début d'aponévrose plantaire vos conseils

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Messagepar julvin » sa fiche K
» 02 Mai 2018, 08:37

+1 même symptôme que tout le monde ici depuis 3 jours. :roll:

De mon côté c'est apparu le lundi soir après un grosse sortie le dimanche (40km) - rien le dimanche soir - puis rechausse des chaussures de ville à "mini-talon" (tenue de boulot en costume de rigueur) le lundi toute la journée => douleur en fin de journée
Du coup je pense qu'il y a un peu des 2 à l'origine de la douleur. La fatigue de la sortie du dimanche + des chaussures très rigides de ville.

Je porte des semelles, et j'avoue que je galère pour être bien chaussé en chaussure de ville, parce que les semelles çà ne tient pas dans des chaussures à porter avec un costume.

Inscrit à la marathon race d'Annecy dans 3 semaines ... çà ne sent pas bon. Mais bon on va patienter. Pas le choix. Et je vais essayer de suivre les conseils vus sur le fil. :x :x

Messagepar guigue » sa fiche K
» 22 Nov 2019, 12:54

je reviens vers vous , non pas que j ai de nouveau un soucis avec cette aponevrose , mais parce que j ai trouvé un article tres interressant sur le sujet .

pour ma part , depuis quelques mois , j ai pris le taureau par les cornes , j ai attaqué 3 fois par semaines des etirements de la chaine posterieur , j ai arreté le sucre sous toute ses formes , j ai perdu 6 kilos , et je viens de me mettre a RE courir en altra (olympus pour le trail et torin pour la route ) , et ça se passe tres tres bien , et surtout je ne bois plus que de l eau , et en grande quantitée .

j ai pu faire une grosse charge d entrainement pour faire mon ultra marin en juin , et pas le moindre soucis , pour le moment tout va bien , pourvu que ca dure .

pour resumer ce qui est dis dans l article :

La fasciite plantaire est une éponge sèche et croustillante.

Je sais que cela semble hautement technique et médical ..... mais c'est la définition la plus utile que vous puissiez trouver.
Imaginez une éponge, comme celle avec laquelle vous lavez la vaisselle. Imaginez une éponge sèche et dure.

Que se passe-t-il lorsque vous serrez une éponge sèche et dure?

Les fibres fragiles sèches craquent et se cassent.

Vous ne pouvez pas vraiment voir de dégâts, mais de petites fibres minuscules sont endommagées chaque fois que vous exercez une force sur l'éponge.

Si vous avez une écologie «sèche» dans la structure de votre pied, c'est exactement ce qui se passe chaque fois que vous faites un pas.

Petites déchirures dans les tendons, les ligaments et le tissu conjonctif.

Plus loin dans la page, je décrirai l'ensemble du processus, mais pour le moment, sachez que les déchirures et les larmes se transforment en une structure resserrée, un peu comme une éponge à moitié pressée .

Que se passe-t-il avec une éponge à moitié pressée? Les vieux trucs restent coincés et ils ont du mal à sortir.

Les déchets et autres irritants sont piégés dans vos tissus.

Sortir du lit le matin est la principale cause de douleur au pied.

Chaque matin, vous vous réveillez et sautez hors du lit sur les éponges sèches et cassantes de vos pieds.

Pourquoi?

Lorsque vous vous réveillez le matin, votre métabolisme est à son plus «froid».

Cela signifie que votre tissu "ne s'est pas encore réchauffé".

Votre pied est une voûte plantaire, avec des millions de petites connexions qui bougent et résistent à la pression lorsque vous mettez votre poids sur la voûte plantaire.

Au fil du temps, une déshydratation chronique, une consommation insuffisante de protéines, avec l'inflammation et la dynamique causante de la douleur qui s'ancrent constamment dans votre corps, le tissu conjonctif situé sous le pied, en particulier le fascia plantaire, commence à se dessécher, éponge croquante.

Ainsi, chaque fois que vous sautez hors du lit sur vos pieds froids et croquants, vous obtenez une déchirure.

C'est pourquoi ces premières étapes font mal. Blessure, blessure, blessure.

Si vous vous en souvenez bien, avant d'avoir mal au pied, vous ressentiez une gêne au pied.

Avec le temps et les micro-blessures quotidiennes causées par le fait de sortir du lit, cet inconfort s'est transformé en douleur au pied parce que vous vous êtes blessé et le processus d'inflammation s'est développé de plus en plus.

voila les grandes ligne , j ai trouvé ca tres instructif .

Messagepar philibert69 » sa fiche K
» 22 Nov 2019, 12:58

Conclusion : faut rester au lit !! :arrow:

Messagepar novass396 » sa fiche K
» 22 Nov 2019, 13:52

philibert69 a écrit:Conclusion : faut rester au lit !! :arrow:



Image

Messagepar Scoubidou » sa fiche K
» 22 Nov 2019, 20:17

philibert69 a écrit:Conclusion : faut rester au lit !! :arrow:

Naaaaan, tu peux sortir du lit, mais sur les mains ... ou sur la 3ieme jambe !

Messagepar tad11 » sa fiche K
» 03 Fév 2020, 13:07

Bonjour
Mon aponévrosite que je traîne depuis septembre commence à me prendre la tête. Avec des semelles pas d'amélioration!
Alors j'ai essayé de faire rouler mon pied sur une balle mais mon ostéo me le déconseille car d'après lui ça entretient l'inflammation. Pour lui, glace et puis du chaud
Hier sur une course j'ai discuté avec un kiné qui me dit de le faire!!

Alors, qui croire?
Balle ou pas balle?

(Je précise que la douleur est sous le talon et pas sur toute la voute plantaire)

Messagepar Khanardô » sa fiche K
» 03 Fév 2020, 13:18

tad11 a écrit:Bonjour
Mon aponévrosite que je traîne depuis septembre commence à me prendre la tête. Avec des semelles pas d'amélioration!
Alors j'ai essayé de faire rouler mon pied sur une balle mais mon ostéo me le déconseille car d'après lui ça entretient l'inflammation. Pour lui, glace et puis du chaud
Hier sur une course j'ai discuté avec un kiné qui me dit de le faire!!

Alors, qui croire?
Balle ou pas balle?

(Je précise que la douleur est sous le talon et pas sur toute la voute plantaire)

Salut.
J'ai eu ça il y a plus de 10 ans (2007)
3 mois à me trainer de conseils en soins.
2 séances d'ondes de choc ont réglé le pb en 1 semaine. Le WE d'après je courrais les Templiers.

Messagepar fitigre38 » sa fiche K
» 03 Fév 2020, 16:31

Grosse galère en 2019 à cause de ça.

Ondes de choc + kiné + semelles ortho + étirements corrects + reprise en douceur = pb réglé

Messagepar Charpente » sa fiche K
» 03 Fév 2020, 17:02

Je n'ai jamais entendu de contrindication pour le roulage de balle sous le panard en cas d'aponévrosite plantaire? J'espère que certains sauront t'éclairer là-dessus.
Ce qu'on m'a souvent préconisé c'est d'étirer, assouplir et renforcer la chaîne arrière (et notamment les mollets, avec le travail excentrique, car du bout du pied, en passant par le tendon d'Achille et le mollet jusqu'au genou, tout est très lié, alors tu peux avoir une aponévrosite plantaire parce que, mettons, tes mollets sont surtendus ou ton tendon d'Achille trop court).

Messagepar slemire » sa fiche K
» 03 Fév 2020, 17:45

Hello

Pour avoir vécu et réglé l'aponévrose l'année dernière, le protocole du kiné était le suivant
Stanish 4*10 à 1 pied tous les jours
Rouleau 2 fois par jour
Onde de choc et Tekar chez le Kiné 2 fois par semaine
Semelle si nécessaire

Bon elle est revenue 8 mois après mais j'ai arrêté le Stanish et mes semelles sont mortes.
Je relance un protocole depuis 10 jours

Messagepar tad11 » sa fiche K
» 03 Fév 2020, 21:55

Charpente a écrit:du bout du pied, en passant par le tendon d'Achille et le mollet jusqu'au genou, tout est très lié, alors tu peux avoir une aponévrosite plantaire parce que, mettons, tes mollets sont surtendus ou ton tendon d'Achille trop court).


En tout cas, je sais pas si c'est lié mais depuis 2 semaines j'ai mal au genou du même côté que l'aponévrosite!

Messagepar Jax » sa fiche K
» 04 Fév 2020, 09:17

Je ne suis pas kiné donc mon avis vaut ce qu'il vaut hein?! Mais si tu as mal au talon, on est sûrement en présence d'un souci au niveau de l'insertion sur le calcaneum. Et plutôt qu'une inflammation, cela pourrait être une altération des tissus e une cicatrice anarchique qui provoquerait la douleur.
Je suis étonné que le kiné te parle d'inflammation au regard de ce que j'ai pu lire par ci par là, avec mon regard de non professionnel de santé.

En général, sur des douleurs qui trainent comme ça sur une insertion, les protocoles sont souvent à base d'ondes de chocs radiales, de manière à provoquer une blessure qui cicatrisera plus proprement grâce à tout un tas d'exercices qu'un kiné te fera faire.
Du coup j'ai du mal à comprendre que faire rouler une balle sous le pied puisse faire du mal.

Messagepar fanfan1978 » sa fiche K
» 04 Fév 2020, 09:28

aponévrosite en 2018, déclancher par surentrainement (se fader une sortie de type cassage de fibre que tu complètes par du roulant pas prévu, une semaien après un maxicross neigeux n'était pas la meilleure idée que j'ai eu).
Passage par podologue une semaine avant l'écotrail 80, constat simple, rien a faire si proche de l'évènement sauf massage ++++ avec une balle pour assouplir la tension.
Après semelle et renfo spécifique et trois séances de kiné jusqu'a la MH65 et puis après plus de semelle mais travail du pied.
Aujourd'hui quasi 2 ans après j'ai toujours des petits rappels à l'ordre surtout avec une paire de trails, mais je masse régulièrement la zone, je tape aussi (ca soulage enormément ;) )et surtout étirements et renfo en fin de chaque séance.
Par contre j'ai couru décaller si je puis dire et suite à ca je me suis chopper une grosse tendinite de l'insertion des ischios de la jambe opposé et là j'en chie vraiment depuis un an.
Donc gaffe a votre posture et soyez attentif a vos douleurs, genes.

Messagepar Blade_Runner » sa fiche K
» 04 Fév 2020, 09:49

Perso , j'ai eu une crise de ce type il y'a 2 ans après une période un peu intense d'entrainement.

La solution pour moi a été de :
- Réduire le drop de mes chaussures (passer de 11mm à 4mm)
- Passer sur HOKA (Mafate Speed & Bondi)

Depuis, plus de problèmes malgré l'augmentation du volume.

Messagepar ch'ti lillois d'vizille » sa fiche K
» 04 Fév 2020, 19:44

Voir aussi vos chaussures de travail ou de ville.
Moi c'était les chaussures de sécurité qui ne me convenaient pas et malgré des chaussures faites sur mesure le pied ne les acceptait pas.
Résultat: opération pour soulager l'aponévrose, plus de chaussures de sécurité (je bosse plus) et ça va (certes aujourd'hui je ne fais plus que du vélo).
Les semelles ne règlent pas tout sauf à vider le porte-monnaie.

Messagepar fanfan1978 » sa fiche K
» 05 Fév 2020, 08:18

ch'ti lillois d'vizille a écrit:Les semelles ne règlent pas tout sauf à vider le porte-monnaie.

Les semelles dans le cas d'une aponverosite sont faites pour soulager la zone en tension, c'est un apport ponctuel. La correction une fois la douleur estompée (inflammatin réduite) est l'assouplissement et le renforcement de la chaine.

Un bon podologue n'ira pas automatiquement sur des semelles mais sur des correctifs/educatif d'abord
et semelle ensuite en fonction;
Bien entendue certaine patologie necessiteront des semelles dans de nombreux cas.
Mais dixit mon podologue de l'époque, c'est une solution de facilité (podologue ayant fait deux top 10 sur le GRP).

Messagepar slemire » sa fiche K
» 05 Fév 2020, 17:34

Les semelles c'est un truc en + et pas pour tt le monde.
J'étais chez mon podo ce midi et petit exo orteil à faire 3 fois par jour pendant 2 mois pour éviter de tirer sur l'aponévrose.
et baisser le drop c'est une mauvaise idée sur l'aponévrose, top pour le genou mais moins bon pour le pied.
Il faut être progressif (cf la Clinique du coureur, pourtant des adeptes du drop 0)

Messagepar Franck62 » sa fiche K
» 11 Fév 2020, 21:23

Bonjour,

Mon expérience sur l'aponevrose plantaire:
semelle et chaussette de contension tous les 2 de chez Foot Active qui permet de soutenir la voute plantaire aussi bien dans les chaussure de trail que dans les chaussures de tous les jours.
Pour les chaussures de trail je suis passé à la demi pointure au dessus et j'ai retiré la semelle interne, sinon le pied est trop serré.
J'ai arrêté 2 semaines pour calmer la douleur puis reprise doucement de l'entrainement avec toujours la même optique, ne pas avoir plus mal après l'entrainement.
J'ai retiré les semelles au bout de 6 mois car plus de douleurs même lors de trail long
Je garde encore les chaussettes par sécurité, l’affaissement de la voûte plantaire au cours du temps lorsque l'on court est connu

Il s'agit juste de ma propre expérience

Franck

Précédent Retour vers [CàP] Course à pied, trail, marathon, route

Accueil - Haut de page - Version grand écran