Physio / Cinétique des lactates / Graphes (lire Msg1)

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Messagepar Nine14 » sa fiche K
» 27 Nov 2018, 12:12

Un schéma intéressant pour comprendre les flux de lactates dans le corps humain.

Les flèches jaunes, ocre et orange indiquent les flux de lactates :
    - jaune : utilisation et transformation du lactate
    - ocre (flux 1a et 1b): évacuation du lactate par les muscles qui en produisent; évacués soit vers le sang, soit vers des muscles en capacité de consommer ce lactate;
    - orange (flux 2) : consommation du lactate sanguin par des muscles en capacité de le faire
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.

Messagepar Nine14 » sa fiche K
» 29 Nov 2018, 12:27

Au vu du schéma du message précédent, on constate que deux flux de lactates (en relation avec les muscles actifs du coureur) sont en rapport avec le sang :
    1) Le flux 1a : ce sont tout simplement les lactates produits par les muscles actifs et qui sont évacués de ces muscles vers le sang

    2) Le flux 2 : c'est à dire un flux de lactate entre le sang artériel et les muscles actifs en capacité de consommer du lactate.

Tant que ces 2 flux sont égaux, le taux de lactate du sang veineux qui remonte des jambes vers le coeur peut rester sable.

Cela veut dire qu'il existe des fibres musculaires qui produisent du lactate alors que le coureur court à une allure sous le SL1 (seuil lactique 1).

Pour rappel : le seuil lactique 1 est le dernier effort pour lequel, après l'instabilité initiale de qqes minutes, la lactatémie sanguine revient stable à son taux de repos.

Messagepar Nine14 » sa fiche K
» 12 Mars 2019, 15:07

Un nouveau schéma, permettant peut-être de mieux comprendre la cinétique du lactate dans le sang.

Schéma toujours orienté acidose, acide lactique et lactates.
Les zones colorées ocres, saumons et rouges :
3 : correspond au lactique produit par des fibres intermédiaires mais immédiatement happé par les fibres aérobies; donc jusqu'au SL1; l'aire de cette zone est égale aux aires bleues foncées du schéma;

4 : correspond au lactique produit entre l'allure SL1 et l'allure SL2; le lactique est sous contrôle car absorbé par l'ensemble des tissus et organes du corps en capacité de le faire (foie, coeur, cerveau, autres muscles du corps, ...);

5 : correspond au lactique produit entre le SL2 et la VMA; le lactique n'est plus sous contrôle et ne fait que progresser; il impose au coureur, tôt ou tard en fonction de l'allure, soit de ralentir, soit de s'arrêter;

6 : lactique au-dessus de la VMA; toute l'énergie additionnelle est produite par la voie anaérobie; la production de lactique est à son maximum; l'effort est de courte durée (400n ou 800n ou 1500m ...).
.
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.

Précédent Retour vers [CàP] Course à pied, trail, marathon, route

Accueil - Haut de page - Version grand écran