Courir avec différents drop est-il dangereux?

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Messagepar Blod » sa fiche K
» 12 Fév 2018, 11:58

Bonjour a tous!

Je me permet une question s'il vous plait car j'ai trouvé qu'une réponse a ce sujet sur le net et je souhaiterais d'autre avis.
J'ai 3 paires de chaussures (Cascadia 12 (10mm) , caldera (4mm) et ghost 10 (12mm)) avec lesquelles je tourne actuellement et je voulais savoir si cela pouvait être néfaste, bénéfique ou rien du tout, d'enchainé avec ses différents drop d'une séance a une autre.
D'après ce que j'ai pu en lire, avoir différente paires/différents drop est bénéfique pour le pied en CAP mais j'avoue que les ghost en 12m je les trouve très éloignés par rapport aux caldera donc je me posais cette question.
Je vous remercie par avance.

Messagepar Franch » sa fiche K
» 12 Fév 2018, 12:35

Si tu as une foulée "parfaite" aucun soucis

Messagepar The Breizh Runner » sa fiche K
» 12 Fév 2018, 13:09

Personnellement j'alterne également entre plusieurs paires de chaussures - drops de 4, 6 et 8. Pas de soucis de mon coté. Les drops différents, c'est plus un hasard qu'une volonté manifeste. Après, d'une manière géérale,je ne sais pas si cela est bon ou mauvais :?:

Messagepar Sylvain IT » sa fiche K
» 12 Fév 2018, 13:17

Intéressante la question des drops, mais a-t-on des réponses qui vont au-delà des "philosophies" sur le thème?

Personnellement j'ai un drop de 10 sur mes chaussures de running (entrainement) et de 8 sur mes chaussures de trail (course), et ce détail m'a fait me poser des questions sur mes mollets 'durs' en fin de trail (courts!) : suis-je sous-entraîné ou bien 2 mm sont énoooormes pour mes petits mollets? :roll:

Messagepar Franch » sa fiche K
» 12 Fév 2018, 13:33

Sylvain IT a écrit:
Personnellement j'ai un drop de 10 sur mes chaussures de running (entrainement) et de 8 sur mes chaussures de trail (course), et ce détail m'a fait me poser des questions sur mes mollets 'durs' en fin de trail (courts!) : suis-je sous-entraîné ou bien 2 mm sont énoooormes pour mes petits mollets? :roll:


ça va dépendre du terrain, mais de manière générale la transition vers un drop plus faible est plus exigeante pour les mollets en route qu'en trail, la répétition d'un mouvement identique génére une fatigue importante, et si tu tire sur tes tendons un peu plus que d'habitude a chaque pas (c'est le cas en baissant de drop) tu vas générer des douleurs voir des tendinites.
En trail en revanche, plus le terrain est technique moins chaque pas ressemble à un autre, chaque appui devient différent et la fatigue est différente.

Messagepar Jax » sa fiche K
» 12 Fév 2018, 14:22

J'ai toujours pensé qu'alterner les chaussures ne pouvait être que bénéfique. Je n'ai pour ma part pas beaucoup d'écart de drop entre mes paires car sous 8 j'ai bobo, mais j'ai bien 4 paires de chaussures différentes, 2 trail et 2 routes sur lesquelles je tourne. Et je change à quasi chaque sortie. Cela permet une polyvalence, de solliciter différemment le pied, les mollets enfin toute la chaîne.

Messagepar picailloup » sa fiche K
» 12 Fév 2018, 15:25

Je pense aussi que faire tourner les chaussures (et les drops), c'est plutôt bénéfique. Jusqu'à faire des variations de 4 à 12 mm, je ne sais pas, c'est balèze quand même.
Cependant, je ne pense pas que de monter des pentes à 20% en trail avec des drops de 4 mm et tourner tout le reste du temps sur route à 12 mm ce soit top top. Pour ma part, j'ai donc tendance à remonter en drop (8 mm max) pour les trail >60 km avec beaucoup de D+ et à descendre sur les trails courts et sur route (4-6 mm, cela permet de travailler le pied et la foulée). Mes chaussures routes ont juste plus d'amorti que mes chaussures trails courts pour les raisons invoquées par Franch (mais pas plus de drop).

Messagepar PodoHRD » sa fiche K
» 12 Fév 2018, 17:10

Les drop plus faibles seront plutôt adaptés aux coureurs au profil aérien (en terme de préférences motrices) sans douleurs alors que les drops plus élevés seront plutôt adaptés aux coureurs de type terriens sans douleurs.

Un pied et plus largement un corps "physiologique" (et donc non pathologique), au delà de ses particularités (pieds creux, plats, valgus, varus, posture plutôt projetée vers l'avant, en rectitude, vers l'arrière etc, etc..), c'est avant tout un corps adaptable; capable de moduler/modérer contraintes qui lui sont appliquées.

(Ça me rappelle un article sur Kilian Jornet. Une petite étude avait montré qu'il n'utilisait pas un seul type de foulée. On serait en mesure de se demander si une partie de son talent ne vient pas du fait qu'il est certainement encore plus capable que les autres de s'adapter et de moduler sa foulée en fonction des conditions et de sa fatigue/souffrance. Chose que le corps est souvent capable de faire de façon automatique en réponse à plein de facteurs différents.. Comme le drop dans une certaine mesure.
http://www.ultramag.fr/article/2015-04- ... eecrypteee )

Bref, si tu n'as pas de problème, arrête d'intellectualiser et continue avec tes chaussures différentes si ça te fait plaisir. Ton pied et ton corps semblent être adaptables et donc en mesure de gérer ces différences dans l'information proprioceptive. Si tu étais pathologique ou en recherche d'optimisation en vue de performance, il y aurait certainement un intérêt à te conseiller les chaussures les plus adaptées à ton profil.

Après, si tu veux vraiment peaufiner tu peux toujours demander conseil auprès d'un podologue du sport expérimenté.

Messagepar fparchemin » sa fiche K
» 12 Fév 2018, 18:21

Bonsoir,

J'utilise du 0 et 4mm. J'alterne parce que je considère encore en phase de transition mais on m'a dit qu'une fois la foulée naturelle acquise, peu importe le drop (même élevée).

A noter que je n'ai pas les mêmes sensations avec mes différentes paires en 4mm : comme quoi il n'y a pas que le drop mais aussi je pense la flexibilité de la chaussure.

Messagepar Bikoon » sa fiche K
» 12 Fév 2018, 18:40

fparchemin a écrit:A noter que je n'ai pas les mêmes sensations avec mes différentes paires en 4mm : comme quoi il n'y a pas que le drop mais aussi je pense la flexibilité de la chaussure.

et l'épaisseur de la semelle !
Quand on voit que ce modèle n'a qu'un drop de 4 :
SpeedGoat2.jpg


Sinon pour rester dans la question, pas d'avis sur la dangerosité (au contraire je dirais) et perso j'alterne entre du 4 (route + trail) et 8 trail
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.

Messagepar Blod » sa fiche K
» 12 Fév 2018, 19:29

Très bien merci a vous pour ces réponses et surtout @ podoHR pour le discours objectif (d'ailleurs depuis que j'ai enlevé mes semelles ortho je n'ai plus aucun problème :D @Vinitzki Michael, en tout cas pour l'instant...)

Messagepar PodoHRD » sa fiche K
» 12 Fév 2018, 19:39

Fallait venir me voir si tu voulais des semelles efficaces..
:mrgreen: :mrgreen:

Messagepar Biloutte » sa fiche K
» 13 Fév 2018, 14:00

On s'en pose tout de même des questions hein.

Mais comment est-ce apparu ce "problème" de drop ?

Il faudrait revenir à la genèse.

Existait-il un vrai problème de drop trop important ? Dans ce cas, pourquoi toutes les marques ne sont-elles pas passées à des drops faibles ?

Ou, est-ce une invention marketing de certaines marques pour se faire connaître et mieux vendre leurs produits ???

Pour ma part, à une époque je regardais aussi le drop de mes chaussures. Maintenant j'achète des chaussures qui me plaisent/conviennent sans me poser d'autres questions que le confort et le prix. Et tout va bien, merci.

Messagepar priapex » sa fiche K
» 13 Fév 2018, 14:36

Pour le drop et autres considérations d'épaisseur, correction et souplesse :https://lacliniqueducoureur.com/coureurs/blogue/archives/vos-chaussures-de-course-sont-elles-minimalistes/

Messagepar Nultymo » sa fiche K
» 13 Fév 2018, 15:22

Biloutte a écrit:On s'en pose tout de même des questions hein.

Mais comment est-ce apparu ce "problème" de drop ?

Il faudrait revenir à la genèse.

Existait-il un vrai problème de drop trop important ? Dans ce cas, pourquoi toutes les marques ne sont-elles pas passées à des drops faibles ?

Ou, est-ce une invention marketing de certaines marques pour se faire connaître et mieux vendre leurs produits ???

Pour ma part, à une époque je regardais aussi le drop de mes chaussures. Maintenant j'achète des chaussures qui me plaisent/conviennent sans me poser d'autres questions que le confort et le prix. Et tout va bien, merci.

Même si le marketing s'en est emparé, on ne peut pas nier le fait que courir avec une chaussure qui a un drop de 4 ne procure pas les mêmes sensations (bonnes ou mauvaises) qu'avec une chaussure qui a un drop de 10.
On pourrait aussi revenir encore en arrière et regarder pourquoi les fabricants ont d'abord lancé des chaussures avec un drop important. Il me semble en effet que les premières chaussures de running avaient un drop proche de 0.

Messagepar Blod » sa fiche K
» 13 Fév 2018, 16:29

PodoHRD a écrit:Fallait venir me voir si tu voulais des semelles efficaces..
:mrgreen: :mrgreen:


Ca fait loin mais ça aurait été avec plaisir sinon!

Biloutte a écrit:On s'en pose tout de même des questions hein.

Mais comment est-ce apparu ce "problème" de drop ?

Il faudrait revenir à la genèse.

Existait-il un vrai problème de drop trop important ? Dans ce cas, pourquoi toutes les marques ne sont-elles pas passées à des drops faibles ?

Ou, est-ce une invention marketing de certaines marques pour se faire connaître et mieux vendre leurs produits ???

Pour ma part, à une époque je regardais aussi le drop de mes chaussures. Maintenant j'achète des chaussures qui me plaisent/conviennent sans me poser d'autres questions que le confort et le prix. Et tout va bien, merci.


J'ai eu énormément de problèmes avec mes pieds ces trois dernieres années suite a une mauvaise opération chirurgicale et je m'en remet a peine... C'est pour cela que je me permettais de poser la question ;)

Messagepar Biloutte » sa fiche K
» 13 Fév 2018, 18:22

Nultymo a écrit:Même si le marketing s'en est emparé, on ne peut pas nier le fait que courir avec une chaussure qui a un drop de 4 ne procure pas les mêmes sensations (bonnes ou mauvaises) qu'avec une chaussure qui a un drop de 10.
On pourrait aussi revenir encore en arrière et regarder pourquoi les fabricants ont d'abord lancé des chaussures avec un drop important. Il me semble en effet que les premières chaussures de running avaient un drop proche de 0.

Pour vraiment comparer la différence de drop, il faudrait pouvoir comparer la même chaussure avec juste 4 mm de semelle en moins (ou en plus) mais avec le même amorti et ça ce n'est pas simple.
On saurait alors ce qui vient du drop et uniquement du drop.
En l'occurrence on compare des chaussures différentes dont on sait par avance que leur drop est différent, le test est donc complètement biaisé.

Je mets quand même au défit de savoir quel drop a une chaussure juste en allant courir avec sur quelques kilomètres.
Je suis même près à parier que l'on aurait tendance à penser que la chaussure qui aurait moins d'amorti aurait le drop le plus faible, alors qu'amorti et drop ne sont aucunement corrélés.

Messagepar picailloup » sa fiche K
» 13 Fév 2018, 21:59

+1 pour billoute :!:
De même, t'as une bonne grippe, tu vas dans le cabinet d'en face car tu ne vois plus clair, pas de bol c'est un podologue, tu ressors avec des semelles. :mrgreen: :arrow:

Retour vers [CàP] Course à pied, trail, marathon, route

Accueil - Haut de page - Version grand écran