Comment j'utilise mon cardio.......................Lire Msg1

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Messagepar Nine14 » sa fiche K
» 07 Fév 2017, 12:48

Marathonnerre a écrit:Il n'y a production d'énergie mécanique que lors de l'élévation du centre de gravité. Si le départ et l'arrivée sont situés à la même altitude (et a fortiori si le lieu de départ est plus élevé que l'arrivée), il n'y a pas de production d'énergie mécanique, même si l'on a parcouru 170 km autour du Mont Blanc. Que ce soit en courant ou en pédalant.


Marathonnere,

Là, si j'ai bien compris ce que tu voulais dire, tu parles d'énergie potentielle.
Et oui, si tu parles de cette énergie, tu as, AMHA, parfaitement raison (Ep = m g h).

Sinon, d'autres parlent d'énergie cinétique, c'est à dire l'énergie qu'acquiert un corps lorsque qu'il se déplace.
Là aussi, dès qu'un coureur a acquis une vitesse donnée, cette énergie ne varie plus (Ec = 1/2 m v²).

On pourrait presque en conclure que si un coureur court à une vitesse stable sur du plat, il n'a plus besoin de fournir d'énergie.

Et pourtant, ce n'est pas ce qu'on constate sur les courses, ou à l'entraînement.
Il en faut de l'énergie pour aller au bout d'un marathon, surtout quand on court après son meilleur chrono. Non ?
Dernière édition par Nine14 le 07 Fév 2017, 14:02, édité 3 fois au total.

Messagepar Charpente » sa fiche K
» 07 Fév 2017, 12:57

Et si l'on recoupe les deux types d'energie dont vous parlez, mécanique et cinétique, n'y a-t-il pas production d'énergie constante constatée ?

Messagepar cloclo » sa fiche K
» 07 Fév 2017, 14:56

Nine14 a écrit:Là aussi, dès qu'un coureur a acquis une vitesse donnée, cette énergie ne varie plus (Ec = 1/2 m v²).
On pourrait presque en conclure que si un coureur court à une vitesse stable sur du plat, il n'a plus besoin de fournir d'énergie.

Oui, si tu mets le coureur dans un tube à vide, sur des roulements sans frottement, et que tu le pousse jusqu'à atteindre la vitesse v, possible qu'il puisse indéfiniment rester à cette vitesse v sans apport d'énergie :D

Messagepar Eddy_87 » sa fiche K
» 07 Fév 2017, 15:09

cloclo a écrit:
Nine14 a écrit:Là aussi, dès qu'un coureur a acquis une vitesse donnée, cette énergie ne varie plus (Ec = 1/2 m v²).
On pourrait presque en conclure que si un coureur court à une vitesse stable sur du plat, il n'a plus besoin de fournir d'énergie.

Oui, si tu mets le coureur dans un tube à vide, sur des roulements sans frottement, et que tu le pousse jusqu'à atteindre la vitesse v, possible qu'il puisse indéfiniment rester à cette vitesse v sans apport d'énergie :D

Tout à fait :) De là à généraliser à la cap...

Messagepar Marathonnerre » sa fiche K
» 08 Fév 2017, 01:04

Nine14 a écrit:On pourrait presque en conclure que si un coureur court à une vitesse stable sur du plat, il n'a plus besoin de fournir d'énergie.
Et pourtant, ce n'est pas ce qu'on constate sur les courses, ou à l'entraînement.
Il en faut de l'énergie pour aller au bout d'un marathon, surtout quand on court après son meilleur chrono. Non ?


Question énergie, t'es certain d'avoir de l'électricité à tous les étages ?

Messagepar Nine14 » sa fiche K
» 08 Fév 2017, 11:01

Marathonnerre a écrit:
Nine14 a écrit:On pourrait presque en conclure que si un coureur court à une vitesse stable sur du plat, il n'a plus besoin de fournir d'énergie.
Et pourtant, ce n'est pas ce qu'on constate sur les courses, ou à l'entraînement.
Il en faut de l'énergie pour aller au bout d'un marathon, surtout quand on court après son meilleur chrono. Non ?


Question énergie, t'es certain d'avoir de l'électricité à tous les étages ?


Salut l'ami,

Moi oui.
Et toi, tu en as même au-dessus.

On pourrait dire que tu es survolté !!!
:lol: :?

Messagepar Calaferte » sa fiche K
» 08 Fév 2017, 14:10

C'est compliqué comme sport :shock:

Messagepar dinococus » sa fiche K
» 08 Fév 2017, 16:43

Ils sont en mal de technocomplexification par ce que justement c'est très simple.

C'est dans l'air du temps, bientôt intégré au cardio un analyseur de la sudation.

http://www.futura-sciences.com/sante/ac ... eur-55816/

Messagepar nonosuunto » sa fiche K
» 08 Fév 2017, 22:04

On pourrait presque en conclure que si un coureur court à une vitesse stable sur du plat, il n'a plus besoin de fournir d'énergie.

Et pourtant, ce n'est pas ce qu'on constate sur les courses, ou à l'entraînement.
Il en faut de l'énergie pour aller au bout d'un marathon, surtout quand on court après son meilleur chrono. Non ?


Désolé si je radote mais vous confondez l'énergie et sa variation... il faut produire énormément d'énergie pour maintenir sa vitesse c'est ce qu'on appelle le travail mécanique car les forces exercées se déplacent... POur maintenir une vitesse constante il faut fournir un force qui "travaille" pour lutter contre les forces de frottement et le poids qui "travaillent" aussi mais de façon résistante.
Ainsi la somme de tous les travaux fait zéro et la vitesse ne change pas.
Sans frottement (roulement à bille, vide etc...) on aurait aucune énergie à fournir.
Mais moi un marathon sur overboard sur la Lune ça ne me dit rien.

Messagepar Nine14 » sa fiche K
» 08 Fév 2017, 23:30

nonosuunto a écrit:
On pourrait presque en conclure que si un coureur court à une vitesse stable sur du plat, il n'a plus besoin de fournir d'énergie.

Et pourtant, ce n'est pas ce qu'on constate sur les courses, ou à l'entraînement.
Il en faut de l'énergie pour aller au bout d'un marathon, surtout quand on court après son meilleur chrono. Non ?


Désolé si je radote mais vous confondez l'énergie et sa variation... il faut produire énormément d'énergie pour maintenir sa vitesse c'est ce qu'on appelle le travail mécanique car les forces exercées se déplacent... POur maintenir une vitesse constante il faut fournir un force qui "travaille" pour lutter contre les forces de frottement et le poids qui "travaillent" aussi mais de façon résistante.
Ainsi la somme de tous les travaux fait zéro et la vitesse ne change pas.
Sans frottement (roulement à bille, vide etc...) on aurait aucune énergie à fournir.
Mais moi un marathon sur overboard sur la Lune ça ne me dit rien.


Nonosuunto, je suis bien sûr d'accord avec toi, au moins au niveau de la variation de l'énergie potentielle et cinétique qui elles restent assez constantes, et pour le travail mécanique à effectuer, nécessitant de l'énergie.

Personnellement, dans des messages antérieurs, j’avançai que l'énergie à produire sur une course est proportionnelle à la distance à parcourir et à la masse (poids) du coureur.
Je n'ai pas changé d'avis.

François PERRONNET a établi des tables énergétiques par vitesse qui montrent que l'énergie à produire est très stable et aux alentours de 1 Kcal par Km et par Kg.
Cette valeur est très stable avec la vitesse.
Je vais tenter de retrouver ces chiffres.

Messagepar cloclo » sa fiche K
» 09 Fév 2017, 10:57

Nine14 a écrit:François PERRONNET a établi des tables énergétiques par vitesse qui montrent que l'énergie à produire est très stable et aux alentours de 1 Kcal par Km et par Kg.

C'est pas faux, mais ce n'est pas Peronnet qui a établi ces tables AMHA, mais plutôt McArdle.
Voici un article pour ceux qui aiment se pignoler où on trouve en références toutes les études à ce sujet:
https://www.researchgate.net/publicatio ... _Equations

Messagepar jp75018 » sa fiche K
» 09 Fév 2017, 11:24

http://www.vo2max.com.fr/physio/fv.html

On a une courbe en U car :
- A faible vitesse les forces de frottement au sol sont plus importantes
- A haute vitesse, la résistance de l'air est plus importante
La somme de ces 2 composantes ne dépasse guère 10% de l'énergie mécanique produite.

L'optimum est vers 13 km/h (allure un peu variable d'un coureur à l'autre), là où la somme de ces 2 composantes est minimale. Les 1,03 Kcal / Kg / km indiqués sont une moyenne, et ça va bien sûr dépendre de l'économie de course, mais 1 Kcal / Kg / Km est une bonne approximation.

Les 3 autres composantes énergétiques sont :
- Le mouvement interne, c'est lui qui est très dur à modéliser (il faut modéliser les membres, les articulations, les moments d'inertie, la poulaine, l'élasticité, le mouvement relatif du centre de gravité, ...), bref il y a eu des thèses écrites là dessus, bon courage pour ceux qui voudraient faire les calculs sans avoir quelques bases de mécanique... :roll: Or il constitue ~90% de l'énergie mécanique produite vs les autres composantes plus facilement calculables. C'est ce qui complexifie le calcul pour la course par rapport au vélo où c'est bien plus simple: pédalage avec rotation des membres inférieurs, possibilité de mesure avec capteur de puissance. C'est cette composante qui fait que même en enlevant tout frottement, il faut produire beaucoup d'énergie en courant pour avancer contrairement au vélo où une fois lancé on peut rouler indéfiniment en l'absence de frottements...
- L'énergie cinétique du centre de gravité (accélération, hors mouvement interne du centre de gravité), quasiment négligeable (relances) surtout si l'allure est plus ou moins constante.
- L'énergie potentielle (hors mouvement interne du centre de gravité), nulle sur parcours plat, récupérable à environ 50% en descente roulante et pas trop pentue.

Messagepar Sylvain IT » sa fiche K
» 09 Fév 2017, 11:50

Personnellement j'ai l'impression que TOUT ce délire sur l'énergie est complètement 'hors sujet' :roll:

Ou pour le moins hypocrite : si le but c'est de dire ce qui suit
Marathonnerre a écrit:Question énergie, t'es certain d'avoir de l'électricité à tous les étages ?


Avez-vous besoin de formules mathématique :?: De bonnes vieilles formules rhétorique ad hominem suffisent non?... c'est clair c'est précis et on sait de quoi on parle :mrgreen:

Messagepar cloclo » sa fiche K
» 09 Fév 2017, 11:55

jp75018 a écrit:Les 3 autres composantes énergétiques sont :
- Le mouvement interne, c'est lui qui est très dur à modéliser (il faut modéliser les membres, les articulations, les moments d'inertie, la poulaine, l'élasticité, le mouvement relatif du centre de gravité, ...), bref il y a eu des thèses écrites là dessus, bon courage pour ceux qui voudraient faire les calculs sans avoir quelques bases de mécanique... :roll:

Un article intéressant à ce sujet déjà évoqué sur un autre forum quand il s'est agi de comparer course sur route et sur tapis:
https://nmbl.stanford.edu/publications/ ... er2010.pdf

Messagepar cloclo » sa fiche K
» 09 Fév 2017, 12:01

Sylvain IT a écrit:Personnellement j'ai l'impression que TOUT ce délire sur l'énergie est complètement 'hors sujet' :roll:
Avez-vous besoin de formules mathématique :?:

Je te rassure, je ne réfléchis pas quand je cours, je pousse tout simplement sur les cuissots.
Mais bon, ici, c'est juste pour remettre à chaque fois deux pièces dans le nourrain :mrgreen:

Messagepar Vik » sa fiche K
» 09 Fév 2017, 12:08

Sylvain IT a écrit:Ou pour le moins hypocrite : si le but c'est de dire ce qui suit
Marathonnerre a écrit:Question énergie, t'es certain d'avoir de l'électricité à tous les étages ?


Avez-vous besoin de formules mathématique :?: De bonnes vieilles formules rhétorique ad hominem suffisent non?... c'est clair c'est précis et on sait de quoi on parle :mrgreen:


ad personam. Mais je te rejoins complètement !

Messagepar Sylvain IT » sa fiche K
» 09 Fév 2017, 12:10

cloclo a écrit:
Sylvain IT a écrit:Personnellement j'ai l'impression que TOUT ce délire sur l'énergie est complètement 'hors sujet' :roll:
Avez-vous besoin de formules mathématique :?:

Je te rassure, je ne réfléchis pas quand je cours, je pousse tout simplement sur les cuissots.
Mais bon, ici, c'est juste pour remettre à chaque fois deux pièces dans le nourrain :mrgreen:


Ben c'est gagné :idea: il en a pondu un autre... :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Dernière édition par Sylvain IT le 09 Fév 2017, 12:36, édité 1 fois au total.

Messagepar Nine14 » sa fiche K
» 09 Fév 2017, 12:19

Sylvain IT a écrit:
cloclo a écrit:
Sylvain IT a écrit:Personnellement j'ai l'impression que TOUT ce délire sur l'énergie est complètement 'hors sujet' :roll:
Avez-vous besoin de formules mathématique :?:

Je te rassure, je ne réfléchis pas quand je cours, je pousse tout simplement sur les cuissots.
Mais bon, ici, c'est juste pour remettre à chaque fois deux pièces dans le nourrain :mrgreen:


Ben c'est gagné :idea: il en a pondu un autre... :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Sylvain


L'ami,
Si tu veux lire autre chose que de la CAP sur un forum de Cap, il faut changer de forum.

Oui, certains pour courir, mettent juste un pied devant l'autre.

D'autres prennent un chrono pour avoir une idée de leur allure.

D'autres encore mettent un cardio pour maîtriser leur effort, principalement pour aller loin.

D'autres ajoutent un GPS et enregistrent leurs données car ils sont curieux.

D'autres encore viennent sur les forum's pour lire ce que les plus expérimentés disent de la Cap.

Certains cherchent à aller au bout d'eux-même, pour connaître leurs limites.

Certains vont plus loin et tentent de comprendre cette spécialité.

Et même certains font le choix de transmettre ce qu'ils ont appris ou expérimenté.

Merci donc à ceux qui viennent lire (sinon, il n'y aurait pas de forum).
Merci à ceux qui viennent poser des questions (sinon, il n'y aurait pas de forum).
Merci à ceux qui y répondent (sinon, il n'y aurait pas de forum).

Lorsque j'étais débutant il y a 16 ans, j'étais bien contient que certains viennent répondre à mes questions de débutant. Merci à eux.

Merci à ceux qui viendront prendre le relais lorsque nous les vieux, on en aura assez de transmettre.

Messagepar dinococus » sa fiche K
» 09 Fév 2017, 12:22

Nine14 a écrit:Merci donc à ceux qui viennent lire (sinon, il n'y aurait pas de forum).
Merci à ceux qui viennent poser des questions (sinon, il n'y aurait pas de forum).
Merci à ceux qui y répondent (sinon, il n'y aurait pas de forum).

Lorsque j'étais débutant il y a 16 ans, j'étais bien contient que certains viennent répondre à mes questions de débutant. Merci à eux.

Merci à ceux qui viendront prendre le relais lorsque nous les vieux, on en aura assez de transmettre.


Voila, il est vexé, le débat oui mais dans le bon sens.

Aller reviens nous n'avons pas le même à la maison.

Maintenant je sais pourquoi 13 km/h est l'allure qui me va bien.

Messagepar jp75018 » sa fiche K
» 09 Fév 2017, 12:24

cloclo a écrit:
Sylvain IT a écrit:Personnellement j'ai l'impression que TOUT ce délire sur l'énergie est complètement 'hors sujet' :roll:
Avez-vous besoin de formules mathématique :?:

Je te rassure, je ne réfléchis pas quand je cours, je pousse tout simplement sur les cuissots.
Mais bon, ici, c'est juste pour remettre à chaque fois deux pièces dans le nourrain :mrgreen:

+1
Ceci dit, ces aspects énergétiques sont HS dans ce fil, bien que ça soit corrélé à la FC... Et ne sont d'aucune utilité pour s'entraîner (contrairement à la FC), ni même pour s'alimenter (apports énergétiques). Après je conçois que l'on puisse avoir un certain intérêt "scientifique" pour le sujet, et c'est mon cas, mais il faut alors être rigoureux et ne pas balancer d'affirmations simplistes en contradiction avec la physique la plus élémentaire... :mrgreen:

Peut-être ouvrir un autre post dédié... :mrgreen: EDIT : C'est déjà fait !!! :lol: :lol: :lol:

Messagepar Hermagot » sa fiche K
» 09 Fév 2017, 12:34

jp75018 a écrit:http://www.vo2max.com.fr/physio/fv.html

On a une courbe en U car :
- A faible vitesse les forces de frottement au sol sont plus importantes
- A haute vitesse, la résistance de l'air est plus importante
La somme de ces 2 composantes ne dépasse guère 10% de l'énergie mécanique produite.

L'optimum est vers 13 km/h (allure un peu variable d'un coureur à l'autre), là où la somme de ces 2 composantes est minimale. Les 1,03 Kcal / Kg / km indiqués sont une moyenne, et ça va bien sûr dépendre de l'économie de course, mais 1 Kcal / Kg / Km est une bonne approximation.

Les 3 autres composantes énergétiques sont :
- Le mouvement interne, c'est lui qui est très dur à modéliser (il faut modéliser les membres, les articulations, les moments d'inertie, la poulaine, l'élasticité, le mouvement relatif du centre de gravité, ...), bref il y a eu des thèses écrites là dessus, bon courage pour ceux qui voudraient faire les calculs sans avoir quelques bases de mécanique... :roll: Or il constitue ~90% de l'énergie mécanique produite vs les autres composantes plus facilement calculables. C'est ce qui complexifie le calcul pour la course par rapport au vélo où c'est bien plus simple: pédalage avec rotation des membres inférieurs, possibilité de mesure avec capteur de puissance. C'est cette composante qui fait que même en enlevant tout frottement, il faut produire beaucoup d'énergie en courant pour avancer contrairement au vélo où une fois lancé on peut rouler indéfiniment en l'absence de frottements...
- L'énergie cinétique du centre de gravité (accélération, hors mouvement interne du centre de gravité), quasiment négligeable (relances) surtout si l'allure est plus ou moins constante.
- L'énergie potentielle (hors mouvement interne du centre de gravité), nulle sur parcours plat, récupérable à environ 50% en descente roulante et pas trop pentue.


Tout cela est vraiment trop trop trop super intéressant :P
Indispensable à la (pratique de la) course à pied, à n'en pas douter, comme déjà relevé par beaucoup ci-avant.
Aussi, je me demandais... s'il ne faudrait pas prendre en considération le phénomène d'expansion de l'univers... que, personnellement, je ne maîtrise pas bien (l'expansion, l'expansion... c'est plus une notion si à la mode, si ?) mais dont je me demande s'il ne provoque pas une sorte d'aspiration quasi imperceptible mais en réalité bénéfique à l'amélioration des performances... ce qui pousse beaucoup (encore !) à annoncer ici l'avènement prochain du marathonien sous les 2h 8)
Cake z'en dites, dites :?:
Faudrait t'y pas prendre en compte l'expansion (et l'accélération de cette expansion) de l'univers ?
Ou bien est-ce seulement ridicule de faire cette proposition (et le cas échéant, peut-être à dessein : juste pour être dans le ton du post) ?

jp75018 a écrit:Ceci dit, ces aspects énergétiques sont HS dans ce fil, bien que ça soit corrélé à la FC... Et ne sont d'aucune utilité pour s'entraîner (contrairement à la FC), ni même pour s'alimenter (apports énergétiques). Après je conçois que l'on puisse avoir un certain intérêt "scientifique" pour le sujet, et c'est mon cas, mais il faut alors être rigoureux et ne pas balancer d'affirmations simplistes en contradiction avec la physique la plus élémentaire... :mrgreen:

Oops :oops:
J'avions point lu ceci encore :roll:
Qui répond parfaitement à ma (non-)question et avec quoi je suis bien d'accord.
Bon entrainement ! 8)

Messagepar Nine14 » sa fiche K
» 09 Fév 2017, 13:01

Hermagot a écrit:...


Merci.
Vous faites parti de ceux qui viennent lire (sinon il n'y aurait pas de forum), et aussi de ceux qui viennent poser des questions (sinon il n'y aurait pas de forum).
Merci.

Messagepar Sylvain IT » sa fiche K
» 09 Fév 2017, 13:37

Vik a écrit:
Sylvain IT a écrit:Avez-vous besoin de formules mathématique :?: De bonnes vieilles formules rhétorique ad hominem suffisent non?... c'est clair c'est précis et on sait de quoi on parle :mrgreen:


ad personam. Mais je te rejoins complètement !


Merci pour le distinguo, très efficace car mon exemple était clairement dans la catégorie ad personam, tandis que d'autres sont ad hominen (genre 'mais toi tu as fait quoi sur tes deux pieds?'), mais je ne sais plus si c'est dans ce sujet ou d'autres.

@Vik mais dans ce qui suit "ami" est à prendre au premier sens du terme, ou bien à classifier dans une catégorie rhétorique peu amicale? :roll:

Nine14 a écrit:
Sylvain IT a écrit:Ben c'est gagné :idea: il en a pondu un autre... :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

L'ami,
Si tu veux lire autre chose que de la CAP sur un forum de Cap,


Au bénéfice du doute, répondons...
Nine14 a écrit:L'ami,
(...)
Lorsque j'étais débutant il y a 16 ans, j'étais bien contient que certains viennent répondre à mes questions de débutant. Merci à eux.

Merci à ceux qui viendront prendre le relais lorsque nous les vieux, on en aura assez de transmettre.


En tant que débutant, je me demande un peu comment je vais faire quand toi le vieux jetteras l'éponge et arrêteras de répondre aux questions que je ne me suis jamais posé.

Toutefois vu qu'on est ami, en toute amitié, il me semble que parfois tes sujets ne répondent à d'autres questions que celles que tu te poses et pas uniquement parce que tu les lances, mais SURTOUT que tu as tendance à considérer tes réponses un peu plus "intelligentes" que celles des autres... je te donne un exemple concret

Nine14 a écrit:Ah, ah, ah, .......................................
Ah, ah, ah, ..................................
Je rigole.
Tu fais la même erreur que mon gendre qui est docteur en génie civil.


Mais peut-être que je me trompe, peut-être que cela n'a rien à voir avec une certaine conception du 'dialogue'... fut-il avec soi-même. :idea:

Peut-être serai-je moi aussi terrible contre le minable qui me fera l'affront d'épouser ma fille et que cela ne fera pas de moi un mec susceptible, ou autre... juste un papa un peu possessif :wink:

:arrow: Mais sinon oui, merci d'écrire, car en mode de lecture 'méta' c'est très amusant... pertinent je n'oserais en juger, surtout si le doctorat ne suffit pas, ou si les perfs de JP semblent à la limite être un facteur aggravant de la non-compétence, donc merci encore, c'est jouissif :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Et puis peut-être qu'un jour viendra où, sortant de ma crasse ignorance, je me dirai : bon sang de bois, EUREKA!!! Pour l'instant je suis un peu hors du truc, mais sache que ça prête aussi à des lectures qui ne correspondent pas au grand sérieux avec lequel tu traites l'argument, voilà.

Messagepar Nine14 » sa fiche K
» 09 Fév 2017, 13:49

Sylvain IT a écrit:... il me semble que parfois tes sujets ne répondent à d'autres questions que celles que tu te poses ...


Oui, c'est vrai.
Désolé.
:oops: :oops: :oops:

C'est vrai que je fais parti de ceux qui se posent beaucoup de questions.
Que la majorité ne se posent pas.
C'est comme ça.

Est-ce grave ?
Cela vous nuit-il ?


Bon, pour moi, sur ce plan (le HS), discussion terminée.

Messagepar Nine14 » sa fiche K
» 15 Fév 2017, 13:29

Ajout d'un nouveau paragraphe :
10 ) Pourquoi utiliser les allures plutôt que le cardio pour gérer l'allure des compétiteurs ?

Ce n'est que mon point de vue.

Messagepar jp75018 » sa fiche K
» 15 Fév 2017, 14:39

Nine14 a écrit:10 ) Pourquoi utiliser les allures plutôt que le cardio pour gérer l'allure des compétiteurs ?
Le cardio mesure et affiche la fréquence cardiaque, c'est à dire le nombre de battements cardiaque par minute.

C'est vrai que dès que quelque chose ne va pas (fatigue, digestion, température, santé, stress, météo, ....), la FC est en hausse.
Cela a effectivement l'avantage, si on se fixe une FC (ou une plage) pour un type de séance donné, de tenir compte de l'état physique courant.
Çà, c'est idéal pour le joggeur.
C'est idéal si on court pour la santé.
C'est idéal si la Cap est un loisir.
Idéal en qqe sorte, si le chrono ne vous intéresse pas.

Mais, si le chrono vous intéresse, si vous voulez optimiser votre potentiel, si vous voulez optimiser le temps passé à préparer votre prochain défi, il vous faut savoir que :
    - la Fcmax est difficile à déterminer
    - la FcMax varie avec l'entraînement; elle remonte si le coureur s'est accordé une période de répos (qqes semaines de récup en hiver par exemple); elle redescend avec un entraînement régulier;
    - pour un effort donné, à contexte équivalent, la Fc peut varier de plus de 10 pulses pour x raisons; et souvent, on n'a aucune explication de sa variation;
    - chaque coureur a sa propre courbe d'évolution des Fc's en fonction de l'allure; faites au moins le test de Faure qui permet, pour votre cas personnel, à un moment donné, d'associer votre courbe personnelle des Fc's en fonction de l'effort;
    - la Fc a une inertie; elle peut mettre plusieurs minutes pour se stabiliser à un niveau dépendant de l'effort;
    - la Fc a une dérive; en effet, après une première phase de stabilisation, elle repart doucement à la hausse;
    De combien ???
    La courbe de dérive est personnelle; faites un MAF test pour tenter d'avoir une petite idée de cette dérive;
    - ....
Tout cela pour dire que les incertitudes et variations sur l'ensemble des paramètres influençant la FC sont tels que l'utilisation de la Fc est vraiment à prendre avec des pincettes.
L FC change tout le temps et elle se comporte différemment pour chaque individu.

Pour le compétiteur, celui qui chasse ses Pb's, il est simple de :
    - déterminer son potentiel (sa VM6); par extrapolation du chrono d'une course ou par un test demi-Cooper;
    - déterminer ses allures d'entraînement à partir de pourcentages déterminant les zones d'entraînement; ces pourcentages sont très stables pour l'ensemble des coureurs ; exemple du seuil : il est proche de 85% de la VM6 pour les coureurs entraînés ;
    - pendant la séance, adapter les allures planifiées en fonction des sensations (au bout de qqes mois, on a une bonne idée de ce qu'on peut attendre d'un type de séance, en terme de sensations);
    - après la séance, enregistrer les infos et les corréler avec les sensations;
    - adapter l'allure de la prochaine séance en fonction du ressenti de la séance passé,
    - ....

Toujours aussi partial comme d'habitude, cela devient désespérant, mais je pense que nombre de kikous commencent à cerner le personnage...
La FCmax n'est pas plus dure à déterminer que la VMA, la VM6, ...
Je te répète pour la Nième fois que contrairement à la VMA, la FCM ne varie pas avec l'entraînement (le fait qu'on est du mal à approcher sa FCM bien entraîné ne signifie pas que cette FCM à baissé), c'est d'ailleurs un des principaux intérêts d'utiliser les % FCM pour s'entraîner, pas besoin de faire un test tous les 4 matins, tu es têtu et tu ne veux comprendre que ce qui t'arrange... La FCM diminue (lentement chez un coureur entraîné et non linéairement) avec l'âge.

On a déjà discuté des avantages et des inconvénients à utiliser la FC, la vitesse, et les sensations pour s'entraîner, selon l'intensité, la phase d'entraînement, les conditions, ... Tout est complémentaire. Une fois de plus monsieur l'expert (expert en quoi d'ailleurs...) veut imposer sa vision de la chose qui est pour le moins partisanne et ne repose que sur du vent, de la pseudo-science, des convictions personnelles, absolument aucun résultat concret crédible, de la bidouille sur tableur, ... :lol: :lol: :lol:

Entraînement à la FC réservé aux coureurs loisir, là je me marre carrément, Mark Allen était donc un triathlète loisir pour ne citer qu'un exemple parmi N... :lol: :lol: :lol:

Messagepar eha » sa fiche K
» 15 Fév 2017, 17:11

je trouve effectivement que ce sujet complexifie une problématique que 98% de coureurs voudront simplifier...

Il est trivial de penser que la FC, est influençable par un nombre incalculable de paramètres (météo, qualité du terrain, poids, fatigue..)....mais même les athlètes les plus performants s’entraînent avec un certains nombres d'incertitudes et d'imperfections, métriques etc sans impact notable sur la qualité du travail effectué et de leur performance....
Quant à moi "comment j'utilise mon cardio"...Et bien c'est très simple:

d'abord je ne l'utilise plus
Mais sa fonction première pour moi était:
De calibrer mes séances d'entrainement, mes fractionnés, mes sorties longues...quand bien même je n'etais pas sur si ma FCMax etait 182, 185, 186...à 5 pulsations près, ça me convient.
Ensuite - jamais je n'exploite mes données à postériori...je m'en fous...je sais au départ si je suis bien, si je vais être performant, si je vais galérer...en regardant mes FC de départ, en cours et les vitesses ou intervalle de temps pour une distance donnée...
Utilisation au démarrage d'une sortie...le Cardio me confirme si je suis bien ou fatigué, anormalement fatigué...et alors j'ajuste mes sorties en fonctions, je vais pas bourriner un fractionné si ma FC et 10+ puls plus élevée que d'hab'....ça ne fera que me fatiguer un peu plus.....

Ensuite sur de l'ultra, j'aimais regarder quand la FC commence à baisser ou difficilement augmenter...ça veut dire que mon petit coeur après une dizaine d'heures est fatigué et ne peut plus monter dans les tours comme je le veux...c'est un signal dont je tiens compte.
Ensuite le peu que j'ai utilisé mon cardio en ultra, oui j'essaie de ne pas céder à l'euphorie (montée, descente) et me cadence avec la FC pour éviter de se mettre de manière abusive dans le rouge...
je l'ai fait notamment une année à l'ultra trans aubrac, assez roulant, et j'ai fini les 10 derniers km comme un avion de chasse la ou certains étaient archi archi cuit (grosse chaleur).

tout le reste pour moi n'a aucun intérêt et tout ça m'a permis de froler les 3H00 au marathon qui était mon objectif sur route - avant de passer à autre chose - donc "sam' suffit".

Sinon il y a une courbe qu'un pote faisait qui est aussi triviale : la courbe des FC repos en fonction du poids...Evidemment, porter un sac à dos de 3kg de gras, ça coûte en pulsation...mais parfois on l'oublie.

Messagepar FredericB » sa fiche K
» 15 Fév 2017, 17:30

Ok, la FC n'est pas un outil precis pour etre utilise a lentrainement. Ceci dit, c'est un bon indicateur qui, utilise avec d'autres donnees, permet de s'entrainer mieux qu'au feeling.
Aussi, il y a les capteurs de puissance qui arrivent sur le marche, est-ce meilleur que la FC ? Ou, combine a la FC, est-ce un outil meilleur pour l'entrainement ?

Messagepar Vik » sa fiche K
» 15 Fév 2017, 17:45

Nine14 a écrit:Pour le compétiteur, celui qui chasse ses Pb's, il est simple de :
    - déterminer son potentiel (sa VM6); par extrapolation du chrono d'une course ou par un test demi-Cooper;


Donc la FCM c'est pas précis, mais une extrapolation au doigt mouillé c'est simple et efficace ?

Messagepar jp75018 » sa fiche K
» 15 Fév 2017, 18:28

Vik a écrit:
Nine14 a écrit:Pour le compétiteur, celui qui chasse ses Pb's, il est simple de :
    - déterminer son potentiel (sa VM6); par extrapolation du chrono d'une course ou par un test demi-Cooper;


Donc la FCM c'est pas précis, mais une extrapolation au doigt mouillé c'est simple et efficace ?

+1
D'autant plus que si on a des références récentes en compétition, je ne vois pas trop l'intérêt de déterminer une "pseudo VM6" vu que les allures on les a plus précisément d'après les chronos...! :lol: :lol: :lol:

Pour faire court, à quoi sert d'enculer les mouches pour faire de l'ultra (trail ou route d'ailleurs), surtout pour faire des perfs absolument quelconques en y consacrant un temps absolument démentiel...! Un peu de bon sens, d'expérience (la sienne mais aussi celles des autres), mais aussi d'humilité valent mille fois mieux que tous les tableurs du monde... :mrgreen:

Précédent Retour vers [CàP] Course à pied, trail, marathon, route

Accueil - Haut de page - Version grand écran