Suggestion : forum "C'EST A LIRE"

Discussions sur des sujets moins sérieux en rapport avec les sports d'endurance.
Le hors-sujet y est toléré, mais dans une certaine limite : le sujet doit commencer par [HS], le HS doit rester minoritaire, et les sujets polémiques, agressifs ou contenant des attaques nominatives, ne sont pas tolérés (et seront supprimés par les modérateurs).

Messagepar taroc78 » sa fiche K
» 01 Déc 2016, 15:46

Je viens de finir " la Griffe du Chien " et "Cartel" de Don winslow une plongée dans les abîmes du traffic de drogue entre le Mexique et les Etats unis ,certes c'est un polar mais très très proche d'une certaine réalité.

j'ai beaucoup aimé cette écriture et suis sortit un peu K.O de certaines descriptions ,je vous conseille vivement ces 2 bouquins.

Messagepar vinch64 » sa fiche K
» 01 Déc 2016, 16:25

taroc78 a écrit:Je viens de finir " la Griffe du Chien " et "Cartel" de Don winslow une plongée dans les abîmes du traffic de drogue entre le Mexique et les Etats unis ,certes c'est un polar mais très très proche d'une certaine réalité.

j'ai beaucoup aimé cette écriture et suis sortit un peu K.O de certaines descriptions ,je vous conseille vivement ces 2 bouquins.


Ca fait quelques mois que je dois les acheter ces 2 là! Je vais glisser ça comme idée cadeau pour Noël... :mrgreen:

Messagepar brague spirit » sa fiche K
» 26 Déc 2016, 22:07

Ce ne sera sans doute pas le Nobel de littérature,mais c'est à lire :wink: .

La véritable histoire du dossard 99.Ecrit,par François Bourgeau,l'organisateur du trail de Cipières.Course gratuite :D .Il en à tirer un petit manuscrit.En fin de bouquin,le récit à la plume,du héros de l'aventure.

L'intégralité des bénéfices de la vente est reversé à l'Association Adrien.

Messagepar Bert75 » sa fiche K
» 27 Déc 2016, 18:16

Un très bon petit livre : Richard Waganese, Là où s'éteignent les étoiles.
Un adolescent accompagne en montagne son père, qu'il n' a quasiment jamais vu, pour un dernier voyage avant la mort. En toile de fond, la difficulté pour les amérindiens de perpétuer leur culture avec une vision (un peu manichéenne) de la nature qui peut subvenir à tous nos besoins si on la connaît et respecte.

Messagepar Japhy » sa fiche K
» 30 Déc 2016, 12:50

Je vous écoute un peu faut pas croire, alors j'ai lu :

Watership down, de Richard Adams (qui vient de mourir la semaine dernière le pauvre), ou l'histoire d'une guerre de lapins. Mais c'est super bien en effet, pas étonnant qu'il s'en soit vendu 50 millions d'exemplaires au fil des ans ! Un suspense de folie en plus !

L'empereur aux mille conquêtes, de Javier Moro. Pas exactement un roman, puisqu'il s'agit de l'histoire du premier empereur du Brésil et de l'indépendance du pays. Les faits sont exacts, après les détails sont sans doute romanesques. Complètement passionnant, et montrant bien qu'on ne saurait être manichéen lorsqu'on parle d'histoire.

La vie du rail et Le Peuple de l'abyme, de Jack London.
Le premier apparait comme gentillet, une fois qu'on s'attaque au second...Le peuple de l'abyme est une plongée documentaire de l'auteur dans l'East End de Londres, au début du 20ème siècle. C'est de l'ordre de l'enfer de Dante, et ça met Jack London très très en pétard que le pays le plus puissant de la planète à l'époque ose laisser "vivre" ses sujets dans des conditions peut-être encore pires que celles des peuples colonisés par l'empire... Sous-nutrition chronique, hécatombe dans les populations enfantines mais aussi chez les plus âgés, pollution, capitalisme sauvage et destructeur...
Mais on y apprend plein de choses intéressantes, et je ne regarderai plus l'armée du salut de la même façon !

Et puis j'ai lu la moitié d'Anna Karénine sur les conseils de Caracole, il va falloir que je le rachète car je l'ai oublié dans un avion ! (mais je sais comment ça finit hein :mrgreen: )
Mais c'était très très bien, et je ne vois pas trop finalement pourquoi on oppose les deux géants de la littérature russe, on peut tout à fait aimer les deux !

Messagepar Jean-Phi » sa fiche K
» 30 Déc 2016, 13:30

Tiens ça me fait penser que je n'i pas ouvert un bon bouquin depuis cet été (me suis refait Germinal et les misérables quand même). Honte à moi ! :oops:
Japhy a écrit:Le Peuple de l'abyme, de Jack London.

Ta description, Japhy, m'a donné envie. Ce sera mon prochain bouquin ! :)
Merci !

Messagepar Arclusaz » sa fiche K
» 31 Déc 2016, 01:03

dans la série, j'essaye de rattraper les 20 ans où je n'ai pas lu du tout...
en incluant de temps en temps un "classique"

je viens de terminer "Belle du Seigneur" d'Albert Cohen.

Il y a 15 ans une collègue de boulot m'en avait parlé de manière dithyrambique et je l'avais gardé dans un coin de la tête.
Quand je suis tombé dessus complètement par hasard dans un parc,dans un de ses endroits où on laisse des livres pour les faire circuler, je me suis dit que c'était le moment où jamais.

Bon, faut avoir du temps, c'est une sacré pavé. Et pis faut quand même s'accrocher car il ne se passe RIEN.
Mais, c'est superbement écrit, c'est plein d'humour, c'est vraiment bien.
La dissection des relations amoureuses est très intéressante même si évidemment je ne souscris pas à tout.

C'est incontestablement un très grand roman d'un très grand auteur (il paraitrait que je ne suis pas le premier à le dire !!!!!!)

Mais, là je vais retourner à des trucs un peu plus "faciles" et animés.

Messagepar Caracole » sa fiche K
» 03 Jan 2017, 14:07

Je viens de finir le roman policier de Jean Marie de Dinechin "un risque à courir", et bien c'est torché ça, madame!
Les dix petits nègres version trail, pour vous situer le genre, et d'ailleurs l'auteur, qui n'est autre que notre jm3d Kikoureur de son état, fait pas mal de réf à À. Christie. Le Polard est bon, je me suis posée plein de question, j'ai douté, ricanné de ma clairvoyance pour sombrer dans des abîmes de perplexité trois pages plus loin.
Le tout dans un cadre original puisqu'il se situe dans le milieu du trail, peu représenté - c'est le moins qu'on puisse dire - dans la littérature. Trail dont il parle avec simplicité, humilité, beaucoup de passion et de finesse.

Très agréable lecture. C'est un premier, j'espère qu'il y en aura d'autres. Je recommande. D'ailleurs je vais peut être le recommander pour ma belle soeur....
Bravo , encourageons les vocations Kikoureur quand elles sont de qualité !

Et bonne année à tous.

Messagepar tidgi » sa fiche K
» 19 Jan 2017, 20:43

Je me permet de partager un livre que je suis en train de terminer : Ultramarathon man de Dean Karnazes

Des km à dévorer avec un beau témoignage de ce coureur/auteur, dont je n'avais jamais entendu parler...

Messagepar vinch64 » sa fiche K
» 21 Fév 2017, 10:02

Japhy a écrit:
Et puis j'ai lu la moitié d'Anna Karénine sur les conseils de Caracole, il va falloir que je le rachète car je l'ai oublié dans un avion ! (mais je sais comment ça finit hein :mrgreen: )
Mais c'était très très bien, et je ne vois pas trop finalement pourquoi on oppose les deux géants de la littérature russe, on peut tout à fait aimer les deux !


Je viens de finir "Anna Karénine" et le final m'a retourné alors que j'en connaissais déjà la fin. :shock:
Les 4 derniers chapitres d'Anna (voyage en calèche, visite chez Dolly et Kitty puis la gare) sont une des plus belles choses que j'ai jamais lu. J'étais en apnée jusqu'au dramatique final. Les dernières pensées de Lévine sur le Bien, le sens de la vie, la religion m'ont également fait beaucoup d'effet. Hier soir, j'étais en transe et là encore je ressens les effets de cette fin de lecture scotchante.
En tant qu'adorateur de Dosto, je me suis un peu lancé à reculons mais c'est un énorme roman "monde" qu'il faut absolument lire. 8)

Dans mes coups de coeur de ces derniers mois, il y a "Le Pavillon d'Or" de Yukio Mishima, "Le chat Murr" d'Hoffmann, "Palais de glace" de Tarjei Vesaas et "Victus" d'Albert Sanchez Piñol.
Je suis aussi en train de dévorer toutes les correspondances des beats. Je commence les correspondances de Kerouac et Ginsberg après avoir absorbé toutes celles de Burroughs (j'adore ce mec :mrgreen: ) et fini celles de Cassady (le tome 2 est plutôt pas terrible et assez vide au final).
En parlant de Burroughs, j'ai également lu en BD (cadeau de Noël) la trilogie de Charles Burns : "Toxic"/"La Ruche"/"Calavera". C'est un mix de Tintin/David Lynch/W.S. Burroughs et donc complètement halluciné. J'ai adoré et l'ai déjà relu de nombreuses fois.

Bonnes lectures! :wink:

Messagepar Cidrolin » sa fiche K
» 23 Fév 2017, 16:52

Bonjour à tous
Je recommande quant à moi ce très bon recueil de nouvelles, que l'on doit au photographe Franck Courtès, le titre du recueil (et de la première nouvelle) m'avait bien sûr tapé dans l’œil mais les autres récits valent également le détour.

Image

Messagepar philtraverses » sa fiche K
» 25 Fév 2017, 09:30

C'est en regardant un film avec la merveilleuse Isabelle Huppert, que j'ai revu ce soir, que m'est menu l'idée de lire Gunther Anders :L' obsolescence de l'homme.
Voilà un philosophe dont je partage les idées, un précurseur à son époque, dont les prophétises si lucides préparaient déjà le pessimisme de baudrillard sur la société de consommation ou d'autres philosophes du même genre.

Messagepar Sylvain IT » sa fiche K
» 25 Fév 2017, 13:15

Je viens de parcourir en lecture rapide tout le fil et... et personne ne lit ce que je lis moi :mrgreen:

Je me présente, mes deux livres préférés sont Les Misérables de Victor Hugo et Dune de Frank Herbert, j'aime lire donc il me faut des trucs longs et je fonctionne beaucoup par auteur (comme ça je retrouve de la longueur au cas où le livre lui-même soit bref).

Dans les auteurs dont j'ai lu plusieurs livres (outre Hugo et Herbert...).

- Erich Maria Remarque, j'ai un grand feeling avec l'Allemagne de Weimar...
- Roger Vaillant, c'est du Remarque français pour moi, mais une guerre plus tard.

Pour les contemporains, je dirais Tonino Benacquista, un rital de Paris, souvent très drôle, il a écrit un grand roman d'anticipation Saga, qui préannonçait le succès infernal de Plus belle la vie... mais sinon on peut entrer dans son monde par la Commedia des ratés.

Mais sinon mon truc à moi c'est plutôt les policiers/thriller et donc j'aimerais vous soumettre quelques auteurs :

- Martin Kruz Smith dont le héros Arkady Renko est vraiment très attachant... c'est le fils d'un dignitaire communiste du temps de Staline qui devient policier anticonformiste, mais pas forcément anticommuniste, juste anti-système qui commence ses enquêtes du temps du communisme et les poursuit bien après Gorbatchev... une belle série, les livres sont indépendants mais il vaut mieux commencer par Gorky Park.

- Robert Littell, si vous aimez l'espionnage, je crois que son la compagnie est un must. C'est bien écrit c'est prenant, il a fait ce chef d'oeuvre du genre et un autre, dont un papa est surement fier, son fils Jonathan Littell l'auteur des Bienveillantes (un Goncourt qui devient aussi un best-seller cela doit bien signifier quelque chose!), et d'autres livres sur la Russie... du fils je n'ai lu que les Bienveillantes, mais si quelqu'un aime lire, je crois que c'est vraiment 'à lire'.

Sinon dans le genre policier/noir, pour dire qu'un auteur contemporain est bon on dit souvent "c'est un nouvel Ellroy"... le pourquoi c'est bien sûr James Ellroy... il parait qu'en anglais c'est meilleur, mais je n'ai jamais essayé, mon anglais est trop basique :mrgreen: je peux lire au maximum des best-sellers mais pas si l'écriture en soi compte aussi.
Mais vu qu'Ellroy c'est bien, c'est mieux de commencer par le début :idea: car souvent après le premier on veut lire les autres (il y en au moins une dizaine plus ou moins reliés), donc le premier c'est le Dalia noir.

Dans 'mon' genre, il y a un auteur français qui soutient la comparaison avec les auteurs étrangers de thriller, Jean-Christophe Grangé, j'en ai peu lu, et pas en français je crois (moi j'achète les livres, et faut que ça coûte peu, donc j'en ai lu en série économique en italien :mrgreen: )

Et pour finir sur du 'long' j'ai trouvé l'auteur qui fait pour moi Frank Schätzing, dans ses remerciements cet allemand remercie son éditeur pour avoir publié le plus long roman de l'histoire de l'éditeur :mrgreen: parfait! Schätzing ça va du thriller d'anticipation au thriller politique/historique, avec Breaking News il m'a même motivé pour aller en Israël, mais je ne sais pas si c'est déjà traduit en français.

----

Sinon, ma vraie contribution à ce fil pourrait être un appel à lire Les Misérables pour ceux qui ne l'ont jamais lu. On m'a offert les 3 tomes en poche ado, genre LE cadeau de Noël rêvé :roll: j'ouvre, je lis 3 pages, et je referme pour 3 ans... 3 ans plus tard, j'ouvre, je lis 3 pages et je referme pour 3 ans... et puis un jour, j'ouvre, je lis 3 pages et je me lis les 3 tomes :mrgreen: et puis, un autre jour, je me suis refait les 3 tomes, car d'après moi ça mérite le bon mot d'André Gide, "qui est le meilleur? Victor Hugo, hélas"...

Messagepar Mustang » sa fiche K
» 13 Mars 2017, 19:33

Après Sukkwan island et Goat moutain, j'ai entrepris de lire le dernier livre de David Vann, Aquarium. A vrai dire, je me suis pris à deux fois. Habitué à la violence de cet auteur, je me suis un peu ennuyé pendant le premier tiers du bouquin. Et j'ai retrouvé Vann dans le terrible affrontement entre la mère et la fille. Loin des terres désolées, c'est un huis clos où violence et amour ne font qu'un, contraste saisissant avec les poissons de l'aquarium ! La rédemption sera au bout.

Messagepar Caracole » sa fiche K
» 13 Mars 2017, 20:33

Sylvain IT a écrit:Sinon, ma vraie contribution à ce fil pourrait être un appel à lire Les Misérables pour ceux qui ne l'ont jamais lu. On m'a offert les 3 tomes en poche ado, genre LE cadeau de Noël rêvé :roll: j'ouvre, je lis 3 pages, et je referme pour 3 ans... 3 ans plus tard, j'ouvre, je lis 3 pages et je referme pour 3 ans... et puis un jour, j'ouvre, je lis 3 pages et je me lis les 3 tomes :mrgreen: et puis, un autre jour, je me suis refait les 3 tomes, car d'après moi ça mérite le bon mot d'André Gide, "qui est le meilleur? Victor Hugo, hélas"...


Merci, Sylvain!
Cela doit faire 15 ans que mon mari me rappelle de lire les Misérables.... cette fois c'est dit, je m'y colle.
Et Le Comte de Montecristo aussi. C'est drôle, mais c'est le genre d'oeuvre qu'on n'a plus envie de lire tant on en a entendu parler, et finalement c'est idiot de passer à côté.

Les bienveillantes! Mais bien sûr! Celui-là aussi faut que m'y colle. A vrai dire, je l'avais oublié.
Et puis je vais peut être tester aussi tes polars version URSS. J'imagine que tu as lu "enfant 44?"

Je viens de finir - à regret - Kafka sur le rivage, que vous avez tous lu avant moi. Une merveille. Décidément j'adore Murakami.

Messagepar Sylvain IT » sa fiche K
» 14 Mars 2017, 10:32

Caracole a écrit:Les bienveillantes! Mais bien sûr! Celui-là aussi faut que m'y colle. A vrai dire, je l'avais oublié.
Et puis je vais peut être tester aussi tes polars version URSS. J'imagine que tu as lu "enfant 44?"


Les Bienveillante, je n'ai pas encore relu*, donc j'ai des doutes... sur la première lecture, je dirais "énorme", mais j'étais bien disposé pour des raisons personnelles :mrgreen:

Pas lu enfant 44, bêtement j'ai pris un livre (très très bon) à l'aéroport en anglais et c'était Agent 6, je m'étais dit il faudra prendre les autres, mais ce n'est pas encore fait.

* je pense que j'ai relu 4 ou 5 livres dans ma vie, celui-là est candidat.

PS Montecristo et les Misérables, j'ai lu a des ages différents, mais ça ne m'avait pas l'air de la même catégorie, quoi que... là adulte je lis des trucs genre Montecristo et j'aime bien (les Ildefonso Falcones > des romans historiques sur les joies du catholicisme en Espagne... non je rigole des histoire romanesques type auteurs du XIX avec une toile de fond historique ou la religion est omniprésente)

Messagepar Caracole » sa fiche K
» 14 Mars 2017, 18:41

Pas la même catégorie, je suis d'accord, du moins c'est l'idée que je m'en fait. D'ailleurs j'avoue que Hugo me tente plus.
J'aime bien relire, aussi, d'abord parce que j'ai une mémoire de poisson rouge :mrgreen: et ensuite parce qu'elle ressenti et la compréhension, à 20 ans d'écart, n'a rien à voir.

Dans les romans historiques, j'ai lu Fortune de France, comme tout le monde, et ça a bien bercé mon adolescence. Et puis la reine Margot en 4e, qui m'a fait m'endormir tard!
Sinon plus tard, des autobiographies comme "J'ai choisi la liberté" de Kravchenko. Introuvable mais qui donne une vision de l'URSS de Staline ahurissante. Version Chine de Mal, tu as "les cygnes sauvages". Pareil, on se dit que la démocratie est un bien précieux.

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 18 Mars 2017, 14:17

Connaissez-vous ce livre "Grand Trail"?
Le trail en 320 pages d’images et d’émotions selon cet article:

"Grand Trail", Alexis et Frédéric Berg (traduction en anglais de John Lee). 320 pages. Éditions La Plage. 49,50 €. Le livre est en vente sur http://www.grandtrail.info

Sébastien Chaigneau en parle ICI "Un superbe ouvrage que je ne peux que vous conseiller !"

Thomas Lorblanchet: "Un grand merci aux frangins ‪#‎Berg‬ pour cet ouvrage. De belles images pour rêver, s'inspirer... et construire son chemin..."

Beaucoup de photos visibles ici

Je ne l'ai pas acheté (trop de choses à lire en ce moment) mais c'est tentant !
Des retours?

Messagepar Cybloc » sa fiche K
» 18 Mars 2017, 19:21

CAPCAP a écrit:Connaissez-vous ce livre "Grand Trail"?
Le trail en 320 pages d’images et d’émotions selon cet article:

"Grand Trail", Alexis et Frédéric Berg (traduction en anglais de John Lee). 320 pages. Éditions La Plage. 49,50 €. Le livre est en vente sur http://www.grandtrail.info

Sébastien Chaigneau en parle ICI "Un superbe ouvrage que je ne peux que vous conseiller !"

Thomas Lorblanchet: "Un grand merci aux frangins ‪#‎Berg‬ pour cet ouvrage. De belles images pour rêver, s'inspirer... et construire son chemin..."

Beaucoup de photos visibles ici

Je ne l'ai pas acheté (trop de choses à lire en ce moment) mais c'est tentant !
Des retours?


Effectivement, de magnifiques photos qui laissent imaginer de belles et véritables aventures sportives et humaines

Messagepar taroc78 » sa fiche K
» 25 Avr 2017, 13:29

Alors alors viens de finir "le Chardonneret" de Donna Tartt ,bon c'est long déjà.Ensuite plutôt partagé au final car l'écriture est dense et riche certaine fois envoutante mais aussi quelquefois un peu monotone.
Ne serais pas aussi dithyrambique que les critiques mais si vous avez du temps cela le dilue.... :D .

J'hesite à continuer à découvrir les autres ouvertes de cette écrivaine ,vais digérer un peu et peut être que mon inconscient fera le reste de l'analyse.

Messagepar guillaume84 » sa fiche K
» 25 Avr 2017, 13:45

taroc78 a écrit:Alors alors viens de finir "le Chardonneret" de Donna Tartt ,bon c'est long déjà.Ensuite plutôt partagé au final car l'écriture est dense et riche certaine fois envoutante mais aussi quelquefois un peu monotone.
Ne serais pas aussi dithyrambique que les critiques mais si vous avez du temps cela le dilue.... :D .

J'hesite à continuer à découvrir les autres ouvertes de cette écrivaine ,vais digérer un peu et peut être que mon inconscient fera le reste de l'analyse.




Il y a longtemps, j'ai lu Le Maître des illusions de Donna Tartt, et j'en garde un très bon souvenir;
C'était, si je me souviens bien, un gros pavé;

Messagepar taroc78 » sa fiche K
» 25 Avr 2017, 15:01

guillaume84 a écrit:[

Il y a longtemps, j'ai lu Le Maître des illusions de Donna Tartt, et j'en garde un très bon souvenir;
C'était, si je me souviens bien, un gros pavé;


Oui on m'a parlé de celui là ,l'été arrive ....Je vais voir

Messagepar Japhy » sa fiche K
» 29 Juin 2017, 07:25

Mustang a écrit:Après Sukkwan island et Goat moutain, j'ai entrepris de lire le dernier livre de David Vann, Aquarium.


As-tu lu ''Impurs'' ? Je viens de l'acheter a la nouvelle librairie super de mon quartier (qui est une catastrophe pour mon porte-monnaie) et il a l'air bien gratine celui-la aussi. J'ai vu qu'il avait aussi ecrit une adaptation de Medee, mais sans doute pas encore sortie, je l'attends aussi celui-ci !

Bien longtemps que je ne suis pas venue ici, donc j'ai oublie la moitie de ce que j'ai lu, mais pour ce dont je me souviens:

- Relu ''les hauts de hurlevent'' pour savoir pourquoi j'avais ete tant fascinee par Heatcliff adolescente. Il est quand meme particulier ce garcon. :mrgreen: Cathy est toujours aussi punaise que dans mon souvenir.

- Lu l'autobio de Oliver Sacks, ''En mouvement''. Sympa mais sans plus, j'en attendais sans doute trop. J'en ai tout de meme retire l'idee qu'il est tres difficile, finalement, de faire une frontiere nette entre les metiers de neurologue et de psychiatre.

- ''La schizophrenie en clair'', tres bon bouquin a l'attention des patients, de leur famille, mais qui apprend aussi beaucoup de choses aux gens qui ne connaissent aucun schizophrene, comme moi. Dans la meme veine, j'ai lu aussi ''Dialogue avec moi-meme'', de Paulo Tonka, schizophrene, sur la naissance de sa maladie et sa vie quotidienne, bouleversant, lecture difficile mais eclairante.

- Apres avoir vu ''Six personnages en quete d'auteur'' au theatre l'an dernier et en avoir ete bouleversee, je me suis attaquee a Pirandello, avec la lecture d'autre pieces et de plein de ses nouvelles dites siciliennes, c'est magnifique, et autrement mieux que des ecrits sur la Sicile d'un auteur francais que je ne nommerai pas ! :mrgreen:

- Je viens de lire un livre tres amusant et plein d'infos supers: ''Les animaux celebres'', de Michel Pastoureau. Un livre historique qui traite d'une multitude d'animaux reels ou mythiques ou crees de toutes pieces dans la litterature ou ailleurs, ca va des animaux des textes religieux et mythologiques aux elephants d'Hannibal, aux oies du Capitole, a des trucs amusants du Moyen age, en passant par Milou ou la brebis Dolly ! J'ai ete tres etonnee d'apprendre qu'on avait souvent juge des cochons au Moyen-age, coupables d'avoir tue ou devore des petits enfants (il y a eu tres longtemps des cochons en liberte, qui jouaient le role d'eboueur), avec proces veritables, voire tortures, pendaisons etc. Il y en a eu un qui, non content d'avoir boulotte un gosse, l'a fait en plus un vendredi, jour maigre, la honte ! Lui il a bien morfle le jour de sa sentence ! :mrgreen:

- Livres relatifs a la meditation ou qqch d'approchant: j'en ai lu une papardelle, mais dans les plus marquants, celui d'Alexandre Jollien, ''Vivre sans pourquoi'', a propos de son sejour en Coree. J'aime bien ce gars-la, il est vraiment honnete, parle de ses defauts, de ses angoisses, c'est reposant !
''Cerveau et Meditation'', par le moine pastis, pardon, Ricard, et le chercheur en neuro Wolf Singer (un grand ponte). J'ai trouve ca vraiment trop complique...
''Comment la philosophie peut nous sauver', de Fabrice Midal, plutot sympa, par celui qui a decide de s'attaquer au burn out professionnel, entre autres ''combats''.
''Plaidoyer pour l'altruisme'', encore de Mathieu Ricard. Je m'attendais a un pave de niaiseries et de bondieuseries de la part du mec en robe, mais je l'ai achete apres ce qu'en avait dit Jollien, et en fait c'est pas du tout ca. C'est tout juste s'il y est question de religion, je dirais plutot que c'est un pave d'altermondialisme (ce qui m'a quand meme super etonnee !), qui ne se contente pas de theories vagues comme certains documentaires cine qu'on a pu voir ces dernieres annees, mais qui fourmille d'infos tres pertinentes et utiles sur le monde dans lequel on vit, sur ce qui est scandaleux mais aussi les trop rares actions qui ont fait leurs preuves pour ameliorer les choses. Ricard a quand meme une sacree rigueur, qui lui vient d'apres lui de sa these avec notre prix Nobel Francois Jacob. Bref, agreablement surprise.

- ce qui fait le lien avec les livres sur le bouddhisme que j'ai pu lire ces derniers temps, apres que mon fils, qui entre dans sa periode Siddharta classique chez les ados, m'ait dit: '' c'est quoi en fait le bouddhisme ? Comment ca t'en sais rien, comment ca se fait que tu n'aies jamais cherche a savoir, toi qui aime bien apprendre des trucs?''
Rajoutons a cela que j'ai baigne des annees dans les bouquins des beatnicks qui en parlent en long en large et en travers, sans jamais chercher a savoir/comprendre en bonne laicarde que je suis, et rajoutons aussi que je m'appelle Japhy quand meme, comme le copain zen de Kerouac ! Donc allons-y, ne mourrons pas idiot !
En fait je n'ai lu que:
''Quel bouddhisme pour l'occident?'', encore de Fabrice Midal, qui m'a interessee pour ses chapitres sur l'histoire des courants et pratiques selon les pays, les relations avec les arts, la psychologie ou ce genre de trucs, mais que j'ai laisse tomber quand il est arrive au culte, aux notions de guide spirituel, qui ne m'interessent pas trop (pour ne pas dire pas du tout !)
Par contre, j'ai trouve la lecture de ''Pratique de la voie tibetaine'', du controverse Chogyam Trungpa, vraiment top, en tout cas les parties sur les notions d'ego et de materialisme spirituel (en gros, comment notre ego est un sacre petit malin, et sur la mode du bouddhisme et ses errements). Vraiment lumineux. ca va beaucoup plus loin que la psychanalyse je trouve, qui se complait trop souvent dans le deterrement et moins dans le ''comment en sortir'' ! Mais pareil, j'ai laisse tomber les chapitres sur les maitres spirituels et ce bazar, je serais davantage sensible au Siddharta de Hermann Hesse qui se debrouille tout seul dans sa petite cabane !

Bon ca suffira !

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 30 Juin 2017, 19:54

Japhy a écrit:Bon ca suffira !

Effectivement!!!
Je suis sidéré! Le terme est à peine exagéré, par le nombre d'ouvrages que tu peux lire! Bravo! :shock:
Quand je pense qu'il me faut des mois pour lire "Seul dans Berlin" ou "Le lièvre de Patagonie" :oops:

Japhy a écrit:''Plaidoyer pour l'altruisme'', encore de Mathieu Ricard... c'est un pave d'altermondialisme
Ça me donne bien envie de l'ajouter à ma liste de lecture :wink: :oops: :D
Mais plus de 1000 pages! :shock:

Messagepar Japhy » sa fiche K
» 01 Juil 2017, 07:08

Non mais c'est un bouquin qu'on n'est pas du tout obligé de lire d'un coup, on peut presque lire les chapitres indépendamment, sauf peut-être la première partie.
J'ai beaucoup aimé la partie sur les comportements animaux par exemple, aussi parce que quand on parle de notre travail aux lycéens, on insiste souvent sur le fait que la sélection naturelle ne sélectionne pas toujours les plus forts mais aussi les plus organisés, ou les plus solidaires etc. La sélection naturelle ne fait pas de jugement moral, mais c'est juste que souvent, ces caractéristiques font qu'une population ou un clan animal survit mieux dans certaines conditions difficiles (même si bien sûr, ce n'est pas toujours aussi angélique). Les chapitres sur les conditions de guerre, c'est dur mais intéressant (à mon avis les livres que tu lis sont bien plus durs je pense...)

Mais par contre, dans un premier temps j'ai laissé de côté tout les chapitre dénonçant les dérives de la société ultracapitaliste actuelle (idéologie économique dominante, pbs climatiques, pollution, chantage technologique et commercial à la Monsanto, Big pharmas etc), en pensant que je savais déjà plus ou moins tout ça, pour passer directement aux chapitres parlant des solutions pour en sortir (modèles éducatifs alternatifs, systèmes économiques coopératifs, microcrédits etc), simplement parce que j'ai plus envie de positif que de constatations de catastrophes.
Mais je suis retournée aux autres chapitres plus tard, le lisant à l'envers si tu veux. Et d'ailleurs j'ai vu que j'étais loin de tout savoir sur ces questions. :mrgreen:
Et puis d'abord il ne fait que 870 pages, pas 1000. Le reste ce sont les références bibliographiques de tout ce dont il parle.

Ha dans ma liste, j'ai oublié de parler de "Miracle Morning", un best-seller de développement personnel d'un amerloque quelconque. Je me lève déjà tôt le matin mais je me disais que peut-être j'allais y trouver de nouvelles façons de s'organiser. Mais c'était un tel NAVET, dont l'objectif principal était d'apprendre comment gagner plus d'argent, que je l'ai foutu à la poubelle après l'avoir lu, ce qui ne m'était encore jamais arrivé ! :lol:

Messagepar Sylvain IT » sa fiche K
» 01 Juil 2017, 12:10

Un auteur,Gianrico Garofiglio: l'estate fredda, que je découvre à peine mais dont je vais chercher les livres.

Celui que j'ai lu n'est pas encore traduit, mais l'auteur est bon, voici ce qu'en dit wikipédia : "Gianrico Carofiglio est le fils de l'écrivaine Enza Buono et le frère de l'écrivain Francesco Carofiglio. Il devient magistrat à Prato en 1986, puis procureur à Foggia et procureur adjoint à Bari où il est chargé des dossiers concernant la mafia. Il est élu sénateur en 2008."

L'estate fredda cela se passe à Bari en 1992, c'est très réaliste et le héros est très attachant.

J'imagine que cela vaut le coup de chercher d'autres choses de lui, traduites :mrgreen: car quand il parle de criminalité, Italie et de tout ce qui tourne autour du système judiciaire, il est assez performant. :idea:

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 01 Juil 2017, 13:37

Japhy a écrit:... il ne fait que 870 pages, pas 1000. Le reste ce sont les références bibliographiques...

"Dommage", car à 10€ les 1000 pages, ce livre fait 1cent par page ! :shock: :mrgreen: :lol:
Merci Japhy pour ces compléments qui vont me pousser à l'acquérir... et le lire quand ma pile aura diminué :mrgreen:

Messagepar Bert75 » sa fiche K
» 01 Juil 2017, 15:11

De mes lectures des dernières semaines, 2 modestes conseils :

- comment nous sommes devenus américains de R' Débray dont le sens de la formule et de la synthèse m'éblouit toujours. Sur un thème rabaché, comment l'Europe a perdu la bataille face aux Etats-Unis, Débray apporte sa contribution. A noter les chapitres avec Hibernatus, un universitaire "congelé" pendant 40 ans et qui revient dans le Paris actuel, très drôle et mordant.

- la miniaturiste de J. Burton, roman qui se passe dans l'Amsterdam des marchands du 16e siècle où l'argent et la (fausse) piété s'allient (déjà) pour contrôler la société. Pas un chef d'œuvre, mais bien écrit et bien documenté, un bon roman d'été intelligent.

@ Japhy : merci, tu m'as donné envie de lire M. Ricard.

Messagepar Caracole » sa fiche K
» 01 Juil 2017, 17:22

@Capcap : Si tu lis des œuvres comme "seul dans Berlin", ne t'étonne pas de ressentir une baisse de moral de temps à autres :mrgreen:

@Sylvain : peux tu nous faire un p'tit pitch[i] de ton bouquin ? Qu'on situe un peu? Merci :wink:

@Japhy : J'ai enfin lu Crime et châtiment....... Je ne comprends pas pourquoi on l'oppose tout le temps à Tolstoï.... Sous prétexte qu'ils sont russes tous les deux et que l'un situe son action au sein de la bourgeoisie alors que l'autre traîne dans les quartiers populaires ? Je trouve surtout qu'ils n'ont rien à voir l'un avec l'autre.
Deux génies, c'est tout.
Je n'ai pas encore fait le tour de ce que je viens de lire, il va m'occuper l'esprit un moment. Je le relirai certainement dans quelques temps, j'aime bien revenir sur une œuvre comme celle là à quelques années de distance.

Sinon j'ai relu - comme dirait Sophie Marceau, qui ne [i]lit
jamais puisqu'elle a déjà tout lu - Phèdre, Andromaque et Bérénice, et j'étais encore bouleversée. Je crois que c'est tout de même Bérénice que je préfère, alors qu'ado j'avais une passion pour Hermione. Je dois m'assagir avec le temps! :)

Et puis j'ai lu des merdouilles aussi.

Nb. Mathieu Ricard n'a jamais été considéré comme un Charlot dans le monde du bouddhisme. Très respecté dans son milieu, il a fondé ses propres temples d'enseignement, et ce n'est pas un européen égaré du carafon.
En revanche, j'ignorais qu'il donnait aussi dans l'alter, mais c'est un gros bosseur devant l'éternel, et sa réflexion, ses recherches doivent être intéressantes!

Messagepar Sylvain IT » sa fiche K
» 01 Juil 2017, 19:02

@caracole, le livre n'est pas encore sorti, donc... mais bon c'est l'histoire d'un mec... :mrgreen:

En fait c'est un polar, et dans les polars selon moi l'histoire n'est pas essentielle, ce qui compte ce sont les personnages et le contexte : sont-ils crédibles ou pas? Dans ce cas spécifique, oui, et puis la qualité d'écriture, et là l'auteur a aussi publié des essais sur la rhétorique et l'enseigne, j'aime comme il écrit.

Le mec c'est un gendarme du Nord de l'Italie, on dit Carabiniere, égaré à Bari donc assez au Sud, un lieu sans mafia où les délinquants locaux s'en inventent une pour ne pas se faire massacrer en prison par les affiliés de Naples ou de Sicile... et donc en 1992 il doit résoudre un cas d'enlèvement, le fils d'un boss. Il y a un suspect naturel, qui se constitue assez rapidement car il pense que sinon il va y passer, que ce soit à cause de la police ou bien des mafieux.
Donc c'est toute la procédure des repentis que l'on voit en action : le mafieux doit tout dire, il ne peut rien omettre, si il omet quelque chose alors il perd les bénéfices prévus par la loi. Pour que ça marche il faut lui trouver un avocat inconnu, sinon on va savoir que quelqu'un 'chante', il faut le taire aux collègues, sinon il va y avoir des fuites, le juge doit être bon etc.
Cela se passe en 1992, une année clef pour la mafia sicilienne, celle où ils assassinent Giovani Falcone et Paolo Borsellino, deux juges anti-mafia... donc c'est une date charnière, celle où l'Etat va commencer 'vraiment' la lutte contre la mafia, en gros c'est le début de la fin de la mafia corleonese. Celle où l'Italie entière prend conscience du phénomène, même si bien sûr il faudra attendre le Pape François pour que l'Eglise dise clairement que les mafieux ne sont pas chrétiens (Jean-Paul II est un homme de la Guerre Froide, mieux vaut un mafieux qu'un communiste!).

L'auteur est un juge, qui a travaillé à Bari à cette époque là, qui a connu donc l'ambiance, qui a connu Falcone et Borsellino, qui peut rendre très crédible son roman (en fait il utilise certains faits réels). Le héros est un gendarme, en train de se séparer, un peu différent des collègues locaux, même si très italien, très humain, très attachant...

Voilà, le livre c'est ça avec juste une différence, le mec, lui, il sait écrire :lol: :lol: :lol:

Messagepar Caracole » sa fiche K
» 02 Juil 2017, 15:29

Merci Sylvain. C'est finalement assez rare, les bons polards, qui ont un peu quelque chose à dire. Et c'est vrai que les personnages sont essentiels. D'ailleurs je suis persuadée que c'est l'aspect le plus difficile de l'écriture d'un roman.

J'ai oublié de vous parler d'un bouquin que j'ai adoré - qui se lit en quelques heures - et dont vous avez sûrement entendu parler parce qu'il est primé : c'est "petit pays" de Gaël Faye. Il parle de son pays natal, le Burundi, qu'il a dû quitter au moment du génocide rwandais, qui a perturbé dramatique n'y toute la région évidemment.
C'est très bien écrit, c'est intelligent et fin, et personne ne nous raconte jamais ça, ça manquait.

Messagepar Japhy » sa fiche K
» 03 Juil 2017, 07:51

Salut Caracole, cela ne me choque pas énormément qu'on voit une différence entre Dostoievski et Tolstoï (même si les "opposer", c'est un peu fort). Du haut du seul Tolstoï que j'ai lu (Anna Karénine), c'est un peu dur d'être sûre de ce que j'avance, mais il me semble que Dostoïevski pose des problématiques un peu plus énormes, philosophiques et métaphysiques: du genre est-ce qu'on peut être un homme sans croire en Dieu, ou même sans morale, ou bien est-ce qu'on a le droit de tuer quelqu'un si c'est pour une bonne cause, comme dans Crime et Châtiments ?
C'est vrai que Tolstoï fait aussi de la politique dans Anna Karénine, et poser la question "est ce qu'on peur sacrifier l'amour filial à l'amour romantique", c'est gratiné aussi, donc je ne sais pas.
Par contre je ne comprends pas pourquoi on ferait deux camps de leurs lecteurs, on peut très bien aimer les deux, contrairement aux affirmations qu'on entend partout. C'est comme si on demandait de choisir entre Shakespeare et Musset, ou entre Kurosawa et Ozu. Shakespeare, Kurosawa et Dostoïevski se jettent entièrement dans la bagarre avec beaucoup de fracas, alors que les autres sont un peu plus intimistes peut-être (encore que Lorenzaccio c'est bien fracassant aussi !)

Sinon c'est très marrant comme coïncidence, mais j'ai failli acheter Phèdre ce week-end, car j'adore les histoires grecques, mais je me suis dit que je ne supporterai jamais les vers de Racine, il est quand même chiant je trouve...Je mes suis rattrapée en écoutant "les perses" et "les sept de Thèbes" d'Eschyle à la radio, ça fait tout autant pleurer, surtout les perses, et y a pas de vers !

Pour Ricard, tu as raison, lorsque je disais "niaiseries et bondieuseries", ce n'était pas très gentil. Mais je pensais vraiment que j'allais avoir droit à un cours de morale, ou du prosélytisme, ce qui est toujours un peu chiant. Mais en fait pas du tout ! Tant mieux !

Messagepar vinch64 » sa fiche K
» 03 Juil 2017, 15:09

Effectivement, il est difficile de comparer Tolstoï et Dostoïevski. Cette opposition est plutôt ancienne et il se disait que si on demande à un homme s'il préfère Tolstoï ou Dostoïevski, on peut connaître "le secret de son coeur". George Steiner en a d'ailleurs écrit un livre (que je n'ai pas lu).

Perso, je suis clairement du côté Dosto. J'ai lu "Anna Karénine" pour la première fois en début d'année et j'ai trouvé qu'il y avait des passages vraiment magnifiques, le dernier voyage en calèche d'Anna jusqu'à la gare m'a scotché comme très peu de livres l'on fait. Je trouve que Tonton Léon est aussi très bon dans des scènes en apparence très simple comme le passage de la "cueillette des champignons" avec Serge et Varenka. Par contre, j'ai senti des gros passages à vide dans la 3ème partie et le début de la 8ème et je dois bien avouer que j'ai détesté le personnage d'Anna. Heureusement que Lévine était là, ses dernières pensées sur le sens de la vie, la mort , la religion, ... sont un des grands passages du livre.

Pas besoin de beaucoup d'arguments pour Dosto. Un seul suffit : "Les frères Karamazov" (aucun lien, fils unique :mrgreen: ).

Faudra que je fasse un topo sur mes lectures, j'ai lu pas mal de belles choses (et pleins de merde aussi :lol: ).

edit: je ne sais pas si certains d'entre vous traînent sur Babelio mais si c'est le cas, mon pseudo c'est vinch64 (original non? :mrgreen: ).

edit 2 : je viens également de remarquer que j'avais déjà fait un paragraphe sur Karénine un peu plus haut... Je radote déjà (je viens de passer vétéran), ça promet! :lol:

Messagepar dinococus » sa fiche K
» 03 Juil 2017, 17:11

Dosto n'est pas Tolstoi. Tous les opposent dans leurs écriture. La noiceur de dosto s'oppose au souffle épique de Tolstoi.

J'ai lu, relu, re-relu et aime les deux et je ne me retrouve absolument pas dans la citation de Steiner

Messagepar vinch64 » sa fiche K
» 03 Juil 2017, 19:49

Ce que je cite entre guillemets n'est pas de Steiner mais c'est le postulat de départ sur lequel il s'appuie pour son livre.
Apparemment, l'origine viendrait d'un philosophe russe, Nicolas Berdiaev.

Messagepar Caracole » sa fiche K
» 04 Juil 2017, 08:05

Japhy a écrit: est-ce qu'on a le droit de tuer quelqu'un si c'est pour une bonne cause, comme dans Crime et Châtiments ?

Fait-on le mal si on ne le ressent pas? Le châtiment vient-il de soit même? C'est ce que j'appelle un vrai livre : on ne le finit pas quand on le pose, et les réflexions nous accompagnent longtemps.

Japhy a écrit:Par contre je ne comprends pas pourquoi on ferait deux camps de leurs lecteurs, on peut très bien aimer les deux, contrairement aux affirmations qu'on entend partout.

Entièrement d'accord, ce que Dino et Vinch disent aussi.

LIS PHEDRE, JAPHY!!!! Non, c'est pas chiant, Racine! C'est magnifique! c'est d'une musicalité extraordinaire, c'est pas pour rien qu'on dit que ce sont les plus beaux vers de la langue française! Il faut se laisser porter, ça vaut le coup.

Japhy a écrit:Pour Ricard, tu as raison, lorsque je disais "niaiseries et bondieuseries", ce n'était pas très gentil. Mais je pensais vraiment que j'allais avoir droit à un cours de morale, ou du prosélytisme, ce qui est toujours un peu chiant. Mais en fait pas du tout ! Tant mieux !

On m'a mis dans les mains des bouquins du Dalaï Lama et je dois reconnaitre que c'est ... heu, .... décalé? En tout cas je n'ai pas terminé le séminaire :mrgreen:

Je vais lire les Frères Karamazov mais lisez donc Guerre et Paix, c'est magistral.

Bises

Messagepar dinococus » sa fiche K
» 04 Juil 2017, 16:35

En passant par la Russie, la poésie de Marina Tsvetaïeva

Neige

Neige, neige
Plus blanche que linge,
Femme lige

Du sort : blanche neige.
Sortilège !
Que suis-je et où vais-je ?
Sortirai-je
Vif de cette terre

Neuve ? Neige,
Plus blanche que page
Neuve neige
Plus blanche que rage
Slave...

Rafale, rafale
Aux mille pétales,
Aux mille coupoles,
Rafale-la-Folle!

Toi une, toi foule,
Toi mille, toi râle,
Rafale-la-Saoule
Rafale-la-Pâle

Débride, dételle,
Désole, détale,
À grands coups de pelle,
À grands coups de balle.

Cavale de flamme,
Fatale Mongole,
Rafale-la-Femme,
Rafale : raffole.

(1923)

http://lireaujardin.canalblog.com/archi ... 97808.html

Messagepar vinch64 » sa fiche K
» 04 Juil 2017, 17:18

Merci Dinococus, ça fait longtemps que je me dis qu'il faut m'intéresser à Marina Tsvetaïeva mais je n'ai jamais sauté le pas... Il faudrait déjà que je commence par son "Vivre dans le feu". Tu l'as lu?


Une petite chanson en passant : Dominique A - Marina Tsvetaeva
phpBB [video]

Messagepar dinococus » sa fiche K
» 04 Juil 2017, 18:55

je n'ai pas lu Vivre dans le feu. En poche "Le Ciel brûle" & "Tentative de jalousie" et "Insomnie et autres poèmes".

Tsvetaïeva a eu deux périodes, commencer par la seconde Tentative et Insomnie où toute la singularité percussive de Tsvetaïeva ressort. La première période n'étant pas au niveau (loin s'en faut) de la deuxième.
Je ne parle pas le russe mais tel que c'est traduit c'est excellent.

Messagepar Japhy » sa fiche K
» 06 Juil 2017, 07:20

Pas eu besoin d'acheter Phèdre, je l'ai finalement trouvé à la maison dans sa version scolaire (je me suis trompée Caracole, en fait il avait bien aimé), et je dois bien avouer que c'est très beau.
Même si Racine a introduit quelques inventions, il faut dire qu'il avait quand même un bon scénario de base. Mais je reconnais que les vers ne sont pas chiants mais très beaux.

J'ai été davantage sensible au complexe d'Hippolyte écrasé par les exploits et la gloire de son père (j'avais oublié quel chaud lapin c'était celui-là) qu'aux malheurs de Phèdre elle-même, même si la tirade de ses aveux à Hippolyte est un chef d'oeuvre en soi.
Mai c'est dur d'être un "fils de" ! D'ailleurs c'est marrant, je réalise que beaucoup des livres que j'adore racontent des histoires d'héritiers à la vie plutôt ennuyeuse voire médiocre, qui ont d'un coup des actions d'éclat après une prise de conscience : "le rivage des Syrtes", "Lorenzaccio" ou même "les Frères Karamazov". Sais pas pourquoi, ce n'est pourtant pas par reconnaissance d'un schéma familial ! (tiens, y a qu'Hamlet qui attend le dernier moment pour bouger, et plutôt poussé par les conditions extérieures que par une réelle détermination).

Je ne connais pas du tout Tsvetaïeva, j'irai voir.

PrécédentSuivant Retour vers [Bistro] Le bistro de Kikouroù

Accueil - Haut de page - Version grand écran