le village s'est agrandi, la sécurité est renforcée... comme un peu partout en France et ailleurs aussi... Les records vont exploser : 127750km collectivement, dont plus de 6200km pour les 70 Kikoureurs et 856 km pour la flamme en relais. Mais l'ambiance semble être moins là. La tente est souvent déserte. Est-ce parce qu'il manque de lits ? ou bien qu'elle est à l'écart de la course ? Ou bien l'événement s'est il banalisé ?

En tout cas les maillots rouges tournent en permanence en individuel, sur le 5 jours, sur le 24h, en relais, en courant, en marchant... cela n'arrête jamais, que ce soient les « piliers » des courses horaires ou bien des trailers égarés ou des coureurs voulant tester leurs limites. Une grande mention aussi pour patfinisher qui cette année ne s'est pas contenté d'amener sa classe, mais c'est tout son lycée (près de 400 jeunes) qui court. Il repartira bien fatigué et avec le trophée bien mérité des établissements scolaires.
A l'issue de la manifestation, il a été dit qu'une 4ème édition aurait lieu. J'ai fixé la barre à 1000km en relais et à 10000km par les coureurs... Saurons nous relever le défi ? Saurons nous nous mobiliser pour battre nos propres records, tout en étant utiles auprès des enfants ou des personnes en difficulté ? (Cette année, Samu Social et Chaîne de l'Espoir étaient les 2 associations soutenues directement.) Mais pour cela il faudra aussi que nous-mêmes nous prenions encore plus de plaisir à organiser, à nous retrouver, à passer de bons moments festifs !
A bientôt

caro.s91

Portrait : Un kikoureur extra qui crocs la vie

Une sacré trilogie pour Crocs-man début 2017... Et c'est pas fini !!!

Un gros coup de projecteur sur Crocs-man, qui fréquente kikourou depuis bientôt 10 ans. Crocs-man vient de faire une première partie d'année 2017 ENORME et HORS-NORME !!!
Je chausse mes crocs et je vais essayer de suivre Crocs-man pour en savoir un peu plus sa passion pour l'Ultra et la course en crocs...

La LIK : 1 mois après l'Ultrathlétic Ardèche, fin de ton tryptique avec l'Utra Milan San-Remo et Nove Colli Running en Italie as-tu bien récupéré de ces 3 courses ?
Il m'en restait surement un peu puisque j'ai aussi fini le week-end suivant le marathon de St Paul les Romans en moins de 4h20 avec négative split de 12 minutes.
Plus sérieusement, je suis heureux d'avoir aussi bien encaissé ces 3 magnifiques ultras. Milan était le challenge de l'année, les autres que du bonus, je n'avais rien à perdre, que du bonheur. Toutes ces aventures avec mon Lapinou sont tellement extraordinaires que l'on prend tout ce qui est à prendre. Et l'ampleur du défi m'a transcendé.

La LIK : Comment t'es venue l'idée d'enchaîner ces 3 ultras en 1 mois ?
A l'origine il n'y a avait que Milan et l'Ardèche. Et entre-temps Mario de la Nove Colli m'a envoyé un mail en me rappelant que vu que l'an dernier j'avais payé et n'avais pu venir j'étais le bienvenu.
Je ne pouvais qu'honorer ce noble geste généreux, dessinant ainsi cet incroyable projet de trilogie.

La LIK : Comment se sont passées tes 3 courses, et qu'elles sont les particularités de celles-ci ?
Et bien déjà j'ai pris course après course, cut-off après cut-off, kilomètre après kilomètre.
La Milano est annoncée comme la plus longue course officielle d'Europe, 285km à boucler en moins de 48h. C'était la 4ème édition et aucun français ne l'avait encore terminé, un beau challenge donc. Les barrières horaires étaient plutôt larges quand même et j'en ai profité, 4 heures de sommeil était un grand luxe.
Pour la Nove Colli, j'ai eu 3 semaines de repos, j'avais largement récupéré. C'est une course réputée difficile : 9 collines et 202,4km à boucler en 30 heures. Des barrières horaires serrées mais motivantes. Par contre pas le temps de dormir ce coup-ci, ou seulement 8 minutes. Superbes paysages qui m'ont beaucoup fait penser à l'Ardèche courue en 2013.
Même pas 6 jours de repos que nous nous dirigions déjà vers Privas pour le 3ème et dernier épisode. Peut-être la plus dure mais difficile de juger vu que j'avais l'enchainement dans les jambes. Savoir marcher, comme à la Nove Colli était primordial.

La LIK : Quels bons souvenirs gardes-tu de ces 3 courses ou des moments plus difficiles à gérer ?
Ce que je retiens en général de ces courses ce sont les arrivées, ce sentiment de libération, de bonheur, ce sentiment du devoir accompli, ce bonheur partagé avec ma chérie à 100%.

La LIK : Comment as-tu découvert ce monde de l'ultra et qu'est ce qui t'a plu dans ce type de course ?
J'ai commencé la CAP et les courses en 2007. Quand je me lance dans un hobby c'est à fond généralement. Le panel de courses est tellement large que j'avais largement de quoi combler mon insatiabilité :
  • 11 courses sur l'année 2007 et 498km de compét.
  • 40 courses sur l'année 2008 et 702 km de compét.
  • 39 courses en 2009 et 842km de compét.
  • 33 courses en 2010 et 990 km de compét.

J'ai écumé les courses du coin, et rallongé les distances petit à petit .
1er essai de 24h pour le téléthon au Pontet en décembre 2009. Après 7 marathons, je me lance dans le grand fond. Une grande nuit de galère en mode marche, un genou bloqué, mais je n'arrêterai pas avant d'avoir passé la barre des 100km. L'occasion de découvrir un autre mode, où les premiers côtoient les derniers, où tout le monde s'encourage, s'aide. J'étais venu sans porte dossard, j'avais oublié mes gants, je m'étais assis à côté d'un autre coureur vraisemblablement plus expérimenté que moi, GREG.
Il m'avait prêté tout ce qui me manquait en me disant que si besoin son ravito était là et que j'avais qu'à taper dedans.
Je m'en souviens comme si c'était hier, et Greg est donc un pote de longue date à présent car c'est un petit monde où l'on se retrouve régulièrement.
Plus qu'un petit monde, c'est une grande famille pour nous.
A Antibes en juin 2010 j'ai fait la course « enfants », le 24h, alors que la course reine était le 6 jours, Wahou !!! J'ai vu des guerriers, de vrais ultras, je ne pouvais avoir que du RESPECT pour ces forçats. Je ferai au final 159km et je n'ai jamais fait mieux depuis. Puis en 2011 le 48h avec 250km, continuant mon apprentissage, avant de me lancer en 2012 sur le 6 jours où, handicapé par une périostite dès le 2ème jour, je me suis accroché jusqu'au bout en marchant pour atteindre les 472km, en CROCS. Le Crocs-man est né.

La LIK : Quelle est la course dont tu gardes le meilleur souvenir sur toute ta carrière de coureur ?
En 2013 je m'aligne sur une gros morceau, l'Ultr'Ardèche, 216km et plus de 4000m de D+. C'est le grand bain avec de grands noms de l'ultra.
Je m'y aligne en crocs, je passe pour la bête curieuse (pour ne pas dire un guignol), pas le choix faudra finir pour ne pas confirmer leurs dires, je suis orgueilleux j'avoue. Une météo dantesque, pluie, vent, grêle, chaleur..
Au final 33h24/36h maxi, 45ème sur 113 partants et seulement 66 rentrants soit 47 abandons.
Bref, ma course référence, pari réussi, et respect gagné.
La LIK : Autre course Ultra-route hors-norme à laquelle tu as participé c'est la Transe-Gaule (course à étapes de la Manche à la Méditerranée ) : peux-tu nous en dire plus sur cette course côté ambiance, difficultés, nous renvoyer vers un de tes récits ?
Toujours plus disais-je ? 2014 première Transe gaule, comme sésame les 6 jours et l'Ardèche, il faut montrer patte blanche sur ces courses hors normes.
1200km, 19 étapes. Quelle aventure avec mon Lapinou, traverser la France à pieds, incroyable non ? Périostites, releveurs, j'ai bien failli ne jamais toucher la méditerranée, mais jamais je n'aurais abandonné bien que j'ai souffert le martyr, démarrant les étapes à 2km/h, en arrivant à peine à marcher. Le couperet du cut-off permanent, il me fallait 20-30 kilomètres pour commencer à marcher et avancer correctement.
Une grande fierté de ne pas avoir cédé, d'avoir fini, car sur ces défis c'est tout ce que l'on demande, arriver au bout et apparaitre dans le classement. Gagner une étape ne sert à rien si c'est pour abandonner le lendemain, il faut être FINISHER, être étoilé se mérite.
Mais une fois que l'on y goûte on a qu'une envie, y retourner, car c'est comme se retrouver dans le village des irréductibles gaulois, nous vivons en autarcie durant plus de 15 jours.
Alors en 2015 nous vivrons la Loire Intégrale, où frappé par la Grâce je finirai 3ème après moult rebondissements.
En 2016, fort d'une certaine expérience, retour chez les gaulois, « en famille » et ce sera ma revanche sur 2014, en passant de 172 heures à 134 heures et une 7ème place. 2ème **

La LIK : Quels conseils donnerais-tu à ceux et celles qui voudraient se lancer sur des Ultras 100kms et au-delà ?
Si j'ai un seul conseil à donner pour de l'ultra long, c'est d'apprendre à marcher, de ne surtout pas négliger cette compétence, c'est pour moi « l'arme fatale ».
Avancer pas à pas, ne pas sauter les étapes, il faut penser qu'un marathon devient qu'une sortie longue.

La LIK : Autre particularité : celle de courir en crocs ! Comment t'es venu cette idée ? As-tu vu d'autres coureurs étrenner ces chaussures en course ? Depuis combien de temps cours-tu avec et est-ce que les autres coureurs sont encore surpris par le fait de courir en crocs ?
L'idée m'est venu en 2012 en en voyant aux pieds de mes enfants. Je cherchais le chaussant parfait pour les 6 jours d'Antibes après avoir observé justement là-bas que les coureurs découpaient leurs baskets derrière à cause d'inflammations des tendons d'Achille et à l'avant à cause d'ampoules aux orteils.
Hors je souffrais déjà d'une bursite et je savais que 6 jours de labeur seraient intenables.
Les sabots sont légers, larges, et sans pression sur les tendons.
D'abord 5km, puis 10, un semi, un marathon, un 24h, j'étais prêt et convaincu que courir avec ces drôles de chaussures était une bonne chose.
Le ridicule ne tuant pas j'ai assumé et tenté de convaincre par mes résultats pour être crédible. Des discussions, échange d'expériences, j'ai réussi à convaincre des curieux à l'esprit ouvert et fait des disciples, oui. Certains de mes amis ont plusieurs dizaines de marathons en crocs.
Cela surprend toujours, moins en France où l'on me connait à présent mais je pense avoir fait des émules en Italie en finissant les 2 plus grosses classiques du pays.

La LIK : Par cet article on va te démasquer avec tes différents déguisements : peux-tu nous parler de ta panoplie et de ton choix de déguisement par rapport à tes courses ?
C'est un coureur moustachu, devenu un ami depuis, que je croisais régulièrement déguisé sur marathon, PIERRE CONVERT, qui m'a donné l'envie d'en faire de même. Échange de bons procédés car il est devenu crocsiste alors qu'il allait arrêter de courir à cause de problèmes aux pieds. Convaincu, il en est maintenant à plus de 90 marathons en crocs, c'est au total un des rares double centenaire français.

La LIK : Veux-tu faire profiter de ce coup de projecteur, Lapinou, qui est toujours à tes côtés soit en courant, soit en participant à l'organisation comme j'avais pu le voir sur les 6 Jours de Privas 2016 ?
C'est ma chérie, celle qui supporte mon caractère de chien durant nos périples. Si un couple survit à un ultra, c'est que c'est vraiment du très solide.
L'ultra elle connait pour en avoir couru quelques-uns, elle sait ce que c'est et peut donc répondre plus facilement, anticiper les besoins. Elle se régale autant que moi, s'investit à fond dans sa mission et est très appréciée des autres coureurs.

Image

Ci-dessous le début d'année 2017 de Crocs-man en chiffres (issu de son calendrier kikourou) :
  • 9-9-2017 L'Escapade Pyrénéenne 150km 4261 D+ 8è/16 soit 50% 23:38:58
  • 16-7-2017 DeutschlandLauf (très heureux d'avoir terminé cette course hors norme. 5è/5 francais finishers,3,5,6,7,23eme ) 1321km 7è/41 soit 17% 163:47:00
  • 4-6-2017 Marathon de la Drôme (2h16+2h04) 42.195 km 80è/99 soit 81% 04:20:06
  • 26-5-2017 Ultrathlétic Ardèche (dernier épisode de la trilogie) 205 km 3990 18è/27 soit 67% 33:10:29
  • 20-5-2017 Nove Colli Running (Doubletto italien ) 202 km 4500 D+ 27è/68 soit 40% 28:19:00
  • 29-4-2017 Ultra Milan-San Remo (Premier finisher français de l'histoire) 285 km 14é/18 soit 78% 47:36:00
  • 23-4-2017 Rock'n Roll Madrid Marathon (rock) 42.195km 4885è/10378 soit 47% 03:51:44
  • 2-4-2017 Marathon de Montauban (Superman) 42.195km 99é/294 soit 34% 03:35:22
  • 1-4-2017 Marathon des Vins de la Côte Chalonnaise (Elwood Blues) 42.195km 526è/526 soit 100% 06:59:15
  • 19-3-2017 Marathon de Marseille (Flash) 42.195km 278è/1068 soit 26% 03:39:47
  • 12-3-2017 Marathon de Barcelone (Batman en forme) 42.195km 5747è/16322 soit 35% 03:45:23
  • 19-2-2017 Marathon vies Vierdes - Girona-San Feliu (Captain America) 42.195km 91è/224 soit 41% 03:49:08

La LIK : Tes projets de courses pour la suite de l'année 2017 ?
Nous pourrions en rester là pour 2017 tant nous avons déjà vécu de belles choses mais c'est loin d'être terminé.
Du 22 au 28 octobre la VIA IBERICA, 450 km en 7 étapes de Urdos (64) pour finir à Riumar (Catalogne).
Et quelques marathons bien sûr.
Voilà voilà.

Crocs-man - propos recueilli par PhilKiKou

Le récit hommage du mois

L'été a été marqué par un certain nombre de drames en montagne. Kikouroù a perdu un de ses membres, ArnoS, disparu au Mont-blanc au mois d'août.
La Lettre d'Information de Kikouroù se joint aux différents hommages qui ont pu être faits depuis un mois.
ArnoS était un passionné, qui aura aussi payé de sa vie sa passion.
Nous garderons en mémoire le très précis récit fait par ArnoS de son UTMB 2014, et la formidable épopée de son Tor des Géants 2016.
ArnoS aurait dû être sur la ligne de départ du Tor des géants début septembre.
Il nous manque aujourd'hui et nous adressons une pensée émue à sa famille et tous ceux qui l'ont connu.

Image

L'UTMB 2014 de ArnoS : ici.
Le récit du Tor des géants 2016 de ArnoS : ici.

Benman

Messagepar Mathias » sa fiche K
» 24 Sep 2017, 23:51

(partie 2/2)

L'équipe Kikouroù

Kikouroù : un site participatif !

Kikouroù est un site participatif, qui ne pourrait pas fonctionner sans la participation active des kikoureurs.
Sur le modèle de la plus grande l'encyclopédie du Web, vous êtes des milliers à contribuer à Kikouroù, en enregistrant une course, un résultat de course, un récit, en signalant une erreur, en intervenant sur le forum, etc.

Par ailleurs, des dizaines de kikoureurs contribuent (ou ont contribué) de manière plus intensive, et parfois même très technique.
Sans eux, Kikouroù ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui !

L'objectif de cette page est de remercier tous les valeureux kikoureurs-contributeurs. La difficulté de ce genre d'exercices, c'est de citer tout le monde... ce qui est évidemment impossible ! Nos excuses par avance à tous ceux qui seraient oubliés (n'hésitez pas à contacter webmaster@kikourou.net si vous repérez des absents) !

Qui sait, peut être aurez vous envie, vous aussi, d'apporter votre pierre à l'édifice ? Nous avons
besoin de kikoureurs volontaires ! (voir la page Participer)

Développement et technique
Outre le fondateur Mathias,
de nombreux kikoureurs ont contribué au développement et à la gestion technique du site.
Kikouroù remercie en particulier :
jibe06,
js_opdebeeck,
le_kéké,
ouster,
serge,
tm...

Association
L'association "Les Amis de Kikouroù", créée en 2007, s'est fixé comme objectifs de "favoriser les échanges et les rencontres d'une communauté de sportifs autour des sports d'endurance, en particulier la course à pied, par tout moyen notamment en utilisant les services mis à disposition par le site internet : kikourou.net". L'association organise des rassemblements, des AAB (Appel A Bouffer). Elle participe (et parfois organise) des évènements caritatifs (ARettToiPourCourir, No Finish Line, ...).
L'association gère la boutique Kikouroù.

De nombreux kikoureurs se sont succédés aux manettes de l'association, depuis les membres fondateurs (Béné38, L'Castor Junior, le_kéké, LtBlueb, Mathias, NoNo l'esc@rgot, Say). La composition du Conseil d'Administration actuel est disponible ici.
Kikouroù remercie particulièrement les président(e)s successifs/ves : NoNo l'esc@rgot (2007-08), Olycos (2009), ouster (2010), LtBlueb (2011-12), caro.s91 (2013-17).

Kikouroù remercie également les kikoureurs qui participent à la bonne marche de la boutique, en préparant de nouveaux articles (citons Béné38, fulgurex, Jay, L'Castor Junior, LtBlueb, Moicélolo, NoNo l'esc@rgot, ouster, Patricia.B, etc.) ou en jouant au facteur (NoNo l'esc@rgot, ouster, loicm, langevine, bruno230).

Calendrier

Si il y a une rubrique qui est plébiscitée par tous les utilisateurs du site, c'est bien le calendrier. En 2016, il a réuni plus de 13 000 épreuves sportives !
Les deux maîtres du calendrier, eric41 et Eric Kb supervisent le travail de dizaines de kikoureurs, qui mettent le calendrier à jour et contrôlent les informations enregistrées par les autres kikoureurs.
L'équipe "calendrier" est actuellement composée de 53 éditeurs :
akunamatata, anyah, astaoulet, Ben64, benlacrampe, boby69, BOUK honte-du-sport, bubulle, canoecl, Cybloc, DavidSMFC, dca, delubs, Deudeu87, El-ahrairah, Eric Kb, eric41, franck de Brignais, Gazel, Gibus, jack91290, jano, jerome_I, JiBe06, jujunw, kkris, Krapo07, L'écureuil, la mouette avinée, le_kéké, LtBlueb, Mame, Mathias, Namtar, P38, patthebrat, PhilKiKou, popaul91, RayaRun, Rem, Renard Luxo, robing, Romue38, Rudyan, Runphil60, serge, Spir, trimac, TwoTiVal, Txantxo, vinch64, Yvan11, zakkarri.

Modérateurs
Une petite équipe de modérateurs fournit un travail important sur Kikouroù, le plus souvent dans l'ombre.
Leur travail est essentiel à la préservation d'un espace de discussion convivial, intéressant, riche d'informations et de partage, où chacun a le droit de s'exprimer librement (à condition de respecter la charte).
L'équipe "modos" est actuellement composée de 16 modérateurs :
@lex_38, akunamatata, Arclusaz, Ben64, bubulle, domi81, Eric Kb, francois 91410, Jean-Phi, jpoggio, Land Kikour, Mathias, philpask, Rudyan, tatamix1972, TomTrailRunner.

Résultats
La rubrique "résultats de courses" a rassemblé, en 2016, les résultats de 745 719 coureurs sur 1 400 courses !

L'équipe "résultats", sous la houlette de serge, a pour mission de vérifier et mettre en forme les fichiers de résultats déposés par les organisateurs ou les kikoureurs, afin de pouvoir les enregistrer correctement dans la base de données de Kikouroù.
L'équipe "résultats" est actuellement composée de 24 kikoureurs :
Albacor38, Aonikenk, benlacrampe, BOUK honte-du-sport, bubulle, Eddy_87, Eric Kb, eric41, Girith, Gweno1976, jmchampe, L'Castor Junior, Maido, Mathias, miniping, paulotrail, serge, Sky, TanguyT, TwoTiVal, vendjy, Vik, xxpikaxx, _lg_.

Animation
Il se passe quelque chose tous les jours sur Kikouroù : discussions sur le forum, résultats, récits, etc.
Il est impossible de passer en revue les auteurs des 18 924 récits enregistrés à la date du 3 juillet 2017 (ou des 925 095 messages sur le forum, etc.).

Par contre, Kikouroù peut remercier les kikoureurs qui font vivre diverses initiatives d'animation du forum et de la communauté. Citons par exemple :


Mathias

Retrouvez l'association sur Kikouroù : présentation, statuts.
Sur Facebook : Les Amis de Kikouroù.

Retrouvez les archives de la lettre d'information sur Kikouroù.

Vous recevez cette lettre d'information car : 1) vous vous y êtes abonné sur Kikouroù, et/ou 2) vous êtes un adhérent de l'association "Les Amis de Kikouroù".
Pour vous désabonner, cliquer ici.

Messagepar Le Lutin d'Ecouves » sa fiche K
» 25 Sep 2017, 12:31

Je retiendrai particulièrement l'article sur CROCS-MAN, un personnage hors-normes avec lequel j'ai eu l'honneur de courir au marathon de Paris. Il fait partie de ces extraterrestres qu'on rencontre parfois pour lesquels les limites n'existent pas. Un grand bonhomme. Et n'oublions pas son Lapinou qui a elle aussi enchaîné les exploits.

Messagepar PhilKiKou » sa fiche K
» 25 Sep 2017, 16:55

une belle feuille d'automne la LIK de Septembre avec plein de couleurs et d'articles qui valent le détour :wink: :!:

Une bonne cuvée à lire sans modération :)

Messagepar Bert' » sa fiche K
» 25 Sep 2017, 17:31

PhilKiKou a écrit:une belle feuille d'automne la LIK de Septembre avec plein de couleurs et d'articles qui valent le détour :wink: :!:

Une bonne cuvée à lire sans modération :)


+1 !

Tout est bon à découvrir et l'orga des Off est particulièrement pertinente à connaître.
Pas de prise de tête, mais un minimum de précaution et bon sens...

Messagepar Arclusaz » sa fiche K
» 25 Sep 2017, 18:20

merci aux rédacteurs et coordinateurs de la LIK.

Je sais que l'un d'entre eux s'est couché très tard car il a trop fait la LIK (copyright Mazout mais je ne m'en lasse pas).

Messagepar jpoggio » sa fiche K
» 25 Sep 2017, 20:21

Arclusaz a écrit:merci aux rédacteurs et coordinateurs de la LIK.

Je sais que l'un d'entre eux s'est couché très tard car il a trop fait la LIK (copyright Mazout mais je ne m'en lasse pas).

(échantillon gratuit pour qui n'aurait jamais mis la souris sur un "live")

Messagepar banditblue29 » sa fiche K
» 25 Sep 2017, 22:22

Bravo pour cette belle LIK de rentrée :D .
Merci.

Messagepar Benman » sa fiche K
» 25 Sep 2017, 23:23

Arclusaz a écrit:merci aux rédacteurs et coordinateurs de la LIK.

Je sais que l'un d'entre eux s'est couché très tard car il a trop fait la LIK (copyright Mazout mais je ne m'en lasse pas).

J'en connais surtout un deuxième, et qui a magnifiquement mis en (digi)page cette LIK, alors qu'il n'a même plus le temps de remplir son carnet, c'est dire!

Messagepar anyah » sa fiche K
» 26 Sep 2017, 08:33

J'en ai la gorge serrée d'émotion de lire cette magnifique LIK : je suis heureuse de faire partie de cette belle communauté !

Messagepar PhilKiKou » sa fiche K
» 26 Sep 2017, 12:38

:arrow: Je viens de déguster 2 tranches de LIK avec les Off de ouf côté orga et la NFL de Paris :!: à suivre :wink:

Messagepar Papakipik » sa fiche K
» 26 Sep 2017, 12:41

Très bon résumé des principaux sujets d'actualité, merci à tous les contributeurs :D

Et une pensée pour ArnoS :cry: ...

Messagepar popaul91 » sa fiche K
» 26 Sep 2017, 17:05

Bonjour à tous,

Merci pour cette LIK très dense et surtout merci aux contributeurs.

Coïncidence, le très bon article sur les Off, et notamment la notion de responsabilité, arrive juste à mon retour des Calanques où j'organisais un WE rando-course pour des collègues du travail. Nous avons eu quelques moments limites avec certain participants qui n'étaient clairement pas au niveau.
Les propos de Vik, entre-autre sur la sélection des participants, m'ont clairement donnés à réfléchir !

Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 29 Sep 2017, 11:34

Fi du Goncourt, cette LIK va remporter le prix "Con court" :mrgreen: bon OK "Qu'on coure" :arrow:
Excellent, gros merci aux contributeurs !

Retour vers [Assoce] Les Amis de Kikouroù

Accueil - Haut de page - Version grand écran