sorties longues pour ultra

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Messagepar Tadek » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 14:53

Bonjour

Inscrit sur un ultra début juillet de 120km avec 10000D+ il est temps de passer aux choses sérieuses! mais le pb c'est que courant tout seul, les sorties longues sont...longues!!! Déjà, 3h ça fait long et il faudrait que j'en fasse le double! Vous faites quoi vous? Vous prenez un bouquin? un Rubiks-cube?-

Messagepar Quentin71 » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 15:09

J'en suis pas encore à l'ultra mais je n'ai pas le problème de l'ennui sur les sorties longues (>2H)

Je suis passionné d'ornithologie donc j'en profite pour affûter mes oreilles :mrgreen:

Sinon, tu peux te mettre à la bonatique lol

Pourquoi tes sorties longues (>6h) tu ne les réalises pas sur des trails organisés ? Si tu aimes pas la solitude cela pourrait être une solution : tu as les autres courriers, les ravitos, l'ambiance...

My 2 cents

Messagepar Galaté57 » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 15:09

J'ai jamais effectué une sortie de + de 4H00 en mode entrainement
Par contre avec un objectif comme le tien, je vais organiser un "week-end choc" soit l'enchainement de 3 sorties de 2H00/3H00/2H00 sur 3 jours.

Messagepar Yienyien73 » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 16:04

Je fais aussi comme toi des sorties de 3h environ dans les mois avant un ultra et quelques semaines avant j'essaye de faire des week-end choc voir même une semaine de vacances bien remplie en mode rando-trail (3-4 jours d'affilé). Pourquoi ne pas découvrir un massif pas encore connu? Avec des objectifs, des lacs, des sommets... pour que ce soit un peu moins "ennuyeux". Ou alors en rando-trail ça peut être l'occaz de faire un morceau du parcours à l'envers! :mrgreen:

Messagepar cissou83 » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 16:37

salut
ou alors vélo route 2 a 3 h puis enchaine sortie trail 2 a 3h :D :D
assez efficace et ça limite les chocs en vélo....

Messagepar valdes » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 17:01

Yienyien73 a écrit:j'essaye de faire des week-end choc voir même une semaine de vacances bien remplie en mode rando-trail (3-4 jours d'affilé). Pourquoi ne pas découvrir un massif pas encore connu?


Cette année, parce que j'ai du mal à faire des sorties CAP de 2H00' et plus sans avoir bobo quelque part (la vieillerie ma bonne dame) et parce que mon Ultra Marin se fera à une allure de "randonneuse" (donc inutile de trop courir), je me fais des "jours découvertes". J'explore les côtes du Finistère en marchant en ligne sur le GR 34 pendant 3 jours. But : faire le plus de kilomètres possibles, dans le moins de temps possible, sans vraiment courir (ou très peu) et en mode "plein les yeux".

J'en ai fait une première série sur 3 jours et 100 km, à une bonne allure (6-6,5 km/h). Je vais en refaire une autre série début mai (où je vais augmenter la distance pour faire 140 km). J'espère avoir une aussi chouette météo que la première fois. C'était un coin que je ne connaissais pas et c'est vraiment magnifique.

Au début, c'était long. J'avais perdu l'habitude de faire de si longue "rando rapide" toute seule. Et puis, on s'habitue et on y prend du plaisir. Je m'en referrais quelques autres, par ci par là, dans mon coin, entre fin mai et mi juin.

Messagepar fred_1_1 » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 17:08

Tadek a écrit:Bonjour

Inscrit sur un ultra début juillet de 120km avec 10000D+ il est temps de passer aux choses sérieuses! mais le pb c'est que courant tout seul, les sorties longues sont...longues!!! Déjà, 3h ça fait long et il faudrait que j'en fasse le double! Vous faites quoi vous? Vous prenez un bouquin? un Rubiks-cube?-


La lassitude est une des principales cause d'abandon sur ce type de course. Il faut effectivement entrainer le cerveau à gérer cette lassitude en allongeant les sorties.
Contrairement aux marathoniens qui doivent se taper des lignes droites infinissables , en trail on a la chance d'avoir du terrain varié et plein de paysages sympa à voir pour s'occuper. Certains coureurs écoutent de la musique...

Messagepar boby69 » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 17:21

Tadek a écrit:Bonjour

Inscrit sur un ultra début juillet de 120km avec 10000D+ il est temps de passer aux choses sérieuses! mais le pb c'est que courant tout seul, les sorties longues sont...longues!!! Déjà, 3h ça fait long et il faudrait que j'en fasse le double! Vous faites quoi vous? Vous prenez un bouquin? un Rubiks-cube?-

pas de problème sur les sorties longues ( 4-8h ) ,mais je me fais souvent accompagner par le chien d'un copain ( border collie ) ça tient bien compagnie .

Messagepar chantrail » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 17:44

Essayer aussi de faire une sortie longue selon une thématique ou une logique particulière (exemple : se faire tous les "2000m" de Chartreuse, ou le tour d'une vallée)....ça change pas grand chose à l'ambiance mais ça fournit un prétexte supplémentaire.

Aussi, tu peux faire des "petites" longues sorties (environ 2h30), où tu t'obliges à courir tout du long ....c'est peut-être pas tout à fait le même travail, mais ça fait moins long tout en fracassant bien quand même

Messagepar chantrail » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 17:49

Quentin71 a écrit:J'en suis pas encore à l'ultra mais je n'ai pas le problème de l'ennui sur les sorties longues (>2H)

Je suis passionné d'ornithologie donc j'en profite pour affûter mes oreilles :mrgreen:

Sinon, tu peux te mettre à la bonatique lol


Et d'ailleurs voilà qui donne des idées : tu te renseignes sur les plantes sauvages comestibles et tu essaies de ne consommer sur ta sortie que ce que t'offre la nature (bientôt les cerises, en plus)

et tu sais que tu fais de l'ultra quand tu fais caca tout vert !!

Messagepar Tadek » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 18:19

Galaté57 a écrit:J'ai jamais effectué une sortie de + de 4H00 en mode entrainement
Par contre avec un objectif comme le tien, je vais organiser un "week-end choc" soit l'enchainement de 3 sorties de 2H00/3H00/2H00 sur 3 jours.


Ça ça me semble moins ''long''. En fait dans le semaine je fais pas mal d'heures d'entrainement. Mardi dernier 100 km en vélo, jeudi 25 km running sur route, samedi 2h15 trail, lundi 40' récup, ce matin 2h30 trail mais j'étais parti pour faire plus!!!! C'est pour ça que je pose la question sur le fofo!

Messagepar Tadek » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 18:25

En plus en ce moment j'ai une tendinite à une cheville et ça motive pas trop! Mais même si ça me dérange pas de courir seul j'ai du mal au bout de quelques heures!! Et pourtant dans mon coin c'est très beau et super pour les sorties nature!

Messagepar Galaté57 » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 18:25

Tadek a écrit:
Galaté57 a écrit:J'ai jamais effectué une sortie de + de 4H00 en mode entrainement
Par contre avec un objectif comme le tien, je vais organiser un "week-end choc" soit l'enchainement de 3 sorties de 2H00/3H00/2H00 sur 3 jours.


Ça ça me semble moins ''long''. En fait dans le semaine je fais pas mal d'heures d'entrainement. Mardi dernier 100 km en vélo, jeudi 25 km running sur route, samedi 2h15 trail, lundi 40' récup, ce matin 2h30 trail mais j'étais parti pour faire plus!!!! C'est pour ça que je pose la question sur le fofo!


Il me semble (je suis pas entraineur, mais un simple pratiquant :mrgreen: ) que ta charge est déjà bien suffisante au risque d'arriver le jour J épuisé.
Et pour reprendre l'avis d'un pro :"ce n'est pas la quantité qui importe, mais la qualité de l'entrainement"
Aussi, au vu de la diversité de tes pratiques, tu as déjà la "caisse" et comme suggérer tu peux faire tes3 séances route/vélo/trail sur 3 jours continus et non espacé.
Mais après un "week-end choc" il faut aussi se reposer 2 à 3 jours.

Messagepar Tadek » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 18:35

Galaté57 a écrit:
Tadek a écrit:
Galaté57 a écrit:J'ai jamais effectué une sortie de + de 4H00 en mode entrainement
Par contre avec un objectif comme le tien, je vais organiser un "week-end choc" soit l'enchainement de 3 sorties de 2H00/3H00/2H00 sur 3 jours.


Ça ça me semble moins ''long''. En fait dans le semaine je fais pas mal d'heures d'entrainement. Mardi dernier 100 km en vélo, jeudi 25 km running sur route, samedi 2h15 trail, lundi 40' récup, ce matin 2h30 trail mais j'étais parti pour faire plus!!!! C'est pour ça que je pose la question sur le fofo!


Il me semble (je suis pas entraineur, mais un simple pratiquant :mrgreen: ) que ta charge est déjà bien suffisante au risque d'arriver le jour J épuisé.
Et pour reprendre l'avis d'un pro :"ce n'est pas la quantité qui importe, mais la qualité de l'entrainement"
Aussi, au vu de la diversité de tes pratiques, tu as déjà la "caisse" et comme suggérer tu peux faire tes3 séances route/vélo/trail sur 3 jours continus et non espacés
Mais après un "week-end choc" il faut aussi se reposer 2 à 3 jours.


Si je devais faire tous les matins une sortie de 2 h pendant une semaine ça me dérangerait pas. Ce sont les sorties de 6 h que j'aurais du mal à faire et pourtant c'est ça qu'il faudrait pour s'habituer à enchaîner des km

Messagepar Tadek » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 18:37

D'ailleurs demain matin peut-être un peu de VTT!!

Messagepar Galaté57 » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 18:55

Tadek a écrit:
Galaté57 a écrit:
Si je devais faire tous les matins une sortie de 2 h pendant une semaine ça me dérangerait pas. Ce sont les sorties de 6 h que j'aurais du mal à faire et pourtant c'est ça qu'il faudrait pour s'habituer à enchaîner des km


Ben si tu te renseignes, tu réaliseras que rares sont les entrainements qui préconisent des sorties de 6h00.. et d'ailleurs sur ce forum, je n'ai pas pas souvent lu de telles séances.
J'ai l'UTLO en objectif pour octobre (120 km) et je n'envisage pas cela dans mon plan.

Messagepar valdes » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 19:19

Galaté57 a écrit:
Tadek a écrit:
Galaté57 a écrit:
Si je devais faire tous les matins une sortie de 2 h pendant une semaine ça me dérangerait pas. Ce sont les sorties de 6 h que j'aurais du mal à faire et pourtant c'est ça qu'il faudrait pour s'habituer à enchaîner des km


Ben si tu te renseignes, tu réaliseras que rares sont les entrainements qui préconisent des sorties de 6h00.. et d'ailleurs sur ce forum, je n'ai pas pas souvent lu de telles séances.
J'ai l'UTLO en objectif pour octobre (120 km) et je n'envisage pas cela dans mon plan.


On a des sorties de ce genre dans le plan Ultra Marin. 6H un jour, 8H le lendemain.

Mais attention, ce ne sont pas des sorties CAP, ce sont des sorties rando.

Messagepar randoaski » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 20:22

Pour moi c’est une des clefs en ultra. C’est ce que j’appelle la capacité à rêver...
Il y a des ultras Trailers qui préfèrent la répétition de sortie plus courtes car au delà de 4h la recup physique est parfois complexe.
Je dirais qu’il faut se découvrir des mantra, des sujets de rêve, se laisser porter par le paysage ou des idées. Chacun a un peu son propre cheminement. Perso j’aime ces très longs voyages intérieurs et c’Est ce qui fait que j’aime autant l’ultra. J’ajouterai que pour être bien sur un ultra de 30 à 40h j’ai environ une sortie de 5-8h toutes les 4 semaines pendant 4 mois, dont au moins 3 courses à allure modérée et dont la dernière est effectuée au plus tard 3 semaines avant l’objectif principal

Messagepar Tadek » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 20:26

J'ai le bouquin de Eric Lacroix: guide de l'entrainement pour l'ultra trail (exemple: le Grand Raid) et il me semble qu'il propose des blocs d'entrainement avec des sorties de 6h. Je l'ai lu il y a un moment mais il me semble qu'il parle de ça

Messagepar didscott69 » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 21:01

randoaski a écrit:Pour moi c’est une des clefs en ultra. C’est ce que j’appelle la capacité à rêver...
Il y a des ultras Trailers qui préfèrent la répétition de sortie plus courtes car au delà de 4h la recup physique est parfois complexe.
Je dirais qu’il faut se découvrir des mantra, des sujets de rêve, se laisser porter par le paysage ou des idées. Chacun a un peu son propre cheminement. Perso j’aime ces très longs voyages intérieurs et c’Est ce qui fait que j’aime autant l’ultra. J’ajouterai que pour être bien sur un ultra de 30 à 40h j’ai environ une sortie de 5-8h toutes les 4 semaines pendant 4 mois, dont au moins 3 courses à allure modérée et dont la dernière est effectuée au plus tard 3 semaines avant l’objectif principal


c'est exactement ça! la capacité à rêver ou tout simplement prendre du plaisir dans l'instant: se laisser bercer par les bruits dans les fôrets, jouer avec le vent sur les crêtes, s'émerveiller des reliefs qui nous entours s'arrêter auprès d'une plantes qui nous intrigue... la prendre en photo pour immortaliser l'instant :P perso je prend énormément de plaisir sur mes sorties longues (5 à 7 heures)

Messagepar Clément05 » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 21:12

Pour moi il faut savoir coupé avec la réalité. Partir dans tes pensées. Quand tu a deja 100kmdans les jambes et que tu es seul dans la pampa ou au sommet d'un col avec pas une frontal a l'horizon le temps peu etre long voir insupportable. Moi je ne vois pas passé les heures attention de ne pas s'endormir en marchant sa arrive plus vite con ne le pence.

Messagepar jano » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 21:13

Je n'imagine pas préparer un ultra de mini 20h sans sortie d'au moins 5-6h...
Il y a l'habitude mentale à préparer, trouver le plaisir dans l'effort long, renforcer le corps, se préparer à passer physiquement en mode ultra.
Par exemple, en course je trouve qu'il y a un vrai cap physique(musculaire et surtout énergétique) au bout de 5h donc ne pas le tester avant, je trouve ça embetant.
Apres, ça peut sur des trails intermédiaires pour que ça passe mieux ou en trouvant quelqu'un qui a les mêmes objectifs. Mais comme le dit randoaski, être seul plusieurs heures et divaguer dans ses pensées, c'est utile aussi car on est souvent seul sur un ultra.

Messagepar Bert75 » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 21:40

L'un des plaisirs de l'ultra n'est-il pas justement d'être seul pendant des heures avec ses pensées, ses petites douleurs, les moments d'émerveillement dus au paysage, etc...avant de rejoindre l'oasis suivant du ravito?
A chaque course, dans les derniers kilos, je suis à la fois content d'arriver et triste que ce moment juste à moi prenne fin.

Messagepar CROCS-MAN » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 21:49

Tu peux aussi enchainer les sorties moyennes, ça passe plus vite et c'est plus simple a gérer peut être. Genre 20k matin+ 20k soir.
C'est surtout le volume semaine qu'il faut gérer, pour bien encaisser. Minimum 100km semaine (140 c'est mieux)

Messagepar Spir » sa fiche K
» 01 Mai 2018, 23:54

Galaté57 a écrit:J'ai jamais effectué une sortie de + de 4H00 en mode entrainement


+1 et c'est sans doute un tort... Je vais essayer de faire autrement pour l'UTMB histoire de voir la différence. Mais ces dernières années, j'ai rarement fait des sorties de plus de 3h à l'entrainement :oops:

Messagepar Benman » sa fiche K
» 02 Mai 2018, 07:46

Je suis aussi en pleine prépa pour mon 1er ultra avec 2 nuits (l'EB).
J'aime aussi dans le long partir dans mes voyages intérieurs et être en état d'écoute vigilante sur mon esprit, mon corps et ce qui m'entoure.
Je sais que cela m'aide beaucoup dans mon équilibre personnel.
On dit parfois des enfants: laissez leur le temps de s'ennuyer.
Je crois qu'ici c'est pareil.
Après, concrètement, je préfère aussi faire des sorties longues en groupe ou en course. Je fais très rarement des sorties de + de 4 h seul en mode course. Sinon je fais des longues rando course en montagne, mais lentement et avec des pauses conséquentes.
Je rejoins l'importance de tester des seuils comme les 5h dont parle Jano. Je suis plis dubitatif sur un objectif en km sur la semaine, surtout quand les blessures ou tendinites nous rattrapent.
J'aime faire des courses de prépa un peu longues pour faire du volume et tester les seuils longs: à la fois pour tester tout, mais aussi en faire des objectifs intermédiaires.
Par exemple J'ai accepté sans difficulté un abandon sur un ultra (UTB) car j'avais réussi à finir au mental une autre belle course (Grand Duc) un mois avant.
En course, le temps défile très différemment d'une sortie longue seul.
J'aime beaucoup la description de l'ultra que m'avait faite un kikou (kivalao si tu me lis) après une course: l'ultra, à chaque fois c'est des aventures et des voyages extraordinaires.

Messagepar CROCS-MAN » sa fiche K
» 02 Mai 2018, 08:57

Ne pas négliger la marche, c'est hyper important en ultra

Messagepar doudouX » sa fiche K
» 02 Mai 2018, 09:17

J'ai aussi du mal à faire des sorties de plus de 4h. Donc je scinde en 1 we : 2h30 le samedi et 3h le dimanche par exemple.
Après je pense qu'un bon moyen de faire des sorties longues est de trouver des trails pas loin de chez toi sur des distances de 30 à 40 km que tu peux faire en accompagnement de personnes plus lentes. Ca te permet d'éviter la blessure et de faire des sorties longues.

Par exemple j'ai deux trails de 23 / 25 km en accompagnement de mon épouse. Mon objectif de classement étant d'arriver dans les derniers 10% !!!! :mrgreen: donc environ 3h d'effort.

Sinon j'ai un ami fidèle qui s'appelle Franck Ferrand. J'enregistre des pods casts de son émission "au cœur de l'histoire" et je les écoute. Ca permet d'avancer sans trop s'en rendre compte puisque l'esprit est occupé ailleurs (je fais ça sur du plat généralement). Parce que la musique au bout d'un moment ça me gave.

Sachant que je dois prendre aussi en compte une petit hernie et que je ne peux faire n'importe quoi en course.

Messagepar helltrail » sa fiche K
» 02 Mai 2018, 09:24

j'écoute mes playlist Spotify. Investis dans un bon casque sans fil ça vaut le coup.

Messagepar Sylvain IT » sa fiche K
» 02 Mai 2018, 09:30

J'ai du mal à comprendre :roll:

Personnellement je pense que je ne ferai jamais d'ultra, mais je ne vois pas où est le problème à faire des sorties longues :mrgreen: voire même cela me semble être co-substanciel de la pratique :idea:

J'ai pris mon premier dossard pour arrêter d’embêter mon monde avec "allé on monte au sommet, allé dépêchez-vous un peu, on va pas s’arrêter toutes les 2 mn..."

L'hiver le week-end je me fais des sorties dans la neige qui durent plus que certaines de mes courses, certes le rythme est plus lent, mais je ne me pose pas la question de la monotonie : je suis dans la nature, je regarde où je mets les pieds, je regarde les traces, je fais gaffe à ceci à cela, je 'pense' les temps, la tombée de la nuit, je me dis que j'ai des gants pourris, que le nez qui glace c'est chiant, que si je cours pas... et patin et gouffin, et ceci et cela, bref l'activité en soi... se suffit à elle-même.

Messagepar CROCS-MAN » sa fiche K
» 02 Mai 2018, 10:10

À mandonné (comme on dit chez nous) il faut faire le métier, épicétou!!

Messagepar helltrail » sa fiche K
» 02 Mai 2018, 10:21

en effet si tu n'aimes pas les sorties longues pourquoi vouloir faire des ultras ??

Messagepar doudouX » sa fiche K
» 02 Mai 2018, 10:59

Perso, je prends du plaisir seul pendant longtemps dans des endroits que je ne connais pas ou peu (en vacances par exemple).
Par contre, de chez moi, depuis le temps je commence à connaître tous les tracés un peu par cœur et ça m'amuse un peu moins pendant 4 heures tout seul. J'ai un peu de mal à prendre ma bagnole pour aller m'entraîner.

Messagepar Vik » sa fiche K
» 02 Mai 2018, 11:07

j'ai aucun souci à faire des sorties de 4 à 36h en solo... je vosi pas comment t'aider :-p

Messagepar Free Wheelin' Nat » sa fiche K
» 02 Mai 2018, 14:57

J'ai la chance d'arriver encore à me perdre (au sens propre et figuré :oops:) sur des parcours connus ...
Cette année , j'ai découvert un nouveau chemin pour aller à mon jardin incognito ou quasi , et sur un parcours fait partiellement il y a quelques années , ce fut un bon jardinage en suivant une flèche sur un caillou marqué "23km" ("ah tiens ils ont fait passer le trail de Rimplas par là l'année dernière?") , alors qu'il aurait fallu que je parte sur le 13 :lol: . De 4 heures estimées je suis passée à 5h20 :lol:
Pour moi aussi une sortie longue est un voyage même si le coin est connu, il y a toujours un élément surprise, des rencontres , un terrain modifié par la neige ,la traversée d'un ruisseau qui se complique à cause de la fonte des neiges, une tite plante jamais rencontrée, la curiosité piquée par un début de chemin jamais remarqué avant, ou bien tout simplement ce que j'appelle "un single à bestiole" qui nous emmène nulle part ...
Se laisser émerveiller, surprendre sans cesse, garder une certaine innocence face au parcours, permet à mon sens de garder l'étincelle qui fait qu'on aime rester dehors :wink:

Et l'ennui, c'est parfois bien aussi (il parait que cérébralement, c'est très stimulant!).

Long ou court, l'essentiel c'est de garder du plaisir, et les conseils donnés ont été judicieux, on peut effectivement faire du fractionné long!

Messagepar marat 3h00 ? » sa fiche K
» 02 Mai 2018, 15:04

Bonjour,

il est clair qu'il va falloir faire un peu + que 3h seul si, comme disent certains, tu veux faire un minimum " le métier".

perso, j'aime bien partir avec une carte IGN de mes collines d'entrainement et référencer tous les chemins existants, du + large au + étroit, sans en omettre aucun.

la vitesse de ta sortie longue est importante aussi. il n'y a pas que le physique qui se fatigue et l'un entraîne souvent l'autre

Messagepar Antoine38 » sa fiche K
» 02 Mai 2018, 19:23

Vik a écrit:j'ai aucun souci à faire des sorties de 4 à 36h en solo... je vosi pas comment t'aider :-p


Pareil, pas de souci pour partir plusieurs heures seul en montagne. Même si je ne suis pas seul car j’ai mon chien :lol:

Je trouve que le temps passe beaucoup + vite en montagne !

Messagepar Free Wheelin' Nat » sa fiche K
» 02 Mai 2018, 19:35

Comme je suis de très bonne compagnie, je m'emmène à chaque sortie longue. Pas chiante pour deux sous...

Messagepar Tadek » sa fiche K
» 03 Mai 2018, 08:21

helltrail a écrit:en effet si tu n'aimes pas les sorties longues pourquoi vouloir faire des ultras ??


Ben, justement, je n'ai jamais fait d'ultra. Ce sera le premier! J'ai déjà fait des courses de 70km, l'Xtrem Costa Brava (25/55/55km en jours) mais jamais d'ultra donc ce sera une première pour moi. A mon âge plus motivé par les 10km car j'avance plus! Mon cardiologue m'a conseillé de partir sur du long, donc je pars sur du long! et puis je voulais voir ce dont j'étais capable, voir jusqu'où je peux aller! Maintenant, je me connais, je suis assez teignous et je vais tout faire pour arriver au bout. Pour ça faut que je me motive pour ces fameuses sorties longues! Je suis capable d'aller courir tous les jours si je ne me retiens pas mais pas habitué à faire plus de 3h

Sinon, c'est vrai que je cours dans une région que je connais par cœur depuis que je suis gosse et c'est peut être un peu moins surprenant et motivant

Messagepar Franch » sa fiche K
» 03 Mai 2018, 08:23

Partir en groupe, avec son chien, chercher à découvrir des nouveaux endroits, scinder les entrainements pour éviter la lassitude, au final tout ça ne fait que repousser le besoin de se confronter à des coups de moins bien en ultra.

En course on peut se retrouver des heures sans croiser aucun coureur, sans aucun bénévole (un peu moins), à se demander ce qu'on fait la... Se trouver dans des coins moches pendant qu'on est au plus bas dans des conditions météo pas agréable (chaud, froid, précipitations...)

C'est pourquoi je trouve qu'il est important de se mettre en difficulté, de partir seul, sous la pluie, de nuit, pour répéter une même boucle... le but : travailler le mental :mrgreen: :twisted:


Cela dit il ne faut pas oublier que l'entrainement et les sorties longues c'est la majeure partie du temps passer à pratiquer l'activité, la course n'est qu'un aspect annexe. Donc il faut penser a la dimension plaisir, faire les sorties longues de ses rêves, en profiter pour faire des enchainements inaccessibles aux randonneurs etc... 8)

Suivant Retour vers [CàP] Course à pied, trail, marathon, route

Accueil - Haut de page - Version grand écran