Cherche ultra trail ~220km/15000+ désespérément !

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Messagepar trailman83 » sa fiche K
» 30 Déc 2017, 17:22

Bonjour les Kikouroù !

La période d'inscription aux gros ultras approche, et je ne sais toujours pas lequel faire.
J'a déjà fait plusieurs 165km (UT4M, GRP, Ultra Andorre/ronda dels cims,..), L'Echappée Belle, et le GRP 2017 qui devait faire 220km mais a été ramené à 186km. Bref j'ai pas dépassé les 170/13500 et 186km/11500.
J'ai bien pensé au Tor des Géants 330km/24000, mais ca fait quasiment x2 et je trouve que du coup la marche est un peu haute !

J'aimerais donc trouver une course en France (ou pas loin) dans les 220-250km avec dans les 14000-15000m+ pour pouvoir tester si le bonhomme et le matos tiennent bien le coup.
De préférence (si possible) une course avec pas plus de 1000 coureurs, quitte à etre un peu seul de temps en temps, car j'adore l'ambiance qu'on y trouve.

Merci pour votre aide et bonnes fetes à tous.

Messagepar Bert75 » sa fiche K
» 30 Déc 2017, 17:48

A ma connaissance, il n'en a pas. Celle qui s'en rapproche le plus est l'infernal dans les Vosges avec 200km et 11000d+
Si le tirage au sort de l'UTMB est une nouvelle fois défavorable, je m'y inscrirais certainement tant l'infernal 120 m'a enthousiasmé cette année.

Messagepar JuCB » sa fiche K
» 30 Déc 2017, 17:59

Euforia : 233 / 20K mais il faut trouver un partenaire

UTE-MC (220/20k) mais il faut accepter de marcher au rythme de ZecrazyVik

Sinon, tu peux enchaîner un OFF avec une course. ex : sortie à St Nicolas de Véroce + Montagn'hard

Messagepar bubulle » sa fiche K
» 30 Déc 2017, 18:08

Sauf erreur, le Swiss Iron Trail T201, à Davos, se rapproche assez bien de tes critères (bon, "seulement" 11400D+). Il y a un excellent récit de Tom.

Messagepar trailman83 » sa fiche K
» 30 Déc 2017, 19:29

Merci pour vos reponses.
Si je veux vraiment dépasser les 200km, je pense que le coup du off après une course ça peut etre sympa (je préfère faire le off après pour ne pas me cramer pour la course).
J'ai pensé à l'Euforia, mais ça me fait un peu peur en binome : j'aime bien aller à mon ryhtme en fonction de la forme du moment (qui peut etre très variable sur un ultra), sans faire le boulet ou mettre dans le rouge mon partenaire. Quand ça va pas je lève bien le pied et accélère raisonnablement quand ça va mieux. J'ai peur de pas etre synchrone et de ne pas profiter au mieux de l'aventure. Oui je sais c'est un peu egoîste mais on se refait pas à mon age :D
Ou alors enchainer 2 courses dans le meme coin à une semaine d'intervalle, comme ça j'en profite pour bien bouffer et bien boire entre les 2 et visiter un peu. Je vais creuser le sujet ...

Messagepar trailman83 » sa fiche K
» 31 Déc 2017, 17:22

Bert75 a écrit:A ma connaissance, il n'en a pas. Celle qui s'en rapproche le plus est l'infernal dans les Vosges avec 200km et 11000d+.

Je suis allé voir sur leur site ça a l'air sympa. Mais je me demande pourquoi ils font ça en septembre alors qu'en main/juin/juillet les jours seraient plus longs et les temperatures peut etre plus chaudes (ils ont l'air de se cailler un peu sur la video). Vu l'altitude max de la course (1400m) il doit pas y avoir de probleme de neige vers juin.
En plus ça pourrait faire une bonne course pour se tester et s'endurcir avant une course à plus haute altitude de fin aout debut septembre. Et au moins si une course est annulée pour cause de mauvais temps, il y a toujours l'autre pour se rattrapper (à moins d'avoir la poisse).

Messagepar Bert75 » sa fiche K
» 31 Déc 2017, 19:17

Peut-être parce qu'il y a le trail de la vallée des lacs au mois de juin dans le même coin.
Et puis, j'avoue qu'envisager l'infernal 200 comme une prépa à une autre course, ça dépasse mon imagination :shock:

Messagepar randoaski » sa fiche K
» 01 Jan 2018, 13:16

Pas sur que l'Infernal 200 soit ce que tu cherches. Ok pour la distance. Mais le dénivelé doit plutot être aux alentours de 10500. Pour te donner une idée: en 2017 je mets un peu moins de 46h sur la Ronda et aux alentours de 38h sur l'Infernal, alors que je n'ai pas complètement récupéré de la ronda et que pour moi le déroulement de mes courses est à peu près le m^me en terme de sensations... L'infernal est très peu technique même si les derniers 50km sont usant pour ceux qui découvrent le début de la "plaine vosgienne" (une multitude de coups de cul ne dépassant guère les 150m de dénivelé). Par ailleurs tu n'as pas de contrainte d'altitude, etc... Cela reste tout de même un très bel ultra organisé aux petits soins avec des bénévoles hors pairs. Pour le choix de la date j'en ai déjà débattu avec les organisateurs (j'organise la Vallée des Lacs dont il est question dans ce fil et ai tracé une partie du 200 de l'infernal). Et pour faire court, c'est la place dans le calendrier qu'ils ont choisi à la création, ils ne souhaitent pas revenir dessus: le 200 est plus une vitrine pour le reste qu'une volonté d’attirer absolument les grandes foules.
Pour revenir à ton envie de trouver un pallier: j'ai un peu la même, mais n'ai pas encore trouvé. Donc pour le moment je vais plutôt à la découverte de nouvelles courses (Swisspeaks 170 cette année) et envisage le Tor aux horizons 2021... Je me dis également que peut etre je tenterais un enchainement type UT4M-EB ou GRP-UTMB etc... Bonne recherche, et si tu trouves, je suis partant. :wink:

Messagepar Marathonnerre » sa fiche K
» 01 Jan 2018, 13:37

trailman83 a écrit:Je suis allé voir sur leur site ça a l'air sympa. Mais je me demande pourquoi ils font ça en septembre alors qu'en main/juin/juillet les jours seraient plus longs et les températures peut être plus chaudes (ils ont l'air de se cailler un peu sur la vidéo). Vu l'altitude max de la course (1400m) il doit pas y avoir de problème de neige vers juin.
En plus ça pourrait faire une bonne course pour se tester et s'endurcir avant une course à plus haute altitude de fin août début septembre. Et au moins si une course est annulée pour cause de mauvais temps, il y a toujours l'autre pour se rattraper (à moins d'avoir la poisse).


Ce serait plutôt le contraire : une course de 100 / 120 km en préparation d'une ultra longue distance de plus de 200 km.
Il suffit de voir que cela a quelque peu râlé lorsque l'organisation de l'ultra trail Côte d'azur Mercantour (plusieurs distances dont 145 km) a annoncé la nouvelle date, désormais vers le 15 juin.

Messagepar trailman83 » sa fiche K
» 01 Jan 2018, 18:45

Merci "randoaski" pour les infos. Effectivement pour l'infernal 200 j'ai bien compris en regardant la vidéo que le terrain était plutot roulant et souple mais ça me permettrait de découvrir un nouveau coin, moi qui court quasiment toute l'année dans les caillasses du sud est. C'est pour ça que j'aurais bien vu ça en juin, 2 mois 1/2 avant un ultra en montagne.
Si je trouve une course dans les 220-250lm je te fais signe. Ca semble un crénau intéressant pour un organisateur vu qu'il n'y a pas de concurrence sur cette distance...

Mais grace à "Marathonnerre" je viens d'apprendre que l'ITCAM (145km) a changé de date et là ça m'intéresse : du caustaud avec 2 mois 1/2 de repos avant un autre ultra debut septembre ca me semble bien. Avec quelques 40lm en montagne entre les 2 ça devrait etre le top.
J'ai déjà fait l'UTCAM l'an dernier 1mois 1/2 apres Andorre (170lm) et j'en garde un bon souvenir car j'avais gardé des cartouches pour la fin qui est la partie la plus dure.

Bon je précise tout de meme que je suis loin du surentrainement car je ne cours jamais en semaine : je ne fais que des courses le weekend (pas le temps en semaine). Je fais bien 5 sorties par semaine ... mais au resto le midi avec mes collègues de travail (et 1/4 de vin). C'est sûr que je suis pas un champion car j'ai mis 53 heures à Andorre, mais je me fais plaisir.

Bonne année sportive à tous.

Messagepar TomTrailRunner » sa fiche K
» 01 Jan 2018, 19:06

bubulle a écrit:Sauf erreur, le Swiss Iron Trail T201, à Davos, se rapproche assez bien de tes critères (bon, "seulement" 11400D+). Il y a un excellent récit de Tom.

Merci bubulle : c'est icipour l'analyse ou pour les photos

randoaski a écrit:Pas sur que l'Infernal 200 soit ce que tu cherches. Ok pour la distance. Mais le dénivelé doit plutot être aux alentours de 10500. ....

Un peu pareil...
même si plus montagnard que l'infenal et beaucoup en altitude au delà de 2000m...on n'y trouvera pas les 20KD+ ...A mon avis, il est un chouïa plus dur que le GRP 220_qui_en_faisait_18X dans sa formation initiale

Messagepar Bert75 » sa fiche K
» 01 Jan 2018, 19:18

C'est moi qui suis béta ou il n'y a plus de 201 au swiss iron trail en 2018? Je ne vois qu' un 126...

Messagepar Rem » sa fiche K
» 02 Jan 2018, 11:18

oui, pas vu de T201 non plus , max T127 en 2018 après un T214 en 2017.

Messagepar Hadrien35 » sa fiche K
» 02 Jan 2018, 12:11

trailman83 a écrit:Merci "randoaski" pour les infos. Effectivement pour l'infernal 200 j'ai bien compris en regardant la vidéo que le terrain était plutot roulant et souple mais ça me permettrait de découvrir un nouveau coin, moi qui court quasiment toute l'année dans les caillasses du sud est.

Hello!
C'est marrant mais comme ça sur la vidéo je le vois pas comme un truc hyper roulant non plus, des blocs à gravir, des passages dans des portion jonchées de branches. Mais c'est sur qu'il y a des parties où tu peux dérouler, je vois ce que tu veux dire :P
Un retour des kikous sur l’aspect roulane?

Messagepar randoaski » sa fiche K
» 02 Jan 2018, 13:31

Hadrien35 a écrit:
trailman83 a écrit:Merci "randoaski" pour les infos. Effectivement pour l'infernal 200 j'ai bien compris en regardant la vidéo que le terrain était plutot roulant et souple mais ça me permettrait de découvrir un nouveau coin, moi qui court quasiment toute l'année dans les caillasses du sud est.

Hello!
C'est marrant mais comme ça sur la vidéo je le vois pas comme un truc hyper roulant non plus, des blocs à gravir, des passages dans des portion jonchées de branches. Mais c'est sur qu'il y a des parties où tu peux dérouler, je vois ce que tu veux dire :P
Un retour des kikous sur l’aspect roulane?

Je vais essayer de t'aiguiller:
tu commences par 3 bornes de plat sur bitume. Ensuite tu vas jouer au yoyo dans des "drés dans l'pentu" jusqu'au premier ravito qui font la marque de l'infernal. C'est à dire des collines où tu ne prends pas les chemins ou sentiers existants et qui font vraiment mal aux pattes, et ou les ascensions les plus longues font 250D+. Puis jusqu'à environ la première base vie c'est du sentier assez caractéristiques des contre forts vosgiens: du single avec peu de racines qui montent parfois assez raides mais qui globalement peuvent se trottiner tranquille avec quelques jolis paysages assez ouverts par de l’agriculture de moyenne montagne.
Ensuite tu attaques la partie "alsacienne" (mon chez moi): des ascensions et descentes plus longues (jusqu'à 1000m D). C'est la partie centrale, celle où il ne faut pas t'enflammer. Globalement c'est 100 bornes de ce que tu peux retrouver dans les contre forts alpins comme la maxi race, ou dans le massif central. Il y a du single assez souple sans trop de cailloux avec parfois des pentes assez raides (Drumont).
Tu retrouves alors la 3 eme base vie (la même que la 1ere) et là tu as intérêt à en avoir gardé... Tu attaques dès la sortie dans une piste noire qui te sèches et tu vas t'amuser à aller tout droit dans des trucs complètement improbables avec effectivement des trucs avec des troncs en travers, des passages en sapinière ou les seuls passages sont ceux créés par les passages successifs de la course. C'est assez usant. La fin se fait un peu longue sur des chemins vraiment roulants ou d'un coup tu tournes à droite pour prendre un chemin de débardage qui fait 80mD+ et qui te fusille les pattes. Ce sont ces 30kms que j'aime le moins et que pour moi il faudrait revoir.
En bref c'est usant à souhait. mais tu ne retrouves jamais ou presque les caillasses que tu auras sur l'EB, l'Andorre, certains coins du GRP etc... Et ça passe plutôt bien quand tu connais un peu le terrain et que tu pars pour gérer sans t'affoler :)
Mon loooonnng récit est par là: http://rundevoo.com/running/mes-courses ... nabord-88/

Messagepar Bert75 » sa fiche K
» 02 Jan 2018, 13:37

Hadrien35 a écrit:
trailman83 a écrit:Merci "randoaski" pour les infos. Effectivement pour l'infernal 200 j'ai bien compris en regardant la vidéo que le terrain était plutot roulant et souple mais ça me permettrait de découvrir un nouveau coin, moi qui court quasiment toute l'année dans les caillasses du sud est.

Hello!
C'est marrant mais comme ça sur la vidéo je le vois pas comme un truc hyper roulant non plus, des blocs à gravir, des passages dans des portion jonchées de branches. Mais c'est sur qu'il y a des parties où tu peux dérouler, je vois ce que tu veux dire :P
Un retour des kikous sur l’aspect roulane?


Disons qu'entre 2 raidards droit dans la pente de 150 à 400d+, c'est en effet roulant. Je n'ai pas souvenir sur le 120 de passages vraiment techniques.
Je me répéte, mais j'ai vraiment beaucoup aimé et je reviendrai poir faire le 200.

Messagepar meocli » sa fiche K
» 22 Jan 2018, 13:40

trailman83, j'arrive peut-être un peu tard dans la discussion...

J'ai fait le Tor (enfin la 4K, mais on ne va pas pinailler) en 2016.
Grand moment, superbe course, de loin mon meilleur souvenir de trail.
Je tente le Tor chaque année pour y retourner.

Avant, je n'avais fait comme ultra (de plus de 150) que le GRP, l'UTMB et le GTS (200 bornes, mais pas trop de dénivelé en trois étapes sur trois jours).
Je voulais faire l'Infernal, mais bon c'est loin de chez moi et j'ai eu la chance d'être pris, donc je me suis lancé directement.
En dînant avec des gars la veille du départ, j'ai l'impression qu'ils m'ont pris de haut avec ma maigre expérience, qui plus est, sans bâton. Un des deux a abandonné, cramé par le soleil du premier jour; l'autre finit, mais loins de ses ambitions puisqu'il visait un top 10.
Je finis 169e, en pleine forme (juste le manque de sommeil), ce qui est mon meilleur classement (avec nombre d'inscrits comparable).

Donc peut-être pas trop se prendre la tête sur l'expérience.
Le Tor est une course lente (qui permet de dormir sans problème), ce n'est pas si difficile.

En août dernier, frustré de n'être pas tiré au sort, j'ai fait UT4M (170) + GRP (220).
Même si les deux ont été tronquées, on est quand sur une distance proche du Tor (à peine plus de bornes, à peine moins de dénivelé).
Et ça, c'est beaucoup plus dur! Par comparaison, ce sont deux courses qu'il faut enchaîner à fond puisque les BH ne sont pas celle d'une seule course de 300 bornes et ça, sans récupération (enfin 4 jours dont 1000 bornes de voiture). J'ai eu beaucoup plus mal aux pieds et la gestion du sommeil la première nuit du GRP a été terrible...

Après, comme entraînement, c'est sûr que si tu passes ça, tu peux arriver l'esprit tranquille au Tor.
Perso, je ne sais pas si je referai.
N'est pas Jean-Mi qui veut.

Messagepar trailman83 » sa fiche K
» 02 Fév 2018, 23:42

Merci meocli pour tes conseils.
Effectivement je me souviens qu'en 2016 quand j'ai fait l'Ultra d'Andorre Ronda dels cims, je me suis retrouvé avec un courreur qui avait l'air bien fatigué et qui m'a dit avoir terminé le Tor dans un meilleur état que celui dans lequel il se trouvait à Andorre.
En fait je crois que tu as raison car je me disais la meme chose à mon premier 100km alors que je n'avais fait que 45km : j'étais persuadé etre deux fois plus fatigué à l'arrivée, mais finalement après avoir suivi le conseil d'autres coureurs et fait le parcours de façon plus cool qu'un 45km, j'ai terminé en meilleure forme que sur le 45km.
Là où j'ai plus de doutes par contre, c'est qu'à chaque fois que je finis une course de 170km, je commence a avoir des ampoules qui poussent sur les cotés des pieds et des rougeurs entre les fesses, meme avec un peu de Nok. Du coup je me dis que meme en allant moins vite je vais me retrouver un moment avec pas mal de petits bobos de ce genre qui vont me pourrir la 2e moitié de course.
Ce qui pourrait me rassurer c'est de savoir qu'en allant moins vite, cela pourrait retarder l'apparition de ce genre de petit bobo, et si ce n'est pas le cas comment faire pour s'en sortir au mieux.
Si tu as des infos à ce sujet je suis preneur.

Messagepar meocli » sa fiche K
» 03 Fév 2018, 13:38

Ah, la Ronda...
J'y vais cette année pour la première fois et tout ce que je lis m'annonce une course SUPER difficile!
Va falloir s'accrocher.

Sinon, pour les pieds, je n'ai pas de remède miracle.
Je ne suis pas trop sujet aux ampoules (enfin, pas douloureuses).
Par contre les échauffements...
Mon seul abandon GRP 160 (première fois que je faisais un 100 miles), a été à cause de ça.
Depuis... Je sers les dents.
En 2015, pour l'UTMB, j'avais tenté de courir sans chaussette une fois par semaine.
C'est assez atroce, mais efficace (remettre les chaussettes quelques semaines avant la course, histoire que ça cicatrise quand même un peu). Aucun problème pendant la course.

Je ne l'ai pas refait pour le Tor: juste Tano matin et Nok soir pendant trois semaines.
Absolument aucun problème.
J'ai eu un peu peur le premier jour mais changement de chaussettes + Nok en milieu d'étape et toute la course s'est super bien déroulée. Quelques ampoules que je perçais aux bases vie (sans autre soin).

L'été dernier, par contre, orage (donc pieds trempés) + grosses descentes de l'UT4M m'ont fait bien souffrir; dure, dure, la première journée sur le GRP derrière.

Enfin, pour conclure sur le plus sexy, les brûlures entre les jambes... Je Nok le plus souvent possible.
J'ai essayé un truc Compressport: pas forcément mieux et troué au bout d'un mois. À 90 balles le calbute, c'est pas mon truc.
Je reste donc sur des caleçons Under Armour (boxerjock sous short large). S'il ne fait pas trop chaud, ça passe sans problème. Sinon, ben, aussi pénible que ce soit, ce n'est pas ça qui empêche d'avancer (contrairement aux pieds).

Mais, encore une fois, ce n'est pas sur le Tor que j'ai connu les pires désagréments. Je suppose que la vitesse dans les descentes et le fait de faire des grosses pauses (j'ai dormi 3 heures à chaque base vie) y sont pour beaucoup.

Messagepar meocli » sa fiche K
» 03 Fév 2018, 13:44

Au fait, faut quand même rajouter le paramètre du tirage au sort.

Perso: recalé en 2016 (même si j'ai eu la 4K), recalé en 2017 et donc coeff. 4 cette année (sachant que je n'ai pas été pris sur la TDS alors que j'étais coeff. 2).

Donc, peut-être que ça vaut le coup de tenter l'inscription.
Soit t'as de la chance et ce sera le bon prétexte pour te lancer.
Tout en sachant que le plus probable reste que tu devrais avoir quelques années pour te préparer mentalement!

Les inscriptions sont ouvertes depuis 48h et il y a déjà 1279 demandes; et ça ne ferme que le 14 février.

Messagepar trailman83 » sa fiche K
» 03 Fév 2018, 19:24

Merci pour tes infos !
T'as probablement raison il faudrait que je me lance puis je verrai une fois sur le parcours.
Au niveau des pieds j'ai effectivement remarqué que c'est pas forcément sur les courses les plus longues que j'ai le plus de début d'ampoules; effectivement le fait de descendre moins vite et de faire plus de pauses doit aider un peu.
Tu avais quelqu'un qui te faisait un peu d'assistance aux bases de vie lors du Tor ? On m'a dit que c"etait apréciable en cas d'oubli dans le sac de délestage d'avoir une personne pouvant te ramener ce dont tu as besoin ...
En tout cas pour peu que le temps soit correct, tu va vraiment te régaler à la Ronda. Départ/arrivée dans un petit village à taille humaine, supporters et bénévoles au top sur le parcours avec des encouragements à la catalane ... Et juste ce qu'il faut comme nombre de coureurs pour ne pas etre seul mais sans se marcher dessus. Si tu as la chance d'arriver de jour comme moi vers 13h c'est le feu à l'arrivée, j"en ai pleuré !

Messagepar meocli » sa fiche K
» 03 Fév 2018, 20:55

Ouais, pour la Ronda, sur le papier, c'est vraiment le genre de courses qui me botte!
Il me tarde, il me tarde...

Sinon, non, pas d'assistance sur le Tor.
Jamais en fait: ma femme a baissé les bras. Ras le bol de poireauter deux heures pour me voir un quart d'heure. Et je la comprends!

Faut juste être organisé (on perd quand même pas mal de temps car personne pour trier, remplir le sac, etc.) Je n'ai jamais rien oublié de si important; juste du liquide sur moi pour acheter une boisson ou une glace de temps en temps!

Mais d'après ce que j'en entends, l'assistance est très appréciable (surtout pour le moral).
D'un autre côté, je me dis que ce sont les seules deux, trois fois dans l'année qui sont à 100% pour moi;-)

Retour vers [CàP] Course à pied, trail, marathon, route

Accueil - Haut de page - Version grand écran