Expérince d'opération d'un ménisque, pour les futurs opérés

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Messagepar BM607 » sa fiche K
» 30 Avr 2010, 19:28

Ayant dû me faire retirer un morceau de ménisque cassé lors d’un entraînement (sur piste, tsst!), j’ai recherché des témoignages me permettant de savoir comment tout cela allait se passer, au bout de combien de temps j’allais re-marcher, re-pédaler, re-courir, re-conduire. Et d’autres questions encore.
J’ai trouvé des bribes, mais j’avais quelques idées fausses, corrigées après coup (temps d’arrêt sans marcher, sans conduire, arrêt-maladie..).
Pour ceux qui chercheront un témoignage complet sur le déroulement de l’opération et de la reprise, comme je l’ai cherché et comme j’aurais aimé le trouver, j’ai rédigé pour eux ce témoignage complet, qui n’a pas vocation à répondre à tout ni à dire ce que sera l’opération pour chacun, il existera diverses variantes à n’en pas douter.
Si les modos pensent que ce post n’a pas d’utilité, évidement ils feront leur boulot. Je trouverais ça dommage pour les futurs opérés quand même, je n’ai pas rédigé ce texte pour moi, clairement.
Dernière édition par BM607 le 30 Avr 2010, 19:34, édité 1 fois au total.

Messagepar BM607 » sa fiche K
» 30 Avr 2010, 19:29

Avant l’opération – Le lundi
Préparatifs en imaginant la sortie : pyjama-shorty pour laisser le genou libre, large survêtement pour repartir, béquilles, pack à glacer, aide pour rentrer (on marche mal avec des béquilles ET un sac de voyage).
J’avais procédé à l’épilation du genou (très chic ce genou imberbe) l’avant-veille pour laisser reposer la peau avant l’opération (irrité par la crème généreusement appliquée)
Rentré l’après-midi en hôpital et non en ambulatoire pour des examens (non liés à l’opération), donc la veille de l’opération, et sortie le lendemain de celle-ci. Clinique Paris V Bd St Marcel, spécialisée dans ce genre d’opérations (ils opèrent des sportifs de haut niveau, rugby notamment). Habituellement, cette opération se fait en ambulatoire, donc entrée le matin et sortie le soir (c’est ce qui devait avoir lieu pour moi).
Pour rappel, ce type d’opération se fait en pratiquant 2 petites incisions sur les côté du genou, une par laquelle on introduit un endoscope (avec caméra à l’autre extrémité) et une par laquelle on intervient avec les outils (pince, etc..) pour découper le morceau de ménisque endommagé et le retirer.
La veille comme je suis un peu énervé (en fait par l’examen complémentaire qui n’a pu avoir lieu, j’aurais donc pu entrer en ambulatoire !) ils veulent me faire prendre un somnifère, pas question.
Je dors assez bien (relativement vu les bruits dans une clinique).

L’opération - mardi
Deux douches complètes la veille et le jour à la Bétadyne, RAS. On enfile une petite tenue très seyante en toile ou papier gaufré (pas bien su) et juste un bonnet en plastique large sur la tête
Diète pendant 2 repas (petit déj et déjeuner), j’y suis habitué donc pas de souci.
Quelques calmants légers et autres pilules avant de partir vers le bloc, qui devraient me calmer mais ce n’est pas vraiment ça.
On se sent déjà handicapé par le parcours allongé sur le chariot, ça met dans l’ambiance.
Malgré discussion avec l’anesthésiste, je n’avais pas obtenu d’anesthésie totale, donc rachianesthésie, qui insensibilise le bas du corps, préférable selon les médecins. Mais j’ai obtenu en disant que j’étais contre cette anesthésie d’avoir une petite piqûre relaxante, qui me fait dormir en quelques secondes, ne pas voir la rachi, et je me réveille déjà sur le billard avec l’opération en cours.
Sur le billard par grand-chose, on est isolé des praticiens par un drap tendu comme un rideau, on sent juste par le haut du corps que la jambe est remuée, parfois assez fort (peut-être pour recoudre ? ou pour panser au moins, à la fin), des bruits divers, mais l’équipe est visiblement bien rodée, pas de parlottes inutiles. Tant pis, je n’ai rien vu ; il vaut peut-être mieux quand même.
Retour en salle, j’ai raté le début de l’opération donc je suis incapable de dire la durée totale, mais ça semble avoir été assez court (je pense inférieur à la demi heure, sans garantie).
Attente d’être capable de remuer les orteils, puis le pied, ce qui prend un peu de temps. Quand ça commence à se débloquer, ils testent le retour des sensations (toucher du pied), quand tout semble sur la bonne voie retour en chambre.

Après l’opération
Jambe très lourde, endolorie, même si le pied est réveillé. La douleur arrive progressivement, mais pour moi qui a été souvent blessé (tendinites, périositites, Morton, fractures, douleurs au genou à cause de ce ménisque, etc…) c’est insignifiant, je m’attendais à bien pire, à tel point que je l’oublie complètement ! Par contre la nuit ce sera différent : évidemment à chaque fois qu’on bouge ça tire, on se réveille, on cherche une position sans trop de douleurs on dort en pointillé, mais rien de méchant.
Le genou est doté d’un très gros pansement pour amortir la pression, c’est pas mal finalement, ça aide à le poser.
Interdiction de se lever, ce que j’ignore royalement car je veux m’entraîner un peu avec les béquilles, je sais d’expérience qu’il faut un peu d’habitude pour les utiliser, et je fais quelques longueurs de couloirs, en faisant attention de ne pas poser le pied. Ca vient mais c’est sportif de tourner et de fermer les portes, il faut s’entraîner.
Ils m’ont passé un tas d’antidouleurs légers (et laissé une aiguille dans le bras pour une éventuelle injection de morphine), tout cela restera bien sagement sur la table de nuit, pas de ces trucs pour un cas aussi léger.
Visite du chirurgien, qui me re-confirme :
- 2-3 jours en marchant avec béquilles, une marche complètement normale dans 8-10 jours, avec possibilité de re-conduire à ce moment-là,
- 4 semaines avant reprise du sport et avec prudence ( je prévois de ne recommencer que par du vélo dans 4 semaines, j’attendrais 2 semaines de plus pour la CàP).
Le soir je glace un peu le genou avec un pack souple qui avait été mis dans un congélateur, ça diminue la douleur qui devient pour moi vraiment faible.
Dernière édition par BM607 le 30 Avr 2010, 19:30, édité 1 fois au total.

Messagepar BM607 » sa fiche K
» 30 Avr 2010, 19:29

La sortie : le mercredi
Le lendemain piqûre anti-thrombose. Puis ils retirent le pansement du genou. Examen du genou malade, il semble bien. Les ouvertures des 2 côtés sont très petites, vraiment ! Le genou par contre est très gonflé bien sûr, et très raide. Mise en place de pansements étanches à conserver 8 jours, qui aident pour les douches à venir (mais il faudra tout de même entourer le genou d’un film alimentaire avant de se doucher).
Visite du Kiné ; bien sûr je n’aurais pas dû me lever hier soir. Il me dit qu’il faut commencer progressivement à appuyer sur la jambe, sans douleur, et non pas éviter les appuis. La béquille (quand je marcherais en simple béquille) sera à utiliser côté opposé au genou opéré (j’aurais fait le contraire !)
Il m’indique des exercices à débuter très rapidement pour retrouver l’amplitude de mouvement du genou :
- Assis dans le lit, tendre la jambe en appuyant sur le matelas, comme si on voulait écraser une main posée sous le genou, maintenir puis relâcher,
- Même position assise, plier le genou à 90 °(ou moins si ça fait mal), déplier, recommencer,
- Tourner les orteils, mouvement circulaire de l’avant-pied
A répéter toutes les 2 heures environ, au début, la journée.
Egalement, rester le plus souvent jambe allongée.
Bref, le contraire de ce que j’aurais fait, donc des recommandations très utiles.
La sortie, un tas de papiers, un arrêt-maladie de 12 jours (après l’opération, incluant le samedi-dimanche), je ne pensais pas avoir autant mais je vais être sage pour une fois, une attestation pour un taxi remboursé par la sécu, c’est toujours ça comme dépense en moins (parce malgré les remboursements, ce n’est pas donné au final cette petite opération, et je n’ai même pas pris une chambre simple).
Dernière édition par BM607 le 30 Avr 2010, 19:31, édité 1 fois au total.

Messagepar BM607 » sa fiche K
» 30 Avr 2010, 19:29

A la maison – Mercredi à vendredi
Départ avec ma femme, un peu dur de monter les quelques marches en arrivant chez moi, mais pas de chute (de peu ! Difficile de béquiller dans les escaliers au début). Je trouve vraiment qu’en ambulatoire avec sortie le soir, cela aurait été limite, il faut vraiment se faire aider pour sortir, rentrer, et limiter au maximum les efforts.
Je débute les exercices d’assouplissement du genou très peu après, ça s’améliore rapidement. Le soir même de la sortie, je peux déjà marcher avec béquilles en appuyant légèrement le pied, la récup est vraiment rapide, je suis impressionné (j’ai déjà eu des opérations, c’était plus violent et la récup. était nettement plus longue).
On dort assez bien avec tous les produits « endormants » injectés ces derniers temps, en tout cas, sieste et re-sieste et ensuite grosse nuit.
Le lendemain (J+2), ça c’est encore amélioré, je peux marcher (avec du mal) avec une seule béquille dès le matin, de temps en temps, mais ça s’améliore d’heure en heure.
Piqûres anti-thrombose pendant 5 jours, anti-inflammatoires oraux (2 x ANTRAX) pendant 8 jours (avec évidement en complément médics « pompe à protons » pour essayer d’éviter les trous dans l’estomac). Des antidouleurs ont été prescrits : pas touchés.
Le corps semble se remettre très vite, l’opération est vraiment légère. Les douleurs au genou deviennent insignifiantes sauf faux-mouvements même légers.
Le soir je gambade avec une seule béquille et peux marcher un peu sans béquille, mais je ne m’y risque pas trop souvent.
A j+3 jours, je marche presque tout le temps sans ma béquille, je ne la prends que pour des cas particuliers (escaliers notamment). Toujours quelques douleurs dans certaines positions. La souplesse s’est bien améliorée, mais c’est toujours enflé malgré des glaçages et les anti-inflammatoires.
A j+4 jours, je marche sans béquille, même les escaliers en montée, en descente il me faut m’aider de la rampe ou d’une canne. Le genou désenfle mais lentement.

Semaines suivante
J+5, J+6, J+7 jours : les améliorations sont lentes maintenant, je marche sans cannes sauf pour aller me balader (elle mes sert plutôt à indiquer aux autres de faire attention à ma jambe, d’ailleurs !). Fin des piqûres (il était temps, ventre bleu à cause d’elles !), genou toujours un peu enflé.
J+8 jours visite de contrôle chez mon médecin du sport. Genou correct, mais une des 2 ouvertures n’est pas très bien refermée, nécessite des pansements pour suture. Le médecin m’indique également qu’il ne faut pas forcer le genou ne flexion car il faut que le polissage du ménisque se fasse, sinon des arêtes vives dues à l’opération pourraient raboter légèrement le genou.
J+9, j+10, j+11 jours : les progrès sont très lents maintenant ; le genou est parfois douloureux. Je mixe béquille (trajets longs) et sans béquille.
J + 2 semaines : marches sans béquille très fréquentes, mais pour reposer le genou je la prends pour des trajets un peu longs.
J + 3 semaines. Béquille abandonnée complètement. Mais genou encore enflé, et pas question de le poser au sol : j’ai oublié à un moment et ai commencé à me mettre à genoux… je me suis relevé à la vitesse d’une fusée ! J’ai couru 5-6 pas pour prendre un bus, ça va bien, on ne sent rien.
J + 4 semaines. Genou désenfle, traces extérieures de l’opération quasi inexistantes maintenant (sauf l’incision quoi était mal suturée, encore un peu rouge). Moins raide, peu douloureux au toucher sauf à appuyer un peu fort. Parfois un peu douloureux en fin de journée, sans plus.
Dernière édition par BM607 le 30 Avr 2010, 19:32, édité 1 fois au total.

Messagepar BM607 » sa fiche K
» 30 Avr 2010, 19:30

Un mois plus tard (et plus)
J+30 jours : visite de contrôle chez le chirurgien : bonne mobilité, plus de douleurs sur les mouvements qu’il m’impose, quasiment plus enflée, donc top pour recommencer le sport, en commençant par du vélo pendant 15 j, puis doucement et très progressivement de la course ; ça tombe bien c’est ce que j’avais prévu. Pas de supplémentation dans le genou, voir à la reprise de la course si ça fait mal, si c’est non on ne fera rien.
Par contre : interdiction de s’accroupir pendant 2 à 3 mois !! Curieux, mais mieux vaut être prévenu.
Le soir : je recommence le vélo sur Home-trainer, mais un peu violemment ! Comme j’ai en tête mes séances d’avant l’opération, je pars sans y réfléchir à 160 W – 90 RPM… et presqu’immédiatement une douleur sur l’avant du genou, comme une barre acérée qui aurait appuyé brusquement dessus ! Je passe à 140 W et 70 RPM, et la douleur passe, j’accélère doucement jusqu’à 85 RPM, et limite la séance à 15 min.
Je sens une petite douleur légère dans le genou, donc doucement encore quelques temps.
2 jours plus tard : séance à 140 W pendant 10 min en augmentant doucement la fréquence, puis à 160 W vers 85 RPM pendant 15 min, et ça passe bien. Mais je sens que le genou tire un peu après la séance.
J+40 jours : ca se termine, presque plus de douleurs dans le genou sauf quelques mouvements un peu violents (par exemple : ne pas sortir d’une voiture en sautant dehors d’un coup, ça ne le fait pas), signe que tout n’est pas encore parfaitement remis et qu’il faut y aller avec un peu de précautions ; et dans ce cas c’est bon. Le home trainer par exemple, j’ai pris l’habitude maintenant de partir à 60-70 RPM et 140 W puis accélérer progressivement jusqu’à 90 RPM, puis au bout de 5 min je remonte à 160 W même cadence, et je en sens presque rien dans ces conditions.
Je vais attendre une dizaine de jours encore pour recommencer doucement la CàP, j’ai quelques jours de vacances à prendre je verrais au retour.
J+50 jours : zut et re-zut, après 5 jours de vacances, reprise compromise par une grosse sinusite qui ne veut pas finir, je ne veux pas forcer dans ces conditions, (j’ai l’expérience de l’avoir fait, ce n’est pas vraiment idéal, on se crève et on ne fait pas un entraînement profitable, et on à du mal à se remettre ensuite).
En passant, toujours quelques douleurs dans le genou, selon les positions, mais assez légères, rien de réellement douloureux. J’ai hâte de le tester... mais un peu peur aussi, j’en ai assez bavé jusqu’à là et je ne voudrais pas que ça reparte (en fait, honnêtement, c’est sûrement aussi pour ça que je remets ma reprise ;-) )


J+60 jours : LA REPRISE
Il faut y aller, ce n’est pas le tout d’avoir peur.
Gros étirements des tendons et des mollets avant la séance, long et soigné (j’en referais après également). Et je me lance.
Un peu crevé encore par la sinusite récente, et le manque de vélo de compensation, mais ça va. Quelques douleurs dans les genoux… mais les 2 : normal, il va falloir qu’ils s’habituent à reprendre ce type d’exercice, après les milliers de Km de vélo en remplacement.
Au bout de quelques minutes, la « barre » sur l’avant du genou opéré revient, me fait craindre le pire… mais ça passe, ouf. Ca me console de n’avoir pas commencé plus tôt, visiblement tout n’est pas encore rôdé ni réparé parfaitement, il faut y aller progressivement.
Je termine ce petit footing, tout va bien ! Ouf.
Quelques douleurs dans les cuisses, plus l’habitude de la CàP, mais ça reviendra doucement.
Prochaines étapes, 15 min+, puis 20 min, puis 20 min+… jusqu’à une quarantaine, et là je resterais à ce niveau un peu, avant de reprendre plus sérieusement. Et en mixant CàP et vélo.

Voilà, j’arrête là, si certains avaient des questions pendant que c’est encore frais, après j’aurais oublié pas mal de détails.

Je vous souhaite en tout cas de n’avoir jamais besoin de cette opération, mais au cas où ce ne serait pas le cas, voilà une expérience.

BM

Messagepar CROCS-MAN » sa fiche K
» 30 Avr 2010, 19:40

Merci pour ton témoignage.
J'avais fait même chose dans le post "les bléssés comptez vous".
C'est un autre monde avec ce que j'ai vécu, rien à voir dans tous les domaines.
-Je suis rentré le matin sortis le soir
-par arthroscopie donc pas de cicatrice
-obligation de marcher sans béquille
_reprise entrainement 2 semaines après
_ compet un gros mois après.
Rien à voir quoi, mais le principal est que ça marche :wink:

Messagepar shunga » sa fiche K
» 30 Avr 2010, 19:48

dhrx
Dernière édition par shunga le 20 Jan 2012, 09:15, édité 1 fois au total.

Messagepar chtigrincheux » sa fiche K
» 30 Avr 2010, 19:52

shunga a écrit:
PAr contre si quelqu'un sait combien de temps (en années ) on peut espérer courir avec un ménisque diminué, ça m'intéresserait.


Combien de temps une voiture peut elle rouler sur la jante?

Messagepar BM607 » sa fiche K
» 30 Avr 2010, 19:54

J'ai abîmé mon ménisque en 1991 (en faisant du Karaté), j'ai failli le faire opérer en 1992 (il se bloquait), j'ai attendu 6 mois... et ça a tenu jusqu'en 2009 (51 000 Km de CàP)!

Mais ce n'est pas forcément vrai pour tous les cas bien sûr

BM

Messagepar JMP » sa fiche K
» 30 Avr 2010, 21:10

d'accord avec le solitaire :
"merci pour ton témoignage.
J'avais fait même chose dans le post "les bléssés comptez vous".
C'est un autre monde avec ce que j'ai vécu, rien à voir dans tous les domaines.
-Je suis rentré le matin sortis le soir
-par arthroscopie
-obligation de marcher sans béquille
_reprise entrainement 2 semaines après" (et travail à J5)
2 op (2 genoux): tjs même topo.genou dégonflé en 3jours.
kiné tt seul.

Messagepar Ben64 » sa fiche K
» 30 Avr 2010, 21:55

BM607 a écrit:J'ai abîmé mon ménisque en 1991 (en faisant du Karaté), j'ai failli le faire opérer en 1992 (il se bloquait), j'ai attendu 6 mois... et ça a tenu jusqu'en 2009 (51 000 Km de CàP)!

Mais ce n'est pas forcément vrai pour tous les cas bien sûr

BM


Et maintenant, fini la CAP?

Messagepar BM607 » sa fiche K
» 30 Avr 2010, 22:08

Ben j'espère que non. La reprise après opération semble se passer bien, mais j'attends de voir sur la durée.
Ce ménisque (interne droit) s'était détruit tout doucement sur la partie abimée au final si j'ai bien compris, et il est arrivé un moment ou il a cassé (corne), d'où nécessité de retirer le morceau.

BM

Messagepar BM607 » sa fiche K
» 30 Avr 2010, 22:12

C'est marrant vos témoignages sur la reprise et l'interdiction de béquilles,
Moi avec le même type d'opération, chez des toubibs rodés aux sportifs de haut niveau pourtant (il font ça à la chaîne, et ils sont habitués à entendre les gars demander s'ils peuvent reprendre l'entraînement le lendemain !), j'ai eu interdiction de recommencer le sport avant un mois, et encore à condition de ne pas de faire de la CàP au début!

BM
Dernière édition par BM607 le 22 Mai 2010, 17:56, édité 1 fois au total.

Messagepar CROCS-MAN » sa fiche K
» 01 Mai 2010, 09:21

Il y a plusieurs écoles comme dans tous les domaines.
De toutes façons mon problème est que je n'aurai jamais pu respecter le protocole de ton doc.
Bien plus jeune déjà (vers 16-17 ans), je rendais fou mon kiné qui venait me faire de la rééduc à la maison suite à opération des croisés et qui me trouvait dehors à jouer au ping pong avec l'atèle :? .
Dernière édition par CROCS-MAN le 01 Mai 2010, 11:03, édité 1 fois au total.

Messagepar BM607 » sa fiche K
» 01 Mai 2010, 10:54

J'ai eu aussi l'impression que la connaissance a évolué, et le chirurgien m'avait dit qu'ils étaient devenus plus prudents qu'au début de ce type d'opération, assez récent (en 1992 ils voulaient m'ouvrir le genou complètement, ça n'existait pas de manière "industrielle" l'arthroscopie) : peut-être des complications liées à des reprises trop rapides.
Pour ma part je me fichais des avis médicaux d'habitude et je courrais même avec des béquilles, mais là j'en ai vraiment trop ch...souffert depuis des mois, et j'ai décidé que 2-3 semaines de plus à attendre c'était pas la mort. Pour une fois.

BM

Messagepar JMP » sa fiche K
» 01 Mai 2010, 18:40

les chir sont tjs prudents et annoncent des temps de convalescence longs surtout en France , pour se couvrir au cas ou(et ceci quel que soit le type d'intervention, peut être du à l'existance de notre bonne sécu bien large jusqu'à récemment). Les béquilles sont abandonnées depuis longtemps dans le Nord-est, même chez d'éminents spécialistes à Nancy, Metz ou Strasbourg.

Messagepar gdraid » sa fiche K
» 04 Mai 2010, 14:41

shunga a écrit:Merci pour ce cr. Bon ceci dit je l'ai pas lu. Beh non, ayant déjà perdu du ménisque il y a fort longtemps j'ai pas envie de revivre ce triste épisode. J'imagine que tu comprends...
PAr contre si quelqu'un sait combien de temps (en années ) on peut espérer courir avec un ménisque diminué, ça m'intéresserait.


J'ai été opéré par arthroscopie en octobre 1994 par le Dr Parier, à Paris 19ème, clinique des Maussins.
La suppression d'une partie du ménisque interne, est compensée par un renforcement naturel du cartilage sur le plateau tibial, m'a t'on dit.
Je n'ai eu aucune précaution à prendre pour courir à nouveau, un an plus tard.
15 ans plus tard, à 65 ans, je ne ressens aucune douleur, gène ou problème de genou.
JC

Messagepar gilles64 » sa fiche K
» 28 Nov 2013, 16:39

BM607 a écrit:Ayant dû me faire retirer un morceau de ménisque cassé lors d’un entraînement (sur piste, tsst!), j’ai recherché des témoignages me permettant de savoir comment tout cela allait se passer, au bout de combien de temps j’allais re-marcher, re-pédaler, re-courir, re-conduire. Et d’autres questions encore.
J’ai trouvé des bribes, mais j’avais quelques idées fausses, corrigées après coup (temps d’arrêt sans marcher, sans conduire, arrêt-maladie..).
Pour ceux qui chercheront un témoignage complet sur le déroulement de l’opération et de la reprise, comme je l’ai cherché et comme j’aurais aimé le trouver, j’ai rédigé pour eux ce témoignage complet, qui n’a pas vocation à répondre à tout ni à dire ce que sera l’opération pour chacun, il existera diverses variantes à n’en pas douter.
Si les modos pensent que ce post n’a pas d’utilité, évidement ils feront leur boulot. Je trouverais ça dommage pour les futurs opérés quand même, je n’ai pas rédigé ce texte pour moi, clairement.


Bonjour,
Votre témoignage est très sympa d'avoir détaillé de façon très complète l'opération du genou.
Ma douleur du genou est parvenue en septembre 2009, lors d'une séance de course à pied en côte où j'ai ressenti un craquement. J'ai passé radio et IRM en suivant, et les médecins ont détecté une arthrose sévère avec une fissure interne du ménisque. J'ai arrêté de courir pendant 3 ans car je ne pouvais plus courir du fait de la douleur, mais j'ai maintenu le sport avec du vélo (+ 10000 kms par an) + aquajogging (1h à 2h par semaine) + renforcement musculaire, et la douleur était supportable sans aucun médicament hormis acide hyaluronique 1 fois par an (infiltration dans le genou).
Il y a 1 an j'ai pu reprendre la course à pied (2 à 3 fois par semaine 9 à 10 kms maxi) mais la fissure du ménisque m'empêche de courir normalement lors des mouvements de rotation du genou.
Je viens de passer des radios et IRM qui marquent une aggravation de l'arthrose (les 2 os se touchent maintenant il n'y a plus d'interligne) et bien sûr la fissure du ménisque interne est toujours là.
Je vais me faire opérer d'une arthroscopie avec lavage en janvier 2014, mais le chirurgien m'a dit qu'une ostéotomie ou une prothèse partielle sera la prochaine étape, pourriez vous part de votre expérience, si vous avez subi ces mêmes désagréments. En vous remerciant par avance

Messagepar CARLIITTA » sa fiche K
» 27 Juin 2014, 20:55

bonsoir
Je vais devoir me faire operer de mon menisque gauche. Premierement j'ai peur ensuite je suis une sportif de haut niveau donc combien de temps d'arret? Et suis vraiment obliger d'avoir des bequilles je ne peut pas mettre d'attelle?

bonne soirée

Messagepar natael » sa fiche K
» 04 Juil 2015, 17:58

bonjour a tous

Je me suis fait opérer du ménisque interne genou gauche le 12 mars 2015. Entrée fin de matinée, opération début d après midi et sortie de la clinique vers 20h00 après avoir fait les papiers. Deux semaines après l opération j 'ai commencé les séances de kiné avec un total de 25 rendez vous. En tout j ai du avoir un peu plus de un mois d’arrêt de travail a la suite de opération
Je précise qu'en plus j'avais une légère fracture du plateau tibiale donc retrait des petits morceaux d'os.
J ai repris la CAP la semaine dernière par des sorties de 4 a5 kil sans bobos puis une sortie en vélo. J espère pouvoir me préparer pour les 24 kil du SEDAN / CHARLEVILLE qui se court début octobre.

Messagepar htague » sa fiche K
» 20 Avr 2016, 07:44

Bonjour à tous, j'ai moi même attendu 6 mois avant de me faire opérer du ménisque, et ces 6 mois de renforcement musculaire mon permis de récupérer plus facilement ma condition physique. Cette opération ma personnellement marqué et pour cela je l'ai choisi comme travail de maturité, et j'aurais besoin de témoignage via un questionnaire de personne ayant été lésé au ménisque. Je ne force personne, je garanti sur mon honneur que mes lien ne sont pas des virus et je vous les laisse en espérant que quelque personnes m'aideront dans ce projet merci ! :wink:
https://fr.surveymonkey.com/r/797FS7F partie 1 du questionnaire
https://fr.surveymonkey.com/r/7WQPQMQ partie 2 du questionnaire

Messagepar guardiola86 » sa fiche K
» 08 Avr 2017, 12:04

Bonjour,

J'ai eu une opération du ménisque il y a 6 mois. J'ai respecté la rééducation puis les délais de 1 mois pour reprendre un peu de vélo cool puis 2 mois pour reprendre un peu de footing cool aussi ( 20 mn ) où j'ai toujours ressenti des points de gène à la limite de la douleur me prévenant qu'il fallait pas faire l'idiot. Mais de toute façon, le genou a toujours été plus ou moins douloureux après l'opération me faisant quand même moitié moins mal qu'avant au pliage complet du genou. Au rdv avec le chirurgien 1 mois après cette opération, il m'a dit que ces douleurs et gènes étaient normales.. Mais aujourd'hui puisque ça ne disparaît pas, je me demande s'il n'est pas resté un ou deux débris qui font que mon genou refuse la moindre torsion, et que je ne puisse pas le plier entièrement sans avoir mal... J'ai envie d'être ré-opéré par un autre chirurgien que l'on m'a conseillé plusieurs fois. Y a t-il un délai à respecter entre 2 opérations au même endroit ? ( Bien-sûr, j'ai repassé des radios où l'on ne voit pas grand chose et j'ai déjà l'ordonnance pour une IRM qui pourra mieux cibler le problème ). Merci d'avance de vos avis.

Messagepar Fabrice menisque » sa fiche K
» 23 Nov 2017, 19:19

Bonjour,
Auriez vous des adresses ou des chirurgiens a me conseiller svp ? Pour une operation du menisque
Merci

Messagepar Annabgenouencarton » sa fiche K
» 29 Jan 2018, 23:55

Bonsoir à toutes et à tous !
J'ai été opérée du genoux gauche au niveau duplateau tibial cet été après avoir sauté d'un muret ! ( vous comprenez mon pseudo !) 6 semaines sans poser le pied par terre et apres reprise d'appui douleur au niveau interne dû genoux je n'ai pas arrêter de m'en plaindre durant toute la rééducation car cela m'empêchait de marcher je boite tout le temps. Jai appeler mon chirurgien qui m'a prescrit un arthroscanner car ayant des plaques je ne peux faire d'IRM ! L'arthroscanner n'a rien révélé mais une déchirure interne du menisque est envisageable ! Ils souhaite me faire une arthroscopie à l'aveugle car nous ne sommes pas sure à 100% que ce soit le menisque j'ai rdv dans une semaine pour peut être prévoir l'opération autant vous dire que jai une peur bleue !!! Je sais pas où je vais ni comment tout cela va se passer ... pour ceux ou celles qui ont été opérés du menisque interne le temps d'arrêt de travail est de combien de temps ?!

Je vous remercie.

Messagepar BM607 » sa fiche K
» 30 Jan 2018, 20:33

Arrêt du boulot ?
Pour moi ça a été 12 jours. Mais je pense que ça a pu évoluer mais ça devrait être du même ordre de grandeur, et en tout cas au bout de ces 12 jours ça ne m'avait pas paru compliqué de reprendre le collier, juste la marche avec béquilles était un peu pénible.

BM

NB : et 8 ans après l'opération, j'ai en ce moment un petit souci au genou qui me gêne pour courir ("fauteuil de cinéma") ... mais c'est à l'autre ! Celui opéré va très très bien.

Retour vers [CàP] Course à pied, trail, marathon, route

Accueil - Haut de page - Version grand écran