Départ de trail très tôt

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Messagepar tiYakusa » sa fiche K
» 09 Mai 2019, 09:31

Bonjours à tous,

Avec mon épouse nous participons au Trail des passerelles le 14 juillet prochain.
(https://trail-passerelles-monteynard.fr ... de-course/)

L'épreuve commence tôt (5h30) et la navette pour se rendre au départ part encore plus tôt (3h30), sachant que nous logerons chez des amis à Grenoble, soit environ 30/35 minutes de route du départ de la navette, cela va nous obliger à se lever aux alentours de 2h du matin.

On se demande comment gérer un départ / lever à cette heure de la nuit.
Si vous avez des conseils, nous sommes preneurs !

Merci :-)

Messagepar OderF_06 » sa fiche K
» 09 Mai 2019, 09:40

C'est le cas de beaucoup de courses, faut pas vous attendre à dormir des masses, votre hygiène de vie des semaines précédentes de la course l'emportera.
sinon un bon thermos pour le bus si possible ca le fait :d

Messagepar Galaté57 » sa fiche K
» 09 Mai 2019, 09:45

Se coucher à 20H00 ou même plus tôt, perso, j'ai essayé sans grand succès, avec le stress de la course à venir, le sommeil est difficile à trouver.
Le mieux reste de se préparer une semaine en amont, en veillant à avoir des nuits de sommeil de + 9h00.

Après c'est aussi, une question propre à chacun selon son mode habituel de vie, une nuit blanche, avec l'émotion de la course, peut très bien passer, c'est souvent le lendemain que la fatigue se fera sentir.

Bon trail

Messagepar wakayama » sa fiche K
» 09 Mai 2019, 10:03

Ce sont surtout les nuits précédentes les plus importantes.
Pour ma part, avec un peu plus d'expérience, les 5 jours précédents :
- tisane spécial "dodo" et au lit tôt
- j'évite les déplacements pro au possible qui me dérèglent bien (surtout les Lyon-Lille-Paris-Lyon en 2 jours !)

Messagepar alban2607 » sa fiche K
» 09 Mai 2019, 10:04

La nuit vieille de course sera dans tous les cas assez courte (stress, appréhension, impatience ...) mais il a souvent été dit que la vrai nuit la plus importante est celle d'avant veille de course.
Après la veille essaye d'aller au lit pas trop tard (20h30 / 21h00) même si tu ne dors pas tout de suite au moins ça sera du "repos"
Le réveil à 2h00 du mat' pique toujours un peu, mais un bon petit déj, un café et tu verra que tu seras lancé comme pour un Trail avec un départ à 9h00 ! Le contre coup arrivera le soir après la course :mrgreen:

Messagepar kilkenny84 » sa fiche K
» 09 Mai 2019, 15:29

Comme les autres, tu ne fais pas ta dose de repos sur une nuit, mais sur plusieurs. Perso j'essaye de faire le plein de repos 1 semaine avant. Par repos je veux pas dire sommeil, me coucher 1h plus tôt que d'habitude ne me fera pas dormir plus tôt, par contre prend un livre, un magazine et lire tranquillement dans le lit ca repose.
Le jour de la course, c'est un coucher normal. Et levé 3h avant la course le temps de digérer. Je ne parle pas de me réveiller, quand le réveil sonne je suis opérationnel de suite perso.

Messagepar SupermanEnTrail » sa fiche K
» 09 Mai 2019, 16:23

Pas mieux que les autres, le gain de sommeil se fait avant sachant qu'il n'y aura qu'une petite nuit blanche.
Tu pars pas sur une entière non plus.
Globalement, pour moi, les dégâts arrivent sur la deuxième nuit blanche ce qui ne sera pas ton cas (65km).
L'adrénaline te fera démarrer sans problème et après, il fait jour donc...

Messagepar bernard_belgique » sa fiche K
» 09 Mai 2019, 20:46

on ne dort pas souvent bien la veille d'une course.
Moi, j'essaie toujours de faire une sieste la veille qd le départ est tôt et évidemment quand c'est possible...c'est tjs cela de pris

Messagepar TomTrailRunner » sa fiche K
» 09 Mai 2019, 21:27

globalement d'accord avec ce qui est dis.
Mais même avec un coucher à 21h et un semblant d'endormissement à 22h...2h = 4h de repos allongé dans le noir : c'est déjà un plus. tu peux l'optimiser avec des exercices de respirations lentes et profondes (type yoga ou autres) pour ralentir le métabolisme.

penses aussi à bien avoir préparer tes affaires en amont pour ne pas perdre du temps en fin de journée la veille en stress inutile

le pire, ce sont les départs vers 00h00/ 00h30 (grr demain soir )

Messagepar AT35 » sa fiche K
» 10 Mai 2019, 05:33

TomTrailRunner a écrit:globalement d'accord avec ce qui est dis.
Mais même avec un coucher à 21h et un semblant d'endormissement à 22h...2h = 4h de repos allongé dans le noir : c'est déjà un plus. tu peux l'optimiser avec des exercices de respirations lentes et profondes (type yoga ou autres) pour ralentir le métabolisme.

penses aussi à bien avoir préparer tes affaires en amont pour ne pas perdre du temps en fin de journée la veille en stress inutile

le pire, ce sont les départs vers 00h00/ 00h30 (grr demain soir )


Moi c'est ce que je préfère minuit au moins c'est clair net et précis tu chercheras pas à dormir les heures avant il faudra juste essayer à pas se fatiguer dans la journée et décaler l'heure de ses repas.....

Messagepar Jean-Phi » sa fiche K
» 10 Mai 2019, 07:31

Je suis d'accord. Un départ à 0h00 c'est gérable avec du repos la semaine d'avant et une sieste le jour J. En revanche c'est moins évident pour les repas qu'il faut décaler.
Pour un départ à 5h30 et une navette à 3h30, ce n'est pas trop compliqué à gérer :
Repos les jours qui précèdent comme dit plus haut, beaucoup d'étirements et de relaxation. Optimisation la veille avec une sieste autour des 15-16h00, repas léger pris autour des 19h00 et si l'on n'est pas trop perturbé par le stress, au lit vers 20h30-21h00.
Au réveil vers 2h30, on prépare les affaires (on s'habille surtout), un café ou un thé mais pas de solide. On se prépare gentiment lentement et repas tranquille dans le bus pour arriver serein sur la ligne de départ. Ca se fait bien. ;)
Enfin c'est ce que je pratiquais il y a longtemps ! :roll:

Messagepar dopdop » sa fiche K
» 10 Mai 2019, 09:57

une sieste ou trouver le sommeil apres un diner tot

j'ai fait un 100 km départ 3h où je résidais a 100m du départ, j'ai dormi de 20h à minuit et ça s'est bien passé

Messagepar JulioK1 » sa fiche K
» 10 Mai 2019, 12:00

Des bonnes nuits la semaine avant et une sieste dans la journée la veille, ensuite tu te couches tôt pour avoir encore quelques heures de sommeil devant toi, mais si tu n'arrives pas à trouver le sommeil c'est pas un drame : l'influ nerveux te tiendra éveillé de toute façon.
C'est après que tu vas être crevé ;)

Messagepar Franch » sa fiche K
» 10 Mai 2019, 13:49

La routine d'avant course peut aussi être optimisée, seuls les contraintes logistiques sont incompressibles (navette & temps de trajet), avant un trail long inutile de chercher a prendre un ptit dej 3h avant, tu vas passer ta journée à bouffer, tu peux à la place grignoter pendant le trajet ou opter pour la crême enduractiv d'Alain Roche tu peux partir courir sitôt la préparation avalée, testé et validé encore cette semaine et pourtant j'ai l'estomac capricieux :roll:

Cette routine matinale peut se travailler sur des courses de préparation

Retour vers [CàP] Course à pied, trail, marathon, route

Accueil - Haut de page - Version grand écran