[Dossier] Approche minimaliste, 180 Fpm? Posture? Educatif?

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Messagepar Vik » sa fiche K
» 24 Mars 2017, 11:20

Japhy a écrit:...

Ce post n'a rien à voir avec le fait que j'aie l'impression que parfois on fait des expériences beaucoup plus douloureuses limite indécentes sur ces pauvres animaux, dans ce post.


:mrgreen: j'ai failli me faire pipi dessus :oops:

Messagepar Vik » sa fiche K
» 24 Mars 2017, 11:23

Nine14 a écrit:Je me suis posé la question de savoir si des semelles intelligentes existent déjà ou sont en cours de conception.


http://lmgtfy.com/?q=smart+running+sole

ça existe. Je n'ai pas investi par contre.

Messagepar PodoHRD » sa fiche K
» 24 Mars 2017, 11:58

Nine14 a écrit:Je crois que le sujet du LFR (Light Feet Running)) a été abordé un peu dans ce fil.
C'est surtout la pose médio-pied qui est préconisée.

Je me suis posé la question de savoir si des semelles intelligentes existent déjà ou sont en cours de conception.
Typiquement chez un constructeur de GPS : Garmin, Polar, ...,
Ceci pour remonter les infos dans la montre et pouvoir les analyser après course.

Je verrai bien les données suivantes :
    - la charge verticale sur le talon
    - la charge verticale sur l'avant du pied
    - les écarts en durée entre pose talon et pose avant du pied
    - la durée de contact au sol (de manière plus précise qu'actuellement)
    - ceci pour chaque pied
    - ....
PS : cela permettrait même de contrôler la MARCHE de manière électronique en temps réel : y-a-t-il toujours un pied au sol ?


Ça commence à exister mais ça reste encore basique (80 capteurs c'est pas beaucoup) et ça coûte plusieurs milliers d'euros. Je leur ai pas demandé leur prix à AM Cube étant donné que ça m'intéresse pas pour ma pratique mais ça doit être entre 6000 et 10000€ j'imagine.

http://www.amcube.com/index.php/nos-pro ... footinsole

A noter que TOUTES les semelles que tu pourrais trouver en grand publique fonctionnent avec des capteurs qui ne sont pas capacitifs. Donc en gros c'est du "on/off" : "ça appuie / ça appuie pas". Tu n'as pas de mesure fiable du degré de pression. De plus, elles auront très peu de capteurs (une petite dizaine) sur une semelle plutôt rigide.
Mettre beaucoup de capteurs capacitifs sur une semelle (idéalement souple), c'est compliqué et ça coûte un bras. A ma connaissance il n'y a que AM Cube qui en fait (leaders des plaques de podométrie électronique s'agissant de l'analyse dynamique).

Messagepar Trixou » sa fiche K
» 24 Mars 2017, 12:41

Vik a écrit:
Japhy a écrit:...

Ce post n'a rien à voir avec le fait que j'aie l'impression que parfois on fait des expériences beaucoup plus douloureuses limite indécentes sur ces pauvres animaux, dans ce post.


:mrgreen: j'ai failli me faire pipi dessus :oops:


Sans aller jusque là (suis pas aussi extrême que Vik !) j'ai apprécié aussi cette introduction d'humour tout en finesse.

Japhy quand tu es dans les bassins tu essayes bien d'améliorer et ajuster tes mouvements à tous les niveaux non ? (justesse, amplitude, intensité, fréquence...)

Messagepar miniping » sa fiche K
» 24 Mars 2017, 12:55

PETA Désapprouve la maltraitance d'arrière train de drosophile menée dans ce post
Nine14 a écrit:Je me suis posé la question de savoir si des semelles intelligentes existent déjà ou sont en cours de conception.
Typiquement chez un constructeur de GPS : Garmin, Polar, ...,
Ceci pour remonter les infos dans la montre et pouvoir les analyser après course.

Je verrai bien les données suivantes :
    - la charge verticale sur le talon
    - la charge verticale sur l'avant du pied
    - les écarts en durée entre pose talon et pose avant du pied
    - la durée de contact au sol (de manière plus précise qu'actuellement)
    - ceci pour chaque pied
    - ....

Pourquoi des semelles lorsque des accéléromètres mis sur les chaussures permettent de mesurer une vitesse donc les moments d'impacts avant, arrière les écarts, la charge avec un simple calcul de vitesse en faisant rentrer au coureur son poids. 3 accéléromètres calibrés permettent de faire ça pour en gros 80 balles hors coût de prototypage.

Messagepar Japhy » sa fiche K
» 24 Mars 2017, 13:06

Trixou a écrit:
Japhy quand tu es dans les bassins tu essayes bien d'améliorer et ajuster tes mouvements à tous les niveaux non ? (justesse, amplitude, intensité, fréquence...)


Tout à fait. Mais je fais une grosse différence car il me semble que la natation est quelque chose de pas naturel du tout pour l'humain, et donc nettement plus technique que la course, surtout les nages codifiées.
Courir est tout de même beaucoup plus naturel.
C'est vrai que parfois, lorsque je vois courir des gens avec des foulées, on va dire, difficiles, ça me fait un peu mal pour eux, mais si je décidais d'en changer moi-même, je ne sais pas jusqu'où j'irais dans la correction et surtout, dans la perfection. Je pense que je me prendrais beaucoup moins la tête.

(ce sont surtout les semelles connectées qui m'ont fait ressortir cet article sur la droso, article que je trouve vraiment super d'ailleurs, pour de vrai)

Messagepar Vik » sa fiche K
» 24 Mars 2017, 13:29

Japhy a écrit:
Trixou a écrit:
Japhy quand tu es dans les bassins tu essayes bien d'améliorer et ajuster tes mouvements à tous les niveaux non ? (justesse, amplitude, intensité, fréquence...)


Tout à fait. Mais je fais une grosse différence car il me semble que la natation est quelque chose de pas naturel du tout pour l'humain, et donc nettement plus technique que la course, surtout les nages codifiées.
Courir est tout de même beaucoup plus naturel.
C'est vrai que parfois, lorsque je vois courir des gens avec des foulées, on va dire, difficiles, ça me fait un peu mal pour eux, mais si je décidais d'en changer moi-même, je ne sais pas jusqu'où j'irais dans la correction et surtout, dans la perfection. Je pense que je me prendrais beaucoup moins la tête.


Mouai, pour notre civilisation ça n'est pas naturel, mais pour l'humain, je ne sais pas... Après si on en vient à parler de nage codifiées, on peut peut être aussi mettre le saut de haie dans la comparaison de la technicité non ? :-)

C'est quand même pas simple pour tout le monde, d'avoir une foulée efficace et à faible risque de blessure (et je ne parle pas de "perfection" !). Mais est ce que les capteurs et autres bidules électroniques sont utiles en dehors de recherches scientifiques structurées... je laisse ma langue au chamois !

Messagepar Marathonnerre » sa fiche K
» 24 Mars 2017, 13:58

PodoHRD a écrit:Ça commence à exister mais ça reste encore basique (80 capteurs c'est pas beaucoup) et ça coûte plusieurs milliers d'euros. Je leur ai pas demandé leur prix à AM Cube étant donné que ça m'intéresse pas pour ma pratique mais ça doit être entre 6000 et 10000€ j'imagine.


Au centre R & D d'Adidas à Herzogenaurach il y a ce type d'équipement (avec beaucoup plus de 80 capteurs par semelle, et un tarif au niveau d'une berline bavaroise...).

Semelle.jpg
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.

Messagepar Spir » sa fiche K
» 24 Mars 2017, 15:13

Japhy a écrit:Tout à fait. Mais je fais une grosse différence car il me semble que la natation est quelque chose de pas naturel du tout pour l'humain, et donc nettement plus technique que la course, surtout les nages codifiées.
Courir est tout de même beaucoup plus naturel.
C'est vrai que parfois, lorsque je vois courir des gens avec des foulées, on va dire, difficiles, ça me fait un peu mal pour eux, mais si je décidais d'en changer moi-même, je ne sais pas jusqu'où j'irais dans la correction et surtout, dans la perfection. Je pense que je me prendrais beaucoup moins la tête.


Ben, justement, est-ce que l'"erreur" n'est pas là ? Beaucoup pensent que la course est naturelle et qu'il suffit de mettre une paire de chaussures pour courir. Alors certes, on peut se faire plaisir, éventuellement faire des performances, à son niveau, mais on peut aussi, surtout si le volume augmente, se blesser.

Si on prend la peine de passer un peu de temps sur sa foulée, on se rend compte du nombre incroyables de détails qui ont de l'influence sur l'efficacité du geste sans qu'il y ait besoin de capteurs. Cela va de la manière de poser le pied au mouvement des coudes et des mains en passant par le tronc et tout le reste. Le simple fait de penser à bien remonter son pied modifie considérablement le ressenti de la foulée.

Bref, la course est incroyablement technique. Bien sûr, on peut faire sans, se faire très plaisir, et considérer que le travail de foulée est plus du domaine du haut et du très haut niveau, tout comme (c'est mon cas) on peut nager en brasse sans technique, avec plein de mouvements parasites auxquels on n'accorde pas d'importance au regard du plaisir que l'on tire du simple fait d'être dans l'eau.

Mais on peut aussi trouver du plaisir à comprendre pourquoi, parfois, on se sent incroyablement léger et d'autres fois balourd, pourquoi des tensions se créent parfois, et d'autres fois non. Sans chercher la perfection, on peut aimer cheminer sur la voie du "mieux faire" :D

Messagepar Japhy » sa fiche K
» 24 Mars 2017, 16:57

Spir a écrit:Si on prend la peine de passer un peu de temps sur sa foulée, on se rend compte du nombre incroyables de détails qui ont de l'influence sur l'efficacité du geste sans qu'il y ait besoin de capteurs.


euh, voilà, c'est surtout ça qui me semblait excessif.
Je ne nie pas qu'on puisse avoir besoin de technologie de temps à autre, mais pour ce qu'on appelle à présent "l'intelligence du corps" (terme à la mode mais assez bien senti), ça me semble important de se fier aussi à son instinct et ne pas trop vouloir appliquer des modèles théoriques excessivement compliqués.

D'ailleurs, dans le même esprit, pour en revenir à la natation, apprendre à sentir comment l'eau bouge autour de nos doigts, bras, pieds ou corps entiers, lorsqu'on fait tel ou tel mouvement, c'est largement aussi gratifiant que de gagner 2 secondes au 50m. :wink:

Messagepar dinococus » sa fiche K
» 24 Mars 2017, 18:27

Japhy a écrit:Je ne nie pas qu'on puisse avoir besoin de technologie de temps à autre, mais pour ce qu'on appelle à présent "l'intelligence du corps" (terme à la mode mais assez bien senti), ça me semble important de se fier aussi à son instinct et ne pas trop vouloir appliquer des modèles théoriques excessivement compliqués.


+1

Et franchement le faire sans électronique, ce n'est pas compliqué. Depuis juin 2016 j'ai entrepris ce travail de réduction de la foulée, augmentation de la fréquence et augmentation de la poussée vers l'arrière.
Mars 2016 je repasse enfin sous les 4' minutes au KM. 10 ans que cela ne m'était pas arrivé.

Messagepar Sylvain IT » sa fiche K
» 25 Mars 2017, 12:24

dinococus a écrit:
Japhy a écrit:Je ne nie pas qu'on puisse avoir besoin de technologie de temps à autre, mais pour ce qu'on appelle à présent "l'intelligence du corps" (terme à la mode mais assez bien senti), ça me semble important de se fier aussi à son instinct et ne pas trop vouloir appliquer des modèles théoriques excessivement compliqués.


+1

Et franchement le faire sans électronique, ce n'est pas compliqué. Depuis juin 2016 j'ai entrepris ce travail de réduction de la foulée, augmentation de la fréquence et augmentation de la poussée vers l'arrière.
Mars 2016 je repasse enfin sous les 4' minutes au KM. 10 ans que cela ne m'était pas arrivé.


T'aurais pu aussi dire 'moins 1' car l'augmentation de la fréquence c'est exactement le sujet de ce fil, c'est-à-dire une réflexion sur la technique axé sur la fréquence :wink:

Pour en revenir aux capteurs*, moi je trouve ça une excellent idée : on va enfin avoir des chaussures à plus de 200 € avec un motif idéal pour en expliquer le coût :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

*ça existe sur les raquettes de tennis, je suppose que ça ne tardera pas sur les pompes de running, y'a un marché...

Messagepar Nine14 » sa fiche K
» 25 Mars 2017, 14:01

Sylvain IT a écrit:....
Pour en revenir aux capteurs*, moi je trouve ça une excellent idée : on va enfin avoir des chaussures à plus de 200 € avec un motif idéal pour en expliquer le coût :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

*ça existe sur les raquettes de tennis, je suppose que ça ne tardera pas sur les pompes de running, y'a un marché...


Quand j'écrivais "semelles", je pensais à des semelles amovibles, utilisables dans n'importe quelle chaussure.
Dernière édition par Nine14 le 26 Mars 2017, 14:47, édité 1 fois au total.

Messagepar dinococus » sa fiche K
» 26 Mars 2017, 11:57

Sylvain IT a écrit:
dinococus a écrit:
Japhy a écrit:Je ne nie pas qu'on puisse avoir besoin de technologie de temps à autre, mais pour ce qu'on appelle à présent "l'intelligence du corps" (terme à la mode mais assez bien senti), ça me semble important de se fier aussi à son instinct et ne pas trop vouloir appliquer des modèles théoriques excessivement compliqués.


+1

Et franchement le faire sans électronique, ce n'est pas compliqué. Depuis juin 2016 j'ai entrepris ce travail de réduction de la foulée, augmentation de la fréquence et augmentation de la poussée vers l'arrière.
Mars 2016 je repasse enfin sous les 4' minutes au KM. 10 ans que cela ne m'était pas arrivé.


T'aurais pu aussi dire 'moins 1' car l'augmentation de la fréquence c'est exactement le sujet de ce fil, c'est-à-dire une réflexion sur la technique axé sur la fréquence :wink:

...


n'ai-je pas écris "augmentation de la fréquence" :?:

Mon avis à moi que j'ai et que partage est que sans travail sur le relâchement, toutes les prothèses technologiques ne changeront rien et as une pissotière musicale.
La sensation ne se remplace pas par du silicium, elle se vit.

Messagepar Papy » sa fiche K
» 05 Avr 2017, 23:11

Nine14 a écrit:
Papy a écrit:....
La plupart de mes athlètes travaillent les principes du minimalismes (180Fpm, poulaine arrière, gestion du coude, port tête haute, etc...), ...
L'Papy


Hello L'Papy,

D'accord avec tout mais toujours réticent avec ces valeurs figées et fixes : 140 pour la FC d'endurance, 180 pour la Fpm, ...

Sinon, peux-tu nous dire plus de la gestion du coude ?
Merci d'avance.


Vivi...

Ta réticence pour les valeurs figées est ordinaire, tu sais d'ou je tiens mes chiffres.
Ils ont été validés par empirisme puis études, re-validé par les retours suivants.
Quand j'individualise mes entrainements, il m'arrive de sortir de ces valeurs figées qui sont une base pour démarrer.

Après un canevas n'est qu'un canevas.

Les coudes ?

C'est les coudes (les bras) qui dirigent les jambes, pas le contraire, on peut oublier de bouger les bras si on se concentre sur les jambes, l'inverse n'est pas vrai. J'ai eu une explication de texte par un ostéopathe qui m'a donné des noms scientifiques pour appeler cela...

Donc, déjà, ses 180Fpm, il faut que les bras le fassent.
Pendant des années j'ai dit que dans les bosses il fallait tirer sur les bras.
Vouiiméééé quand tu tires sur les bras, tu les lancent en avant et doit les ramener ?
Or, si tu te concentre à donner des coups de coudes en arrière (en étant beaucoup plus droit que 90% des CAP maximalistes, qui sont penchés en avant pour leur centre de gravité), l'elasticité du corps va te renvoyer, sans effort, le bras en avant.

Gain de rythme pour le 180Fpm, gain d'économie pour le sub140Bpm...

Mes valeurs figées remercient les coudes.

Je crois, mais n'en suis plus persuadé, que c'est Solarberg qui m'a donné cette "révélation". :D

+1 avec dinodocus, nous, les jeunes, sommes capable de recourir sous les 4'/km grâce au minimalisme ou LFR.

L'Papy_Image

Messagepar valdes » sa fiche K
» 06 Avr 2017, 05:08

Sans jugement aucun sur le minimaliste et le 180 FPM, je vous engage à lire ce témoignage vraiment très intéressant :

http://franckhuot.blogspot.fr/2014/02/t ... te-un.html

Je suis plutôt d'accord avec l'avis de @Japhy et ce que l'on appelle "l'intelligence du corps" ; à part peut-être si l'on veut être le prochain vainqueur du marathon de Paris ou de la diagonale des fous.

Ca me fait assez sourire que certains évoquent que "le plus de fréquence de pas" (le graal du 180 PPM), ça les fait courir plus vite. Ben oui, hein, c'est même plutôt normal non ? La vitesse de course à pied étant le produit de la cadence et de la longueur de la foulée, c'est même plutôt logique que plus y'a de fréquence de pas, plus on court vite, à moins de courir à reculons :mrgreen: ...

Et pour les coudes, faites de la marche athlétique et vous verrez que les bras sont aussi propulsifs. L'intelligence du corps qu'on vous dit ...

Messagepar dinococus » sa fiche K
» 06 Avr 2017, 07:57

180 Fpm sans travail sur la réduction du temps de pose du pied au sol ça ne va pas être simple.

Un éducatif pour réduire ce temps de pose: des séances de sprint.

Messagepar PodoHRD » sa fiche K
» 06 Avr 2017, 20:26

Intéressant ce témoignage...

Mais bon, c'est le Roi des Guignols le type. Ceci dit, son ostéo est pas mal non plus. Dans le genre je laisse mon patient s'auto-détruire, c'est pas mal. 5 minutes de recherche Google à propos du minimalisme (qu'il ne connaissait assurément pas.. On ne peut pas tout connaître) suffisait à se faire une idée du comportement "suicidaire" de son patient. Quand je vois première sortie en minimaliste 9km, je envie de dire "?!?!?!!!!"... 6eme semaine 15km en minimaliste sur bitume ?!?!?! En plus il le dit lui même que sa foulée est grandement modifiée, quand bien même il courait déjà avec des Merell. Des courbatures pendant QUATRE JOURS après sa première sortie. Ça devait être coton les jambes en bois. Il repart à chaque fois en augmentant son volume alors qu'il est à chaque fois douloureux, avec des localisations plutôt inquiétantes. Franchement, il ne s'est pas renseigné une minute, c'est pas possible. Tu ne verras jamais un quelconque texte sur le minimaliste qui préconise autre chose que de très petites distances (qui se quantifient en minutes.. juste quelques minutes au début, pas X km) 4 à 5 fois par semaine. Lui fait une grosse par semaine. 9km en ultra minimaliste. Tu fais ça au bout de minimum un an d'une transition toute en précautions, pas à la première sortie :evil:

C'est Jean-Michel qui enlève toute assistance à la conduite de sa M5 sur le col des Aravis un jour de Janvier sous prétexte qu'il gère bien les créneaux. Tu m'étonnes que ça soit un échec. Il était annoncé dès la semaine 1. Le mec dès la première semaine il se met "en danger".

La gamme Glove de chez Merell c'est quand même vachement minimaliste : le stack est minime de chez minime. Quand tu as une paire de chaussures dont le nom comporte "glove", il ne faut pas s'attendre à de l'épaisseur. C'est comme si tu sortais avec une paire de gants en latex ou des capotes sur les pieds. C'est pas comme si elles s'appelaient Merell Armstrong's Moon Boots... Souvent le nom donne une bonne idée des caractéristiques d'une chaussure. cumulus, Nimbus, tu t'attends à de la semelle épaisse, cotonneuse. Pegasus tu t'attend à quelque chose d'un peu dynamique mais la référence au ciel, donne aussi un indice quant à un certain stack. pégase il ne vole pas au ras du sol. Etc Etc..

Désolé.. Je m'emporte :mrgreen:
Dernière édition par PodoHRD le 07 Avr 2017, 09:38, édité 1 fois au total.

Messagepar Vik » sa fiche K
» 06 Avr 2017, 21:35

PodoHRD a écrit:Intéressant ce témoignage...

Mais bon, c'est le Roi des Guignols le type. Ceci dit, son ostéo est pas mal non plus.

...

Désolé.. Je m'emporte :mrgreen:


Mouai... il dit qu'il faut être à l'écoute de son corps mais pour lui ça a l'air de signifier "le noter et pas augmenter trop vite"... Et recourir en 3eme semaine post-diagnostic de fracture de fatigue, ça fait tôt, non ?

Après pour le coup du nombre de km ou de mn pour se mettre à une chaussures typée minimaliste, je pense que ça dépend beaucoup des personnes et de la foulée à la base (on parle de transition, mais certains ont déjà une foulée type LFR ou proche, qui ne demande qu'une chaussure plus adaptée pour mieux s'exprimer)
Par contre écouter les signaux renvoyés par son corps, ça ça devrait marcher pour tout le monde. 4j de courbature ça fait en effet beaucoup...

Bon sinon moi je suis en train de passer dans le coté obscur mais "raisonnable" de la force: ça fait 4 mois que je borne pas mal sur bitume avec des asics 33-DFA (4mm de drop, grande souplesse et pas de renforts talon, petite stack), et vu que j'ai été assez conquis, j'ai investi dans une paire de new balance minimus MT10V4 (même délire, avec une semelle vibram cramponnée). "raisonnable" parce que je m'en fou de passer à 0 drop, à des capotes pour doigts de pied, et que je trouve juste super agréable d'avoir une chaussure super souple et légère.

Je note seulement parfois une petite gêne lorsque la sortie est un peu longue (genre au delà de 30km), mais qui disparaît vite avec du repos, de la marche, changement de rythme quoi: difficile d'estimer l'endroit, c'est plutôt "derrière, vers le talon". Une sorte de fatigue, peut être ? Je précise bien que quelques minutes après l'arrêt il n'y a plus rien et qu'en cas de grosse grosse sortie, une pause ou une longue période de marche enlève totalement cette petite gêne, qui ne ressemble donc pas du tout à une blessure.

Messagepar Caracole » sa fiche K
» 07 Avr 2017, 07:35

D'accord avec Vik.
J'ai acheté une paire de Skechers en soldes pour voir, et c'est vrai que c'est très léger, très souple. Drop 4, impossible de poser le talon, même en marchant on sent que ce n'est pas fait pour ça.
Aucune autre différence de sensations. Pas de transition. En fait je cours avec toutes mes chaussures de la même façon, que ce soit les Kayano que j'avais acheté pour mon marathon, maximalistes à souhait ou les minimalistes ça ne change rien, pour la foulée.
Donc l'adaptation varie en fonction de la foulée de départ, et il faut la connaitre pour ne pas risquer de se faire mal . J'imagine que le mieux est de se faire filmer , et d'analyser le film avec quelqu'un qui a de l'expérience.

Messagepar dinococus » sa fiche K
» 07 Avr 2017, 07:54

PodoHRD a écrit:Intéressant ce témoignage...

Mais bon, c'est le Roi des Guignols le type....On ne peut pas tout connaître) suffisait ....Quand je vois première sortie en ultra minimaliste 9km, je envie de dire "?!?!?!!!!"... 6eme semaine 15km en ultra minimaliste sur bitume ?!?!?! Désolé.. Je m'emporte :mrgreen:


Bonjour,

Comme tu l'as dit, tu ne peux pas tout connaître.

La transition dite vers le minimalisme est une fumisterie commerciale.

J'ai fais mieux que le guignole, pas de transition, pas de dégats et tra lalalala.

Aujourd'hui je suis revenu à du blindé sur les parcours natures parce que je tiens beaucoup à l'integrité du dessous de mes pieds.

:mrgreen:

Messagepar Papy » sa fiche K
» 05 Sep 2017, 11:19

Bonjour tout le monde...

UN petit détail pour ceux qui font la transition Max/Min
et qui assurent en maximaliste les longues sorties.


Le jour ou une gène à la cheville apparait lors des SL, c'est que la chaussure n'est plus adaptée et qu'il est possible, voire conseillé, de passer au drop 4 voire moins sur des SL.

Dans les chemins et particulièrement en montagne, avoir des chaussures amortissantes, même drop 0, genre Altra ou Hoka, semble aussi intéressant. Car les longues descentes dans des endroits escarpés caussent, sinon, une casse musculaire, ainsi qu'un inconfort au niveau des pieds, seront trop important pour continuer à éprouver du plaisir à courir.

Attention à "l'instinct" du coureur quand il a des chaussures maximalistes. Avec ce type de chaussure, faites pour marcher, c'est la foulée talon de la marche qui sera prépondérante.
Chez les personnes de forte corpulence, très attaché au maxi, les forcer à monter en fréquence est très difficile, l'instinct les en empèche, mais quand elles ont pigés l'intérêt, elles ont la banane de pouvoir courir avec grand plaisir.

Pour finir sur l'instinct, j'ai suivi un cours de méditation Vipassana, je sais maintenant, par expérience, que l'instinct s'éduque aussi ! :)
Il y a des réflexes instinctifs bien ancré chez moi depuis ma naissance que j'ai tenté de faire évoluer en pratiquant moults sports, notamment ceux de combat...
Ils ont changés d'eux même qu'après de long mois de méditation et c'est au quotidien que je dois travailler pour qu'ils s'approchent de mon idéal.
Pas facile du tout dans nos sociétés occidentales...

L'Papy_Image

Messagepar Nine14 » sa fiche K
» 05 Sep 2017, 14:34

Hello Papy,

Je poursuis également l'étude de la foulée.

Et j'ai trouvé cela sur le lien : http://www.em-consulte.com/rmr/article/678936
    Influence de la fréquence de pédalage
    • Le travail interne augmente avec la fréquence de pédalage (Gaesser et Brooks [5]). La même puissance externe de 150W est fournie avec un rendement de 18,8 % à 60rpm et 16 % à 100 rpm

L'accroissement de la cadence, à vélo ou en courant, aurait donc des avantages mais aussi des inconvénients.

Messagepar Papy » sa fiche K
» 05 Sep 2017, 14:59

Hello Nine,
Toujours un plaisir de lire les résultats de tes recherches.

J'avais lu, quand je m'y interessais, des travaux sur la fréquence de pédalage (avec Fred Grappe me semble t il)

J'en avais retenu que les auteurs étaient interpellés par les résultats montrant qu'en théorie pédaler a 60tpm devait être plus performant qu'à 100 et qu'en pratique c'était le contraire.
Après ils tentaient une explication alambiquée que je n'ai point retenu, restant sur le fait que pour pédaler rond, fallait pédaler vite.

Ton article semble aller dans le même sens.

Merci,

L'Papy

Messagepar oeufmollet » sa fiche K
» 14 Sep 2017, 07:33

Par rapport à la transition max/min et aux chevilles, Papy :

Je tourne actuellement régulièrement en Altra Torin (drop zéro) et Saucony Zealot 2 (drop 4) pour des sorties pas trop longues, et pour le reste j'utilise de temps en temps des Mizuno Ultima (drop 12 ?).
Depuis qq semaines, j'ai pas mal tourné en mizuno pour les roder, vu que je voulais les prendre pour une course sur des chemins pas tip top (pas besoin de trail mais Torin et Zealot trop lisses), et j'ai remarqué depuis qq jours que j'avais mal à l'arrière du pied (au niveau du talon en fait, la partie osseuse, pas le bas du mollet) et sur les côtés.
Tu penses que ça pourrait être lié au Ultima ?
Ah oui un détail : les "douleurs" étaient quand même pas terribles, et surtout arrivaient hors effort : assis devant la télé, ou au bureau, mais rien en courant.

J'ai recouru mardi soir en Torin, et RAS côté pied ...

Messagepar Eddy_87 » sa fiche K
» 22 Sep 2017, 09:26

Je cherche des éducatifs pour améliorer mon temps de contact au sol. Il faut augmenter sa puissance non ?
Travail de sprint en côtes, sprint dans des escaliers ?

Messagepar miniping » sa fiche K
» 22 Sep 2017, 11:59

Montées de genoux peut être ? Genre dans tes footings ajouter 5x30s de montées de genoux

Messagepar priapex » sa fiche K
» 22 Sep 2017, 13:12

Eddy_87 a écrit:Je cherche des éducatifs pour améliorer mon temps de contact au sol. Il faut augmenter sa puissance non ?
Travail de sprint en côtes, sprint dans des escaliers ?

Il faut aussi travailler son mental. Il faut courir comme si les pieds se posaient "sur des charbons ardents" . La cadence de 180 ppm améliore presque automatiquement le temps de contact au sol et par la même occasion l'économie de course. Il faut vraiment prendre conscience de se projeter en avant plutôt qu'en hauteur comme font beaucoup de coureur avec beaucoup de souplesse mais en perdant beaucoup d'énergie (amélioration de l'oscillation verticale). La pratique du R-pace de Jack Daniels améliore cette économie de course ainsi que les sprints en côte.

Messagepar Eddy_87 » sa fiche K
» 22 Sep 2017, 14:13

Merci pour vos retours. Le R-pace ce sont les répét à allure VMA mais avec beaucoup de temps de récup c'est ça ?

Messagepar priapex » sa fiche K
» 22 Sep 2017, 15:14

Eddy_87 a écrit:Merci pour vos retours. Le R-pace ce sont les répét à allure VMA mais avec beaucoup de temps de récup c'est ça ?

Oui, c'est ça. La récupération importante permet de travailler sans dégradation la qualité de la foulée. Il n'y a pas de bénéfice au niveau de la VO2max.

Messagepar banditblue29 » sa fiche K
» 22 Sep 2017, 22:23

Eddy_87 a écrit:Je cherche des éducatifs pour améliorer mon temps de contact au sol. Il faut augmenter sa puissance non ?
Travail de sprint en côtes, sprint dans des escaliers ?


Va voir ce sujet de 2009 posté par Sac d'os : 8 exercices pour améliorer sa foulée
Dernière édition par banditblue29 le 25 Sep 2017, 22:19, édité 1 fois au total.

Messagepar halin philippe » sa fiche K
» 24 Sep 2017, 09:56

bonjour à tous je cours pied nu depuis presque 10 ans et vois en effet les regards qui m'observent à chaque sortie. Et les questions récurrentes:
pourquoi tu mets pas de chaussures?
parceque sa t enlève le plaisir de liberté du pied donc sur une piste propre pas besoin de plus une chaussure comprime +/- ta palette métatarsienne donc limite ton amortie.
A éviter les 5fingers qui tendent à écarter les orteils et accélèrent leur crispation par action réflexe.
Pourquoi tu mets plus de basket?
Si j'en met des asics mizuno ou saucony, mais que en ville ou sur piste caillouteuse.
Je cherche toujours des chaussures sans barre anti torsions et avec un talon très mou qui va me permettre de laisser descendre mon talon au sol le plus possible pendant la phase d'amortie afin d'emmagasiner de l'énergie (20%) tel un élastique. NB Pistorius récupère 60% avec ses prothèses.
Pour les distances plus longues à partir de 15, 20 km je favorise des chaussants stabilisateurs. Donc la je passe sur des barres anti torsions et une semelle ferme qui va me permettre de me reposer en évitant au Tibial postérieur de déclencher la contraction du mollet.
La course pied nu ne se fait pas du jour au lendemain il m'a fallu plus d'un an et lorsque je m'arrête quelques semaines ou mois il me faut encore 2 3 mois de récupérer pour ne pas me faire mal et retrouver les sensations.
Le bénéfice est sur la récupération d'énergie la sensation de spleen et le bonheur de la technique apprendre à cambrer tenir bien ses épaules en arrière et en bas. Et puis on accélère en cambrant davantage ou en levant le genou pour que le pied frappe la piste plus fort et rajoute de la vitesse. bref une expérience.
Je suis podologue à La Défense et je ne met mes semelles que lorsque je suis fatigué ou en course supérieur à 10 15km.
Amicalement à tous et essayez un tour de stade pied nu au moins pour la technique et voir si vous courez sur les talons comme un "éléphant " ou si vous êtes une gazelle que l'on entend pas sur l& pointe des pieds .
Attention de ne pas trop en faire le corps est un diesel et s'adapte surement mais lentement . Beaucoup d'étirement pour laver son muscle et casser les adhérences des tissus cicatriciels.
Amusez vous bien
philippe HALIN

Messagepar Eddy_87 » sa fiche K
» 25 Sep 2017, 15:01

banditblue29 a écrit:
Eddy_87 a écrit:Je cherche des éducatifs pour améliorer mon temps de contact au sol. Il faut augmenter sa puissance non ?
Travail de sprint en côtes, sprint dans des escaliers ?


Va voir ce sujet de 2009 posté par Sac d'os : 8 exercices pour améliorer sa foulée

Merci pour le lien (par ailleurs j'ai du faire une recherche car ton lien ne renvoyait nul part).

Messagepar banditblue29 » sa fiche K
» 25 Sep 2017, 22:19

Eddy_87 a écrit:
banditblue29 a écrit:
Eddy_87 a écrit:Je cherche des éducatifs pour améliorer mon temps de contact au sol. Il faut augmenter sa puissance non ?
Travail de sprint en côtes, sprint dans des escaliers ?


Va voir ce sujet de 2009 posté par Sac d'os : 8 exercices pour améliorer sa foulée

Merci pour le lien (par ailleurs j'ai du faire une recherche car ton lien ne renvoyait nul part).


J'ai remplacé le lien :wink: .

Précédent Retour vers [CàP] Course à pied, trail, marathon, route

Accueil - Haut de page - Version grand écran